Test Samsung HW-Q800A : une barre de son Dolby Atmos et DTS:X désormais compatible AirPlay 2 et Chromecast

02 juin 2021 à 10h30
0
Samsung HW-Q800A lifestyle

Samsung renouvelle ses barres de son à la même vitesse que ses téléviseurs . C’est-à-dire à peu près tous les ans. Les habitudes ne changent pas et la référence des barres de son correspond à celle des écrans au chiffre près. La HW-Q800A se trouve juste en-dessous du haut de gamme Q900A, et de sa version avec enceintes surround Q950A. La Q800A reste encore accessible tandis que la Q950A est un véritable modèle premium. Nous avons donc eu accès à un bel étalage du meilleur de Samsung pour le son cinéma.

Samsung HW-Q800A
  • Scène sonore large et haute
  • Caisson de basse puissant
  • Voie centrale précise
  • Compatible Dolby Atmos et DTS:X
  • AirPlay 2 et Chromecast pour la musique
  • Peu d’effets verticaux/surround
  • Caisson à bien placer
  • Un peu plus de connectique filaire et ce serait parfait

Les barres de son de la saison dernière avaient une référence se terminant par la lettre « T ». Cette année, elle se termine par un « A ». Car pour le reste, il n‘est pas toujours facile de se rendre compte des différences au premier abord. Nous avions testé justement la version précédente, la HW-Q800T . Bien sûr, nous n’avions pas les deux modèles en même temps sous la main lors de cet essai. Il nous a suffi de nous reporter à notre test précédent pour nous rendre compte du peu de différences esthétiques. 

La barre de son HW-Q800A se positionne donc dans la continuité. Sans pouvoir comparer les deux face à face, nous sommes repartis de zéro sans reprendre connaissance du test précédent de la HW-Q800T pour ne pas être influencé par tel ou tel aspect. 

Cette nouvelle version est toujours compatible avec la technologie Q-Symphony visant à associer parfaitement cette barre avec les téléviseurs Samsung compatibles. Dans ce cas, les haut-parleurs du téléviseur ne sont pas totalement coupés, ils viennent en renfort de la barre pour contribuer à l’ambiance cinéma. Cela fonctionne exclusivement dans l’univers Samsung.

L’évolution la plus importante concerne la connectivité réseau. La HW-Q800T était limitée à Spotify Connect en termes de sources de lecture. La HW-Q800A gagne les deux protocoles audio principaux que sont AirPlay 2 et Chromecast. Un ajout non négligeable !

Samsung HW-Q800A gamme Q-Series 2021
©Samsung

Caractéristiques techniques générales

  • Barre de son 3.1.2
  • Référence : Samsung HW-Q800A Q-Series
  • Haut-parleurs : 3x larges bandes, 2x médiums, 2x Acoustic Beam, 1x subwoofer 20 cm
  • Puissance : n.c.
  • Décodages : Dolby Atmos, DTS:X
  • Connectivité : Bluetooth (4.2), 1x sortie HDMI eARC, 1x entrée HDMI (4K HDR10+), 1x entrée numérique optique
  • Autres : Chromecast, AirPlay 2, Alexa, télécommande infrarouge, enceintes surround en option
  • Dimensions (L x H x P) barre / caisson : 980 x 60 x 115 mm / 210 x 403 x 403 mm
  • Poids barre / caisson : 3,6 kg / 9,8 kg
  • Prix public indicatif au moment du test : 799 €

Design : ambiance métallique

La barre de son Samsung HW-Q800A est intégralement recouverte d’une grille métallique, à l’exception des flancs. C’est le choix de Samsung, quand d’autres ont pris la voie du tissu de provenance scandinave. Avec 6 cm d’épaisseur, elle est suffisamment plate pour ne pas gêner le bas de l’image quand elle est placée devant un téléviseur. 

Samsung HW-Q800A front
©Alban Amouroux pour Clubic

Le caisson est du genre bien présent avec ses 40 cm de côté. Sa façade est heureusement un peu plus fine afin de faciliter le placement le long d’un meuble. Il est recouvert d’une finition vinylique granuleuse classique. Le haut-parleur de grave n’est pas visible. L’an dernier, Samsung nous annonçait 25 cm de diamètre. Mais ici, on tomberait à 20 cm. Sans possibilité de pouvoir le vérifier, nous ne savons pas s’il y a réellement eu un changement, ou bien une coquille sur les fiches techniques.

Samsung HW-Q800A caisson de basse
©Alban Amouroux pour Clubic

Équipement : huit haut-parleurs dont deux projecteurs sonores

Pas de changement à signaler du côté des haut-parleurs de la barre. La voie centrale est gérée par un unique haut-parleur large bande. Les extrémités bénéficient d’un médium elliptique en plus. Tandis que les effets Atmos et DTS:X sont propulsés vers le plafond via des projecteurs sonores à multiples trous de diamètre différents, comme sur la petite HW-S61T passée entre nos mains récemment.

Samsung HW-Q800A inside
©Samsung

Samsung ne communique pas sur la puissance de cet ensemble. Il était l’an dernier de 330 Watts. Si le diamètre du subwoofer a bien été réduit, il est probable que cette puissance ait également été revue à la baisse. Quoi qu’il en soit, le caisson fonctionne toujours sur le principe du haut-parleur installé sur un côté et associé à un évent bass-reflex en haut de la face arrière.

Samsung HW-Q800A arrière caisson
©Alban Amouroux pour Clubic

Connectivité : plus de possibilité

Du côté de la connectique filaire, les possibilités sont toujours réduites à une entrée optique, une entrée HDMI et une sortie HDMI eARC . Ces dernières sont compatibles HDR10+, le format favori de Samsung, mais pas Dolby Vision . Le Bluetooth est toujours là pour faciliter la connexion depuis son smartphone pour écouter la musique à tout moment en déclenchant l’allumage automatique de la barre dès que l’on se connecte.

Samsung HW-Q800A HDMI
©Alban Amouroux pour Clubic
Samsung HW-Q800A optique
©Alban Amouroux pour Clubic

Mais c’est sans compter sur les protocoles audio que Samsung a généreusement ajoutés pour simplifier encore plus l’écoute de la musique tout en augmentant la qualité d’écoute. Vous trouverez donc AirPlay 2 dans l’univers Apple et Chromecast pour tout ce qui est Android. Cela permet de piloter également la barre à la voix depuis Siri et Google. Alexa peut être associé pour le contrôle vocal, si vous préférez.

Samsung HW-Q800A boutons
©Alban Amouroux pour Clubic

Ergonomie : une application mobile regroupant tous les réglages

Sur la barre se trouvent quatre touches sensitives pour l’allumage et le volume principalement. Un afficheur tout à droite de la façade se cache derrière la grille. Limité, il affiche 4-5 caractères maximum à la fois. Ce qui est suffisant en soi car les mots défilent lorsqu’ils sont plus longs. Nous apprécions toujours ce genre d’écran confirmant tout ce qu’il se passe.

Samsung HW-Q800A afficheur en façade
©Alban Amouroux pour Clubic

SmartThings est l’application mobile habituelle permettant de contrôler tous les équipements Samsung. Dès qu’on l’ouvre, elle reconnaît immédiatement la présence toute nouvelle de la HW-Q800A dans l’environnement proche grâce au Bluetooth. Il suffit de suivre les explications pour connecter en quelques minutes la barre à notre réseau WiFi. 

Samsung HW-Q800A app install
Samsung HW-Q800A app installation
Samsung HW-Q800A app menu
Samsung HW-Q800A menu son

Ensuite, l’application indique la source active et donne accès aux réglages comme les modes audio et l’égaliseur graphique. Pour les modes, on va pouvoir les activer également depuis la petite télécommande infrarouge. Elle donne un accès direct au réglage du caisson de basse afin, si besoin, de le calmer ou de l’augmenter selon les spécifiés de chaque bande-son.

Samsung HW-Q800A télécommande IR
©Alban Amouroux pour Clubic

Analyse : une large scène sonore et des objets en hauteur

C’est parti pour nos extraits de tests habituels, en stéréo, Dolby Digital, DTS HD, Atmos et DTS:X. Tout est toujours parfaitement reconnu et validé par l’affichage sur la barre. Le mode audio Standard est déjà suffisamment vivant. Contrairement à d’autres barres où ce mode fermé manque de vie. Ici, il est parfaitement exploitable. Le mode Game ajoute un peu d’ampleur mais le mode Surround est encore plus intéressant en précisant les voix. Quant au mode Adaptative, il ouvre davantage l’espace sonore, mais au prix de quelques approximations pouvant moduler au sein d’un même programme. Il nous semble qu’il est toujours préférable d’utiliser ce mode en combinaison avec un téléviseur Samsung pour maximiser son effet.

Samsung HW-Q800A dolby atmos DTS X
©Alban Amouroux pour Clubic

La barre a tendance à appuyer sur les fréquences médium/haut-médium. Le raccord avec le caisson de basse n’est pas idéal dans le sens où il y a un creux dans le haut-grave. Ça, c’est pour la question des registres. Car le mariage entre les deux éléments est réussi même s’il dépend forcément de l’emplacement choisi pour le caisson. Ce dernier est maintenant connu car utilisé avec plusieurs barres de la marque. C’est franchement une réussite dans ces gammes de prix. Il délivre un grave puissant et profond, sans résonance néfaste. Il peut monter haut en niveau sans broncher. Justement, plus on augmente le volume, plus on en profite. Cependant, à très haut niveau, la cohésion est moins réussie entre barre et caisson, celui-ci jouant un peu dans son coin. Alors comme à notre habitude, nous vous conseillons de laisser le caisson au plus près de la barre.

Samsung HW-Q800A bloc alimentation
©Alban Amouroux pour Clubic

Du côté de la virtualisation, sans enceintes physiques surround rappelons-le, la barre Q800A s’étend surtout sur les côtés de la scène, et un peu vers le haut. L’effet de projection est limité, l’essentiel de la masse sonore reste face à nous, au plus près de l’écran. Ce qui n’est pas plus mal pour la cohérence audio/vidéo. Sur les bandes son cinéma et certains enregistrements en Atmos Music, on peut ressentir des objets en hauteur dans l’espace et les matérialiser. Cela reste assez ponctuel et se remarque surtout sur des objets vraiment isolés. Le reste du temps, l’ensemble est cohérent avec une bonne immersion dans l’action et des voix stables au centre bien qu’assez basses au niveau de l’écran. En effet, toute action parfaitement centrée est jouée assez proche de la barre en elle-même.

Samsung HW-Q800A AirPlay Chromecast
La HW-Q800A se pilote via AirPlay 2, Spotify Connect et Chromecast Audio

Prix et concurrence : des concurrentes vraiment différentes les unes des autres

Proposée également à 700 euros, la Denon DHT-S516H est une concurrente alternative à la Q800A dans le sens où elle mise sur le côté HiFi de la reproduction plus que sur les effets immersifs. Elle est aussi connectée pour la musique sans fil via le protocole HEOS. Elle bénéficie d’une connectique filaire plus fournie que la Samsung. 

L’une des références dans l’immersivité en Atmos/DTS:X avec un minimum de haut-parleurs est la barre Sony HT-ZF9. On se surprend parfois à se retourner alors que non, il n’y a pas d’enceintes surround. La Sony est Chromecast mais pas AirPlay. En revanche, elle fait le carton plein en connectique où tout est présent en nombre.

Yamaha a évidemment une proposition dans cette gamme de prix avec l’ATS-4080 (BAR 400). C’est le contraire de la Sony avec AirPlay 2 mais pas de Chromecast. Le protocole MusicCast permet de partager le son avec d’autres pièces ou d’ajouter des enceintes arrières sans fil. Le rendu de la Yamaha est plus expansif, moins centré que la Samsung, mais aussi moins naturel à notre goût. Question d’affinités.

Samsung HW-Q800A lifestyle
©Samsung

L’avis de Clubic

Peu de changement dans la continuité chez Samsung avec cette barre de son HW-Q800A. Nous retrouvons avec plaisir une signature home cinema essentiellement ouverte sur l’avant de la scène sonore. Cela évite les effets surround parfois trop synthétiques. Pour cela, il faut opter pour les enceintes arrières optionnelles, c’est plus efficace. Du côté du caisson de basse, rien à redire, il est toujours aussi performant dans son domaine avec un grave puissant et de qualité. Sans prise de tête, la HW-Q800A réglée en mode surround est facile à vivre au quotidien. Enfin, grâce à AirPlay 2 et à Chromecast, elle se transforme en enceinte connectée dès que vous en avez besoin ! 

Samsung HW-Q800A

8

Cette nouvelle version de la barre de son premium 3.1.2 vue par Samsung est toujours aussi efficace pour reproduire une scène sonore solide en façade avec un bel effet de verticalité. Elle ajoute surtout les compatibilités AirPlay 2 et Chromecast pour se transformer en enceinte connectée.

Les plus

  • Scène sonore large et haute
  • Caisson de basse puissant
  • Voie centrale précise
  • Compatible Dolby Atmos et DTS:X
  • AirPlay 2 et Chromecast pour la musique

Les moins

  • Peu d’effets verticaux/surround
  • Caisson à bien placer
  • Un peu plus de connectique filaire et ce serait parfait

Films 8

Musique 7

Connectivité 9

Ergonomie 8

Finitions 7

Modifié le 02/06/2021 à 11h20
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Les premiers téléviseurs OLED de 83
Creative annonce sa Sound Blaster X4, riche en connectique et en fonctions de communication
Les téléviseurs LG vont recevoir une mise à jour pour le Dolby Vision en 4K à 120 Hz
Razer Opus X, un nouveau casque audio avec réduction de bruit qui va vous en faire voir de toutes les couleurs
Le futur DJI Mini SE en fuite : 299 dollars, caméra 2,7 K, 30 minutes de vol
Beats Studio Buds : des True Wireless sportifs et colorés au cœur Apple
Hisense dévoile sa gamme de barre de son juste avant le coup d'envoi de l'Euro 2021
La gamme de télévisions Mi TV P1 de Xiaomi annoncée pour le marché Français
Huawei annonce les Freebuds 4 : les ambitieux écouteurs ouverts et ANC passent la seconde
Panasonic lance une nouvelle paire d'écouteurs, très légère
Haut de page