Ukraine : la Russie à l'origine de la cyberattaque de Viasat pour faciliter l'invasion

13 mai 2022 à 15h30
17
Ukraine © © shutterstock
© Shutterstock

Les États-Unis et l'Union européenne attribuent tous deux officiellement à la Russie le piratage subi par Viasat le 24 février dernier.

Le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, soit le jeudi 24 février, avait coïncidé avec une sévère perturbation du réseau satellitaire KA-SAT, qui avait notamment eu pour conséquence de priver de services internet certains clients français de NordNet. Dans un premier temps, Viasat, propriétaire américain du satellite KA-SAT depuis 2021, avait évoqué un « cyber-événement ». Une qualification assez diplomate, car l'attaque informatique ne faisait aucun doute. L'Union européenne et les États-Unis viennent justement de la confirmer et d'informer le monde sur sa provenance.

L'UE et les USA jettent conjointement la responsabilité de la cyberattaque de Viasat sur la Russie

L'Union européenne, qui s'associe aux États membres et à ses partenaires internationaux, indique ainsi condamner « fermement la cyberattaque malveillante menée par la Fédération de Russie contre l'Ukraine, qui ciblait le réseau satellitaire KA-SAT, exploité par Viasat ». L'UE cible donc sans équivoque le Kremlin.

Même chose pour les États-Unis qui, par l'intermédiaire du département d'État (équivalent du ministère des Affaires étrangères), « se joignent à leurs alliés et partenaires pour condamner les cyberactivités destructrices de la Russie contre l'Ukraine ». Deux salles, et une ambiance donc, avec des communiqués respectifs qui ont été publiés en même temps.

On en sait un peu plus désormais sur le piratage subi par Viasat. Pour rappel, l'attaque informatique avait touché l'infrastructure terrestre de KA-SAT située en Ukraine. « La cyberattaque a eu lieu une heure avant l'invasion non provoquée et injustifiée de l'Ukraine par la Russie le 24 février 2022 », explique l'Union européenne. L'institution affirme que cette attaque a facilité l'agression militaire de Moscou en perturbant le commandement et le contrôle ukrainiens.

Une attaque qui fut la conséquence d'un travail de sape mené plusieurs mois auparavant

La cyberattaque avait eu des conséquences très importantes en Ukraine, aussi bien pour les utilisateurs que pour les entreprises et les administrations et autorités publiques. Elle avait ainsi provoqué de nombreuses perturbations et interruptions de communication. Des membres de l'UE, dont la France, ont aussi subi les conséquences de ce piratage, « qui fait partie intégrante de son invasion illégale et injustifiée de l'Ukraine », maintient la délégation européenne.

Les États-Unis expliquent que cette attaque informatique n'est que la conséquence d'un travail de sape mené plusieurs semaines, et même plusieurs mois, avant l'invasion russe par le Kremlin. « L'Ukraine a connu une série d'opérations cyberperturbatrices, notamment des dégradations de sites web, des attaques par déni de service distribué (DDoS) et des cyberattaques visant à supprimer des données d'ordinateurs appartenant au gouvernement et à des entités privées », détaille le département d'État américain.

Selon les forces cyber de Washington, les cyberopérateurs russes ont déployé des malwares destructeurs, comme WhisperGate, sur les réseaux privés et gouvernementaux ukrainiens. En réponse, les deux blocs continuent de fournir un soutien à la fois matériel (téléphones satellites, terminaux de données, etc.), politique et financier à l'Ukraine.

Sources : UE, State.gov

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
15
Popoulo
« Sources : UE, State.gov » : Evidemment !
Nmut
Ce n’est pas parce que c’est de la propagande que c’est faux… <br /> Dans mon domaine du moment (l’aviation civile), on a aussi eu quelques trucs chelous qui ont commencé 12h avant l’attaque sur pas mal de zones proches de l’URSS. Et ça continue régulièrement. La coïncidence est un peu trop grosse…
Goodbye
Mais quelle lourdeur…<br /> C’est quoi ta théorie pour le piratage de viasat alors ?<br /> Les USA et UE se sont auto saboté pour pouvoir dire que c’est le méchant russe 3 mois après ?
zoup01
Il ne peut pas en être autrement, puisque la russie n’a pas déclaré la guerre à l’Ukraine
chinou51
« La cyberattaque a eu lieu une heure avant l’invasion non provoquée et injustifiée de l’Ukraine par la Russie le 24 février 2022 »<br /> Et la marmotte ?
SPH
Et bin, c’est pas rigolo tout ça.
arlesien13200
C’est vrai que les US sont irréprochables (cyber attaques et fakes news) et sont honnêtes, l’UE le petit toutou des US et la Russie le grand méchant loup. On ne peut croire personne.
Peggy10Huitres
Même chose pour les États-Unis qui, … « se joignent à leurs alliés et partenaires pour condamner les cyberactivités destructrices de la Russie contre l’Ukraine ».<br /> Pas Croyable !
pecore
Encore et encore et encore cet argument que les autres en font autant donc la Russie est dans son droit.<br /> Primo, ce n’est pas vrai, on a jamais prouvé d’attaque informatique des US contre un pays non-hostile. Secundo la Russie ne s’en est pas pris aux USA mais à l’Ukraine. Tertio, les mauvaises actions des uns, réelles ou supposées, n’excusent JAMAIS celles des autres.<br /> Donc arrêtez de nous balancer ce genre de phrases toutes faites.
pecore
L’information donnée ici n’est pas tant que la Russie ait lancé une cyberattaque préalablement et conjointement à l’invasion, ça personne n’en doutait.<br /> L’information c’est que maintenant on peut le prouver et que cela démontre encore un peu plus que l’attaque de l’Ukraine était planifiée de très longue date.
carinae
Pourquoi il est de notoriété publique que la Russie est fair play bien entendu ? Même dans le sport ils trichent. Je ne dis pas que les autres ne le font pas mais chez eux c’est institutionnel. Et puis c’est bien la Russie qui a déclenché une guerre que personne ne comprends y compris leur propres soldats…<br /> Quant à l’UE libre à toi d’en penser ce que tu veux…mais si les ukrainiens veulent absolument y adhérer c’est qu’il y a une raison…
Cynian90
Tu réponds sois à un troll Russe professionnel, soit à un Français qui mérite d’être déchu de sa nationalité. Une cause perdu dans tous les cas.
benbart
Bonjour,<br /> C’est un peu fatigant de lire ici ou la que c’est de la propagande.<br /> Les faits ; ça c’est vraiment produit, le jour même !<br /> J’ai perdu tout moyens de communication avec mon frère pendant deux semaines alors qu’il était en plein milieu de l’atlantique donc OUI, ça c’est produit, et j’ai même paniqué ma maman en string léopard.<br /> Le CEMA francais à en premier lieu alerté, puis rendu compte avec tout un tas de preuves réfutable.<br /> Si les français et les USA découvrent que l’eau boue bien à 100°C et que les russes ne disent rien, c’est pas pour autant un complot.<br /> Par contre foutre le zbeul sur les communications satellite pour attaquer un pays, ça c’est bel et bien une technique de diversion, le résultat c’est une guerre, avec des soldats régulier d’un pays qui canardent les soldats d’un autre pays.<br /> Propagande : ON<br /> Prenons des faits, et maintenant interprétons-les :<br /> Donc on peu bien dire que la Russie a comploter pour attaquer l’Ukraine. ( et non l’URSS comme j’ai pu lire plus haut, 30 ans de retard ). Il y a donc des intérêts Russes à défendre en Ukraine.<br /> et ce discours que je tiens peut être utiliser pour de la propagande.<br /> Il faut expliquer à certains ce qu’est qu’une guerre par proxy, ça va les déniaiser et ils comprendrons que ça fait de puis 2014 qu’il y a la guerre en Ukraine avec des acteurs russe contre acteurs ukrainiens même si les contours sont floue, avec quelques info’ de CIA dedans et des bombardement ukrainiens sur sa propre population.<br /> et ce discourt que je tiens peut être utiliser pour de la propagande.<br /> Les USA sont capable de foutre le PIB de certains pays tiers-mondisé, dans l’armement Ukrainien, c’est bien la confirmation que c’est une guerre par proxy, ils ont aussi des intérêts à défendre en Ukraine.<br /> Les officiels politiques US qui distribuent des petits pains sur la place Maidan, alors que ça canarde aux fenêtres, c’est un fait aussi.<br /> Un président ukrainien pro-russe qui deviens subrepticement pro-européen, ça aussi c’est un fait.<br /> Le pays devait rejoindre l’Union douanière Russe il y a dix ans, avec un président fantoche, au lieux de ça l’inverse se produit (OTAN/UE). ça c’est de l’interprétation et je connais pas entièrement le contexte, et ce discours que je tiens peut être utiliser pour de la propagande.<br /> La on parle bien de fait, les USA et les Russes sont très actifs en Ukraine pour défendre leurs intérêts. et ce discours que je tiens peut être utiliser pour de la propagande.<br /> Les prix du gaz on explosé, et LA on a parlé de la guerre au Dombass. ( et ça c’est pas fute fute des pays européens de fermer les yeux ), la je vois toujours pas de complot, mais plutôt une union politique mal à l’aise avec la guerre, ce que je peux comprendre.<br /> et ce discours que je tiens peut être utiliser pour de la propagande.<br /> Propagande : OFF<br /> Bref, ce qui est plus haut est ni faux, ni vrai. ça n’est que de l’interprétation selon un ou plusieurs niveaux de différents prisme de lecture. on parle en réalité jamais de faits mais uniquement que des intentions non vérifié et facile.<br /> C’est bien de retenir ces discours comme une culture ou des indices faible, mais jamais comme une vérité.<br /> Avant de s’écharper sur les HYPOTHÈSES du complots et propagande, 'faut d’abords se demander si on parle de faits ou d’interprétation et à qui sert l’interprétation.<br /> Les différentes interprétations servirons toujours des propagandes, rester les sur faits, ça permet de rester le moins influencé par les propagandes, donc rétorquer que cette communication de l’UE et des USA est une propagande, c’est fort de café, on est pas au niveau de la fiole d’antrax brandis en conseil de sécurité de l’ONU la.<br /> C’est bel et bien réel, il y a des preuves étayé, constaté par tous le jour de l’invasion/opération militaire/guerre.<br /> C’est un fait, la Russie à mis à mal le système KA-SAT POINT BARRE.<br /> En attendant, il y a des pauvres Ukrainiens qui se font butter, et les soudanais aussi dont tout le monde se contre-fout.
benbart
C’est bien, c’est pas du tout manichéen comme réflexion : « T’es avec ou contre moi »<br /> Les choses sont peut être plus complexe qu’il n’y parait.<br /> Et ne pas s’occuper d’un problème, ça va pas le résoudre.
benbart
Si tu veux avoir des infos sur les jeux-vidéos, tu tape à la porte des développeurs et éditeurs, non ?<br /> Si tu te fait agresser dans la rue et que tu porte plainte, t’as l’espoir que la police interroge la victime et l’agresseur non ?<br /> Tu vas pas demander l’avis du boucher de Lyon, alors que l’agression s’est produit à Aix-en-Provence…<br /> Bah la c’est pareil.<br /> Après à toi de mettre en corrélation les infos russe et les infos occidental, tu verra que la thèse russe est inexistante. Donc il y a pas de contradictoire possible et les preuves sont solide, jusqu’à preuve du contraire.
redcloud58
En tous les cas, il y a un fait réel que personne ne peut contester, quand les Russes ont flingué un satellite, ça aurait du mettre la puce à l’oreille des grands de ce monde.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Surfshark VPN s'offre enfin une interface sous Linux
Ces 200 applications Android vous espionnent et volent vos données, supprimez-les d'urgence !
Une nouvelle arnaque bancaire par téléphone signalée par la DGCCRF
Ransomware : ce groupe de hackers russes est considéré comme le plus dangereux
Ce VPN à prix délirant vous fera gagner en cyberconfidentialité
Attention aux malwares cachés dans des fichiers PDF disponibles via Google
Voici les meilleurs antivirus pour un usage professionnel
LinkedIn est devenue une cible de choix pour les hackers
Casinos en ligne hackés : une fuite massive de données clients détectée
Voici les raisons pour lesquelles vous devriez adopter ce VPN à prix fou
Haut de page