Instagram et Threads ne proposeront plus par défaut des contenus politiques

11 février 2024 à 16h01
5
Les applications Threads et Instagram apparaissent sur l'écran © Adrian Tusar / Shutterstock
Les applications Threads et Instagram apparaissent sur l'écran © Adrian Tusar / Shutterstock

Meta va changer sa gestion de propositions de contenu sur ses réseaux Instagram et Threads. Les contenus politiques ne devront ainsi plus apparaître automatiquement à l'avenir.

Les réseaux sociaux se démarquent à notre époque beaucoup plus par l'ambiance qui s'en dégage que par les fonctionnalités proposées. Ainsi, X (ex-Twitter) est l'espace de la polémique incessante et de la controverse, alors que les réseaux de Meta apparaissent en regard un peu plus policés. Une image que le groupe de Mark Zuckerberg veut renforcer, avec un changement de politique sur plusieurs de ses plateformes.

La politique, ça ne sera plus automatique

Le contenu politique ne sera plus proposé automatiquement par les algorithmes d'Instagram et de Threads, un changement qui sera appliqué « au cours des prochaines semaines », selon le patron d'Instagram Adam Mosseri. Cette décision s'appliquera à différentes fonctions des réseaux, comme Explorer ou Reels pour Instagram, ou sur les suggestions d'utilisateurs pour Threads.

Pour ceux qui se demandent ce qui relève du contenu politique, Adam Mosseri a tenu à apporter une première ébauche de réponse. « Notre définition du contenu politique est celle d'un contenu susceptible de porter sur des sujets liés au gouvernement ou aux élections ; par exemple, des messages sur les lois, les élections ou des sujets sociaux » a-t-il ainsi indiqué.

© Capture Clubic - Instagram
© Capture Clubic - Instagram

Les contenus politiques seront toujours accessibles

Évidemment, il peut être difficile pour bon nombre de contenus de savoir s'ils sont politiques ou non, ce que concède Meta. Raison pour laquelle, « cette définition évoluera au fur et à mesure que nous continuerons à nous engager avec les personnes et les communautés qui utilisent nos plateformes et avec des experts externes afin d'affiner notre approche » ajoute Adam Mosseri.

L'objectif de Meta n'est pas d'éliminer le contenu politique de ces plateformes, mais de ne plus « amplifier de manière proactive » ces mêmes contenus. Quant à ceux qui souhaitent toujours pouvoir bénéficier de ces propositions, ils pourront toujours se rendre dans la page « contenu suggéré » des paramètres, pour y supprimer cette limite.

Source : Engadget

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (5)

Sodium
Quelle bonne idée que de laisser l’exclusivité de ces contenus à Musk…
yam103
Tant mieux, une application et donc un profil différent par usage. Un compte X pour les news politiques, et un compte instagram pour mater des filles.
Sodium
Effectivement, X constitue un parfait repaires pour demeurés. Je me demande donc bien ce que tu fais ici plutôt que là-bas
F4FEnder
Vu le niveau de la politique sur les réseaux sociaux il serait bien qu’ils soient tout simplement banni.<br /> Les gens normaux les abandonnent, il ne reste plus que les exités de tous bords. Une plaie pour les démocraties.<br /> Quand la liberté, légitime, d’opinion finit par tuer la liberté c’est qu’il est temps de repenser le modèle.
Fitz557
C’est plus de liberté d’expression que d’opinion dont il est question. Et la liberté d’expression est déjà encadrée par des lois. Une bonne part du contenu problématique de Twitter est déjà hors la loi. Le problème c’est qu’il n’y a pas de conséquence judiciaire, et que la modération interne est inexistante.
Voir tous les messages sur le forum