Windows 11 : comment programmer un redémarrage pour Windows Update ?

31 juillet 2022 à 11h39
12
update mise à jour #disc banner

Le service Windows Update est essentiel pour assurer la sécurité et le bon fonctionnement de votre PC Windows. Néanmoins, à la fin de l’installation des mises à jour, il est nécessaire pour l’ordinateur de redémarrer afin d’appliquer ces mises à jour. Pour éviter tout désagrément avec un reboot inopportun, voici comment planifier un redémarrage pour Windows Update dans Windows 11.

Gestion des mises à jour dans Windows 11

Bénéficier au plus vite des dernières mises à jour pour Windows 11 est essentiel pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité de son ordinateur. C'est pourquoi le service Windows Update est si important.

Généralement, le téléchargement et l’installation ne portent pas vraiment à conséquence lorsqu’on travaille en parallèle sur son PC Windows, si ce n’est en provoquant peut-être quelques ralentissements du système.

Pour rappel, il est d’ailleurs possible de suspendre les téléchargements en cours, ou même l’installation des updates, afin de poursuivre ses activités sans gêne.

Toutefois, après l’installation sous Windows 11, le redémarrage nécessaire de l’ordinateur pour appliquer les correctifs peut se montrer particulièrement problématique quand il s’exécute au mauvais moment.

Évidemment, nous sommes ici pour vous montrer comment éviter ce désagrément, en programmant le redémarrage pour Windows Update au moment qui vous semble le plus propice.

Programmer un redémarrage pour Windows Update

Après l’installation d’une mise à jour via Windows Update, un redémarrage de votre ordinateur sous Windows 11 est nécessaire pour appliquer les changements et achever le processus. Néanmoins, si vous êtes en cours d’utilisation de ce même PC Windows, vous n’avez pas forcément la liberté de réaliser immédiatement le redémarrage requis.

Heureusement, vous pouvez planifier cette opération à un autre moment, plus opportun. Pour cela, à la fin de l'installation de l'update, il faut vous rendre dans les paramètres Windows Update. Pour cela, cliquez sur Démarrer, puis cliquez sur Paramètres > Windows Update, et enfin cliquez sur le lien Planifier le redémarrage.

Windows Update redémarrer

Activez l’option de planification et sélectionnez l’heure propice et le jour qui formeront, ensemble, le moment pour redémarrer votre ordinateur sous Windows 11 et ainsi appliquer l'installation de cet update.

Windows Update redémarrer

À noter que, en amont et pour les prochaines fois, vous pouvez définir des heures d’activité auxquelles vous utilisez habituellement votre ordinateur. Ainsi, sans empêcher l'installation des mises à jour essentielles, vous bloquez tout redémarrage pour Windows Update à ces moments.

Pour se faire, il faut atteindre les options avancées des paramètres Windows Update. Pour cela cliquez successivement sur les menus Démarrer > Paramètres > Windows Update > Options avancées.

Windows Update redémarrer

Vous pouvez laisser l’ajustement des heures d’activité se faire automatiquement, selon vos habitudes d’utilisation quotidienne. Ou bien, cliquez sur la liste déroulante afin d'opter pour un réglage manuel. Il vous faut alors définir une heure de début et une heure de fin d’activité.

Attention : ces deux valeurs ne doivent pas être séparées par une plage horaire de plus de 18 heures. Ainsi, le redémarrage de votre ordinateur après une installation de Windows Update se fera en dehors de cette période déterminée, sans gêne pour vous.

Windows Update redémarrer
Windows 11
  • Refonte graphique de l'interface réussie
  • Snap amélioré
  • Groupes d'ancrage efficaces

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
10
tux.le.vrai
Merci pour l’astuce,<br /> C’est pénible ces mises à jours, qui pompent tout le débit de la connexion quand on a besoin !<br /> Une simple notification « Mise à jour dispos » avec une petite icone, et on lancerait le téléchargement et l’installation au moment souhaité, ça serait plus simple.<br /> C’est ce que j’ai avec ma Linux Mageia, et c’est très confortable.<br /> Jamais embêté avec les mises à jour.
MqcdupouletBasquez
c’était pareil avec windows 10.<br /> J’avoue avec mon portable c’est ultra pénible quand on ne l’ouvre pas tous les jours.<br /> quand on l’ouvre, faut attendre 1h que ça télécharge tout, que ça installe machin et machin et machin.
promeneur001
Ce que je ne comprends pas est qu’en 30 ans de Windows MS n’ait pas mis au point une procédure qui se passe en arrière-plan et ne nécessite pas le redémarrage sauf exception. Au lieu de cela on a un téléchargement et installation au démarrage ou lors de l’arrêt. Les ingénieurs de MS ne sont pas plus bêtes que ceux de Linux. Où est-ce que ça coince ?
ChezDebarras
moi, ma boîte (qu’est-ce qu’elle a ma boîte) elle a la bonne idée de rebooter mon poste pendant les heures de travail, parfois même pendant les réunions à distance.
MattS32
promeneur001:<br /> Les ingénieurs de MS ne sont pas plus bêtes que ceux de Linux. Où est-ce que ça coince ?<br /> Les mises à jour système (noyau, drivers, libs…) à chaud sans reboot sous Linux, c’est loin d’être totalement au point hein… Et la plupart des distributions ne le proposent d’ailleurs pas.
Akkyshan
Quelque part, on peut « comprendre » le besoin d’appliquer rapidement les mises à jour, surtout quand elles comportent un volet de sécurité important. Mais ce n’est quand même pas très compliqué de les planifier au moment des pauses ou en fin de journée…
juju251
MattS32:<br /> Les mises à jour système (noyau, drivers, libs…) à chaud sans reboot sous Linux, c’est loin d’être totalement au point hein… Et la plupart des distributions ne le proposent d’ailleurs pas.<br /> Oui, enfin, sous Linux, les redémarrages suites à des mises à jour restent tout de même rares et en général liées aux mises à jour du noyau Linux.<br /> J’ai quand-même l’impression que c’est beaucoup plus fréquent sous Windows*, même si plus rare qu’il y a des années en arrière.<br /> *A chaque patch tuesday ou presque j’ai droit à un message m’indiquant qu’il faut rebooter.
MattS32
Je pense que c’est aussi parce que Windows « force » un peu plus le redémarrage que Linux quand un redémarrage est nécessaire, alors que sous Linux plus souvent ça se contente d’installer la mise à jour et d’attendre le prochain reboot pour l’appliquer effectivement…<br /> Par exemple sous Ubuntu Server ça te met juste un *** System restart required *** dans le banner quand tu te connectes en SSH, mais à aucun moment il te pousse plus que ça à redémarrer, tu peux rester des semaines dans cet état sans qu’il bronche (en l’occurrence sur ce serveur ça doit faire plusieurs mois que j’ai le message ) :<br /> Et avec cette commande tu peux voir tous les processus qui tournent et qui utilisent encore des anciennes versions de fichiers qui ont été mis à jour (plus précisément, des fichiers qui n’existent plus, mais dans ce contexte c’est à 99% parce que le fichier a été mis à jour) : lsof | grep DEL | grep -v /dev/zero | cut -d " " -f 1 | sort -u | wc -l<br /> La liste peut parfois être longue…<br /> 2022-07-31 21_00_34-CompatWindow682×509 6.61 KB<br /> À noter qu’il y en a qui pourraient être relancés sans redémarrer la machine et même théoriquement sans impact sur la disponibilité (par exemple, apache2 avec un service apache2 reload), mais même ça il ne le fait pas, ni même ne dit qu’il faudrait le faire…<br /> Le pire, c’est que de base quand tu fais un apt upgrade, il ne te dit même pas si un redémarrage est requis… Par exemple là je fait un apt upgrade, qui a conduit à une mise à jour du initrd. Ce qui implique forcément le besoin d’un redémarrage pour l’appliquer. Et pas un mot à la fin du processus pour le signaler :<br /> C’est en faisant un cat /var/run/reboot-required à la fin de l’exécution d’apt qu’on voit que le redémarrage est nécessaire (le cat fait avant montre bien que le fichier n’était pas présent, donc la machine n’était pas encore dans l’état « reboot required »).<br /> Alors oui, forcément, dans ces conditions, on peut avoir l’impression que les mises à jour sous Ubuntu ont moins souvent besoin d’un reboot… Mais c’est parce qu’en fait on n’a juste l’impression d’avoir mis à jour le système, qui ne sera effectivement mis à jour qu’au prochain redémarrage… Et c’est grosso modo pareil sur tous les systèmes dérivés d’Ubuntu. Sous les autres, je ne sais pas, je ne les ai pas pratiqués suffisamment. Mais vu qu’ils ne demandent pas plus souvent à rebooter qu’Ubuntu, je suppose que c’est pour des raisons similaires ^^
juju251
Alors, Ubuntu personnellement, je ne connais pas (et n’aime pas).<br /> Mais, je pratique plutôt Debian, que ce soit sur serveur et desktop (enfin, Linux Mint Debian Edition pour le desktop).<br /> Et là, avec l’outil de mise à jour graphique, il propose de redémarrer quand c’est nécessaire (notamment pour une mise à jour du noyau et d’ailleurs, c’est la même avec Fedora par exemple). Et cela arrive moins fréquemment que sous Windows où, je le répète c’est quasiment systématique.<br /> Quand aux daemons (l’équivalent des services Windows), oui, ils peuvent être mis à jour sans avoir à tout rebooter.<br /> Dernière chose : Oui, dans le cas de serveurs, la logique est un peu différente … Pas de message « direct », mais quand tu es admin, tu es quand-même censé lire tes logs (et cela peut s’automatiser d’ailleurs).<br /> Edit : Quand il y a pas mal de machines, il est d’ailleurs assez rares que les mises à jour soient faite en se connectant en SSH.<br /> Dans ce genre de cas, il est pertinent que les infos du style « redémarrage requis » soient indiquées dans un fichier journal.<br /> L’info peut ensuite être remontée aux admins via un logiciel de centralisation / automatisation du traitement des logs.<br /> Ah, tiens, d’ailleurs, dans le cas de Windows serveur c’est assez amusant :<br /> Au boulot on a des sessions RDP sur du Windows Server (2016 il me semble) et parfois on a un message qui demande un redémarrage pour appliquer les mises à jour …<br /> … Euh, depuis quand les simples utilisateurs ont cette info ?<br /> Idem d’ailleurs pour le message concernant des erreurs sur un disque …
ptitepuce
Perso j’utilise debian, je redémarre le pc uniquement quand c’est le kernel et systemd qui sont mis à jour.<br /> Le reste du temps aucun reboot, et aucun soucis particulier.<br /> Mais comparer windows avec linux est trivial, n’étant pas conçu de la même façon, c’est comme comparer des choux avec des arbres <br /> Windows a des qualités/défauts que linux n’a pas, et inversement.
Orezzo
les ordinateurs sous Windows depuis Win 10 ne vous appartiennes plus vraiment<br /> c’est le cloud Azur mais chez vous , tout bénef pour M$
Blackwidow
Ridicule les poste ici. le sujet est Windows et pas Linux :o
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tutoriels

Comment rendre le Panneau de configuration plus accessible sur Windows 11 ?
Comment personnaliser votre écran de verrouillage avec iOS 16 ?
Comment verrouiller une session utilisateur sur Windows 11 ?
Windows 11 : comment empêcher les connexions Wi-Fi automatiques ?
Comment fonctionne un VPN ?
Comment activer l'économiseur de batterie sur Windows 11 ?
Comment activer le God Mode sur Windows 11 ?
Vous pouvez personnaliser le vibreur de votre iPhone en fonction de vos contacts
Vous pouvez ajouter ou modifier une signature dans Gmail depuis Android et iOS
Les
Haut de page