Test JBL Bar 2.1 Deep Bass : un ensemble 2.1 débordant de vitalité et difficile à dompter

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
08 mai 2022 à 12h24
0
Test JBL Bar 2.1 Deep Bass lifestyle
© JBL

Cette nouvelle barre de son signée JBL annonce immédiatement la couleur : les basses fréquences vont être au rendez-vous. Pour le reste de sa fiche technique et ses fonctionnalités, la Bar 2.1 Deep Bass fait dans la simplicité, surtout en ce qui concerne les écoutes musicales. Son tarif étant plus élevé que les prix affichés par la concurrence à fonctions équivalentes, voyons si la proposition de départ concernant les « Deep Bass » est bien respectée.

JBL Bar 2.1 Deep Bass
  • Gros son démonstratif
  • Simple d’utilisation
  • Entrée HDMI en plus de la sortie ARC
  • Afficheur en façade
  • Caisson difficile à régler
  • HDMI 1.4 uniquement

JBL propose actuellement cinq barres de son dont le nombre de canaux couverts est indiqué dans leur référence. 2.0, 2.1, 5.0, 5.1 ou 9.1 : voilà tous les choix qui s’offrent à vous. La JBL Bar 9.1 True Wireless Surround est bien évidemment la plus complète de la gamme avec ses satellites surround détachables ; la 2.1 Deep Bass, qui nous intéresse aujourd'hui, se trouve logiquement à l’opposé, en tant que produit simplifié et sans aptitude particulière dans le domaine de l’immersion home cinema.

Mais tout le monde ne cherche pas forcément à obtenir du Dolby Atmos, virtualisé qui plus est, et beaucoup de personnes se contentent d’une restitution frontale classique. La barre de son permet alors de relever la qualité par rapport aux simples haut-parleurs d’un écran plat, si tant est que la différence entre les deux soit suffisamment importante pour justifier la différence de prix. À ce titre, la 2.1 Deep Bass de JBL tend à répondre à celles et ceux qui recherches des sensations auditives qu’aucun téléviseur ne serait capable de fournir seul.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass coté
©Alban Amouroux pour Clubic

Fiche technique JBL Bar 2.1 Deep Bass

Performances

Système de compression numérique
Dolby Audio

Caractéristiques techniques

Entrée audio
Audio numérique S/PDIF Optique, HDMI 1.4
Nombre de haut-parleurs
0

Performances

Kit d'enceinte
2.1
Système de compression numérique
Dolby Digital
Format(s) audio supportés
Dolby Digital
Puissance admissible
300W
Bande passante
40 Hz - 20 kHz
Puissance admissible - Caisson de basse
200W

Caractéristiques techniques

High-Res audio
Non
Entrée audio
Audio numérique S/PDIF Optique
Supports de stockage supportés
Clé USB
Nombre de haut-parleurs
6
Nombre de voies
3
Haut-parleur - Caisson de basse
165mm

Connectivité

Wi-Fi
Non
Multiroom
Oui
Ethernet
Non
Bluetooth
Oui
Bluetooth Version
4.0
NFC
Oui

Caractéristiques physiques

Hauteur
58mm
Largeur
965mm
Profondeur
85mm
Poids
2 160g
Hauteur - Caisson de basse
240mm
Largeur - Caisson de basse
240mm
Profondeur - Caisson de basse
379mm
Poids - Caisson de basse
5 670g

Design : anthracite à tous les étages

La Bar 2.1 Deep Bass arbore un design que nous connaissons maintenant très bien. Le coffret bénéficie d’une finition grise satinée du plus bel effet. Elle recouvre l’intégralité du panneau supérieur. Tout le pourtour avant ainsi que les côtés de la barre sont constitués d’une unique grille de protection. JBL a choisi ce côté un peu plus technique que la finition textile, de plus en plus courante chez les concurrents.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass boutons
©Alban Amouroux pour Clubic

Sur le dessus, quatre touches de fonction sont englobées dans une zone en caoutchouc. Ainsi, pour le côté pratique, rien ne dépasse ni ne laisse la poussière s’incruster. Le logo JBL simplement appliqué reste discret.

La barre repose sur deux larges pieds, aussi en caoutchouc. À l’arrière, deux vis spécifiques permettent la fixation murale via les supports fournis à accrocher au mur. À vous de voir ce que vous préférez.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass caisson
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson est forcément imposant pour délivrer des basses profondes comme l’indique la référence complète de cette barre JBL. Il repose sur des pieds amortissants qui le surélèvent et laissent s’écouler au sol les ondes produites par le subwoofer. Sa finition vinylique granuleuse anthracite est quant à elle tout ce qu’il y a de plus basique.

Équipement : 7 haut-parleurs pour 3 canaux

Comme nous l’avons vu, cette barre dispose d’un équipement standard puisqu’elle fonctionne en 2.1 : deux canaux gauche/droit sur la barre et le canal dédié au caisson de basse. La barre renferme six haut-parleurs avec pour chaque canal deux médiums oblongs, ou racetrack en anglais dans le texte, et un tweeter de 25 mm.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass fixation
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson de basse est équipé d’un subwoofer de 165 mm installé sur la face inférieure. Il est complété par un évent bass reflex. Sans avoir encore écouté cette Bar 2.1 Deep Bass, nous observons déjà la qualité du subwoofer à la membrane rigide et résistante, maintenue par une large suspension.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass subwoofer
©Alban Amouroux pour Clubic

L’ensemble est alimenté par 300 Watts de puissance maximale avec 200 Watts rien que pour le caisson. La bande passante doit s’étendre de 40 Hz à 20 kHz selon les informations du constructeur. S’ils sont bien reproduits sans être atténués, les 40 Hz annoncés sur le papier semblent intéressants pour aller tutoyer les fameuses basses profondes.

Connectivité : limitée

Rappelons que cette barre a vraiment des objectifs très simples. Elle ne vise pas à remplacer un système audio et home cinema, seulement à améliorer drastiquement le son d’un téléviseur, surtout dans les basses fréquences. À ce titre, elle est dépourvue de connectivité purement audio mis à part le Bluetooth. Il n’y a pas d’entrée mini-jack et encore moins de Wi-Fi.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass connexions
©Alban Amouroux pour Clubic

JBL a tout de même prévu une entrée HDMI. Habituellement, les barres de son simplifiées n’ont qu’une seule prise de sortie HDMI ARC, ici complétée par une entrée qui permettra de relier une source à travers la barre et de récupérer ainsi l’entrée perdue sur le téléviseur. Attention, cette entrée HDMI basique ne laisse pas transiter les capacités avancées telles que le Dolby Vision puisqu'elle est seulement en version 1.4.

Comme toujours, on trouve aussi une entrée numérique optique pour les téléviseurs qui seraient dépourvus de HDMI ARC.

Ergonomie : une jolie petite télécommande

Malgré des équipements simples et un positionnement d’entrée/milieu de gamme, la Bar 2.1 Deep Bass bénéficie d’un afficheur caché derrière la grille. C’est une excellente nouvelle car cela facilite l’utilisation, surtout à destination des personnes peu à l’aise avec la technique. L'affichage confirme l’entrée en cours, le volume et le réglage de niveau du caisson à chaque appui sur la télécommande. Celle-ci est simple et efficace, dans un format mini avec une prise en main agréable. Mais la plupart du temps, vous vous en passerez pour continuer à utiliser celle de votre téléviseur qui pilotera le son de la barre grâce à la connexion HDMI CEC.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass télécommande
©Alban Amouroux pour Clubic

Hormis le réglage du caisson sur trois niveaux, deux réglages sont cachés, accessibles uniquement à la télécommande. Le premier, appelé « Sync », permet de synchroniser le son de la barre avec l’image en cas de décalage, en positif comme en négatif. Il faut pour cela appuyer longuement sur la touche TV. Le second est un « Mode Intelligent » qui ajoute des effets sonores, soit une sorte de virtualisation visant à agrandir l’espace et appliquer une égalisation spécifique. JBL précise à toutes fins utiles que ce mode est moins adapté aux programmes tels que le journal TV. Il est bien sûr possible de le désactiver en appuyant longuement sur la touche Mute de la télécommande.

Analyse : un ensemble à l'équilibre fragile

Pour des sensations maximales en mode cinéma, nous vous conseillons de basculer le niveau du caisson sur « High ». Dans cette configuration, il ne talonne pas et encaisse la puissance. Cependant, son positionnement face au sol associé au niveau qu’il délivre fait irrémédiablement trembler le plancher, ce qui peut ajouter un côté physique à la restitution. En appartement, cette barre est tout de même à déconseiller si vous voulez garder de bonnes relations avec les voisins du dessous, d'autant qu'il sera délicat de trouver le placement idéal dans la pièce pour trouver le bon accord.

Dans notre espace de test, nous nous trouvons dans le cas précis où il est préférable d’écarter le caisson de la barre. Il tire tout de même certaines fréquences à lui dans la plupart des situations, surtout à cause des ces résonances stationnaires au sol. À l'oreille, ce caisson est puissant, avec de la rondeur et de la descente dans l’infra. Il est vraiment à l’aise sur les explosions et les tremblements de terre : le terme deep bass n'est pas usurpé.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass arrière
©Alban Amouroux pour Clubic

Nous vous conseillons de rester sur le mode intelligent en permanence car il évite que le son reste trop collé à la barre, trop centré. Sur toutes les sources audio que nous lui avons envoyé, la Bar 2.1 crée une ambiance limitée mais néanmoins positionnée au-dessus de la barre dans son ensemble.

La scène sonore ne dépasse pas vraiment les limites de l’écran, toutefois elle a du corps, de l’épaisseur et de la présence, tout ce qu’un téléviseur aura du mal à proposer avec ses propres haut-parleurs. Les voix manquent tout de même de force et de fidélité avec une tendance à monter dans le médium. Elles restent parfaitement compréhensibles, ce qui est le plus important.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass pieds
©Alban Amouroux pour Clubic

En écoute musicale, la Bar 2.1 présente une courbe en V avec un haut-médium et un grave en avant tandis que le bas médium est en retrait. Cette écoute physiologique fonctionne bien sur les musiques modernes. Par ailleurs, l’apport du caisson n’est pas négligeable pour tout ce qui concerne les percussions : il y a de l’impact mais aussi de la rondeur. À noter qu'il est préférable d’utiliser le caisson sur le niveau Mid avec la musique. Au niveau High, il en fait vraiment trop au risque d’atteindre le déséquilibre. Si c’est ce qui vous recherchez toutefois, alors vous ne serez pas déçu. Selon les morceaux, le raccord entre barre et caisson peut tout de même devenir impossible avec un caisson qui semble jouer dans son coin.

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass arrière caisson
©Alban Amouroux pour Clubic

Prix et concurrence

La concurrence fait rage dans cette gamme de prix, autour des 300 euros. La Bar 2.1 Deep Bass est actuellement commercialisée à 269 €. En tant que concurrente directe, nous pensons tout d’abord à la TCL TS9030 Ray-Danz, qui propose un mode immersif grâce à la compatibilité Atmos. Le raccord avec le caisson de basse n'est pas meilleur chez l'une ou l'autre mais la JBL en donne beaucoup plus. 

La Hisense HS312 est aussi une alternative intéressante avec sa voie centrale physique en plus (configuration 3.1). La connectique est ici à l’avantage de la Hisense qui dispose d'une entrée HDMI de plus et d'une entrée audio mini-jack. En revanche, l’équilibre sonore global n’est pas parfait, ni chez l'une ni chez l'autre d'ailleurs.

La Samsung HW-S61T est un modèle tout-en-un, sans caisson externe, elle ne peut donc pas rivaliser du côté du grave. Cependant, on estime le design plus réussi côté Samsung, avec une jolie finition en tissu blanc ou noir au choix. Et puis la Samsung est connectée avec Amazon Alexa et Spotify Connect. La vision du constructeur coréen est évidemment diamétralement opposée à la proposition de JBL, mais il était intéressant de mentionner ce qu'il existe de très différent à un tarif équivalent. 

Test JBL Bar 2.1 Deep Bass lifestyle
©JBL
7

L’ensemble JBL Bar 2.1 Deep Bass porte définitivement bien son nom. Démonstratif, cet ensemble déploie une scène sonore intéressante, supportée dans les basses fréquences par un caisson puissant. Facile à installer et à utiliser, la Bar 2.1 répond aux attentes des personnes qui attendent un son frontal bien présent, sans artifice.

Le caisson est à la fois le point fort et le défaut de cet ensemble. Il remplit la pièce sans problème avec la capacité de faire trembler le sol. Mais il en fait souvent trop au risque de rendre la liaison avec la barre très compliquée. Il faudra passer le temps nécessaire à trouver sa place idéale dans la pièce. Pour en mettre plein les oreilles, cet ensemble est au top !

Les plus

  • Gros son démonstratif
  • Simple d’utilisation
  • Entrée HDMI en plus de la sortie ARC
  • Afficheur en façade

Les moins

  • Caisson difficile à régler
  • HDMI 1.4 uniquement

Films 7

Musique 7

Gaming 7

Connectivité 7

Ergonomie 8

Finition 7

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Ces écouteurs sans fil raviront votre maman pour la fête des mères
Les AirPods Pro 2 dès cette année, mais sans passer à l'USB-C ?
Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Haut de page