L'avènement des cryptomonnaies fera tomber les dictateurs, d'après Tim Draper

19 octobre 2019 à 14h00
0
Tim Draper
Tim Draper // Crédit : JD Lasica, Flickr

Pour l'investisseur en capital-risque américain, l'avènement d'un réseau centralisé et globalisé remettrait en cause le mode de fonctionnement des gouvernements.

Le Bitcoin, arme pacifique contre les dictateurs ? C'est ce qu'affirme l'évangéliste Tim Draper, en campagne contre les frontières économiques à l'heure d'une économie globalisée.

Un réseau décentralisé à l'assaut des barrières économiques

Ardent défenseur du Bitcoin, Tim Draper est persuadé des bienfaits de la cryptomonnaie pour l'économie mondiale. Dans une tribune postée sur Medium, l'investisseur américain déclare : « Le Bitcoin et la décentralisation qui l'accompagne remettent en cause les frontières géographiques. Plus personne n'est sous le joug de dictateurs et des profiteurs pour faire croître l'économie mondiale. »

Une manière de dénoncer les taxes appliquées par les institutions bancaires et des États sur les flux financiers. À l'inverse, la Blockchain et les cryptomonnaies reposent sur un réseau distribué. Conséquence : plus besoin de gouvernements pour contrôler le cours d'une monnaie, ni de banques pour assurer les transactions. Chacun est donc théoriquement libre de s'affranchir des barrières économiques mises en place dans son pays.

Des gouvernements sur le modèle des start-ups

Dans sa tribune, Tim Draper va encore plus loin et pose une question simple : a-t-on encore besoin de gouvernements ?

Pour lui, les humains se sont organisés en « tribus » depuis des millénaires, pour garantir la sécurité en gouvernant des territoires délimités. Il poursuit en expliquant que le développement des échanges et de la mondialisation est venu bouleverser ce système, et que désormais chaque individu appartient à quelque chose de plus grand que sa « tribu » originale.

Toujours selon Draper, ce changement de paradigme s'illustre notamment par les cryptomonnaies, qui seraient les témoins de cette nouvelle économie libérée des traditions « ancestrales » imposés par les gouvernements. Pour survivre, il exhorte ces derniers à se transformer... en prenant exemple sur les start-ups : « Je crois que les gouvernements, comme toute entreprise confrontée à un nouvel environnement, doivent s'adapter au nouveau marché (...) Le gouvernement d'aujourd'hui doit déterminer ce qu'il peut fournir dans l'économie du cloud. »

À quoi pourrait ressembler le rôle des États dans cette économie virtuelle ? Sécurité numérique, protection de l'identité, assurance maladie... Nombreux sont les services qui pourraient être repensés à partir des applications de la Blockchain.

L'Estonie, un pays pionnier dans les services numériques

Certains pays comme l'Estonie, qui a lancé un programme d'e-citoyenneté en 2014, font déjà figures de pionniers dans ce domaine. Ce programme permet notamment aux entrepreneurs étrangers de créer leur société en Estonie, sans pour autant y résider. À ce jour, plus de 60 000 personnes ont adopté le statut d'e-résident estonien, et plus de 6 000 entreprises ont été créées.

Fort de cet exemple, Tim Draper en est persuadé : combinées au potentiel de l'intelligence artificielle, les cryptomonnaies peuvent révolutionner les modes de gouvernances.

Sources : CoinTelegraph, Medium, blog de Tim Draper.
23 réponses
14 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top