Test du Samsung Player HD : écran Amoled 3G+, Wi-Fi, Bluetooth, GPS, HD

Présentation générale du Player HD

0001000002299388-photo-annonce-article-player-hd-petit.jpg

Contenu de la boite



0280000002298682-photo-dsc-1132-border.jpg

Le Samsung Player HD est fourni avec :
  • Une batterie ;
  • Un CD d'installation ;
  • Un kit mains libres stéréo (micro et touche de décrochage indissociable du casque) ;
  • Un adaptateur secteur (Micro USB) ;
  • Un câble de synchronisation (Micro USB) ;
Le packaging offre le strict minimum. On aurait préféré disposer d'une housse de transport. D'autre part, il est dommage que la partie mains libres ne soit pas dissociable du casque stéréo (ce qui est pourtant le cas avec le Samsung Platine).

Vidéotest du Samsung Player HD




Erratum : écran Amoled
À retenir :
- Système ouvert (Symbian) autorisant l'installation de nombreuses applications (enfin).
- Excellente finition ;
- Assez encombrant (épais, gros et lourd) ;
- Navigation Web en retrait ;
- Fonctions vidéo exceptionnelles ;

Spécifications techniques constructeur





Système d'exploitationSymbian 9.4 + S60 5ème édition
ProcesseurTI OMAP3430 (ARM cortex 8) cadencé à 600MHz.
Mémoire interne partagée8 ou 16 Go au total (dont 40 Mo pour le système)
Mémoire externeEmplacement pour carte mémoire MicroSD (SDHC) (jusqu'à 32GO)
Diagonale et informations écran (en mm)93 mm mesurés.
Résolution 360x640 tactile AMOLED 16 millions de couleurs

Dimensions (en mm)123 x 59 x 12.9 mm
Poids 148 g
E/S filaires Charge et données : Micro USB
Appareil photo 8 mégapixels autofocus et flash LED
Circuit GSM Quadri-bands 850 / 900 / 1800 / 1900 MHz
Circuit Wi-Fi OUI 802.11b/g
Circuit Bluetooth Bluetooth stéréo 2.0
Circuit OUI
Accéléromètre ? OUI
Radio FM OUI (Radio FM stéréo RDS)
Batterie Li-ion 1500 mAh
Autonomie en veille constructeur 400 h
Autonomie en communication constructeur 4 h

Le Samsung Player HD en photos





012C000002298492-photo-dsc-1139-border.jpg
012C000002298490-photo-dsc-1136-border.jpg

012C000002298494-photo-dsc-1142-border.jpg
012C000002298496-photo-dsc-1145-border.jpg

012C000002298498-photo-dsc-1146-border.jpg
012C000002298500-photo-dsc-1149-border.jpg

012C000002298502-photo-dsc-1151-border.jpg
012C000002298504-photo-dsc-1153-border.jpg

012C000002298506-photo-dsc-1154-border.jpg
012C000002298508-photo-dsc-1155-border.jpg

012C000002298510-photo-dsc-1157-border.jpg
012C000002298516-photo-dsc-1158-border.jpg

012C000002298518-photo-dsc-1160-border.jpg
012C000002298520-photo-dsc-1162-border.jpg

Confort du surf mobile : fermez les fenêtres !

Web mobile : de bons indicateurs, mais...

Contrairement aux mobiles Samsung qui sont dotés d'un système propriétaire, le Player HD est équipé du Navigateur Nokia basé sur Webkit (ce dernier est connu sous le nom de «navigateur S60»). Ce même navigateur a déjà été intégré dans les deux derniers mobiles tactiles de Nokia (5800 Xpress Musicet Nokia N97). Sur ces Smartphones, le programme nous avait convaincus. En toute logique, les indicateurs laissaient donc augurer le meilleur concernant cette partie. Malheureusement, une fois de plus, l'expérience prouve qu'il faut éviter de tirer des conclusions hâtives...

012C000002296876-photo-samsung-player-hd-web004.jpg
012C000002296880-photo-samsung-player-hd-web005.jpg

En apparence, le navigateur est en tout point identique à celui qui équipe les derniers Smartphones tactiles de Nokia


Le tactile qui n'aime pas les caresses

Le titre de ce paragraphe pourrait presque résumer à lui seul le principal problème qui touche le Player HD. Sans que l'on comprenne vraiment pourquoi, les défilements horizontaux et verticaux de page se transforment en supplices infernaux. Il faut systématiquement reproduire le geste de « slide » un grand nombre de fois pour que l'action soit enfin prise en compte. Après maintes tentatives, on comprend qu'il est préférable de caresser l'écran très lentement pour que la couche tactile parvienne à suivre le mouvement. Seul problème : lorsqu'on n'est pas assez rapide, le navigateur bascule en mode zoom... Ce souci est d'autant plus incompréhensible que le système répond à la perfection aux différentes sollicitations tactiles (lorsqu'on navigue dans les menus, par exemple).

00C8000002296922-photo-samsung-player-hd-web026.jpg
012C000002296896-photo-samsung-player-hd-web013.jpg

Que ce soit en mode horizontal ou vertical, on a toutes les peines du monde à faire défiler la page.


Un problème de lenteur ?

À en croire les résultats de notre batterie de tests, pour ce qui a trait au Web mobile, le Player HD ne souffre pas uniquement de problèmes d'ergonomie... En effet, lors de l'ouverture des pages, ce Smartphone est loin de briller par sa rapidité (pour s'en convaincre, il suffit d'observer le tableau suivant). Par rapport à son concurrent direct (iPhone 3GS), le verdict est sans appel... En Wi-Fi, le mobile met 32 à 50 secondes pour ouvrir nos pages de test contre 5 à 6 pour l'iPhone 3GS ! Pire encore, dans la majorité des cas, le Smartphone de Samsung fait moins bien que l'iPhone edge (sorti il y a tout de même deux ans). La très faible quantité de mémoire système (40 Mo) pourrait bien expliquer tous ces problèmes. Finalement, pour se consoler, on note la prise en charge du format flash, ce qui malgré tout, reste exceptionnel sur un navigateur Web mobile.

SmartphoneType de connexionSite ouvert Temps
iPhone 3Gs Wi-FiClubic.com5 secondes
iPhone 3GsWi-FiMobinaute.com6 secondes
iPhone EdgeWi-FiMobinaute.com15 secondes
Player HDWi-FiMobinaute.com21 secondes
Player HD3GMobinaute.com27 secondes
(1 min 12 pour la première ouverture !)
iPhone EdgeWi-FiClubic.com23 secondes
Player HDWi-FiClubic.com32 secondes
Player HD3GClubic.com40 secondes
Player HDWi-FiMobinaute.com51 secondes

Ouverture des pages Web : comparé à l'iPhone, le Player HD se retrouve systématiquement en queue de peloton.


La saisie

Par défaut, lors de la saisie d'une URL ou d'une information sur un site Web (pseudo, mot de passe, par exemple), le Player HD affichera un large clavier tactile qui tire avantageusement parti des mensurations de l'écran. De plus, à la manière de l'iPhone, les touches virtuelles sont séparées par un espace qui permettra d'éviter les mauvaises saisies. D'autre part, pour ne rien gâcher, l'écran répond à la perfection. En mode portrait cette fois, il faudra se contenter du traditionnel pavé virtuel à neuf touches (type T9). Au final, à l'usage, on ne peut que constater l'efficacité de ce SIP.

012C000002297346-photo-samsung-player-hd-saisie008.jpg
012C000002297350-photo-samsung-player-hd-saisie010.jpg

00C8000002297340-photo-samsung-player-hd-saisie005.jpg

Le clavier tactile du Player HD donne satisfaction. Il est complété par deux autres modes de saisie.


Prise en charge des fonctions multimédias

Sur ce point, le petit navigateur s60 surprend. Le programme ne se contente pas supporter le GIF, il enfonce le clou en prenant en charge le format flash ! Cette technologie est relativement gourmande en ressources matérielles, mais contre toute attente, le Samsung Player HD s'affranchit plutôt bien de cette lourde tâche.
012C000002296892-photo-samsung-player-hd-web011.jpg
012C000002296890-photo-samsung-player-hd-web010.jpg

012C000002296886-photo-samsung-player-hd-web008.jpg
012C000002296888-photo-samsung-player-hd-web009.jpg

Les fichiers flash s'affichent instantanément et les GIF animés sont parfaitement gérés... impressionnant.


Au final

Concernant le Web mobile, le Samsung Player HD repart avec un zéro pointé. Ce constat est d'autant plus étonnant que le programme devrait être en tout point identique avec le navigateur qui équipe le Nokia 5800 Xpress music (ce dernier nous avait fait bonne impression). Il est presque impossible de faire défiler une page dans de bonnes conditions, les standards sont respectés aléatoirement (sur Clubic.com, le menu CSS s'affiche une fois sur deux) et l'historique de navigation n'est pas conservé. Il ne reste plus qu'à prier pour qu'une mise à jour logicielle corrige le tir, mais en attendant, si vous cherchez un mobile qui offre une expérience de surf incomparable, passez votre chemin, le Player HD n'est pas fait pour vous.

00C8000002296914-photo-samsung-player-hd-web022.jpg
00C8000002296912-photo-samsung-player-hd-web021.jpg

Navigation au sein de l'historique

012C000002296902-photo-samsung-player-hd-web016.jpg

Menu des options

012C000002296880-photo-samsung-player-hd-web005.jpg
012C000002296872-photo-samsung-player-hd-web002.jpg

012C000002296898-photo-samsung-player-hd-web014.jpg
012C000002296896-photo-samsung-player-hd-web013.jpg

Affichage en mode paysage

00C8000002296920-photo-samsung-player-hd-web025.jpg
00C8000002296918-photo-samsung-player-hd-web024.jpg
00C8000002296906-photo-samsung-player-hd-web018.jpg

00C8000002296910-photo-samsung-player-hd-web020.jpg
00C8000002296908-photo-samsung-player-hd-web019.jpg
00C8000002296922-photo-samsung-player-hd-web026.jpg

Affichage en mode portrait

Capture et lecture des vidéos

Un surdoué pour la lecture vidéo ?

Certification Divx oblige, il est tout à fait possible de lancer un film de 700 Mo (non optimisé) sur le Samsung Player HD. Cette prouesse est rendue possible grâce à la présence d'une puce de décompression matérielle capable de délester le processeur principal pour effectuer des tâches de ce genre. Cette capacité est impressionnante : la fluidité de lecture est parfaite. À aucun moment nous n'avons eu à déplorer un quelconque incident qui perturbe la lecture (saccades intempestives, blocages, etc.). Mieux encore : le lecteur est tellement à l'aise qu'il est possible d'effectuer des sauts instantanés en tout point de la vidéo sans avoir à attendre la moindre seconde de resynchronisation. En un mot comme en cent, le lecteur Divx qui équipe le Player HD est impressionnant ! Comme un bonheur ne vient jamais seul, il est également possible d'incruster automatiquement des sous-titres (format SRT), ou d'adapter les bords de la vidéo à la taille de l'écran.

01F4000002297190-photo-samsung-player-hd-divx007.jpg


00C8000002297180-photo-samsung-player-hd-divx002.jpg
00C8000002297200-photo-samsung-player-hd-divx012.jpg
00C8000002297198-photo-samsung-player-hd-divx011.jpg

Visualisation en mode portrait avec contrôles.

012C000002297188-photo-samsung-player-hd-divx006.jpg
012C000002297192-photo-samsung-player-hd-divx008.jpg

Mode paysage en plein écran : le Player HD est capable de lire un DivX brut de 700 Mo ! Impressionnant.


Remarque : Pour plus d'informations sur l'optimisation des fichiers DivX sur les appareils mobiles, consultez cet article.

Quid de la HD...

Depuis l'apparition des premiers téléviseurs LCD et autre platines Blue-Ray, l'appellation «HD» est utilisée à tors et à travers. Bien sûr, cet usage abusif trouve plus ses origines dans des pratiques commerciales douteuses que dans d'éventuelles erreurs fortuites. Le Player HD ne fait pas exception à la règle. Le Smartphone est bel et bien capable de capturer une vidéo composée de 720 lignes horizontales mais comme on pouvait s'en douter, la qualité finale n'aura pas la prétention de rivaliser avec un appareil dédié (caméscope numérique HD. Ceci s'explique principalement par l'absence de stabilisateur efficace. Abordons cette fois le problème de la lecture vidéo : ne comptez pas décompresser à la volée un fichier MKV HD encodé en x ou h240, le Player HD n'est tout simplement pas capable de reconnaitre ce format... Quoi qu'il en soit, le support d'un tel format n'aurait strictement aucun intérêt sur un appareil mobile de ce type : pour profiter d'une résolution aussi forte, il faut utiliser une diagonale minimale de 22 pouces (écran d'ordinateur ou petit téléviseur LCD).

Exemple de vidéo

Dans cet exemple, nous avons capturé une vidéo de 640 x 480. Pendant cet exercice, nous avons filmé différents éléments en mouvement (eau, fleurs, véhicules). Comme vous pourrez le constater (voir vidéo flash ci-dessous), le verdict reste mitigé. En résolution moyenne(640 x 480)avec une cadence d'image honorable (30 images/s)l'image est dégradée par une sorte de filtre flou qui détériore la netteté. Ceci est d'autant plus dommage que pour le reste, le Player HD semble être à la hauteur. D'autre part, même si la qualité finale est loin d'être catastrophique, l'absence de stabilisateur digne de ce nom ne manquera pas de se faire sentir à certaines occasions. Au final, pour un Smartphone, le mobile haut de gamme de Samsung offre une qualité de capture honnête. Toutefois, dans ce domaine, le LG Arena n'a semble-t-il pas encore trouvé son maître.

Vous pourrez obtenir un aperçu du résultat en visionnant la vidéo incrustée ci-dessous :



Caractéristiques du fichier généré par le Player HD en qualité moyenne (MediaInfo)
  • Résolution : 640*480 (4/3) (et non pas X par 720...) ;
  • Taux d'échantillonnage : 1 843 kb/s ;
  • Format : MPEG-4 (3GPP) ;
  • Format audio : AMR ;
  • Nombre d'images/s : 30.

Que vaut l'appareil numérique intégré ?

Un mot sur l'appareil


Le Samsung est équipé d'un objectif photo (autofocus) de 8 mégapixels. Dans les environnements obscurs, ce dernier sera épaulé par un petit flash LED. Les clichés pourront atteindre une résolution de 3 264 par 2 448 pixels. Les caractéristiques techniques sont bien là, il ne reste plus qu'à savoir si le mobile parvient à tenir ses promesses...

Les tests pratiques

Environnement diurne en extérieur : Même si les clichés ne sont pas foncièrement mauvais, on note tout de même une impression de flou relativement désagréable. D'autre part, certaines zones éclairées semblent être entourées d'une sorte de halo lumineux dont on se passerait volontiers. Etrangement, nous n'avons pas constaté ces défaut avec le Player Pixon, un photophone Samsung également doté d'un objectif photo de huit megapixels. Autre petit reproche qui cette fois relèvera d'une question de goût : les couleurs manquent cruellement d'éclat. Au final, le Player HD prouve qu'il ne suffit pas de disposer d'un objectif de forte résolution pour produire des photos de qualité.

012C000002292504-photo-test-photo-samsung-player-hd-002.jpg
012C000002292514-photo-test-photo-samsung-player-hd-007.jpg

012C000002292512-photo-test-photo-samsung-player-hd-006.jpg
012C000002292510-photo-test-photo-samsung-player-hd-005.jpg

012C000002292518-photo-test-photo-samsung-player-hd-009.jpg
012C000002292508-photo-test-photo-samsung-player-hd-004.jpg

Environnement diurne en extérieur


Environnement nocturne en extérieur : De près, le flash est presque trop puissant : il brûle les photos. En revanche, comme on pouvait s'en douter, dès qu'on s'éloigne trop du sujet ou de la scène, de nuit, l'émission de lumière n'est pas suffisante pour éclairer correctement la zone de cadrage. On note également que lors du déclenchement du flash, la durée d'éclairage de la lampe est trop longue, ce qui aura pour conséquence d'augmenter considérablement le risque de photos floues.

012C000002292540-photo-test-photo-samsung-player-hd-018.jpg
012C000002292538-photo-test-photo-samsung-player-hd-017.jpg

012C000002292536-photo-test-photo-samsung-player-hd-016.jpg
012C000002292532-photo-test-photo-samsung-player-hd-015.jpg


012C000002292516-photo-test-photo-samsung-player-hd-008.jpg
012C000002292528-photo-test-photo-samsung-player-hd-014.jpg

Différence jour/nuit


012C000002292524-photo-test-photo-samsung-player-hd-012.jpg
012C000002292522-photo-test-photo-samsung-player-hd-011.jpg

De près , la photo est «brûlée»


Éclairage artificiel en intérieur (de nuit) : Dans ces conditions, les performances sont conformes à ce que l'on obtient de jour en extérieur. Les défauts sont identiques (effet de flou et halos lumineux), mais au moins, on ne constate pas de dégradation notable de la qualité des clichés

012C000002292552-photo-test-photo-samsung-player-hd-021.jpg
012C000002292542-photo-test-photo-samsung-player-hd-019.jpg



Concernant les options de capture, Samsung a pensé à donner la possibilité de modifier la résolution, appliquer des effets, capturer de petites vidéos (voir chapitre précédent), régler la luminosité, ajuster le niveau de zoom (numérique uniquement), utiliser un retardateur ou un détecteur de sourires.

Les options sympathiques

En plus des options classiques (modification de la résolution, activation ou non du flash, mode vidéo, réglage de la luminosité, ajustement du niveau de zoom numérique), Samsung a pensé à intégrer différentes options annexes sympathiques. Dans le lot, on retiendra surtout les fonctions suivantes :

Le mode panorama : Ce mode de prise de vue est idéal pour capturer un paysage dans son ensemble. Par chance, le Player HD fait honneur à cette fonctionnalité pour deux raisons. Tout d'abord, les prises de vues sont déclenchées automatiquement lorsqu'on déplace le mobile pour couvrir la scène. Vient ensuite le nombre de photos pouvant être assemblées : le Player HD pourra constituer un panorama à partir d'un maximum de huit clichés.

028A000002297236-photo-samsung-player-hd-apn010.jpg

Le grand canyon de Mobinaute.com :)

Le détecteur de sourire : Il y a peu, cette fonctionnalité était réservée à quelques compacts numériques. Désormais, de nombreux Smartphones sont équipés d'un détecteur de sourire (notamment dans la gamme de Samsung). Dans la pratique, le procédé est amusant : le déclencheur s'active automatiquement lorsque le sujet sourit. Comme vous pourrez le constater en observant les clichés ce dessous, avec le Player HD, le système fonctionne plutôt bien.

012C000002297256-photo-samsung-player-hd-apn020.jpg

Il n'est pas nécessaire de centrer le visage, le cadrage est automatique


Les mosaïques: Plusieurs prises de vue différentes pourront être assemblées dans des cadres dont la résolution ne pourra pas excéder 640 x 480. En standard, pas moins de 18 formes de base sont proposées (voir exemple sur la photo d'écran). Le résultat final est amusant, mais la qualité est rarement au rendez-vous. Ceci s'explique probablement par le fait que l'autofocus semble inopérant dans ce mode de prise de vue... dommage.

012C000002297226-photo-samsung-player-hd-apn005.jpg
012C000002297224-photo-samsung-player-hd-apn004.jpg

012C000002297246-photo-samsung-player-hd-apn015.jpg
012C000002297244-photo-samsung-player-hd-apn014.jpg

012C000002297242-photo-samsung-player-hd-apn013.jpg
012C000002297240-photo-samsung-player-hd-apn012.jpg

Les formes de bases sont aussi nombreuses que sympathiques


Les cadres fantaisie : Les cadres fantaisie font toujours le bonheur des plus jeunes, et de ceux qui le sont restés. Avec le Player HD, l'appellation « cadre » est un peu trompeuse. En fait, on a plus l'impression d'avoir affaire à une galerie de tampons prédéfinis (voir photo d'écran ci-contre). Quelques cadres sont tout de même disponibles.

012C000002297228-photo-samsung-player-hd-apn006.jpg
012C000002297230-photo-samsung-player-hd-apn007.jpg

012C000002297252-photo-samsung-player-hd-apn018.jpg
012C000002297238-photo-samsung-player-hd-apn011.jpg

012C000002297250-photo-samsung-player-hd-apn017.jpg
012C000002297248-photo-samsung-player-hd-apn016.jpg

Plus de cliparts que de cadres fantaisie ?


Et le géotagging dans tout ça ?

Par défaut, la couche logicielle qui gère la partie photo propose une option permettant de réaliser des clichés « géotaggés ». En activant cette option, des informations de géo localisation seront ajoutées aux photos (coordonnées de longitude et de latitude). Ces données permettent de localiser automatiquement les photos sur un planisphère lorsqu'on utilise des sites et programmes compatibles comme, Trippermap , Panoramio, FlickR ou Google Earth (pour plus d'informations sur le sujet, consultez cet article de Clubic.com).

Exemples de géotagging en photo

Les photos réalisées avec le Player HD pourront être géotaggées. Le principe consiste à ajouter des informations de géolocalisation dans les métadonnées qui sont liées aux fichiers Jpeg. L'avantage est d'offrir une compatibilité avec les sites de stockage d'images en ligne compatible avec le procédé. Dans la pratique, les photos envoyées sur ces sites pourront être localisées sur un planisphère. Voici deux exemples de sites et programmes compatibles avec les photos géotaggées :

012C000001915772-photo-sdsdgsdgbdfgfg-border.jpg
00FA000001915774-photo-tertyertrt-border.jpg

Trippermap et Google Earth sont compatibles avec les photos géotaggées.

Player HD : un OS pas comme les autres !

Un vrai faux système fermé

En général, Samsung équipe ses Smartphones tactiles d'un système propriétaire fermé « maison ». Ce choix technique empêche d'installer autre chose que des programmes Java. Heureusement, pour le plus grand bonheur des Mobinautes qui aiment ajouter des applications additionnelles, le Player HD fait exception à la règle ! En effet, contrairement à ce que les apparences pourraient laisser supposer (widgets touchwizz et menu d'accueil signé Samsung, etc.), le Player HD est bel et bien mû par Symbian OS s60 v5, tout comme les Nokia N97 ou 5800 Xpress Music.

Différence par rapport au système qui équipe les tactiles Nokia

Lorsqu'on sait que le Player HD est mû par un système d'exploitation quasi identique à celui qui équipe les mobiles tactiles Nokia, plusieurs questions viennent naturellement à l'esprit. La première d'entre elles concerne l'éventuelle compatibilité des programmes destinés aux Smartphones s60 v5 Nokia. La réponse ne semble pas si évidente qu'on pourrait le croire. En théorie, tous les programmes s60v5 fonctionnent avec le Player HD. En pratique, nous avons pu constater que certaines applications refusaient purement et simplement de s'installer sur le Smartphone de Samsung. C'est par exemple le cas de . Cette application a été spécifiquement développée par Nokia, ceci explique peut-être cela.

015E000002297330-photo-clipboard01.jpg
Ce programme signé Nokia est compatible avec s60v5, mais il ne semble pas fonctionner avec le Player HD


On pourra également s'interroger sur les similitudes et les différences qui rapprochent ou éloignent les versions Nokia et Samsung du système d'exploitation. En réalité, en dehors de quelques adaptations cosmétiques témoignant de l'identité de la marque (écran d'accueil avec widgets, menu en pied d'écran composé de quatre touches tactiles), les deux systèmes sont presque en tout point identiques. Ceci entraine plusieurs constats positifs et négatifs. Commençons par les bons côtés : les Nokiaphiles invétérés ne seront vraiment pas dépaysés, le système est stable et de nombreux programmes additionnels pourront être téléchargés (la logithèque de Nokia est conséquente). Passons cette fois aux points négatifs... si le système bénéficie des qualités de Symbian s60v5, il en conserve également les défauts. Alors qu'on entre de plain-pied dans l'ère du tactile, l'interface ainsi que son organisation n'ont pratiquement pas bougé depuis s60v3, qui lui-même n'avait pas subi un bouleversement radical depuis S60v1.0 (sorti il y a bientôt neuf ans). Sans parti pris, l'ergonomie générale se situe bien en deça de ce que proposent Google et Apple avec Android et iPhone OS. D'autre part, sorti de la boite, le design général des icônes et des fonds d'écrans donne l'impression d'être en présence d'une mauvaise « Skin ». Heureusement, il est possible de remédier à ce problème en installant des packs de thèmes.

L'écran d'accueil et widgets

L'écran d'accueil intègre le fameux système « touchwiz » cher à Samsung. Concrètement, il s'agit d'une barre de navigation latérale pourvue de nombreux widgets. Ces petits modules proposent un accès instantané à des services divers et variés. Par exemple, il est possible d'intégrer une horloge, un lecteur audio, un cadre photo, un raccourci Web vers Facebook, etc.

00C8000002297306-photo-samsung-player-hd-widget-001.jpg
00C8000002297308-photo-samsung-player-hd-widget-002.jpg
00C8000002297314-photo-samsung-player-hd-widget-005.jpg

Le système est presque arrivé à maturité avec le HD


Pour les utiliser, vous devrez les faire glisser vers le centre de l'écran. Ces gadgets sont relativement encombrants, il ne faudra pas compter afficher plus de 4 modules à la fois sur l'écran pour conserver une relative lisibilité. D'autre part, il est impossible d'ajouter plus de huit widgets sur l'écran d'accueil (passé ce nombre, les widgets supplémentaires resteront bloqués sur la barre latérale). On s'attendait à pouvoir élargir l'écran d'accueil dans le sens de la hauteur comme avec le Player Ultra, mais cette option n'a pas été retenue. Au lieu de cela, Samsung a eu la bonne idée de proposer trois « bureaux virtuels » (à la manière d'Android). Il sera donc possible de personnaliser la position des widgets sur chacun de ces trois écrans. Autre point positif : alors que le système sature très rapidement avec les autres Smartphones de la marque, le Player HD parvient à rester à son aise avec un grand nombre de Widgets.

Sur le plan technique, avec le Player HD, le système de Widgets de Samsung semble être arrivé à maturité. Malgré cela, il faut bien reconnaitre que le système d'ajout de Widgets n'est pas forcément des plus pratiques. Lorsqu'elle est déployée, la barre latérale est gênante. En position repliée cette fois, on clique constamment sur le bouton d'affichage de la sidebar sans le faire exprès. Ce qui est bon pour Vista ne l'est pas vraiment pour un système mobile. Dans le genre, on préfèrera infiniment le système mis au point par les ingénieurs de Google pour Android (voir le test d'Android).

Un effet 3D raté

Comme nous avons récemment pu le constater avec le LG Arena, les effets 3D commencent à s'inviter dans l'interface de nos mobiles favoris. Même si on ne s'en aperçoit pas de suite, le Player HD ne fait pas exception à la règle. Depuis le menu d'accueil, il est possible de basculer sur un écran de numérotation rapide, ou sur le menu des programmes, en effectuant un mouvement de l'index. L'idée de base est bonne, mais l'effet visuel est trop discret pour se justifier. Pire encore, lorsqu'il n'est pas trop rapide pour être remarqué, il manque souvent de fluidité. Ajoutons à cela les difficultés pratiques : il faut souvent reproduire le mouvement de slide à plusieurs reprises avec l'index pour que la rotation soit prise en compte.

00C8000002297324-photo-samsung-player-hd-widget-010.jpg
00C8000002297318-photo-samsung-player-hd-widget-007.jpg
00C8000002297328-photo-samsung-player-hd-widget-012.jpg

La 3D n'est pas très fluide et l'effet peine à s'activer.


Les méthodes de saisie

Le Player HD est équipé de trois méthodes de saisie distinctes. Les deux premières sont des plus classiques. En mode paysage, il est possible d'utiliser un excellent clavier virtuel tactile complet ! Ses touches sont séparées par un léger espace, ce qui permet d'éviter les mauvaises saisies. Vient ensuite le clavier alphanumérique à douze touches du mode paysage. Même si ce dernier reste praticable, on regrette tout de même de ne pas pouvoir disposer d'un clavier complet avec ce mode de vue... Pour finir, le Player HD intègre un SIP basé sur la reconnaissance de caractères manuscrits. Il s'agit d'une sorte de Microsoft Transcriber sauce Symbian. Dans l'absolu, la reconnaissance n'est pas foncièrement mauvaise, mais l'absence de stylet dégrade fortement la précision des saisies. D'autre part, comparé au traditionnel stylet, le mouvement de l'index sur l'écran ne semble pas être naturel (d'ordinaire, on écrit avec un stylo et non avec le bout de son doigt). Finissons par une dernière critique : si l'orientation de l'écran se fait automatiquement en fonction de la position du mobile dans l'espace (grâce à un accéléromètre), il n'en va pas de même des modes de saisie. Lorsque le clavier en mode paysage est activé et qu'on utilise son mobile en mode portrait, il faut systématiquement l'incliner d'un quart de tour lors d'une saisie... dommage.

00C8000002297352-photo-samsung-player-hd-saisie011.jpg
00C8000002297340-photo-samsung-player-hd-saisie005.jpg

0190000002297334-photo-samsung-player-hd-saisie002.jpg

Trois modes de saisie sont disponibles, mais aucun clavier complet ne pourra être activé en mode portrait. D'autre part, le module de saisie cursive à du mal à convaincre.


Samsung et les systèmes d'exploitation mobiles : la stratégie du boulimique

Samsung adopte une stratégie étonnante concernant les systèmes d'exploitation mobile. Alors que certains constructeurs s'attachent à une plate-forme en particulier, Samsung choisit d'explorer toutes les voies possibles et imaginables. Le coréen propose des Smartphones dotés de systèmes Windows Mobile, Symbian, propriétaires et bientôt Android (Samsung fait partie de l'open handset alliance). Le géant finira-t-il un jour par se focaliser sur un environnement en particulier ? Difficile de le savoir, il semblerait que les responsables attendent patiemment qu'un OS nomade tire son épingle du jeu pour se décider.

00D2000001998700-photo-device.jpg
00D2000001998702-photo-android.jpg

Le premier Smartphone Android Samsung va bientôt débarquer.

Le lecteur audio

Le mobile est pourvu d'un lecteur audio de bonne facture. Ce dernier produit une qualité d'écoute excellente... à condition de s'affranchir rapidement du casque fourni d'origine. Parmi les options bienvenues, on trouve un égaliseur proposant six préréglages (rock, classique, jazz, etc.). Au besoin, même si on n'en aura pas forcément l'utilité tous les jours, il est également possible d'ajouter des effets sonores particuliers (espaces ouverts, superbass, salle de concert, etc.) ! Concernant les classements des pistes musicales cette fois, il est possible de faire à peu près tout ce que l'on souhaite (tri par artiste, album, genre), ou saisir une chaine de caractères pour atteindre instantanément une piste en particulier.

00C8000002297408-photo-samsung-player-hd-musique007.jpg
00C8000002297410-photo-samsung-player-hd-musique008.jpg
00C8000002297402-photo-samsung-player-hd-musique004.jpg

00C8000002297406-photo-samsung-player-hd-musique006.jpg
00C8000002297404-photo-samsung-player-hd-musique005.jpg
00C8000002297412-photo-samsung-player-hd-musique009.jpg

Le lecteur musical procure un son de bonne facture, dommage que les écouteurs ne parviennent pas à suivre la cadence.


Quelques oublis

0064000002269984-photo-dsc-0121-border.jpg
Le BT stéréo
Même si le mobile n'est pas orienté « musicphone », on regrette tout de même de ne pas disposer d'une télécommande déportée implantée sur le fil du casque. Au lieu de cela, les utilisateurs auront droit à une simple touche de décrochage accompagnée d'un micro « mains libres ». D'autre part, on ne peut pas dire que la qualité d'écoute fournie par le casque d'origine soit excellente. Heureusement, la présence d'une connectique standard Jack 3.5 mm sur la partie haute de l'appareil donne la possibilité d'utiliser n'importe quel casque. Autre point positif : la présence d'un circuit Bluetooth 2.1 permet d'utiliser un casque sans fil stéréo (A2DP). De plus, pour ne rien gâcher, l'AVRP est bel et bien pris en charge. Cela permet de combler l'absence de télécommande déportée puisqu'il est ainsi possible de contrôler le lecteur audio directement depuis des touches matérielles du casque Bluetooth.

00C8000002297400-photo-samsung-player-hd-musique003.jpg
Le Bluetooth stéréo rattrape le tir



Prise jack, mais pas de télécommande intégrée au casque.


Une excellent radio

Le Samsung Player HD est pourvu d'une excellente radio FM. Pour ne rien gâcher, la couche logicielle propose toutes les options que l'on est en droit d'attendre d'un programme de ce type. Plusieurs stations pourront être mémorisées, le haut-parleur interne pourra être activé (à la place des écouteurs) et le nom des stations est affiché en toutes lettres sur l'écran (ce qui est loin d'être le cas avec tous les appareils concurrents). Mieux encore : une option donne la possibilité de lancer un enregistrement ! Pour finir, rappelons simplement qu'à l'instar des appareils concurrents, il faudra impérativement brancher le casque filaire pour profiter de la radio (ce dernier joue le rôle d'antenne externe).

00C8000002297422-photo-samsung-player-hd-musique014.jpg
00C8000002297420-photo-samsung-player-hd-musique013.jpg
00C8000002297418-photo-samsung-player-hd-musique012.jpg

La présence d'un tuner FM apporte un plus indéniable.


À propos des podcasts

Il est possible de télécharger et d'écouter des podcasts directement depuis le Player HD. Dans la pratique, pour ajouter une chaine, il faut cliquer sur le lien d'un flux RSS (au format XML, par exemple) depuis le navigateur Web embarqué du mobile. Après avoir fait cette manipulation, la « chaine » est automatiquement ajoutée dans une liste de podcasts. Depuis cette dernière, il suffira de cliquer sur le lien correspondant à un fichier multimédia (MP3, généralement) pour lancer le téléchargement. Lorsque vous aurez récupéré les précieux fichiers dans leur intégralité, vous n'aurez plus qu'à les lire en utilisant le lecteur audio intégré.

00C8000002297414-photo-samsung-player-hd-musique010.jpg
00C8000002297416-photo-samsung-player-hd-musique011.jpg
00C8000002297444-photo-dsc-0001-border.jpg

Grâce au lecteur de flux RSS intégré, le navigateur est capable de télécharger des podcasts.

Synchronisation des données

À propos de l'utilitaire de synchronisation

Contrairement à la plupart des tactiles de Samsung, le Player HD n'est pas mû par un système propriétaire, il est tout simplement basé sur Symbian s60 v5 (qui équipe déjà les Smartphones tactiles de la marque). On pouvait donc se douter que l'utilitaire de synchronisation qui accompagne le HD diffère de celui qui est fourni avec les téléphones dotés de systèmes propriétaires. La surprise ne s'est pas fait attendre, contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, la version de Samsung PC Studio qui accompagne le Player HD n'est autre qu'une version remaquillée de Nokia PC Suite. Il est étonnant que Samsung n'ait pas renommé son programme pour éviter d'éventuelles confusions.

0258000002297428-photo-pc-studio.jpg

À quelques exceptions esthétiques près, le programme qui accompagne ce Player HD est en tous points identique avec Nokia PC Suite.


Nokia PC suite déguisé : un atout pour le Player HD ?

Autant l'avouer de suite, l'utilitaire de Nokia remplace avantageusement l'usine à gaz qui est traditionnellement fournie avec les mobiles basés sur des systèmes propriétaires Samsung (il suffit de jeter un œil ici pour s'en convaincre). Nokia PC Suite n'a pas besoin de faire ses preuves : le programme de Nokia est stable, il n'est pas trop lourd, il bénéficie d'une ergonomie excellente et les différentes synchronisations fonctionnent à la perfection. Pour aller plus loin, on pourrait même dire que le bénéfice est double dans la mesure où les clients Samsung sont dispensés du nouvel utilitaire de synchronisation tentaculaire que Nokia tente d'« imposer » à ses utilisateurs (Nokia Suite (Ovi)).

01F4000002297450-photo.jpg

Le Player HD peut profiter de la quasi-intégralité de la logithèque des Nokia tactiles.


Au final

Vous l'aurez compris, il n'y a aucun souci à avoir concernant les capacités de synchronisation du Player HD. On pourra peut-être reprocher le manque de clarté des icônes présentes sur l'interface de la version Samsung de PC suite mais avec un peu d'habitude, on prend vite ses marques. Au final, cette version maquillée de l'excellent Nokia PC Suite donne entière satisfaction ! Ce programme permet de :
  • Synchroniser ses PIM avec les principaux gestionnaires du marché (Outlook en tête) ;
  • Sauvegarder son mobile ;
  • Parcourir le contenu du téléphone ;
  • Créer et envoyer des messages texte depuis son ordinateur ;
  • Ripper des CD pour les envoyer dans la mémoire de son téléphone ;
  • Lire ou convertir des fichiers multimédia ;
  • Installer des applications (Java ou natives Symbian OS) ;
  • Transformer son mobile en un véritable modem.
En bref, l'outil offre tout ce que l'on est en droit d'attendre d'un programme de ce type sans ajouter de problèmes collatéraux (lourdeurs, instabilités, manque d'ergonomie). Du tout bon.


01F4000002297440-photo-clipboard01sss.jpg

01F4000002297442-photo-clipboard03.jpg

L'utilitaire de Nokia est aussi puissant que pratique.

Samsung HD : quid de la puce GPS

Offre logicielle

D'origine, le Player HD est fourni avec un programme de guidage GPS. Ce dernier est connu sous le nom de Samsung LBS mais en réalité, il s'agit ni plus ni moins d'une version remaquillée de Route 66. On ne pourra que saluer ce choix : s'agit là d'un des meilleurs programmes du genre ! En revanche, les choses se gâtent lorsqu'on constate qu'il s'agit uniquement d'une version de démonstration... Pour obtenir une cartographie Europe, il faudra passer par la case « panier » du site de Route 66 et débourser la modique somme de 99 euros.

Pour se consoler, on pourra néanmoins insister sur le fait que le programme semble être parfaitement à l'aise sur le Player HD : que ce soit en mode portrait ou en mode paysage, la fluidité est de mise, ce qui est très appréciable. Finalement, les puristes qui opteront pour ce programme regretteront peut-être simplement l'absence de « Text to Speech » (synthèse vocale) mais cette fonctionnalité reste relativement rare avec les programmes GPS installables sur PDA et Smartphones.

00C8000002297454-photo-samsung-player-hd-gps002.jpg
00C8000002297456-photo-samsung-player-hd-gps003.jpg
00C8000002297452-photo-samsung-player-hd-gps001.jpg

00C8000002297460-photo-samsung-player-hd-gps005.jpg
00C8000002297458-photo-samsung-player-hd-gps004.jpg
00C8000002297462-photo-samsung-player-hd-gps006.jpg

Route 66 et intégré en standard : dommage que les cartographies ne soient pas fournies.


Performances et compatibilité

Le Player HD est parvenu à réaliser un premier fix GPS en cinquante secondes. Cette valeur se situe dans la moyenne de ce que l'on constate généralement avec les appareils concurrents. Concernant d'éventuels bridages de la puce de géo-localisation, nous pouvons rassurer les futurs acquéreurs : Google Maps est parfaitement capable d'exploiter le circuit GPS interne !

00C8000002297464-photo-samsung-player-hd-gps007.jpg
00C8000002297466-photo-samsung-player-hd-gps008.jpg
00C8000002297468-photo-samsung-player-hd-gps009.jpg

Google Maps reconnaît la puce GPS interne sans soucis.


Geotagging

Comme expliqué dans le paragraphe consacré à l'APN intégré, il est possible d'utiliser la puce GPS interne pour réaliser des photos géotaggées. Cette technique consiste à ajouter des informations géographiques dans les métadonnées d'un fichier image. Cela permet par exemple de localiser automatiquement la photo sur une carte lorsqu'on l'envoie sur un site Web compatible (comme Panoramio.com).

Player HD : tout pour le voyage et la bureautique

Des outils pour les voyageurs

D'origine, le Player HD intègre quelques outils qui devraient vite être appréciés par les voyageurs en herbe. Par exemple, les ingénieurs de Samsung ont pensé à fournir de nombreux dictionnaires de traductions (Colins) intégrant les langues suivantes : anglais, espagnol, portugais, allemand, italien. D'autre part, on note la présence d'une horloge mondiale capable de gérer de nombreux emplacements géographiques. Pour finir sur le thème des voyages, le convertisseur d'unités intégré ne devrait pas avoir de mal à trouver son utilité. Ce dernier ne se limite pas aux devises monétaires. En effet, il sera également possible de convertir des unités de masse, superficie, énergie, longueur, puissance, pression, température, etc. On ne peut qu'apprécier la présence d'outils de ce type.

00C8000002298946-photo-samsung-player-hd-bureautique001.jpg
00C8000002298948-photo-samsung-player-hd-bureautique002.jpg
00C8000002298952-photo-samsung-player-hd-bureautique003.jpg

00C8000002298962-photo-samsung-player-hd-bureautique007.jpg
00C8000002298960-photo-samsung-player-hd-bureautique006.jpg
00C8000002298958-photo-samsung-player-hd-bureautique005.jpg

On ne peut qu'apprécier la présence d'outils de ce type


Et la bureautique dans tout ça ?

Samsung n'a pas oublié les utilisateurs qui souhaitent s'adonner à des activités de bureautique modérées sur leurs téléphones mobiles. Sorti de la boite, le Smartphone est livré avec une série d'outils pratiques. Par exemple, on note la présence d'une version Symbian du célèbre Quickoffice, mais attention, il s'agit uniquement d'une version de démonstration. Sans débourser pour obtenir la version complète, vous pourrez bien ouvrir un nombre impressionnant de formats bureautique (.DOC , .XLS, .PPS, PPT...), mais vous resterez limités à une simple consultation. Finissons ce chapitre par une poignée d'éloges : si vous désirez franchir le pas, sachez que Quickoffice est probablement l'une des meilleures suites bureautiques mobiles disponibles sur le marché. D'autre part, le programme semble être particulièrement à l'aise sur le Player HD : il parvient à ouvrir les documents avec une rapidité incroyable !
02297436-photo-quickoffice.jpg

Remarque : À l'heure ou nous écrivons ces lignes, la version complète de Quickoffice est facturée 19 dollars. Ce tarif reste raisonnable compte tenu des fonctionnalités offertes.

00C8000002298978-photo-samsung-player-hd-bureautique013.jpg
00C8000002298980-photo-samsung-player-hd-bureautique014.jpg
00C8000002298982-photo-samsung-player-hd-bureautique015.jpg

00C8000002298964-photo-samsung-player-hd-bureautique008.jpg
00C8000002298968-photo-samsung-player-hd-bureautique009.jpg
00C8000002298974-photo-samsung-player-hd-bureautique012.jpg

Quickoffice et Adobe reader parviennent à ouvrir les documents avec une rapidité incroyable

La couche téléphonie (GSM et VoIP)

Qualité et confort des conversations GSM

Dans la très grande majorité des cas, nous n'avons pas noté de problème particulier concernant la qualité des appels passés et reçus. Le niveau sonore est tout à fait correct et la qualité d'écoute est au rendez-vous. Avec les tactiles, en général, on apprécie que l'écran se désactive lorsqu'on porte le mobile à son oreille. Cette fois encore, Samsung n'a pas oublié l'essentiel, cette fonctionnalité est bel et bien au rendez-vous.

00C8000002299120-photo-samsung-player-hd-phone007.jpg
00C8000002299114-photo-samsung-player-hd-phone004.jpg
00C8000002299116-photo-samsung-player-hd-phone005.jpg

Le moteur de recherche de contacts intègre un clavier prédictif.

00C8000002299138-photo-samsung-player-hd-phone006.jpg
00C8000002299128-photo-samsung-player-hd-phone001.jpg
00C8000002299132-photo-samsung-player-hd-phone003.jpg

La couche téléphonie fonctionne plutôt bien, mais cette fois encore, on regrettera amèrement que l'ergonomie n'ait pas été mieux optimisée pour le tactile.


On regrettera simplement que l'ergonomie des menus n'ait pas bénéficié d'une refonte pour mieux s'adapter à l'interface tactile. Pour effectuer un certain nombre d'opérations, il faudra souvent passer par des sous-menus. Certes, les habitués de Nokia trouveront instantanément leurs marques. En revanche, les autres critiqueront probablement le côté peu intuitif de la chose.

À propos des capacités VoIP

Pour ceux et celles qui ne connaissent par encore, le protocole SIP permet de réaliser des appels téléphoniques à moindre coût via Internet. Les mobiles Nokia de la gamme Série E (et les derniers série N) intégraient nativement un client de voix sur IP compatible avec cette technologie. Mettons immédiatement fin au suspens, le Samsung Player HD fait l'impasse sur cette fonctionnalité ! Pourtant, tout comme le n97, le Player HD intègre une pile SIP... Malheureusement, aucune application ne permet de l'exploiter. En clair, pour pouvoir bénéficier des bienfaits du SIP, vous devrez installer un logiciel tiers (comme , par exemple). Seul problème, avec cette application, le support de la voix fonctionne principalement en WiFi...

.

L'avis de la rédaction

À propos des performances (puissance et autonomie)

Le Player HD semble être relativement véloce. Cette caractéristique est palpable lors du lancement des applications « lourdes » (navigation GPS, programmes bureautique). Ces dernières s'ouvrent relativement rapidement, ce qui est loin d'être le cas sur les mobiles moins pêchus. Ce point est positif, mais il est accompagné d'une contrepartie dont on se serait bien passé. En effet, il semble bien que la batterie ait été sous-dimensionnée. La puissance se payera donc au prix d'une autonomie relativement faible. En utilisation intensive, il ne faudra pas compter tenir plus d'une journée entre deux recharges complètes. Ceci est d'autant plus dommage que la large coque aurait pu accueillir une batterie plus volumineuse. Pour clôturer le chapitre technique, même si le volume de stockage offert est conséquent (8 ou 16 Go suivant les versions), la mémoire système est beaucoup trop limitée (40 Mo). Cet espace minuscule alloué à la mémoire de travail explique probablement une bonne partie des pertes de performances du navigateur Web.

L'avis de la rédaction

0078000002297434-photo-playerhd.jpg
Attributs physiques : La robe du Player HD arbore des dimensions qui semblent provenir d'un autre âge. Le format massif, l'épaisseur conséquente et le poids non négligeable risquent bien de ne pas faire l'unanimité. Cela est d'autant plus dommage que Samsung aurait pu retourner ces faiblesses à son avantage. Par exemple, le large « coffre » arrière aurait pu être utilisé pour loger une batterie conséquente (celle qui est fournie à l'origine se montre largement insuffisante). D'autre part, l'épaisseur n'aurait pas gêné outre mesure si elle avait permis d'abriter un clavier coulissant... ce qui n'est malheureusement pas le cas. Parlons cette fois des matériaux et de la qualité de finition. Sur ce point comme sur le reste, Samsung nous a habitués à mieux. Les plastiques font toc et l'emploi d'une surface brillante et glissante ne relève pas d'un choix judicieux. Les doigts glissent sur la coque lorsqu'on souhaite retirer la batterie et les traces de doigts disgracieuses salissent l'objet en permanence.

Sur le plan logiciel : Lors du premier contact, le Player HD réservera une excellente surprise aux personnes qui pensaient tomber sur un énième système propriétaire. Le mobile fait figure d'exception en intégrant un OS Symbian S60 v5 quasi identique à celui qui équipe les derniers mobiles tactiles de la marque Nokia. Grâce à cet atout, le Player HD pourra immédiatement bénéficier d'une ludothèque conséquente. Autre point positif : les amateurs de systèmes Nokia retrouveront immédiatement leurs marques. Parlons cette fois des points négatifs... Même si cela
00C8000002297430-photo-playerhd-2.jpg
relève d'une histoire de goût, il faut bien reconnaitre que cette interface n'a pas évolué fondamentalement depuis les mobiles non tactiles s60 v3. Les menus, les icônes ainsi que l'ergonomie générale accusent un sérieux coup de vieux depuis l'arrivée des systèmes « jeunes » qui sont incarnés par Android (Google) ainsi que l'iPhone OS (Apple). D'autre part, il est impossible de parler du Player HD sans aborder les problèmes liés au navigateur Web. À l'heure de la démocratisation du haut débit mobile, on est en droit d'attendre que cette partie soit inattaquable avec les Smartphones de ce standing. L'impossibilité de réaliser des déplacements de page sans rencontrer de difficultés est d'autant plus inacceptable que l'écran est irréprochable. La dalle Amoled procure un rendu colorimétrique fabuleux, la réactivité est bonne et ses mensurations sont particulièrement généreuses. En bref, le Player HD est bon pour tout (lecture vidéo en tête)... mais il passe à côté d'une des fonctions préférées des mobinautes actuels.

Au final : Pour un appareil de ce type, l'impossibilité de s'adonner au surf mobile dans de bonnes conditions constitue un handicap quasi rédhibitoire. Si on devait uniquement considérer ce paramètre, le Player HD repartirait immanquablement avec une note médiocre. Dans tous les cas, si vous vous apportez de l'importance à cette activité, nous vous recommandons de passer votre chemin, ou d'installer un navigateur alternatif (au passage, notez qu' ne fonctionne pas sur ce Smartphone). Heureusement, en dehors de ce souci, le Player HD se caractérise tout de même d'un atout de taille. Sans prendre de risques, on peut dire qu'il s'agit là d'un lecteur multimédia de génie. La partie Divx est tout bonnement inattaquable, le tuner FM est bienvenu et dans l'ensemble la partie audio n'est pas en reste. En résumé, si vous cherchez un téléphone multimédia avant tout, franchissez éventuellement le pas. À l'inverse, si le surf mobile est une caractéristique primordiale à vous yeux, jetez un œil du côté de la concurrence.

Samsung Player HD

4

Les plus

  • Écran Amoled
  • Système ouvert
  • Prise en charge Divx native
  • Radio FM / DLNAS

Les moins

  • Expérience de surf désastreuse
  • Form factor massif
  • Autonomie en retrait
  • Peu d'accessoires fournis

0

Surf2

Réactivité7

Ergonomie6

Multimédia9



Cet appareil mobile vous intéresse ? Retrouvez-le dans le comparateur :
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Samsung Player HD

028A000002297432-photo-playerhd-3.jpg
Modifié le 19/05/2021 à 13h49
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nortel France : le mouvement de grève se poursuit
Samsung Player HD : la crème des vidéophones ?
Un graveur de DVD externe abordable chez Samsung
Eco-centres 2.0 : nouvelles terres de dynamisme en Méditerranée?
Actu de la semaine en dessins, best of estival !
2 To chez Hitachi aussi, mieux vaut tard que jamais
Une étude met en garde contre la qualité audio des smartphones
Jaspersoft, le décisionnel open source s'offre en illimité
Deux nouveaux transportables multimédias chez Asus
Vie privée : NKM s'engage en faveur du
Haut de page