Mega accepte la monnaie virtuelle Bitcoins

le 18 février 2013
 0
Kim Schmitz a, semble-t-il, tiré des enseignements de la fermeture de MegaUpload l'an dernier. Le fondateur de Mega explique qu'il est désormais possible d'utiliser de la monnaie virtuelle (Bitcoins) pour s'abonner aux versions payantes de son service et dévoile également la possibilité pour les sites tiers de s'affilier au service.

Lors de la fermeture de MegaUpload, la justice américaine avait présenté au service pas moins de 5 chefs d'accusation parmi lesquels figurait le blanchiment d'argent. La Cour disséquait ainsi les revenus du site et précisait que les inscriptions en ligne et la publicité étaient les deux principales sources financières de MegaUpload.

La première source (les inscriptions) aurait ainsi généré 150 millions de dollars (seulement 25 millions de dollars pour la publicité). Selon la justice, la société redistribuait une partie de ses revenus à ses contributeurs les plus importants mais n'effectuait aucun paiement auprès des ayants droit. Elle était donc formellement accusée de mener une activité illégale et d'en faire profiter ses membres.

01F4000005724882-photo-sans-titre-1.jpg

Pour son nouveau service, baptisé Mega, Kim « Dotcom » Schmitz a pris soin d'éviter certains écueils. Depuis son compte Twitter, il annonce ainsi que les Bitcoins (monnaie virtuelle) sont désormais accepté. Pour ce faire, il indique avoir passé un partenariat avec la société spécialisée Zipbit afin de mettre en place une structure intermédiaire, Bitvoucher. Cette dernière se charge alors uniquement d'enregistrer une inscription puis de la transmettre à Mega.

Par contre, Bitvoucher ne vend pas de Bitcoins, le service renvoie en effet vers des tiers pour cela. En Europe, par exemple, Zipbit conseille Bitcoin Nordic, BitStamp, Bitcoin-24n et Blockchain (via Barclays PingIt). Toutefois, l'éditeur invite les internautes à prendre leurs précautions en ce qui concerne la plateforme auprès de laquelle ils acquièrent leur monnaie virtuelle.

Enfin, Bitvoucher propose également à d'autres sites d'utiliser cette plateforme de règlement et leur promet une commission de 10% sur toute inscription ou montée en gamme d'un abonné. Pour ce faire, il est simplement nécessaire d'insérer une adresse de paiement valide dans le lien d'affiliation.

La démarche visant à utiliser la monnaie virtuelle, en sus des devises traditionnelles, séduira donc ceux qui souhaitent opter pour l'anonymat de leurs échanges mais également les éventuels sites partenaires, ainsi que Mega lui-même. Bitcoin est en effet un moyen de paiement non-centralisé (sans un unique émetteur) qui permet d'échanger des biens via des protocoles de chiffrement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
scroll top