Test QNAP TS-251B-4G : le NAS roi du multimédia

Nerces Contributeur
01 octobre 2019 à 18h00
0
La note de la rédac
Grand nom du NAS, QNAP distribue quantités de modèles différents et, depuis peu, un produit deux baies destiné à renouveler ses gammes. Le TS-251B-4G est dans la droite ligne de ses prédécesseurs : un NAS de qualité, puissant et complet.

Fondé il y a quinze ans de cela à Taiwan, QNAP s'est développé aux quatre coins du monde et emploie aujourd'hui plus d'un millier de personnes dans 16 pays différents. Une représentation mondiale que la société doit à son succès dans le domaine du Network Attached Storage ou NAS. Aujourd'hui, QNAP constitue l'un des deux leaders sur ce type de produits avec son concurrent de toujours, Synology, et se caractérise par un nombre hallucinant de références : plus de 100 sont actuellement disponibles sur le marché. Le modèle qui nous préoccupe aujourd'hui - le TS-251B-4G - n'est pas exactement un petit nouveau dans la mesure où il est commercialisé depuis un peu plus de six mois. Il reste aujourd'hui encore l'une des références particuliers / PME du fabricant.

QNAP TS-251B-4G
Une robe blanche pas si fréquente que ça dans le monde du NAS © Nerces pour Clubic

Fiche technique du QNAP TS-251B-4G

Sur le site de QNAP, le TS-251B-4G n'est donc qu'un modèle parmi d'autres. Il s'agit cependant du modèle le plus haut de gamme si on se limite au seul segment des « particuliers ». QNAP propose un produit légèrement plus puissant et plus complet - le TS-253B - mais le réserve aux PME du fait de son tarif encore environ 150 euros plus élevé. Notez que le constructeur ne propose pas un mais deux TS-251B : la version dite 2G et celle que nous avons eu entre les mains, baptisée 4G. Non, rien à voir avec une quelconque norme de télécommunication très en vogue en ce moment, les 4G font ici référence à la mémoire vive embarquée... nous y reviendrons juste après avoir fait le point sur la fiche technique de ce joli bébé.

Le QNAP TS-251B-4G, c'est :

  • Processeur : Intel Celeron J3355 double-cœur @ 2 GHz
  • Mémoire vive : 4 Go, extensible à 8 Go
  • Nombre de baies : 2x SATA3 compatibles 2,5'' et 3,5''
  • Disques livrés : aucun
  • Capacité maximale : 32 To
  • Hotswap : oui
  • Dimensions : 168 x 105 x 226 mm
  • Poids : 1,53 kg
  • Alimentation : 65 W, brique externe
  • Ventilation : oui, 1x 70 mm
  • Connectique : 2x USB 2.0, 2x USB 3.0, 1x RJ45 GbE, 1x Line OUT (jack 3,5 mm), 1x HDMI, 2x micro (jack 3,5 mm)
  • Port PCIe : oui, 1x PCIe Gen 2 x2
  • Normes RAID : 0 / 1 / JBOD
  • Garantie : 2 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 379 €

Que vous optiez pour le modèle 2G ou son grand frère 4G, vous aurez toujours la possibilité de passer la mémoire vive de votre NAS à un maximum de 8 Go grâce aux deux emplacements mémoire disponibles. Notez d'ailleurs que QNAP a le bon goût de livrer ses NAS avec un seul slot SO-DIMM occupé : plus simple pour l'augmenter. Pour le reste, rien ne différencie les deux versions et surtout pas - petit regret - la brique d'alimentation externe ou la télécommande. Cette dernière reste un accessoire à acheter séparément si vous en ressentez le besoin.

QNAP TS-251B-4G
De multiples LED pour veiller sur l'activité du NAS © Nerces pour Clubic

Acheter le Qnap TS-251B-4G

Design et ergonomie

À la manière de Synology, QNAP a tendance à proposer deux couleurs sur ses NAS en fonction du segment de marché visé. Ainsi, les modèles pour particuliers comme ce TS-251B-4G arborent une robe presque entièrement blanche qui tranche nettement avec le noir si communément répandu chez la majorité des constructeurs... sans toutefois que l'on puisse dire s'il s'agit d'un bien ou d'un mal : à vous de voir. QNAP se distingue toutefois en dessinant une bande un peu plus « grise » sur le côté de la face avant de son NAS. Celle-ci permet de trancher avec le blanc immaculé du reste de l'appareil, mais là encore nous vous laissons seuls juges du résultat esthétique de la chose. Ce qui est en revanche certain, c'est que QNAP n'a pas lésiné sur les connecteurs, les boutons, les accessoires et les voyants lumineux pour renseigner l'utilisateur.

En face avant, on repère d'abord les cinq LED qui permettent de voir précisément l'activité du NAS : mise sous tension, activité réseau, transferts USB, sollicitations du disque 1 et du disque 2. On notera également la présence, fort judicieuse, d'un port USB3.0 en façade : pratique pour connecter rapidement un disque externe ou une clé. Enfin, en face avant, on retrouve le bouton de mise sous tension et un bouton configurable généralement dévolu à la synchronisation. Là encore, ce n'est qu'un accessoire, mais diablement pratique. En retournant le NAS, on découvre d'autres « spécialités » QNAP et en particulier la présence d'un port HDMI, hélas seulement 1.4b et donc « limité » au 3840 x 2160 à 30 ips. Encore trop rare sur les NAS à vocation domestique, ce connecteur est pourtant très intéressant : il permet de brancher un écran directement sur le NAS, sans avoir à passer par un ordinateur ou une tablette.

QNAP TS-251B-4G
Une façade sobre, sur laquelle on retrouve un USB3 et un bouton de « raccourci » © QNAP

Ce connecteur HDMI est logiquement complété par trois prises audio jack 3,5 mm (2x microphone et 1x sortie ligne), mais pour le reste, c'est plus classique. QNAP propose un grand nombre de ports USB (2x USB3.0 et 2x USB2.0) ainsi que l'inévitable connecteur RJ45 Ethernet Gigabit. On repère aussi l'emplacement verrou Kensington et une découpe pour le ventilateur de « seulement » 70 x 70 mm. Autre « regret », QNAP n'a pas été en mesure d'intégrer l'alimentation qui prend donc la forme d'une brique externe de 65 W. À contrario, nous aimerions souligner la présence fort appréciable d'un connecteur d'extension au-dessus du ventilateur. Celui-ci permet de brancher une carte d'extension PCIe afin d'ouvrir le champ des possibles. Nous n'avons hélas pas été en mesure de tester la chose, mais QNAP dispose de plusieurs modules pour adapter le TS-251B-4G à divers scénarios.

QNAP TS-251B-4G
Sur l'arrière du NAS c'est le nombre d'USB et le port HDMI qui se font remarquer © QNAP

Il est ainsi possible de connecter une QM2-2S-220A afin de doper le NAS à coup de SSD : deux modèles à la norme M.2 22110 / 2280 peuvent alors prendre place pour sensiblement accélérer le lancement du NAS ou l'accès aux données. Une carte d'extension WiFi est également accessible afin de transformer le NAS en véritable station sans-fil. Enfin, QNAP dispose de cartes d'extensions 10 GbE : trois modèles sont proposés par le fabricant selon que l'on souhaite plus ou moins de ports 10 GbE et plus ou moins de débit. L'intérêt d'une telle solution 10 GbE est évidemment limité à la maison (il faut un switch et des machines compatibles), mais dans le cas d'une PME et pour garantir un accès ultra-rapide aux données, cela peut se justifier. N'oubliez effectivement pas que sur la grande majorité des NAS modernes, ce ne sont plus les disques durs qui limitent les débits, mais le Gigabit Ethernet. QNAP évoque ainsi des taux de transfert de l'ordre de 400-650 Mo/s lorsqu'une carte 10 GbE est insérée et que le matériel utilisé est capable de suivre. Il est en tout cas de très bon augure de voir QNAP ainsi proposer cette option.

Terminons notre petit tour du propriétaire par l'inévitable mise en place des disques durs. À ce niveau, aucune mauvaise surprise et si QNAP pourrait encore simplifier la manœuvre, on se réjouit déjà de disposer de deux petits berceaux pour fixer - sans peine - les disques durs ou les SSD retenus. Notez d'ailleurs que le TS-251B-4G accepte indifféremment des modèles 2,5 ou 3,5 pouces et qu'il ne connaît aucune limite de capacité : tous les modèles actuels sont exploitables, jusqu'aux disques durs de 15 mm d'épaisseur. Mentionnons également le fait que pour des disques de 3,5 pouces, aucune vis de fixation n'est nécessaire. Les disques mis en place, on fait confiance au logiciel QNAP pour identifier le NAS sur le réseau puis procéder à l'installation de QTS - pour QNAP Turbo Station - le système d'exploitation propre au fabricant.

QNAP TS-251B-4G
Merci les berceaux, garants d'un montage simplissime © Nerces pour Clubic

Fonctionnalités et interface logicielle

Les disques durs mis en place et le QTS installé, il reste l'étape de configuration essentielle du NAS. En effet, même s'il n'intègre que deux disques, celui-ci permet encore d'opter pour différents modes de fonctionnement selon que vous préfériez de très hautes performances ou une (relative) protection des données. Au choix, vous pourrez ainsi opter pour le RAID 0, le RAID 1 ou, plus basique, le JBOD - just a bunch of disks - qui ne fait que mettre les disques « les uns à la suite des autres ». À ce petit jeu, on regrette toutefois que QNAP ne soit pas parvenu à proposer une interface un peu moins chargée. Certes le constructeur détaille toutes les options possibles, permet de configurer un disque comme spare (rechange) et autorise même la création de zones de « sécurité », mais un effort de simplification / lisibilité aurait été appréciable.

En réalité, ce problème est un peu à l'image de l'ensemble de QNAP Turbo Station. Il n'y a rien à redire quant à l'exhaustivité du logiciel, à ses fonctionnalités. En revanche, QNAP avoir eu toutes les peines du monde à bien « ranger » les innombrables outils qu'il propose. De fait, le moindre écran de configuration donne énormément à voir avec des informations, des menus, des icônes et des messages dans tous les sens. Vous vous en doutez, nous forçons un peu le trait, mais force est de constater que le travail de synthétisation que l'on peut retrouver chez Asustor ou Synology est ici encore largement perfectible. C'est d'autant plus gênant que QNAP destine son TS-251B-4G à des publics très larges aussi bien en entreprise qu'à la maison et, dans un cas comme dans l'autre, il n'est pas évident que les utilisateurs soient tous bien au fait du fonctionnement d'un NAS.

Heureusement, nous l'avons dit, ce défaut d'accessibilité est directement lié à la richesse fonctionnelle de QTS. Depuis déjà des années, QNAP a toujours été à la pointe dans l'intégration de nouveaux outils et, avec Synology, il a énormément contribué au succès rencontré par les NAS. Ainsi, QTS dispose de l'excellent File Station, sans doute le meilleur explorateur de fichiers que nous avons pu tester sur des NAS. Celui-ci est parfaitement capable d'identifier la nature de l'appareil qui est connecté en USB par exemple, il dispose de toutes les fonctionnalités d'un explorateur de fichiers et peut facilement être « adossé » à un service de stockage dans le cloud comme Amazondrive, Dropbox, OneDrive ou Google Drive pour ne citer que certains des plus populaires. Logiquement, QNAP associe à cela un très bon soft de synchronisation - Qsync Central - qui permet par exemple d'archiver de multiples fichiers de petites tailles dans un seul fichier afin d'optimiser les transferts. Classement et archivage sont également optimisés grâce à Qfiling.

Bien sûr, à côté de cela toutes les options de création des utilisateurs, de gestion des groupes ou des quotas et de mise en place de droits d'accès sont présentes. QNAP pêche juste un peu côté interface : là encore, les choses pourraient être allégées pour un accès peut-être plus direct. En revanche, pas grand-chose à redire sur les options multimédias. QNAP a toujours été particulièrement à son aise à ce niveau et le TS-251B-4G associé à QTS en version 4.3.3 excelle. Cinema28 est par exemple une particularité QNAP qui permet le multiroom pour le multimédia comme le permettent les solutions Sonos dans le domaine de l'audio. DJ2 live est un très bon service de diffusion en direct de vidéos, le tout depuis le NAS, alors que pour ne rien gâcher, QNAP intègre d'intéressantes fonctions de transcodage en temps réel.

QNAP TS-251B-4G
Qfinder, un outil de recherche simple et efficace © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251B-4G
L'outil de démarrage QNAP est un modèle du genre © Nerces pour Clubic

Le principe est ici redoutablement simple. Un NAS domestique a évidemment pour vocation de diffuser de la vidéo dans toutes les pièces, sur tous les supports. Grâce à son processeur Intel Celeron J3355, le TS-251B-4G est capable de transcoder à la volée - ou en temps réel, comme vous préférez - les vidéos que l'on souhaite diffuser. De fait, il devient possible d'adapter la vidéo au support qui sera utilisé pour la lecture et, ainsi, éviter de mettre à genoux une tablette en lui demandant de diffuser une vidéo 4K. Votre source vidéo reste le même fichier, mais le NAS se charge d'optimiser le flux en fonction du support. Bien sûr, la présence du connecteur HDMI est un autre atout que QNAP ne manque pas de mettre en avant : on peut alors imaginer l'utilisation d'un serveur Plex directement depuis le NAS et l'écran connecté dessus. Pratique. Mieux, QNAP dispose même d'une télécommande que l'on peut utiliser pour piloter à distance le NAS. Hélas, les « paresseux » devront repasser à la caisse puisque, nous l'avons dit, QNAP ne la propose qu'en accessoire payant.

Sans surprise, QNAP met également à disposition des joueurs une « boutique » d'applications à la manière de ses principaux concurrents, mais aussi à la manière de ce que peuvent proposer Apple ou Google... à ceci près que les applications en question sont gratuites. Elles viennent logiquement élargir l'horizon du TS-251B-4G et, surtout, adapter sa configuration à vos besoins du moment. On peut ainsi installer des outils de Wiki, un centre d'assistance, des applications dédiées à la domotique ou à la sécurité, des utilitaires et quantités d'autres choses puisque ce sont au total plus de 180 applications que l'on peut choisir d'installer. La vidéosurveillance est ainsi une fonctionnalité dont on ne dispose pas par défaut, mais qui s'installe en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire dès lors que vous avez des caméras sur IP à connecter.

QNAP TS-251B-4G
La configuration du NAS semble se faire de manière très automatique... © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251B-4G
... en revanche, la création de la pile RAID soulève quelques questions © Nerces pour Clubic

Enfin, orientation entreprise oblige, QNAP met également l'accent sur les fonctions dédiées à la productivité. De nombreux outils de travail collaboratif sont ainsi disponibles et nous ne ferons le focus que sur certain d'entre eux comme Notes Station qui, dans sa version 3.0, permet de travailler en parallèle sur diverses notes tout en assurant un certain niveau de sécurité. Dans le même ordre d'idées, Qcontactz permet de centraliser efficacement les contacts de votre entreprise, comme vous vous en doutiez. Au final, QTS s'impose vraiment comme un système d'exploitation remarquable doté des dernières innovations et capable de jouer tous les scénarios. Pour en apprendre un peu plus, nous vous invitons à consulter les documents mis en ligne par QNAP, notamment au travers de ce PDF publié pour la publication de la dernière mouture de l'OS.

QNAP TS-251B-4G
Propre et élégante, l'interface de QTS est de prime abord remarquable © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251B-4G
Hélas, certains outils de configuration sont moins « accessibles » © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251B-4G
Pas loin de 200 modules sur l'App center de QNAP © Nerces pour Clubic

QNAP TS-251B-4G
Inévitable gestion des utilisateurs / groupes / autorisations © Nerces pour Clubic

Échauffement, nuisances sonores et performances

Nos tests de NAS sont réalisés - dans la mesure du possible - dans les mêmes conditions. Ainsi, nous utilisons pour le stockage 2 à 4 SSD 860 EVO de marque Samsung et d'une capacité de 250 Go. Dans le cas du QNAP TS-251B-4G, nous nous sommes bien sûr limités à deux disques et, comme nous le disions précédemment, nous n'avons hélas pas été en mesure de vérifier les performances du NAS sur un réseau 10 GbE. Nos divers tests de performances ont plus particulièrement été axés sur la copie et l'accessibilité de fichiers via plusieurs postes afin de vérifier d'éventuelles anomalies. Enfin, de manière synthétique, nous vous proposons quelques éléments : résultats de benchs sous CrystalDiskMark, mesure de la température au niveau des disques, nuisances sonores enregistrées à une distance d'un mètre et consommation mesurée à la prise.

QNAP TS-251B-4G
À gauche, les mesures au repos et, à droite, en charge

QNAP TS-251B-4G
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID1

QNAP TS-251B-4G
Performances mesurées en copie de fichiers sous Windows 10

Rappelons que la fiche technique du TS-251B-4G laisse apparaître un processeur Celeron J3355 double-cœur cadencé à 2 GHz et épaulé par 4 Go de mémoire vive. Dans de telles conditions, il n'est guère surprenant de voir le NAS saturer la bande-passante du port Gigabit Ethernet, et ce, en lecture comme en écriture. Les mesures CrystalDiskMark sont d'ailleurs confirmées par d'autres logiciels et par le test de copie « simple » sous Windows 10 : 112 Mo/s. de manière soutenue. Sur de petits fichiers, les résultats sont évidemment un peu moins flatteurs, mais rien de dramatique - au contraire - comme le confirme la capture CrystalDiskMark. Notez enfin que la présence de 4 Go de mémoire et d'un processeur puissant viennent garantir le même niveau de débit lorsque plusieurs utilisateurs sont connectés.

Terminons par l'étude des résultats de bruit, de consommation et de température. De manière assez surprenante - le TS-251B-4G n'est doté que d'un ventilateur 70 x 70 mm - l'échauffement est finalement très faible avec un maximum de 33,6°C en pleine charge : reconnaissons que la présence de seulement deux disques facilite bien les choses. Ce sont d'ailleurs ces deux disques qui limitent également la consommation qui monte malgré tout à presque 20 W du fait du processeur relativement costaud. Enfin, soulignons des nuisances sonores contenues : au repos, le NAS est à peine audible alors qu'en charge, il reste plutôt discret... sauf à le conserver dans une chambre évidemment.

QWA-AC2600 wireless adapter
QWA-AC2600, une des nombreuses solutions PCIe pour « doper » le TS-251B © QNAP

QNAP TS-251B-4G : l'avis de Clubic

Nous le disions en introduction, QNAP est un des grands noms du NAS. Avec le TS-251B, le constructeur taïwanais ne ternit pas le moins du monde sa réputation... bien au contraire, mais à près de 330 euros dans sa version 2 Go de mémoire vive, c'est heureux. Plus coûteuse encore, la version 4 Go garantit des performances de haut vol, et ce, même lorsque les utilisateurs connectés simultanément se multiplient. De fait, on comprend la volonté de QNAP de faire de son NAS une véritable station multimédia avec - ce n'est pas négligeable - la possibilité de transcoder à la volée les vidéos stockées. Pour ne rien gâcher, la présence d'un connecteur HDMI et de nombreuses applications dédiées audio / vidéo viennent apporter un confort et une richesse fonctionnelle presque sans équivalents.

Revers de la médaille, deux baies peuvent paraître presque trop justes pour un produit qui ne peut, de fait, accueillir plus de 16 To de données si on souhaite conserver un minimum de sécurité pour ses documents via le RAID 1. Dans le même ordre d'idées, le coût de revient d'un tel NAS - avec des disques durs de haute capacité - est difficilement justifiable si on se contente de l'utiliser comme une « bête » station de stockage. Hélas, la richesse fonctionnelle du TS-251B ne fera pas que des heureux dans la mesure où les néophytes auront peut-être parfois un peu de mal à s'y retrouver : parfois le mieux est l'ennemi du bien et QNAP aura sans doute à ajuster encore un peu les choses pour trouver l'équilibre entre fonctionnalités et accessibilité.

Reste qu'en alliant des performances de haut niveau, des modules et services par dizaines et une ouverture assez remarquable (connecteur HDMI, port PCIe), QNAP montre une fois encore qu'il ne craint personne.

QNAP TS-251B-4G

Les plus
+ Des fonctionnalités par dizaines
+ Transcodage hardware à la volée
+ Un port PCIe disponible
+ Des performances de haut niveau
+ Configuration musclée et évolutive
+ Interface largement paramétrable
Les moins
- Deux baies, c'est vite un peu juste
- Presque trop de fonctionnalités
- Cher si on se borne à du stockage
- Télécommande en option
- PCIe limité au 2x
4

Acheter le Qnap TS-251B-4G
14 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top