🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Samsung QD-OLED QE55S95B : réussite totale pour le premier téléviseur QD-OLED de Samsung

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
04 novembre 2022 à 17h58
13
Samsung S95B lifestyle
©Samsung

Samsung rejoint enfin son concurrent LG sur le marché du téléviseur OLED. La technologie est semblable mais la mise en œuvre est légèrement différente, ce que nous allons pouvoir vérifier. La gamme S95B de Samsung inaugure l’OLED appelé pour l’occasion QD-OLED avec des diagonales de 55" et 65", un 77" serait déjà en route. D'autres fabricants ont déjà sauté dessus pour leurs moniteurs de gaming. 

Samsung QD-OLED QE55S95B
  • Colorimétrie explosive et naturelle
  • Luminosité éclatante
  • Précision des contours
  • A l’aise avec toutes les sources, 4K comme anciennes
  • Pied support imposant
  • Réglages vidéo par défaut à affiner
  • Son Atmos à la qualité décevante
  • Consommation électrique
  • Absence Dolby Vision

Car Samsung fonctionne à l’identique de LG qui fabrique ses dalles via sa filiale LG Display et les revend à lui-même mais aussi à ses concurrents. Samsung Display fabrique donc des dalles QD-OLED pour la gamme Samsung S95B mais aussi pour Sony (série A95K) et Alienware dans le moniteur gaming. A ce propos, Sony est très éclectique car le japonais commercialise aussi des téléviseurs OLED dont la dalle provient de Samsung Display !

L’OLED de LG et le QD-OLED de Samsung fonctionnent sur le même principe des LEDs auto-émissives. Chaque pixel est une source de lumière, il n’y a pas de rétro-éclairage. Quand un pixel est éteint, le noir est absolu. L’OLED de LG plus ancien affiche quelques limitations en termes de pic de luminosité. Samsung a réussi à contourner cette limite grâce à une conception finalement plus simple, avec moins d’éléments devant les LED. C’est surtout l’ajout d’un masque Quantum Dot, comme sur ses autres téléviseurs LCD, qui change tout : colorimétrie plus étendue et luminosité globale accrue.

Fiche technique Samsung QD-OLED QE55S95B

Affichage

Diagonale
139cm
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K
Technologie d'écran
OLED
Type de dalle
QD-OLED
Processeur vidéo
Neural Qunatum Processor 4K
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10+

Audio

Puissance des haut-parleurs (watts)
60
Nombre de haut-parleurs
6
Dolby Atmos
Oui

Connectique

Nombre de ports HDMI
4
Standard HDMI
HDMI 2.1
ARC / eARC
eARC
ALLM
Oui
Synchronisation dynamique
Freesync
Autres entrées
2x usb, 1x ethernet, 1x CI+
Autres sorties
1x optique (SPDIF), 1x HDMI ARC/ eARC

Connectivité

Système d'exploitation
Tizen
Bluetooth
Oui
Wi-Fi
Oui
Norme Wi-Fi
5 (AC)
Assistant vocal
Google Assistant, Alexa, Bixby
Airplay 2
Oui

Caracteristiques physiques

Hauteur
774,5mm
Largeur
1 225,4mm
Profondeur
288,2mm
Poids
20,7kg
Pied amovible
Oui
Hauteur (sans pied)
708,6mm
Largeur (sans pied)
1 225,4mm
Profondeur (sans pied)
39,9mm
Poids (sans pied)
16,5kg
Compatibilité VESA
Oui

Design : tout dans la finesse

L’OLED présente cette particularité de ne pas avoir besoin de rétro-éclairage. La dalle est donc la plus fine possible et l’écran devient ultra plat. Sur le partie haute et les côtés, elle mesure exactement 3,89 mm d’épaisseur. Cependant, il faut bien mettre l’électronique et la connectique quelque part.

Samsung S95B side
©Samsung

Le S95B ne bénéficie pas du boîtier One Connect avec toute l’électronique déportée. C’est un peu comme s’il avait été collé au bas de l’écran à l’arrière. L’association des deux reste esthétique si jamais votre téléviseur devait être visible par les côtés. 

Samsung S95B alimentation
©Alban Amouroux pour Clubic

De face, l’image apparaît presque sans bord. Il reste un minuscule cadre argenté vraiment pas gênant et qui donne un côté luxueux. Le logo Samsung s’intègre dans ce cadre en bas à droite, comme bon nombre de téléviseurs Samsung depuis quelques générations. La petite LED rouge de statut est quant à elle centrée, au bas de l’écran.

Connectivité : 120 Hz sur toutes les prises

Les différentes prises du QD-OLED S95B sont partagées en deux avec une partie qui débouche vers le bas et une autre vers la droite, lorsque l’on est face à l’écran. La connectivité est classique avec trois tuners TV, une sortie audio optique, une prises réseau et deux ports USB. 

Samsung S95B connexions
©Alban Amouroux pour Clubic

Les quatre prises HDMI 2.1 sont toutes 4K à 120 Hz, vous pourrez brancher vos consoles sur celles de votre choix. ALLM et Freesync sont de la partie. Du côté de l’audio, la prise HDMI n°3 propose le eARC. 

Sans sortie casque, il faudra se rabattre sur le Bluetooth (5.2) pour une liaison sans fil. En dehors du réseau filaire, on peut aussi opter pour le WiFi (5) permettant de connecter le S95B à Internet pour bénéficier des services liés à la Smart TV.

Équipement sonore : Dolby Atmos intégré

Samsung a fait dans le très spécifique avec un système audio 2.2.2. On trouve donc deux haut-parleurs pour les voies principales, deux autres pour les effets surround projetés et enfin deux woofers pour les basses fréquences. Ils diffusent dans toutes les directions, ce qui permet au S95B de décoder et reproduire lui-même le Dolby Atmos.

Samsung S95B Atmos
©Samsung

Ce téléviseur bénéficie des deux technologies de renforcement sonore Samsung que sont l’OTS et le Q-Symphony. Le premier a pour but de suivre les déplacements des sons dans l’image et de les faire correspondre aux haut-parleurs concernés. Le second sert à lier une barre de son de la marque avec un partage de l’audio entre la barre et les haut-parleurs de la TV.

Installation : un pied qui s’impose

Lorsque l’on sort le S95B de son carton, on découvre quatre grands éléments complémentaires pour le montage. L’un d'eux est un cache qui recouvre les prises pour ne voir sortir que les câbles organisés à travers le pied support.

Samsung S95B pieds support
©Alban Amouroux pour Clubic

Ce pied est du genre massif. Une première partie se clipse et se sécurise via deux leviers à l’arrière de la TV. La seconde est le pied proprement dit que l’on pose sur le meuble, la première partie venant s’insérer dedans. Quatre vis maintiennent l’ensemble de façon solide. Enfin, la dernière partie est un autre cache qui vient sur l’arrière du pied.

Samsung S95B mural
©Samsung

La partie visible du pied de couleur aluminium est très jolie. Cependant, le pied mesure 28 cm de profondeur. Il empêche de placer une barre de son au plus près de l’écran. Celle-ci devra être avancée et votre meuble TV devra avoir suffisamment de profondeur pour accueillir la TV et la barre. Vous pouvez aussi vous rabattre sur le montage mural via un support VESA 300x200.

Ergonomie : fonctions multiples dans des menus réduits

Une fois l’écran allumé et la langue principale sélectionnée, le S95B vous propose de poursuivre l’installation via la télécommande ou bien depuis votre smartphone. Nous avons choisi la seconde solution qui passe par l’utilisation de l’app Samsung SmartThings.

Samsung S95B OSD install

Les différentes étapes concernent la connexion au réseau, le renommage, le choix du pays et de la ville pour les tuners TV, l’activation préférentielle d’un assistant vocal ou encore le choix des apps à installer en priorité.

Samsung S95B app install
Samsung S95B app home

Ensuite, nous tombons sur la page d’accueil du S95B et son interface Samsung Tizen OS. La présentation est maintenant connue et compréhensible de tous car elle est semblable d’un système concurrent à un autre avec ces bandeaux horizontaux d’applications et de recommandations. Samsung ajoute sa fonction TV Plus qui met en avant les films gratuits sur les plateformes de AVOD.

Samsung S95B Tizen

La télécommande est toujours aussi simple avec ses quelques touches qui tombent sous la main. Elle fait partie de ces modèles équipés d’un capteur solaire pour la recharge perpétuelle sans avoir besoin de piles. La touche « 123 » offre un accès rapide aux paramètres.

Samsung S95B télécommande
©Alban Amouroux pour Clubic

Les services Netflix, Disney+ et Prime Video ont droit à leur touche dédiée. Pour les autres (YouTube, OCS, Molotov, Canal+, Plex, etc.), il faudra passer par l’interface générale que l’on appelle avec la touche « maison ». Notez également la présence du service de jeux en streaming Nvidia Geforce Now.

Samsung S95B mode ambient

De multiples autres fonctions décuplent les possibilités du S95B. Une caméra en option permet de faire de la visio avec Google Duo par exemple. On peut partager l’écran en deux avec la reproduction en miroir de son smartphone. Et puis il y a la fonction d’économiseur d’écran en mode tableau, comme les téléviseurs Samsung The Frame.

Mesures : un Filmmaker Mode taillé pour cette TV

Le téléviseur Samsung 55S95B est basé sur une dalle OLED avec Quantum Dot fabriquée par Samsung Display. Elle bénéficie d’une définition 4K avec support du 120 Hz, essentiellement pour le gaming. Le processeur Neural Quantum 4K ajoute une dose d’intelligence artificielle pour à la fois retoucher l’image selon ses caractéristiques et prendre en compte l’environnement externe, comme l’éclairage de la pièce.

Samsung S95B paramètres image
Samsung S95B paramètres son

Comme d’habitude, Samsung fait l’impasse sur le Dolby Vision pour la promotion exclusive du HDR10+. Ce dernier est supporté par les boîtiers multimédia et les lecteurs de Blu-ray 4K, ce sont plutôt les programmes qui sont rares dans ce format. Pour les mesures, nous avons activé le fameux Filmmaker Mode censé nous offrir l’image la plus respectueuse de l’original, sans aucun artifice. 

SDR

La température de couleur obtenue est de 7246K, soit un peu trop froide. Cependant, à l’œil le réglage Chaud 1 est plus agréable, moins jaune que le réglage Chaud 2 mais qui devrait permettre de s’approcher des 6500K. Quant au Rec. 709, il est couvert à 99,6%.

Samsung S95B SDR

Le gamma moyen comme le deltaE sont comme souvent chez Samsung plutôt corrects. On observe un gamma à 2,31 et un deltaE à 3,4. Ce dernier est un peu élevé, à cause d’un trop plein de bleu et un manque de rouge à peu près équivalent. Tout cela se corrigera facilement dans les paramètres avancés. Ces décalages augmentent avec la luminosité.

Samsung S95B SDR

HDR

En passant en mode d’image lumineux, avec tous les curseurs à fond et en mode d’image natif, nous avons dépassé les 1000 nits sur une mesure pour un relevé global à 816 nits dans les plus hautes lumières. La courbe EOTF est proche de la perfection ! Bien que ces réglages ne soient pas ceux que nous recommandons pour regarder des films.

Samsung S95B HDR

En ce qui concerne la couverture colorimétrique, Samsung est une nouvelle fois au top. Le DCI-P3 est à 99,89, tandis que le BT.2020 est le meilleur que nous ayons obtenu jusqu’ici avec 87,89 %. Là encore, pour obtenir ces résultats, nous étions calés sur des réglages à éviter pour visionner des films si l’on recherche un rendu cinéma.

Samsung S95B HDR

Input lag

Avec un input lag à 9,2 ms et un menu de réglages dédiés, le jeu vidéo est un domaine qui ne fait pas peur au S95B. A ce sujet, le téléviseur déplace l’image de quelques pixels très souvent, ce qui est perceptible seulement sur des images fixes. Quant à l’économiseur d’écran, il se lance au bout de quelques minutes d’inaction, le tout pour protéger la dalle OLED. Car même en QD-OLED, elle n’est pas insensible aux risques de marquage.

Consommation

La consommation minimale est de 52 Watts, que l’on soit sur la homepage ou en mode Ambient avec économiseur d’écran. La consommation moyenne s’établit selon nos mesures autour de 130 Watts. Les 300 Watts maximum annoncées par Samsung sont bien atteints sur les images les plus exposées.

Analyse : que demander de plus ?

N’y allons pas par quatre chemins : l’image est sublime. Tant dans les détails et la netteté que dans sa colorimétrie. La sensation de profondeur est palpable avec des premiers plans détourés qui se détachent du reste, sans vibration ni emphase. Quant aux couleurs, ça éclate de partout, tout en restant naturel, ce qui est déjà une prouesse en soi. Le Filmmaker Mode souvent sombre est ici parfaitement à son aise, c’est le mode d’image à privilégier.

Il n’y a bien sûr aucune marche d’escalier dans les dégradés, ni zébrure sur les contours des flux vidéo 4K. La mise à l’échelle des sources de qualité inférieure est performante. Le mode Intelligent est tout à fait valable dans ce cas car il arrive à nettoyer l’image des fourmillements sans faire disparaître les détails. Il booste la luminosité sans faire perdre d’information dans les zones les plus sombres. 

Samsung S95B gaming

Nous n’avons pas noté de dérive de chroma, ce qui l’un des avantages des dalles auto-émissives. Cependant, il y a un overscan forcé qui fait perdre 4 pixels à gauche et 14 pixels en bas, ce qui est très limité mais qui ne devrait pas exister. Il subsiste un léger halo blanc autour des objets clairs qui se déplacent sur un fond totalement noir. C’est très discret, mais tout de même présent. 

Le Filmmaker Mode sans anti-saccade est acceptable mais pas aussi fluide qu’avec d’autres téléviseurs déjà passés entre nos mains. Nous vous conseillons d’activer le paramètre de clarté de l’image en mode personnalisé et de caler la réduction des vibrations entre 1 et 5 (sur 10). La réduction de bruit n’a aucune action sur les quelques artefacts restants, visibles sur les mires de test, mais invisibles en fonctionnement normal.

Enfin, notons la résistance de cet écran OLED à l’éclairage ambiant. Les reflets sont fortement atténués, ce que l’on ne peut pas dire en général des téléviseurs OLED. Même si ce n’est pas parfait, Samsung a réussi à trouver un bon compromis.

Samsung S95B menu game

Quant au son, il est correct sans être époustouflant. Les effets en Atmos ont le mérite d’exister pour projeter le son vers le haut et en diagonale à 1m-1,5m de l’écran. Toutefois, la sonorité globale est portée sur le médium-aigu, il faut donc éviter de trop monter le volume. Les basses peuvent ponctuellement être impressionnantes pour un écran plat, mais cela reste anecdotique. Il faut surtout retenir une qualité de restitution des dialogues exemplaire. La S95B ne pourra pas lutter face à une barre de son, et encore moins face à un système en enceintes séparées.

Prix et concurrence

Au prix public indicatif de 2099 €, le Samsung QE55S95B vise le haut de gamme. Mis à part le Hisense 55A9G à 1100 €, les OLED 55" des autres fabricants se situent plutôt autour de 1500 €. Mais les tarifs fluctuent vite, et en permanence. 

Techniquement, la concurrence est à chercher chez Sony avec le XR-55A90J, le Philips 55OLED807 ou le LG OLED55C2. Ils sont tous trois Dolby Vision. Les fonctionnalités sont semblables. C’est donc surtout sur la qualité d’image que va se jouer votre choix.

Philips se différencie néanmoins grâce à son fameux éclairage Ambilight. Quant à Panasonic, il propose le TX-55JZ2000E. Bien plus cher que le Samsung, il se trouve maintenant à peu près au même prix, avec un équipement audio Atmos supérieur grâce à sa barre de son intégrée et ses nombreux haut-parleurs. 

Samsung S95B lifestyle 2
©Samsung
9

Samsung a pris son temps avant de se lancer dans l’OLED et ce n’était pas pour rien. Le QE55S95B est une réussite totale sur ce qu’on lui demande avant tout : délivrer la plus belle qualité d’image. Objectif réussi, assorti d’une colorimétrie au top, d’une luminosité canon et d’un contraste évidemment infini.

Le seul point qui nous a déçus concerne le pied trop massif, mais il est aisément contournable si nécessaire. Reste la consommation électrique importante : un détail jusqu’à maintenant, un point qui risque de devenir majeur à l’avenir.

Les plus

  • Colorimétrie explosive et naturelle
  • Luminosité éclatante
  • Précision des contours
  • A l’aise avec toutes les sources, 4K comme anciennes

Les moins

  • Pied support imposant
  • Réglages vidéo par défaut à affiner
  • Son Atmos à la qualité décevante
  • Consommation électrique
  • Absence Dolby Vision

Qualité d'image 10

Jeux vidéo 9

Audio 7

Design 8

Ergonomie 9

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
13
thekiller3
pas de dolby vision = echec.
luck61
55" pas assez grand a ce prix la
Bondamanmanw
Encore trop cher cette techno pour visionner la propagande de la TNT.
tinou7789
on est en 2022 quand même y’a autre chose que la TNT qui peut s’afficher sur un écran.
manu_XP
Dommage pas de grandes tailles
SlashDot2k19
Le même en 85’’ svp, c’est trop petit 55’’
hanwedge
L’absence de Dolby Vision devrait apparaître dans les points négatifs…
PierreDieudonne
C’est quoi ce test ? Aucune photo de la télévision de face. Clubic , merci d’engager des vrais geeks. Pas ce type de testeurs amateurs.
Multiroom
@PierreDieudonne Je suis le testeur amateur qui a réalisé ce test. Vous avez des questions plus précises sur ce téléviseur ?
Blackalf
Vu l’historique de ce membre, ne t’attend pas à une réponse constructive…
bmustang
je me posais la question dès le début de lecture de la consommation électrique et bam mauvaise note. Samsung a t’il conscience que c’est un point important dans un produit de nos jours. Avoir une bonne image est une chose, mais maitriser la consommation en est une autre et à ne pas écarter.
peper_1_1
Préserver l’image (de marque) au détriment l’image (de l’écran)… ou inversement…<br /> Le débats ouvert
CourceL
Avez-vous regardé la vidéo de HDTVTest oú il parle des tests sur la courbe ETOF et le le deltaE ? Il montre que les résultats ne correspondent pas du tout à la réalité lorsque l’on sort d’un test labo.
Multiroom
@CourceL Je viens de regarder cette vidéo et on est d’accord, c’est pour cela que j’ai bien précisé dans le test à la suite des mesures : « Là encore, pour obtenir ces résultats, nous étions calés sur des réglages à éviter pour visionner des films si l’on recherche un rendu cinéma. »
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Test DJI Avata : le drone FPV plus accessible que jamais
Test Trust GXT 981 Redex : légère en poids et en prix, des atouts suffisants ?
Test Apple iPad Pro M2 : une mise à jour qui vaut son prix ?
Test LG Gram 14 (2022) : un kilo seulement… mais quoi d’autre ?
Test Acer Aspire Vero 15 (2022) : un laptop écolo qui ne fait pas encore suffisamment envie
Haut de page