uTorrent arrive sur Mac OS X

0
0060000001795254-photo-ic-ne-de-torrent-sous-mac-os-x.jpg
Sur Windows, les clients BitTorrent ne manquent pas à l'appel. En revanche, les choses sont plutôt différentes sur Mac OS X. Depuis quelques heures, les afficionados de la Pomme peuvent désormais tester un nouvel arrivant : µTorrent en version 0.9.0 et fonctionnant sur Mac OS 10.5.

Contrairement à Vuze, qui promeut du contenu légal au travers de différentes chaînes, uTorrent reste très dépouillé et ne se limite qu'aux fonctionnalités de téléchargement ; c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles le client est très populaire. Notez que si l'interface utilisateur a été revue pour un style plus proche de Mac OS X, il n'est actuellement pas possible de tirer parti des options de personnalisation graphique disponibles sous Windows. Par ailleurs, le logiciel n'a pas encore été traduit en français.

Pour télécharger µTorrent en version Mac, rendez-vous ici.

01E0000001795256-photo-capture-de-torrent-sous-mac-os-x.jpg
Avertissement :

Bien que le téléchargement (direct ou en P2P) ne soit pas illégal en soi, il est interdit de télécharger des œuvres protégées par le droit d'auteur ou d’autres droits de propriété intellectuelle sans l’autorisation des titulaires de ces droits. Clubic recommande expressément aux utilisateurs de son site et aux tiers de respecter scrupuleusement ces droits ; étant rappelé qu’en France la violation des droits d’auteurs est constitutive du délit de contrefaçon puni d’une peine de 300 000 euros d’amende et de 3 ans d'emprisonnement (art. L. 335-2 s. CPI) et qu’il existe également des sanctions spécifiques en cas de contournement de mesures techniques de protection (art. L. 335-3-1 et L.335-3-2 CPI). En outre, le titulaire de l’abonnement à internet doit veiller à l’usage licite de sa connexion, sauf à s’exposer au risque de contravention de négligence caractérisée sanctionnée par une peine d’amende de 1 500 € pour les personnes physiques. En cas d’utilisation d’un logiciel P2P pour télécharger ou mettre à disposition des œuvres protégées par le droit d’auteur, sans autorisation, le titulaire de la connexion à internet pourra être destinataire de recommandations de l’Arcom et, en cas de constats répétés, être poursuivi sur le fondement de la contravention de négligence caractérisée. Plus d'informations sur le téléchargement illégal
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page