SOG Xpert-K500 : le clavier méca à petit prix

Matthieu Legouge Contributeur
21 juillet 2019 à 16h12
0
La note de la rédac
Une fois n'est pas coutume, nous avons décidé aujourd'hui de vous présenter un clavier gamer dont le tarif léger est susceptible de convenir à toutes les bourses avec une entrée de gamme de Spirit Of Gamer : le Xpert-K500.

Vous pensez qu'il est forcément nécessaire de mettre au minimum 100 € pour profiter d'un clavier mécanique digne de ce nom ? Il est vrai que dans l'univers gaming, le haut de gamme annonce souvent des factures très salées, comme avec c'est le cas avec des claviers comme le Roccat Vulcain 120 AIMO et le Corsair K70 MK.2, ou encore à des tarifs parfois excessifs à l'instar du ROG Strix Flare ou de l'Acer Predator Aethon 500.

Seulement, tout le monde n'est pas prêt à investir autant d'argent pour de simples périphériques ! Il est d'ailleurs souvent judicieux de chercher le meilleur rapport qualité/prix pour les casques, souris, claviers et autres écrans gaming afin d'économiser quelques dizaines d'euros sur un setup et ainsi être en mesure d'opter pour une configuration dotée d'un meilleur processeur ou carte graphique, d'une barrette de RAM supplémentaire, ou encore d'un SSD hautes performances ou simplement de plus grande capacité.


Spirit Of Gamer Xpert-K500 : sa fiche technique

C'est pour ces différentes raisons que nous avons décidé de voir un peu les capacités de certains modèles d'entrée de gamme, à l'instar de ce Xpert-K500 développé par Spirit Of Gamer, entreprise gaming hexagonale qui propose une large sélection de périphériques à des tarifs très abordables.

    Le SOG Xpert-K500, c'est :
  • Type de clavier : mécanique
  • Switches : Victory 500 Brown
  • Châssis : ABS plastique
  • Anti-ghosting : NKRO & 6-key rollover
  • Format : 105 touches / AZERTY
  • Rétro-éclairage : RGB, 20 modes prédéfinis avec 10 effets
  • Prise en charge des macros : oui, mais pas de touches dédiées
  • Touches multimédias : 11 raccourcis
  • Poids : 1.3 kg
  • Dimensions : 44.5 x 17.2 x 4 cm
  • Interface de connexion : USB 2.0 plaqué or
  • Logiciel : oui
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 33.99 €


SOG Xpert-K500_4
© Matthieu Legouge pour Clubic

En parcourant sa fiche technique, on peut déjà s'apercevoir que ce clavier a forcément dû être développé dans l'optique de réduire son prix au maximum. Ainsi, on ne retrouvera pas de châssis avec finition aluminium ni de touche multimédia et macro dédiées et encore moins de port USB passthrough. Malgré tout, le rétro éclairage RGB est de la partie, mais est loin d'être personnalisable comme il peut l'être sur des claviers haut de gamme. Parmi les fonctionnalités gaming essentielles, on retrouve un système full anti-ghosting (NKRO) qu'il est possible de réduire à seulement 6 touches, mais aussi la possibilité de désactiver les touches Windows.

Enfin, le Xpert-K500 peut être configuré avec ou sans son logiciel compagnon. Malgré tout le logiciel offrira plus de possibilités de personnalisation sur l'ensemble des 105 touches, pour l'édition de macro, mais aussi pour pouvoir enregistrer jusqu'à trois profils sur la mémoire interne de ce clavier.


Design et ergonomie

Au déballage de ce clavier, nous avons d'abord été surpris par son caractère massif et imposant. Avec ses 1.3 kg, le Xpert-K500 n'est en effet clairement pas une égérie de la légèreté, mais il faut bien dire que le poids n'est pas le point fort de la grande majorité des claviers gamers mécanique. En comparaison, le Corsair Strafe pèse près de 200 g de plus alors que l'Asus ROG Horus parait écrasant avec ses 1.7 kg !

Néanmoins, ce poids permet à ce clavier SOG de ne pas bouger d'un poil lors de sessions de jeu ou le matériel peut parfois être malmené. Testé sur le tapis XL que vous pouvez voir sur ces photographies ainsi que sur notre bureau satiné, le clavier s'est toujours bien comporté et ses six larges patins offrent une bonne tenue.

SOG Xpert-K500_5
© Matthieu Legouge pour Clubic

Son design assez agressif avec sa police de touche originale n'est pas déplaisant, il est cependant regrettable que l'éclairage RGB ne puisse pas être configuré touche par touche, car l'éclairage par ligne n'est pas des plus esthétiques malgré les différents modes et effets proposés. Bien entendu notre point de vue sur son esthétique générale reste subjectif et s'apparente plutôt au détail.

La présence d'un repose-poignet amovible est un réel argument supplémentaire, ses finitions donnent du style à ce clavier et il peut s'avérer bien utile lors de longues séances de jeu bien que nous le trouvons tout de même un peu trop court pour être vraiment confortables.

SOG Xpert-K500_7
© Matthieu Legouge pour Clubic

Dans l'ensemble les finitions de cet Xpert-K500 sont plutôt bonnes malgré l'impression « bas de gamme » que donne le châssis en plastique ABS aux premiers abords. Les plastiques craquent de temps à autre et la différence de qualité semble claire entre ce clavier et un clavier haut de gamme. Pour autant, sa conception reste tout à fait correcte et à moins de lui faire subir les foudres de votre rage, ce clavier qui parait solide et résistant devrait avoir une durée de vie assez longue.

SOG Xpert-K500_6
6 patins antidérapants et 2 pieds dépliables équipent ce clavier SOG © Matthieu Legouge pour Clubic

Des performances honorables

Comme nous venons de le voir même si quelques critères de conception peuvent être pointés du doigt, ce clavier offre une bonne ergonomie avec un design relativement compact vu son format 105 touches. Ne nous reste plus qu'à savoir ce que valent les switches Victory Brown !

Habitué à l'excellence avec les switches Cherry MX, nous étions assez impatients de mettre à l'épreuve ces interrupteurs mécaniques Victory qu'on ne retrouve que sur les claviers SOG.

SOG Xpert-K500_8
© Matthieu Legouge pour Clubic

Offrant un retour audible très prononcé, les switches Victory K500 Brown demandent une force d'activation de 60g, la distance d'actionnement se situe quant à elle à 2mm. La pression demandée est donc un peu plus grande qu'avec des interrupteurs Cherry MX Brown mais la différence est minime et pratiquement imperceptible, le reste étant surtout une question d'habitude.

Nous avons donc affaire ici à des switches tactiles avec une hauteur d'activation marquée par un léger relief ainsi qu'un retour sonore, ce qui devrait répondre aux besoins de nombreux gamers privilégiant les claviers précis, réactifs et résistants puisque ces interrupteurs sont garantis pour 60 millions de clics.

SOG Xpert-K500_1
© Matthieu Legouge pour Clubic

Si l'Xpert-K500 nous a montré des performances tout à fait honorables en jeu, la bureautique n'est cependant vraiment pas son point fort. La saisie de traitement de texte s'est révélé être un véritable enfer, d'abord car les switches tactiles s'y prêtent peu et les erreurs de frappe sont nombreuses, mais surtout car nous avons clairement dérangé nos camarades du bureau en raison du vacarme sonore émis par ce clavier et son châssis qui semble accentuer les bruits.

Équipés d'un casque durant nos sessions de jeu, nous n'avions d'abord pas vraiment remarqué cette gêne, il faut dire que l'on presse moins de touches et moins rapidement pour jouer que pour faire du traitement de texte qui demande, de plus, de taper au clavier avec les deux mains. Testés ensuite sur un jeu multijoueur avec micro ouvert, nos équipiers ont perçu dès les premières secondes le changement de clavier, un bon paramétrage du micro sera donc nécessaire pour ne pas les déranger outre mesure.

En somme, les switches font ce qu'on leur demande, certains préfèreront peut-être une force d'activation plus hautes, d'autres des switches linéaires, mais dans les faits les interrupteurs mécaniques Victory Brown se comportent bien. Nous ne les recommanderons pas pour du traitement de texte, mais à vrai dire, le Xpert-K500 n'est pas un clavier destiné à la bureautique. Seul vrai bémol, le bruit : si vous voulez jouer le soir sans agacer toute la famille, cela risque d'être compliqué.

Fonctionnalités, gêne sonore, logiciel : ses défauts

Nous avons déjà évoqué la gêne sonore provoquée par ce clavier, reste à lister quelques petits défauts, ou en tout cas des points qui restent discutables.

L'installation de ce clavier est très simple puisqu'elle est plug and play, il suffit de le brancher sur un port USB de votre carte mère (de préférence) pour commencer à l'utiliser. C'est plutôt un bon point, mais cela signifie que toutes les fonctionnalités du clavier sont accessibles uniquement via des raccourcis. Certes, il est possible de télécharger un petit logiciel pour personnaliser votre clavier, mais celui-ci s'avère assez décevant de par son minimalisme et ses erreurs fréquentes qui affichent « le périphérique est déconnecté » quand ce n'est pas le cas.

SOG Xpert-K500_2
Les différents modes sélectionnés sont indiqués par ces voyants situés au dessus du pavé numérique © Matthieu Legouge pour Clubic

Ainsi, la personnalisation du RGB se fera via des combinaisons avec la touche FN, tout comme pour choisir différents modes, la vitesse du rétroéclairage, la désactivation des touches Windows, l'utilisation des raccourcis multimédia, ainsi que les fonctions anti-ghosting. Ces fonctionnalités sont plutôt pratiques, mais il est tout de même dommage de ne pas avoir développé un logiciel digne de ce nom pour personnaliser ce clavier, ou pour gérer l'ensemble des périphériques SOG.

Logiciel Xpert K500.jpg
Le logiciel téléchargeable sur le site de SOG ne présente que peu d'intérêts © Matthieu Legouge pour Clubic

En effet, le logiciel permet surtout d'éditer des macros et d'enregistrer trois profils, hormis cela, il vient en complément des combinaisons de touches. Vous ne pourrez par exemple pas désactiver vos touches Windows via un simple clic ou choisir parmi les huit modes "Player Arena" depuis le logiciel.

SOG Xpert-K500 : l'avis de Clubic

Malgré ses défauts et ses quelques lacunes, il est difficile de ne pas recommander le SOG Xpert-K500 en raison de son petit prix. Spirit Of Gamer est ici parvenu à proposer un clavier réactif et précis en jeu qui, de plus, s'avère résistant et de bonne facture.

Cet Xpert-K500 saura combler ceux qui ne désirent pas vider leur tirelire pour un clavier mécanique doté d'une qualité relativement bonne, tout en sachant que l'impasse a été faite sur de nombreux critères à l'instar de son châssis bruyant, de son logiciel, ou encore de son rétroéclairage pas vraiment convaincant.

Lancé à 49€ et actuellement disponible à 33.99€, force est de constater qu'il doit être difficile de faire réellement mieux à ce prix.

SOG Xpert-K500

Les plus
+ Très bon rapport qualité / prix
+ Châssis solide
+ Switches réactifs
+ 10 modes de rétro-éclairage
Les moins
- Rétro éclairage peu personnalisable
- Assez bruyant
- Repose poignet insuffisamment large
- Logiciel peu convaincant
3

Modifié le 11/09/2019 à 10h57
4 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top