TikTok voudrait un siège hors de Chine

24 décembre 2019 à 17h20
0
Tiktok

La société éditrice de la très populaire application TikTok veut continuer de grandir. Elle souhaite, pour cela, installer son siège social hors de Chine.

ByteDance, vous connaissez ? Peut-être pas. Cela va sans doute plus vous parler si on vous dit qu'il s'agit de l'entreprise qui est à l'origine de TikTok, l'application de partage vidéo en vogue du moment, qui a déjà été téléchargée plus d'1,5 milliard de fois pour plus de 665 millions d'utilisateurs actifs par mois.

Les États-Unis écartés, Londres, Dublin et Singapour dans le viseur

Problème, ByteDance est chinois. Ce qui est forcément une difficulté pour se développer à l'international, surtout dernièrement, dans le cadre de la guerre commerciale entre les États-Unis et l'Empire du Milieu. Du coup, le groupe envisage sérieusement de déménager son siège social vers une destination moins marquée politiquement que la Chine.

D'après le Wall Street Journal, les candidats en lice pour accueillir la société sont Londres, Dublin et Singapour. Le plus gros bureau de ByteDance est actuellement à Los Angeles, mais il est exclu d'y installer le siège social.

L'objectif est de se rapprocher de nouveaux marchés, notamment l'Europe et l'Asie du sud-est, tout en améliorant son image. Avec une telle manœuvre, l'éditeur de TikTok espère convaincre utilisateurs et autorités du monde entier qu'il n'a aucun lien avec le gouvernement chinois.

Des affaires en pagaille

Car plusieurs polémiques ont touché l'application au cours des derniers mois. Aux États-Unis, TikTok est attaquée en justice pour collecte illégale de données chez les moins de 13 ans. L'application est aussi accusée de censurer du contenu ouvertement LGBTQ+ dans certains pays et d'une manière générale de bannir de sa plateforme tout ce qui pourrait déplaire à l'exécutif chinois.

Encore plus récemment, la marine américaine a interdit l'utilisation de TikTok dans ses rangs.
L'application représenterait en effet une menace de cybersécurité et pour la protection des informations personnelles des militaires. Dénoncé par le Sénat américain, ByteDance est sous le coup d'une enquête du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis.

Source : Les Echos
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers actualités

Idée cadeau | Velo 2 : une boussole pensée pour les cyclistes
Ces Français ont été désignés personnalités les plus influentes de la tech ; le n°2 ne va pas du tout vous étonner
Vu dans les benchmarks,
Xiaomi prévoit un concurrent au Mac Mini, et il pourrait faire des ravages
Grâce à son passage au Unreal Engine 5.1, Fortnite est plus beau que jamais !
Plus près de vous, Free Proxi, la nouvelle assistance technique de Free recrute
SpaceX va pouvoir envoyer 7500 nouveaux satellites Starlink, et dévoile une offre pour les militaires
Si ces rendus sont exacts, le OnePlus 11 va avoir droit à un module photo monstrueux !
Très belle offre sur Amazon concernant l'excellent MacBook Air M2
Vous voyez les tracteurs autonomes dans Interstellar ? Maintenant ils existent, pilotés par NVIDIA
Haut de page