Critique Person of Interest : enlevez le scotch sur votre webcam et abandonnez votre sécurité à la Machine

20 juin 2020 à 15h15
14
Person of Interest © CBS

Si je pouvais formater mon cerveau pour n'oublier que certaines œuvres, que je pourrais alors redécouvrir comme au premier jour, Person of Interest ferait sans nul doute partie des premières choisies.

Person of Interest
  • Vous aimez les techno thrillers captivants et chargés en rebondissements
  • Vous appréciez la musique de Ramin Djawadi
  • Vous recherchez des personnages (secondaires) brillants
  • Vous n'avez pas le temps pour cinq saisons aux nombreux épisodes
  • Le sujet de la surveillance de masse vous gêne
  • Votre patience ne supportera pas les passages procéduraux

Le veilleur d'écran[s] S03E12 📺 : Person of Interest

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Fiche technique Person of Interest

Informations

Genre
Science-Fiction, Thriller, Action, Drame, Mystère, Policier
Réalisation
Jonathan Nolan
Editeur
Kilter Films, Bad Robot, Warner Bros. Television
Plateforme
Autre
Nombre de saisons
5
Nombre d'épisodes (Total)
103
Classification
Tous publics

Person of Interest : une Machine à en découdre

Vous voyez le mec un peu pédant qui se vante d'avoir connu des personnalités avant le reste du grand public ? Eh bien avec toutes mes excuses aujourd'hui je vais être cette personne, en parlant de Jonathan Nolan et Ramin Djawadi. En effet, le premier créateur/scénariste (notamment avec son frère Christopher), comme le second, compositeur, sont aujourd'hui connus de beaucoup de gens grâce à Westworld (et Game of Thrones pour le dernier).

Mais avant de travailler sur ces séries HBO à succès, ils ont exprimé leur talent sur une autre oeuvre : Person of Interest. Ils ont bien évidemment produit d'autres choses avant, mais c'est en tout cas à ce moment-là qu'ils sont apparus sur mon radar, pour ne plus en sortir depuis.

PoI © CBS

Dans la veine de l'excellente série The Capture (récemment renouvelée pour une saison 2 !) que nous avons déjà présentée dans cette chronique, le sujet central de Person of Interest, diffusée entre 2011 et 2016, est la surveillance globale et l'usage qui en est fait.

Durant cinq saisons, le thriller d'espionnage de CBS - produit par J.J. Abrams, rien que ça - s'intéresse principalement au duo Harold Finch (incarné par le formidable Michael Emerson de Lost) et John Reese (le sobre et taiseux Jim Caviezel). Le premier c'est le cerveau, le second les muscles.

AI : Americans's Invasion

Post 11 septembre, le riche et intelligent Finch a créé pour le gouvernement la « Machine », une IA omnisciente capable de prédire les événements terroristes et criminels majeurs en utilisant toutes les informations à sa disposition (sources vidéo et audio venant de caméras de surveillance et de tout appareil connecté, données gouvernementales, etc.). Et ce, que ces informations proviennent de sources publiques ou privées, évidemment.

Ce système, aussi puissant qu'intrusif, est également capable de repérer les crimes mineurs des citoyens lambda. Mais le gouvernement ne s'y intéresse pas. C'est pour cela que Finch va décider de s'en charger lui-même.

PoI © CBS

Chaque jour il va ainsi recevoir le numéro de sécurité sociale d'un habitant de New York qui va être impliqué, en tant que victime ou coupable, dans un futur crime jugé non important, bien sûr sans le savoir à l'avance.

Finch va donc envoyer Reese sur le terrain, un ancien para-militaire ultra efficace, pour régler le problème avant qu'il ait lieu. Grâce aux nombreuses données qu'il agrège de son côté via la Machine, Finch peut en effet le guider et le protéger sans bouger de son PC. Et ce n'est pas du luxe, puisque rapidement, la police et d'autres entités se retrouvent à leurs trousses.

I am Root

Au-delà de ces deux héros, dont les relations et motivations vont beaucoup changer au fil des épisodes, Person of Interest est également à saluer pour ses seconds rôles, toujours plus mémorables au fil des saisons.

Je pense ici à deux des policiers enquêtant sur les protagonistes (incarnés par les impeccables Taraji P. Henson et surtout Kevin Chapman, dont l'incroyable personnage de Fusco me manque cruellement), mais aussi et surtout à deux autres personnages dont je tairai l'identité ou même l'image.

Ces derniers, tellement formidables qu'ils tirent à eux seuls la série vers le haut, arrivent plus tard dans le scénario ; aussi, dévoiler quoi que ce soit à leur sujet risquerait de me faire apparaître dans le collimateur de la Machine.

« J'ai perdu le compte du nombre de fois où ma mâchoire est tombée au sol suite à une révélation ou un plot twist »

Si le show démarre surtout avec un format procédural (à base d'une affaire par épisode), il gagne rapidement en épaisseur avec plusieurs fils rouges qui s’enlacent et rivalisent toujours plus en dinguerie au fil des saisons. La montée en puissance est réelle et j'ai perdu le compte du nombre de fois où ma mâchoire est tombée au sol suite à une révélation ou un plot twist bien amené (la révélation de CE méchant notamment, olala, je m'en souviendrai toute ma vie). Les scénaristes de Person of Interest sont très malins et ont d'ailleurs réussis à clore proprement la série à l'issue de sa cinquième saison.

poI © CBS


Mais outre son aspect dramatique toujours plus passionnant, soutenu par un excellent sens du rythme qui entrecroise juste comme il faut action (j'espère que vous n'avez rien contre les problèmes de genoux) et humour, souvent pince sans rire, la série évoque également avec justesse des sujets d'actualité et d'importance : surveillance globale, rôle et pouvoir des autorités, IA et technologie, perte ou abandon volontaire des libertés… Il y a de quoi cogiter et se poser des questions existentielles face à des problématiques qu'il n'est pas toujours aisé de trancher.

Person of Interest est malheureusement toujours aussi pertinente en 2020 qu'elle ne l'était à sa sortie, et se permet en passant d'être, encore, l'un des meilleurs techno thrillers existant. Ne vous arrêtez surtout pas à son apparence initiale de série procédurale digne de TF1 (en France c'est d'ailleurs la chaîne qui proposait la série), car le show a beaucoup plus que cela à offrir.

9

Les plus

  • Vous aimez les techno thrillers captivants et chargés en rebondissements
  • Vous appréciez la musique de Ramin Djawadi
  • Vous recherchez des personnages (secondaires) brillants

Les moins

  • Vous n'avez pas le temps pour cinq saisons aux nombreux épisodes
  • Le sujet de la surveillance de masse vous gêne
  • Votre patience ne supportera pas les passages procéduraux

Aujourd'hui, aucun service de streaming ne propose malheureusement Person of Interest. Les cinq saisons peuvent cependant se trouver en VoD, et bien entendu en support physique.

Besoin d'une nouvelle série à regarder ? Retrouvez toutes nos critiques et chroniques séries .

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
13
kiwi5
bonne idee de rubrique mais via la page d’acceuil je n’avais pas compris qu’il s’agissait d’une serie
Furax
J’avais suivi cette série au moment où elle était passée sur la TNT.<br /> J’ai trouvé ça très bon et les histoires de surveillance de masse qui pouvaient paraitre un poil exagérées à l’époque ne le sont plus vraiment aujourd’hui de façon publique.
oudiny
Superbe série … j’ai regardé du début à la fin !
fbz
Les cibles carré jaune ressemblaient beaucoup à ce qui se faisait dans le jeu Watch_Dogs (qui étaient en forme de losange) où on peut hacker la vie privée des gens via leur téléphone. Très bonne série j’ai vraiment accroché.
aGa
Tous les épisodes précédents sont disponibles ici ! https://www.clubic.com/veilleur-d-ecrans/
MRB
Merci de ce rappel… Série à voir et à revoir, tellement les premiers et seconds rôles sont attachants et intéressants. Un seul conseil évident… à ne voir qu’en VO et enjoy the music
CallMeLeDuc
Une très bonne série qui à un début mais aussi une vrai FIN qui tient la route…<br /> Ce qui est assez rare pour être signalé dans le vaste monde des séries.
kiwi5
il ya aussi le forum «&nbsp;coups de coeur …&nbsp;»
kiwi5
presque envie de regarder tellement c’est surprenant
nirgal76
M’avait ennuyé à mourir cette série. Et j’ai toujours du mal à revoir dans une série un personnage fort d’une autre série à fort succès. Ca fait un peu acteur «&nbsp;tête de gondole&nbsp;» genre «&nbsp;regardez cette série, y’a le super acteur qui a joué dans machin&nbsp;».
Nikoo_Geek
Cette serie est un bijou en terme de personnages principaux et secondaires. Elle sort du triptyque manichéen avec des questionnements multiples sur l’utilisation de la technologie comme peut l’être Mr. Robot ! A voir absolument.
Gloumouf
Au début, je me suis dit «&nbsp;Encore une série pourrave qui passe sur TF1&nbsp;».<br /> Puis j’en ai entendu du bien alors j’ai regardé… Et malgré quelques trucs un peu abusés, des personnages un peu caricaturaux, c’etait juste génial!<br /> Comme quoi, même sur TF1 il peut y avoir de bonnes séries
airgobs
Qu’est-ce que j’ai aimé cette série, du début jusqu’à la fin (même triste de ne pas avoir de suite). Vraiment à regarder!
Voir tous les messages sur le forum

dernières critiques

Critique | The Pentaverate : Mike Myers chasse les complots sur Netflix et ne fait pas dans la dentelle
Critique | Doctor Strange in the Multiverse of Madness : Sam Raimi projette Marvel dans de nouvelles dimensions
Critique Moon Knight : la nouvelle série Marvel ne manque pas de personnalités
Critique Shenmue the Animation : une adaptation qui manque d'impact
Critique Bubble : le film de Netflix et Wit Studio peine à sortir de sa bulle
Critique Shining Girls : un thriller temporel redoutable et troublant sur Apple TV+
Critique | Choose or Die : Netflix se lance dans la drague des fans d'horreur et de jeu vidéo
Critique | Les Animaux fantastiques, les Secrets de Dumbledore : le spin-off d'Harry Potter a-t-il enfin trouvé la bonne formule ?
Critique | L'Attaque des Titans : un anime incroyable qui se prend parfois le mur
Critique | Freaks Out : l'Italie fait son super cirque
Haut de page