Protéger les messageries électroniques des professionnels, une priorité : entretien avec la pépite Mailinblack

03 novembre 2021 à 14h28
8
Laura Maret © Alexandre Boero pour Clubic
Laura Maret (© Alexandre Boero)

L’entreprise marseillaise Mailinblack, qui brille par une quasi-parité de ses effectifs, œuvre à rendre accessible une protection des messageries électroniques à toutes les organisations. Clubic a voulu en savoir plus.

Pépite française de la cybersécurité, Mailinblack s’impose petit à petit comme l’un des éditeurs cyber français d’importance. L'entreprise marseillaise, que nous avons rencontrée récemment sur IT Partners, protège les entreprises, les collectivités et les établissements de santé des attaques par e-mail à l’aide de solutions qui offrent une protection à 360°. Laura Maret, directrice des opérations marketing et commerciales, présente son entreprise et ses solutions.

Mailinblack IT Partners stand © Alexandre Boero pour Clubic
Mailinblack, stand IT Partners 2021 (© Alexandre Boero)

L'interview de Laura Maret, de Mailinblack

Clubic - Pouvez-vous nous présenter Mailinblack ?

Laura Maret : Mailinblack est une société basée à Marseille, qui édite depuis un peu plus de 15 ans maintenant des solutions innovantes accessibles pour démocratiser la cybersécurité.

Mailinblack est né en France et est aussi hébergé en France ?

Complètement. Nos solutions et données sont bien hébergées en France.

"La plupart de nos clients sont des organisations qui, habituellement, n'ont pas accès à la cybersécurité. Notre proposition est de la proposer à tous."

L'entreprise a été récemment retenue par l'État parmi les 35 éditeurs cyber les plus importants du pays.

C'est l'aboutissement de 15 ans de travail. L'entreprise a été lauréate, plus tôt cette année, du Grand Défi Cybersécurité annoncé par Emmanuel Macron, destiné à faire rayonner la cybersécurité française. Cette annonce nous permet aujourd'hui de légitimer et crédibiliser le travail que nous faisons depuis des années sur le sol français pour les sociétés et les organisations françaises. C'est aussi une bonne nouvelle dans le sens où ça nous permet de percevoir une subvention étatique, qui va nous aider à continuer d'innover et de proposer des solutions de cybersécurité plus poussées.

Quelles sont les produits phares de Mailinblack ?

Aujourd'hui, nous éditons deux solutions. La première, Protect, est une solution de protection de messagerie qui couvre les clients professionnels et les protège contre les cyberattaques (protection anti-phishing, anti-malware, anti-spearphishing, anti-spam). C'est un peu notre solution historique. Au début de l'année 2020, nous avons lancé Phishing Coach, une solution permettant de sensibiliser et de former les collaborateurs au risque du phishing. Cela passe par la simulation d'attaques de phishing auprès des organisations, pour élever le niveau de maturité des utilisateurs.

"8 cyberattaques sur 10 sont des attaques d’hameçonnage et impliquent l'erreur humaine pour aboutir"

Dans quels gestes numériques du quotidien retrouve-t-on la présence de Mailinblack aujourd'hui ?

Mailinblack se situe dans l'outil principal d'un professionnel. Il est dans le quotidien de la majorité des professionnels, et notre solution protège l'utilisateur sans que celui-ci la voie. Concrètement, il va pouvoir se connecter sur sa messagerie sans prendre aucun risque pour lui et pour son entreprise.

Mailinblack IT Partners stand 2021 © Alexandre Boero pour Clubic
Le stand de Mailinblack n'a pas désempli durant le salon IT Partners (© Alexandre Boero pour Clubic)

Plus précisément, contre quoi Mailinblack protège ses utilisateurs ?

En 2016 sont apparus les premiers cryptolockers, qui aujourd'hui sont des ransomwares qui se diffusent par le biais de pièces-jointes. Ces derniers temps, on parle beaucoup du phishing : plus de 80% des attaques sont des attaques d’hameçonnage et impliquent l'erreur humaine pour aboutir. D'où l'intérêt de notre solution Phishing Coach, qui permet de réimpliquer l'humain au cœur de la cybersécurité.

Le comité directeur de Mailinblack compte aujourd’hui autant d’hommes que de femmes. Comment peut-on attirer davantage de femmes dans un secteur qui manque cruellement de mains ?

Il y a une parité quasi-parfaite au sein des collaborateurs chez Mailinblack. Pour certains métiers, il est plus difficile de recruter, mais nous nous appliquons à recruter en ayant cette conscience-là. On doit rassurer les femmes tout en essayant de sensibiliser les hommes, pour qu’ils puissent accueillir au mieux les femmes et aussi les rassurer - car sans eux, il n’y aura pas de parité.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
moa
Tout doux on respire… ça va bien se passer
Popoulo
«&nbsp;Mailinblack vous accompagne, vous et vos clients.&nbsp;» : un peu lourde la phrase. Pas bien.<br /> «&nbsp;Promis, ça va cyber bien se passer !&nbsp;» : Bien trouvé ^^<br /> Le boss c’est toujours Thomas Kerjean, directeur de la Division Cloud et IA de Microsoft France ?<br /> Dans un autre article, ils disent que «&nbsp;Dans le cadre de ses fonctions au sein de Mailinblack, Thomas Kerjean sera en charge de développer le produit en France pour répondre au besoin de protection et de sécurité des individus, tout en le développant autour de la notion de protection de l’humain.&nbsp;» : Le produit c’est du MS alors ? Dommage qu’îl n’y ait pas plus d’infos techniques.<br /> Enfin, si ça fonctionne bien, bonne continuation à cette entreprise !<br /> Edité: Reponse a un message supprimé et commentaire de l’action d’un modo
Stavroguine
Nope, pas sponso (sinon ce serait indiqué, législation et transparence oblige !). On a utilisé le terme «&nbsp;pépite&nbsp;» car l’entreprise est lauréate du Grand défi cybersécurité lancé par le gouvernement
ABDev
J’ai changé MailInBlack pour Secuserve il y a maintenant un an et demi, et j’en suis bien content.<br /> J’ai toujours été persuadé qu’il y avait des fuites de données, dans le sens où je recevais des mails sur des comptes complètement bidons (chaînes de caractères générées de manière aléatoire).
notolik
Plutôt malin de simuler des attaques de phishing… Un bon exemple vaut mieux qu’un long discours!!<br /> Super interview merci ^^
JustineGretten
Je me permets de rebondir sur votre commentaire, je travaille chez Mailinblack. Pour commencer, merci pour le retour positif sur la solution efficace Concernant le message plus haut, il y a certains points qui m’étonnent un peu. Peut-être que le produit a évolué depuis ou qu’il y a un malentendu ? En tout cas, je suis navrée de la mauvaise expérience et je suis disponible si vous voulez qu’on s’en parle !
JustineGretten
Je travaille chez Mailinblack et je suis tombée sur votre commentaire qui m’interpelle. Mailinblack s’impose une ligne de conduite très stricte quant à la sécurité des données de ses 12 000 clients. La société est basée en France et nos données sont hébergées France dans le respect total du RGPD et contrôlées par la CNIL. Je vous garantis donc qu’il n’y a aucune perte ni vol de données.<br /> Notre job est de protéger mais certainement pas d’attaquer
ABDev
Euh je ne vois pas trop le rapport entre ce que j’ai écrit et ce que vous évoquez…<br /> Relisez bien mes propos, vous êtes hors-sujet.<br /> PS : on dit LA RGPD, pas LE (Le R signifiant Réglementation).
AlexLex14
ABDev:<br /> PS : on dit LA RGPD, pas LE (Le R signifiant Réglementation).<br /> Non, on dit Le RGPD.<br /> Le R signifie «&nbsp;Règlement&nbsp;» (Cf. sites de la CNIL, de la Commission européenne et du gouvernement si tu veux des sources)
ABDev
Autant pour moi, j’ai toujours entendu «&nbsp;Réglementation&nbsp;»
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Amazon UK laisse échapper les prix des prochains processeurs Intel de 13e génération
Elon Musk a de bonnes intentions, mais Starlink ne sert probablement à rien en Iran
Edward Snowden est officiellement russe, sur ordre de Vladimir Poutine
À son tour, pCloud lance son gestionnaire de mots de passe
Un bug sur Google Photos semble endommager aléatoirement des photos qui y sont stockées
Meta voulait un talkie-walkie pour Facebook... Cela va lui coûter 174 millions de dollars pour violation de brevet
Cette offre spéciale French Days sur la caméra Blink est incroyable !
Samsung dévoile la liste de ses smartphones qui recevront Android 13 d'ici la fin de l'année
Chouette, les influenceurs vont aussi pouvoir gagner de l’argent sur YouTube Shorts
Amazon termine les French Days en beauté avec 7 promos folles
Haut de page