Pour 700 millions de dollars, Crypto.com change le nom du mythique Staples Center de Los Angeles

Vincent Touveneau
Cryptomonnaies
17 novembre 2021 à 11h50
5
Crypto logo
© Crypto.com

En signant le plus gros contrat du genre, la société Crypto.com , basée à Singapour, a rebaptisé le célèbre Staples Center de Los Angeles en « Crypto.com Arena ». Un doux nom qui rappelle que les crypto-monnaies ont durablement infiltré la société US.

La société d’exchange de crypto appose son nom sur le stade de basketball pour 700 millions de dollars, et pour le plus grand déplaisir des fans.

Les cryptos, c'est la prochaine décennie

À bien y réfléchir, les plus grands stades du monde portent des noms d’entreprise d’assurance-vie ou de fournitures de bureau. On appelle cela le naming, et cela consiste à rebaptiser un stade pour la publicité d’une entreprise. La nouveauté dans le contrat qui unit le stade des Lakers à la société Crypto.com, c’est qu’il s’agit du contrat le plus cher du monde.

Le P.-D.G. de Crypto.com, Kris Marszalek, se frotte les mains d’avance et affirme que cet accord « est une super affaire conclue avec les propriétaires du stade, car la prochaine décennie appartient aux crypto-monnaies ». Le calendrier de ce baptême est déjà annoncé. C’est le jour de Noël que l’on découvrira le nouveau logo du stade et c’est au mois de juin qu'il sera définitivement renommé.

Les fans des Lakers et des Clippers n'ont plus qu'à sécher leurs larmes et exprimer leur mécontentement. Le nom « Staples Center », directement hérité d’une entreprise de fourniture de bureau, restera dans le cœur des fans, mais pas forcément dans l’histoire.

Les cryptos et le sport, les liaisons onéreuses

La société Crypto.com ne s’est pas attaquée qu’au basket. Elle a développé des partenariats avec la Formule 1, le hockey sur glace, ainsi qu’une équipe bien de chez nous qu’on appelle le Paris-St-Germain. Pour faire les choses en grand, l’entreprise développe sa collection de tokens non fongibles et même son propre token. Crypto.com va bientôt dépasser les 10 milliards de capitalisation boursière.

Aujourd’hui, l’usage de crypto-monnaie est devenu incontournable dans la société américaine. En avril 2021, le géant FTX a par exemple fait renommer le stade American Airlines de Miami en FTX Arena, pour une durée de 19 ans. Que les fans de sport n’y voient rien de personnel, c’est juste une histoire de gros sous et un signe des temps.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Stakh
Ça fera comme l’Accord Arena, tout le monde appelle encore ça Bercy.
ben100g
Sûr vu que le sport est un des derniers domaines où on peut blanchir de l’argent sale sans trop de difficultés, vu que toutes les organisations criminelles ont sauté sur les crypto ces dernières années … tout cela se tient et a du sens. Avant on parlait de banksters, on pourra bientôt parler tous de crypsters ^^
Blackalf
@blosk message supprimé pour le motif message non constructif/hors-sujet.<br /> @natanoj @ivico messages supprimés pour le motif réponses à un message supprimé.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

120 millions de dollars en crypto pour un braquage sans violence de la plateforme décentralisée BadgerDAO
Comment sont choisies les cryptos listées sur Binance ? Son PDG révèle le principal critère de sélection
Un yacht virtuel vendu dans le metaverse pour 650 000 dollars sous forme de NFT
Omicron, le nouveau variant du COVID inspire les investisseurs : le cours de la crypto-monnaie Omicron décolle
Venus massivement de Chine, les cryptomineurs posent un gros problème au Kazakhstan
Au Japon, un consortium se prépare à lancer une crypto-monnaie adossée au Yen en 2022
Après Pokemon GO, Niantic a confié à Fold le développement d'un jeu permettant de capturer des Bitcoins dans le metaverse
Le crypto-wallet Exodus se lance dans les paris sportifs
Les fraudes et les vols dans la finance décentralisée ont explosé en 2021
Le Salvador veut construire la première
Haut de page