Test TCL 55C645 : une TV QLED recommandable pour les petits budgets

Matthieu Legouge
Par Matthieu Legouge, Spécialiste Image.
Publié le 14 septembre 2023 à 17h36
Test TCL 55C645

Au fil des années, TCL s’est construit une image solide hors des frontières de son marché national. Le fabricant chinois est parvenu à devenir l’un des moteurs du développement de la technologie Mini-LED, tout en continuant de proposer des téléviseurs accessibles pour le grand public avec un excellent rapport entre les performances attendues, la qualité de construction et bien sûr le tarif.

Avec son C645, TCL remplace un modèle qui nous avait déjà fait bonne impression l’an passé (le TCL C635). Au programme, un téléviseur qui multiplie les arguments à un tarif relativement serré. Serait-il le téléviseur idéal pour les familles au budget contraint ?

Les plus
  • Une image vivante avec de belles couleurs
  • Mode Film bien calibré
  • Contraste natif
  • Rapport qualité/prix engageant
Les moins
  • Gestion des reflets
  • Expérience HDR
  • Surcouche logicielle limitée
  • Audio en retrait

Une série de téléviseurs QLED qui propose des diagonales comprises entre 43 et 85 pouces à des prix vraiment canon, c’est la formule retenue par TCL pour son C645. Lancé il y a quelques mois au tarif de 600 €, notre modèle de test de 55 pouces, bénéficie régulièrement de promotions et d'ODR (offres de remboursement) faisant chuter son prix de manière significative. Malgré tout, la question de savoir à quoi s’attendre d’un téléviseur à ce tarif mérite d’être posée. On tente d’y répondre et de vous aiguiller avec notre test du TCL 55C645, également grâce à nos comparatifs des meilleures TV abordables.

Fiche technique TCL C645

Résumé
Diagonale84 pouces
Résolution d'écran3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écranQLED
Compatibilité HDRHLG, HDR10, HDR10+, Dolby Vision
Puissance des haut-parleurs (watts)30
Système d'exploitationAndroid TV
Affichage
Diagonale84 pouces
Résolution d'écran3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écranQLED
Type de dalleTFT
Type de rétroéclairageRétroéclairage
Processeur vidéoQuad Core
Compatibilité HDRHLG, HDR10, HDR10+, Dolby Vision
Fréquence de rafraîchissement60Hz
Audio
Puissance des haut-parleurs (watts)30
Nombre de haut-parleurs2
Dolby AtmosOui
DTS:XOui
Connectique
Nombre de ports HDMI3
Standard HDMIHDMI 2.1
ARC / eARCARC, eARC
ALLMOui
Autres entrées2x USB-A, 1x Ethernet, 1x CI+
Autres sorties1x optique (SPDIF), 1x HDMI ARC/ eARC, 1x casque
Connectivité
Système d'exploitationAndroid TV
BluetoothOui
Wi-FiOui
Norme Wi-Fi5 (AC)
Assistant vocalGoogle Assistant
ChromecastOui
Airplay 2Non
HomekitNon
Caracteristiques physiques
Hauteur1,168mm
Largeur1,893mm
Profondeur405mm
Poids35.8kg
Pied amovibleOui
Hauteur (sans pied)1,090mm
Largeur (sans pied)1,893mm
Profondeur (sans pied)74µm
Poids (sans pied)35kg
Compatibilité VESAOui
Image en sortie de carton avec le mode "standard" © Matthieu Legouge pour Clubic

Design, ergonomie, connectiques

Facile, rapide à monter et à installer, le TCL C645 dispose d’un support à deux pieds qui propose deux possibilités de montage avec une position de pieds excentrée et une position resserrée qui permet de poser le téléviseur sur un meuble TV aux dimensions plus compactes. L’espacement le plus large entre les deux pieds est suffisant pour y placer une barre de son, l’espace en hauteur est, lui aussi, assez généreux pour ne pas nous contraindre à utiliser un modèle trop compact.

© Matthieu Legouge pour Clubic

La conception du TCL C645 est on ne peut plus qualitative en la rapportant au prix qui en est demandé. Les différences avec le modèle précédent sont minimes, on y retrouve un cadre relativement fin, des plastiques robustes et une construction tout à fait correcte quand bien même, nous avons déjà vu plus élégants. La profondeur de l’installation est ramenée à environ 35 cm avec les pieds, tandis que le téléviseur en lui-même mesure 8,3 cm à son point le plus épais, chose qui ne rendra pas spécialement une installation murale très esthétique comme sait le faire un téléviseur OLED.

© Matthieu Legouge pour Clubic

La connectique se compose de trois entrées HDMI ; à l’instar des C635 et C835, tous les ports n'exploitent pas réellement le standard HDMI 2.1, en l'occurrence. C'est le port HDMI 3 (sur lequel on retrouve aussi l'eARC) qui s'en charge sur ce téléviseur TCL. On retrouve également un port USB 3.1, une prise Ethernet, une prise casque et une sortie audio optique numérique. Du côté du sans-fil, Wi-Fi et Bluetooth sont au programme.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Rien de très impressionnant côté son, le TCL C645 a recours à deux haut-parleurs de 10 W chacun pour un résultat sans doute suffisant pour regarder la télévision, mais trop peu pour une véritable expérience cinéma ou pour profiter pleinement des jeux vidéo. La prise en charge du Dolby Atmos n’y change pas grand-chose, à moins de connecter une barre de son à ce téléviseur. Notons que le C645 n’affiche pas le logo Onkyo sur son cadre inférieur, pourtant partenaire depuis plusieurs années.

Google TV est à la manœuvre pour animer le TCL C645. Comme à l’accoutumée, nous retrouvons une interface intuitive et simple à utiliser. Bien que d’aucuns pourraient trouver à redire à propos du système de recommandations de contenus de Google, il faut avouer que le tout est agréable à prendre en main, et ce dès les premiers pas avec l’interface. Entre l’immense bibliothèque d’applications et les fonctionnalités comme le Chromecast intégré, le support d’Amazon Alexa, ou encore de l’Assistant vocal de Google, difficile de trouver plus complet en matière d’expérience connectée sur un téléviseur à ce tarif. En revanche, la surcouche logicielle de TCL reste une nouvelle fois très minimaliste par rapport à ce que l’on peut voir sur des téléviseurs d’autres marques, eux aussi, propulsé par Google TV. Ajoutons à cela que le système ne nous semble pas aussi réactifs que celui d’autres téléviseurs que nous avons pu tester récemment. La sortie de veille, l’affichage de certains menus ou l’installation de nouvelles applications demandent parfois quelques longues secondes avant d’aboutir.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Ce ne sont plus deux télécommandes distinctes qui sont livrées avec cette série de téléviseurs de milieu de gamme, mais bel et bien une seule cette fois-ci. TCL a choisi de conserver sa télécommande la plus minimaliste, avec son pavé circulaire, ses nombreuses touches de raccourcis (Netflix, Prime Video, YouTube, etc.), et bien entendu son micro intégré pour faire appel à l’Assistant Google.

Nos mesures

Le TCL C645 offre plusieurs modes d’image, dont le mode Cinéma que nous avons choisi pour réaliser nos mesures. Il n’existe pas de mode Filmmaker ou Expert sur ce téléviseur, le mode Cinéma est par ailleurs celui avec lequel nous avons obtenu les meilleurs résultats lors de nos mesures.

Premier constat, il nous sera nécessaire d’ajuster le paramètre de température de couleurs pour obtenir une image plus fidèle avec une température de couleur moyenne plus proche de nos attentes. Par défaut, l’image tire trop sur le rouge avec une température de 7 889 K. Les différentes courbes ne manquent malgré tout pas de linéarité, tant sur l’échelle de gris que le gamma, bien que l’on constate un léger décrochage sur ce dernier.

Le mode Cinéma se montre juste au niveau de la colorimétrie en SDR. Seule la couleur cyan dépasse le seuil au-delà duquel une dérive chromatique est perceptible par l’œil. Les autres nuances, ainsi que les tons couleur peau, sont bien en dessous du seuil et le Delta E moyen s’établit ici à 1,32, une valeur honorable d’autant plus qu’il s’agit d’un téléviseur QLED particulièrement abordable.

Le résultat est moins reluisant avec les signaux HDR, mais satisfaisant tout de même. Le Delta E moyen est alors de 2,99, mais quelques dérives chromatiques sont à constater.

Le TCL C645 s’affiche fièrement avec le support des signaux HDR10, HDR10+, HLG ainsi que Dolby Vision et il est certain qu’il s’agit là d’un argument de vente majeur pour les consommateurs. La réalité rattrape toutefois les inscriptions inscrites sur le packaging, pour la simple raison que les capacités du C645 à rendre honneur aux contenus HDR sont relativement limitées.

Son pic lumineux est en effet très peu supérieur à celui mesuré avec les signaux SDR. En HDR, le TCL C645 est flashé à 379 cd/m² avec notre sonde. Inutile de dire que, malgré des noirs profonds, l’image manque globalement de dynamisme et ne restitue pas avec précision les détails dans les hautes comme dans les basses lumières. On profite malgré tout d’une gamme de couleurs étendue avec un bon rendu à ce niveau en HDR et une image peut-être un peu plus vivante.

DCI-P3
Rec. 2020

Justement, même si elle n’est pas exceptionnelle, la couverture colorimétrique est bonne pour un téléviseur QLED de ce tarif. L’espace Rec. 2020 est logiquement le moins bien couvert avec 71,25 %, tandis que l’espace DCI-P3 profite d’une couverture de 95 %.

Le mode « maitre du jeu » tient ses promesses de son côté, en faisant chuter l’input lag à 9,5 ms. La technologie DLG (Dual Line Gate) permet quant à elle de s’affranchir du taux de rafraîchissement de la dalle limitée à 60 Hz. Le concept est simple puisqu’il s’agit de profiter d’un affichage en 120 Hz en réduisant la définition verticale et en y mêlant un algorithme d’interpolation d’image développé par TCL. L’ALLM et le VRR sont bien entendu de la partie.

Dernière mesure, celle de la consommation électrique du TCL C645. Toujours en diffusant une mire blanche calibrée à 150 cd/m², nous calculons une consommation relative de 72 W/m², soit à peu près 15 W/m² de plus que le TCL C635.

Performances et qualité d'image

Hormis son nouveau moteur de traitement d’image AiPQ 3.0, TCL fait évoluer son téléviseur QLED grâce à son rétroéclairage Direct LED qui bénéficie de quelques améliorations. On y retrouve l’habituelle technologie VA qui permet à la dalle du C645 d’offrir d’excellents contrastes, mais également le fameux traitement logiciel « Micro dimming » qui permet d’optimiser le contraste sur un total de 2 040 zones. Attention malgré tout à ne pas être trompé par la dénomination de cette technologie ; elle n’agit pas comme un système de local dimming qui consiste à contrôler le rétroéclairage grâce à plusieurs zones distinctes et indépendantes, mais bien d’un simple traitement logiciel pour apporter un peu plus de profondeur à l’image et dont le résultat à l’écran est tout de même bien différent.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Dans l’ensemble, l’image affichée par ce téléviseur n’est, sous nos yeux, meilleure que de peu par rapport à la génération précédente. Nous y constatons des faiblesses et des qualités proches et similaires en raison d’une luminosité maximale trop faible pour rendre vraiment hommage aux contenus HDR et d’un rétroéclairage qui n’est pas vraiment taillé pour gommer le blooming et apporter un maximum de détails, aussi bien dans les zones sombres que dans les hautes lumières. Il est par ailleurs assez difficile d’obtenir un meilleur rendu en ajustant les divers paramètres d’image.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Le TCL C645 reste logiquement limité dans son affichage, du moins pour offrir un rendu précis, détaillé et sans aucune distraction comme le font des téléviseurs bien plus onéreux. Bien que sa luminosité soit en hausse par rapport à l’an passé, cela reste trop peu perceptible pour apporter un gain significatif. Ajoutez à cela un filtre antireflet passable qui a un peu de mal à montrer son efficacité en pleine journée, principalement gênant lorsque l’on visionne des contenus à l’image sombre.

© Matthieu Legouge pour Clubic

En revanche si on ne cherche pas à comparer le TCL C645 avec des modèles Mini-LED et OLED aux tarifs deux ou trois fois supérieurs, il est vrai qu’il dispose de sérieux atouts en gardant son prix en tête. Le rendu global est en effet très correct pour un téléviseur qui se situe quelque part entre l’entrée et le milieu de gamme. La palette de couleurs est large grâce au filtre Quantum Dot, tandis que les couleurs en elle-même sont restituées avec une précision tout à fait honorable. Et puis c’est sans compter le fait que ce téléviseur QLED offre une expérience de jeu convaincante, comme nous avons pu le voir ci-dessus.

© Matthieu Legouge pour Clubic
© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, les efforts de TCL se ressentent sur la partie traitements vidéo grâce au nouveau moteur AiPQ 3.0. L’image en mouvement gagne en naturel, tout n’est pas parfait, loin de là et la qualité du rendu dépend avant tout de la qualité de la source. L’effet soap opera nous a semblé moins prononcé que sur le modèle précédent ; il reste gênant pour un œil allergique à ce type de compensation de mouvement, mais peut-être moins que les saccades générées en son absence sur les contenus 24p.

Image mise à l'échelle de la Full HD à 4K UHD © Matthieu Legouge pour Clubic

Les scènes à mouvement rapide montrent quant à elle un léger ghosting qui ne sera pas spécialement dérangeant et qui est par ailleurs plutôt commun sur ce type de téléviseur. De son côté la mise à l’échelle des contenus (upscaling) effectue un travail doux et précis et parvient à donner l’illusion d’une image en 4K natif. Restent certains détails qui mettent la puce à l’oreille, mais dans l’ensemble même si elle n’est pas parfaite, la mise à l’échelle nous contente amplement.

Les reflets en pleine journée impactent clairement le visionnage © Matthieu Legouge pour Clubic

TCL C645 : l'avis de Clubic

Conclusion
Note générale
7 / 10

Le C645 est une évolution assez timide de son prédécesseur et fait preuve, dans l’ensemble, de faiblesses et d’atouts similaires. La recette de TCL avec cette série ne manque néanmoins pas de faire mouche grâce à une image agréable et bien calibrée qu’on ne retrouve pas toujours sur cette fourchette de prix. Le volume de couleur de ce téléviseur QLED, ainsi que ses fonctions connectées, son interface et la bonne expérience de jeu qu’il propose, en fait un modèle très appréciable pour les petits budgets qui souhaitent acquérir un téléviseur avec une belle diagonale.

Les plus
  • Une image vivante avec de belles couleurs
  • Mode Film bien calibré
  • Contraste natif
  • Rapport qualité/prix engageant
Les moins
  • Gestion des reflets
  • Expérience HDR
  • Surcouche logicielle limitée
  • Audio en retrait
Sous-notes
Qualité d'image
7
Design et ergonomie
7
Performances
7
Jeux vidéo
7
Audio
5

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

Par Matthieu Legouge
Spécialiste Image

Pigiste pour Clubic depuis 2018, j’ai d’abord pris la plume pour parler d’actualités, avant de me spécialiser peu à peu sur les catégories PC & Gaming, notamment les écrans et périphériques, ainsi que l’image et le son, plus particulièrement tout ce qui touche au Home Cinema : les téléviseurs, vidéoprojecteurs et barres de son.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Nos experts recommandent des produits et services technologiques en toute indépendance. Si vous achetez via un lien d’affiliation, nous pouvons gagner une commission. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. En savoir plus
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (1)
Kriz4liD

Ce prix de dingue !