GitHub a finalement stocké l'ensemble de ses codes open-source dans l'Arctique

21 juillet 2020 à 11h45
16

L'année dernière, GitHub avait annoncé son projet de créer un « coffre-fort » contenant l'ensemble de ses logiciels open-source et de le stocker dans l'Arctique. Cet « Arctic Vault » pensé pour résister au moins 1 000 ans doit survivre à un éventuel effondrement des civilisations et est adressé au monde d'après.

La société vient d'achever ce projet. L'Arctic Vault, qui se trouve dans une mine de charbon désaffectée norvégienne située sous des centaines de mètres de permafrost, a reçu ce 8 juillet ses 21 To de données.

Finalement arrivé

Julia Metcalf, la directrice des programmes stratégiques de Github, a déclaré que le projet avait accusé des retards à cause de la crise sanitaire. À l'origine, celui-ci aurait dû être terminé en février dernier. Ce n'est que suite à la réouverture des frontières norvégiennes que l'équipe a pu se rendre dans l'archipel du Svalbard.

GitHub a alors confié son code source à une équipe locale, qui s'est chargée de le placer dans une ancienne mine de charbon. Julia Metcalf précise : « Le code a atterri à Longyearbyen, une ville de quelques milliers d'habitants sur le Svalbard, où nos boîtes ont été accueillies par une entreprise de logistique locale et emportées dans un stockage intermédiaire sécurisé pour la nuit. Le lendemain matin, le code a été emmené à la mine de charbon désaffectée située dans la montagne, puis dans une chambre au fond de plusieurs centaines de mètres de pergélisol, où le code réside désormais dans l'accomplissement de sa mission de préservation du code open source mondial pendant plus de 1 000 ans ».

Une « Pierre de Rosette » numérique

21 To de données ont ainsi été stockés au format TAR sur 186 bobines de piqlFilm, un nano-film photosensible de 35 mm conçu par la société Piql pour la préservation des données numériques. Cette vaste archive peut aussi bien être lue par un ordinateur que par une personne équipée d'une loupe. Néanmoins, la société espère tout de même que la personne qui la trouvera disposera d'un ordinateur. Chaque bobine a été gravée d'un guide comparable à un fichier « Lisez moi ». Consultable sur la page dédiée au GitHub Code Vault, il comprend notamment une section intitulée Ce dont vous avez besoin pour utiliser cette archive, qui précise : « La lecture, le décodage et la décompression de ces données exigeront en soi un calcul considérable. En théorie, cela pourrait se faire sans ordinateur, mais ce serait très fastidieux et difficile ».

Les générations futures pourront ainsi, si elles le souhaitent, retrouver ce que la société présente comme une Pierre de Rosette numérique et qui recense tous les projets publiés publiquement sur Github avant le 2 février. Mais ce projet sera peut-être finalement inutile : après tout, GitHub est déjà archivé par la Software Heritage Foundation, la Bodleian Library et Internet Archive.

Sources : Gizmodo, Engadget

16
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top