Comparatif des logiciels d'authoring DVD

0

Cyberlink PowerProducer 2 Gold

L'éditeur du célèbre PowerDVD, Cyberlink, a depuis ces dernières années développé tout une gamme de logiciels multimédias, dont PowerProducer 2 Gold qui est un logiciel d'authoring DVD à vocation grand public. Commercialisé, en version française, sur son site Internet ou par quelques boutiques en ligne, le logiciel ne pèse que 34 Mo et s'installe plutôt rapidement. Son lancement provoque l'apparition d'une interface à l'ergonomie discutable dont la principale lacune est une esthétique peu affriolante. Quoiqu'il en soit, un clic sur le bouton 'Produire Disque Film' permet de lancer la création d'un DVD. Le logiciel vous demande par la suite de sélectionner le support souhaité (DVD, VCD, SVCD, VR ou DivX). Dans le cas d'un DVD PowerProducer vous pose quelques questions supplémentaires comme le format vidéo (PAL ou NTSC), la qualité de compression et le format d'encodage audio. Cyberlink propose ici une prise en charge du son Dolby Digital AC3 et son logiciel est compatible avec les médias double-couche. Malgré une présentation peu attractive, la navigation au sein du logiciel s'avère simple grâce à la décomposition du processus de création de DVD en quatre étapes distinctes et à la possibilité de naviguer entre les étapes avec des boutons suivant et précédent. Mais revenons-en à la création d'un DVD : une fois les paramètres du disque rentrés, le logiciel vous propose d'importer des vidéos soit en passant par des fichiers stockés sur votre disque dur, soit en rippant un disque DVD existant (à condition que celui-ci ne soit pas crypté). Comme la plupart de ses concurrents, PowerProducer 2 supporte différents formats vidéos en entrée : MPEG, ASF, WMV, AVI, DivX et MS-DVR (pratique pour les possesseurs de Media Center). Lors de l'importation des vidéos, celles-ci apparaissent dans une sorte de rouleau de pellicule et une barre indique en permanence la place occupée sur le disque final. Chaque vidéo peut être lue dans l'écran de prévisualisation faisant parti intégrante du logiciel.

000000DC00100588-photo-comparo-authoring-dvd-powerproducer-2-gold-1.jpg

Une interface sommaire et basique

Comme ses concurrents, PowerProducer 2 Gold offre quelques options de montage vidéo basiques comme la coupe (qui permet de définir un point d'entrée et un point de sortie afin de couper les scènes inutiles), la fusion et le fractionnement. Bien que très sommaires ces fonctions restent très faciles d'accès tout comme la possibilité d'adjoindre une bande son au format MP3, WMA ou WAVE. On apprécie ici particulièrement la fonction de fusion qui permet de regrouper deux clips vidéos en un seul. L'étape suivante, nommée fort maladroitement à notre sens, Aperçu permet de définir les chapitres mais aussi la présentation du menus. Pour ce qui est du chapitrage les ingénieurs de Cyberlink ont opté pour trois méthodes distinctes : l'ajout de chapitre à l'aveugle où on entre le nombre de chapitres souhaité et le logiciel tronçonne le clip en autant de chapitres, la création de chapitres via une détection des scènes ou bien leur création de manière manuelle par keyframe. La création des chapitres achevée, on peut passer à l'édition du menu et là c'est bonjour les dégâts ! En effet PowerProducer est totalement limité du côté de la création : impossible de déplacer les boutons à la main sur la feuille du menu, impossible de mettre plus de quatre boutons par page, impossible de redimensionner les boutons, impossible de bénéficier de la moindre animation, j'en passe et des meilleurs. Bref la création de menu se résume ici à choisir un thème, une image de fond, un positionnement (statique) et à définir la police (tout de même de manière indépendante par champ de texte). Dès lors il ne reste plus qu'à essayer la navigation dans les menus avant de passer à l'étape de gravure. Sachez tout de même que le logiciel peut spécifier une vidéo à lire automatiquement à l'insertion du DVD et qu'il permet d'ajouter une bande son à votre menu.

000000DC00100589-photo-comparo-authoring-dvd-powerproducer-2-gold-2.jpg
000000DC00100590-photo-comparo-authoring-dvd-powerproducer-2-gold-3.jpg

PowerProducer 2 Gold : un logiciel beaucoup trop limité et limitant

Dans la série des couacs on notera que PowerProducer ne permet pas de capturer de vidéo et ne vous laisse pas libre de régler le bitrate de votre production vidéo. Il se rattrape par la possibilité de sauvegarder les projets (un minimum il est vrai), la possibilité de graver de la vidéo en direct sur DVD sans passer par le disque dur et par son support des DVD-VR. Le logiciel propose également une fonction de création de diaporama mais là encore nous avons butté sur une limitation, puisqu'il ne peut pas gérer plus de 256 photos par album... Dommage !

Cyberlink PowerProducer 2 Gold

Les plus
+ Transcodeur lent
+ Simple d'utilisation
Les moins
- Interface sommaire
- Pas de capture vidéo
- Edition de menu inexistante
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
1
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
L'UE dévoile son projet de
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
OneWeb produit à présent deux satellites par jour !
L'Europe veut uniformiser les chargeurs des smartphones, Apple prend les devants
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top