Comparatif des meilleurs téléviseurs à moins de 500€ (2020)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
18 novembre 2020 à 09h53
0

Saviez-vous que l'investissement moyen des Français dans un téléviseur était de 463 € en 2018 ? Sans surprise, ce chiffre est en augmentation ; un constat logique puisque les consommateurs cherchent généralement à monter en gamme, avec des écrans de taille supérieure et des technologies plus couteuses.

Choix de la rédac

LG 49UN71006

Choix de la rédac

  • WebOS et fonctionnalités
  • Qualité de l'affichage SDR comme HDR
  • Polyvalence
L'expérience Dolby Vision

Philips 43PUS7505

L'expérience Dolby Vision

  • Une TV simple et accessible
  • HDR10 + et Dolby Vision
  • Un processeur vidéo efficace
L'outsider

TCL 50P718

L'outsider

  • Qualité d'image convenable
  • Input lag très faible
  • Design soigné

Pour un tarif qui reste encore accessible au plus grand nombre, ce comparatif des meilleurs téléviseurs à moins de 500 € vous propose une sélection de modèles très qualitatifs, avec un bon rapport qualité/prix et un choix de références déjà moins compliqué que lors de notre sélection de télévisions à moins de 300 €. Suivez le guide !

1. TCL 50EP662

TCL 50EP662
  • Prix bas
  • Android TV / Fonction Chromecast
  • Qualité d'image et contraste
Avis de la rédaction

Ce téléviseur ne se contente pas d'être très abordable par rapport à d'autres modèles de notre sélection, il propose également une expérience riche et complète et une qualité d'image tout à fait satisfaisante à ce tarif. Ces performances en HDR restent cependant limitées, ce qui ne l'empêche pas d'être indiqué pour les amateurs de cinéma. Enfin, bien que correct pour regarder la TV, le système audio est loin de donner entière satisfaction.

Avis de la rédaction

Ce téléviseur ne se contente pas d'être très abordable par rapport à d'autres modèles de notre sélection, il propose également une expérience riche et complète et une qualité d'image tout à fait satisfaisante à ce tarif. Ces performances en HDR restent cependant limitées, ce qui ne l'empêche pas d'être indiqué pour les amateurs de cinéma. Enfin, bien que correct pour regarder la TV, le système audio est loin de donner entière satisfaction.

À l'heure où nous écrivons ces lignes, le TCL 50EP662 est sans doute le téléviseur 4K UHD de 50 pouces le moins couteux du marché. Cela ne l'empêche pas pour autant d'avoir quelques atouts en poche pour séduire.

Une expérience connectée riche et complète

Contrairement à certaines Smart TV qui se passent d'Android TV sur des références à bas tarif, le premier atout de ce téléviseur signé TCL est d'embarquer le système d'exploitation Android 9.0 Pie. Comparé à d'autres systèmes, celui-ci offre en effet une expérience connectée bien plus riche et complète, puisqu'on accède à un grand nombre de services et que l'on peut, en prime, profiter du Playstore afin de télécharger les jeux et applications dont nous avons besoin.

Doté d'un processeur Quad Core, ce téléviseur offre une navigation fluide et rapide ce qui est un réel avantage pour un usage quotidien. La praticité est d'ailleurs renforcée par la présence de Google Assistant, ainsi que la fonction Chromecast intégrée.

Du côté de la connectivité, le TCL 50EP662 peut aussi bien se connecter au réseau via Wi-Fi ou Ethernet. Notons que le support du standard DLNA vous permet d'accéder aux contenus multimédia situés sur votre réseau local. Enfin, le Bluetooth est également de la partie.

La connectique est quant à elle relativement classique : 3 ports HDMI (HDCP 2.2) et 2 ports USB 2.0. Pour le son, l'un des ports HDMI prend en charge ARC et MHL, on profite également de l'entrée RCA, et des sorties casque et optique.

Une qualité d'image correcte

Concernant la qualité d'image, TCL fait de beaux efforts pour concurrencer les grandes marques. On retrouve ainsi une dalle VA de 10 bits dont les angles de vues seront certes sensiblement réduits par rapport à d'autres types de dalle, mais qui offre un très bon contraste, un atout épaulé par la technologie Dimming Pro.

Certifiée HDR10, ce téléviseur offre une qualité d'image très correcte même si ses performances restent meilleures avec des contenus SDR que HDR, en raison d'un pic de luminosité qui reste bien trop faible (270 cd/m²) pour profiter d'une meilleure expérience HDR. Malgré tout, la densité des noirs, le micro dimming et la technologie IPQ 2.0 Engine, permettent à ce téléviseur de restituer une image fidèle et précise, avec une dalle 10 bits qui bénéficie d'une large couverture colorimétrique.

2. Philips 43PUS7505

Philips 43PUS7505 L'expérience Dolby Vision
  • Une TV simple et accessible
  • HDR10 + et Dolby Vision
  • Un processeur vidéo efficace
Avis de la rédaction

Ce téléviseur est une référence très correcte sur cette fourchette de prix, il offre une image riche grâce à sa dalle IPS, des performances de traitement vidéo assez bonnes grâce à son processeur P5, et une compatibilité multi-HDR bienvenue quand bien même elle montre ses limites en raison d'un rétroéclairage un peu faiblard.

Avis de la rédaction

Ce téléviseur est une référence très correcte sur cette fourchette de prix, il offre une image riche grâce à sa dalle IPS, des performances de traitement vidéo assez bonnes grâce à son processeur P5, et une compatibilité multi-HDR bienvenue quand bien même elle montre ses limites en raison d'un rétroéclairage un peu faiblard.

Parmi les modèles abordables proposant une compatibilité avec Dolby Vision, le Phillips 43PUS7505 s'impose comme une référence avec laquelle les contenus HDR sont déjà mieux restitués.

Une Smart TV animée par l'excellent P5 Perfect Picture Engine

Le téléviseur 4K UHD Philips 43PUS7505 est doté d'une section Smart TV propulsée par l'interface Saphi, un système d'exploitation qui tourne sous Linux. Il permet d'accéder rapidement à de nombreuses applications de VOD et offre aussi la possibilité de naviguer sur internet, le tout en étant connecté via Wi-Fi ou Ethernet.

Animé par le processeur Quad Core P5 Perfect Picture Engine, ce téléviseur nous fait profiter d'une expérience fluide et intuitive. Il se démarque cependant sur un autre point, celui du traitement de l'image avec un affichage optimisé sur de nombreux critères.

Côté connectique, difficile de se plaindre de ce téléviseur. Il embarque 3 ports HDMI, tous compatibles avec les normes HDCP 2.3, mais aussi avec le retour audio ARC et la norme EasyLink. On y retrouve également, comme sur la majorité des téléviseurs, une interface Cl+, deux ports USB, une prise mini-jack, ainsi qu'une sortie audio numérique optique.

Dolby Vision et Micro Dimming pour sublimer l'image

Prenant en charge plusieurs traitements HDR, le Philips 43PUS7505 se distingue par sa compatibilité avec le format Dolby Vision. Concrètement, cette appellation montre les capacités du téléviseur à afficher une luminosité max plus élevée, un espace colorimétrique plus large et un rendu adapté de manière dynamique, image après image.

Associé à la technologie Micro Dimming Pro et aux performances remarquables du processeur, il en résulte une qualité d'image largement améliorée, détaillée, nette et précise. Les couleurs et nuances sont plus riches, tandis que le contraste s'ajuste automatiquement en fonction de la luminosité ambiante.

Enfin, si la partie audio de ce téléviseur n'est pas bien meilleure qu'à l'accoutumée, il se distingue tout de même en proposant une compatibilité Dolby Atmos et quelques fonctions pertinentes, comme c'est le cas de Clear Sound, A.I Sound, ou encore un égaliseur 5 bandes.

3. TCL 50P718

TCL 50P718 L'outsider
  • Qualité d'image convenable
  • Input lag très faible
  • Design soigné
Avis de la rédaction

À moins de 500 € la magie n'opère pas vraiment avec le 50P718 ; il a toutefois le mérite de proposer une expérience globalement convaincante, non sans faiblesses, mais avec une qualité d'image correcte et bien aidée par le micro dimming. Les lenteurs de l'interface et la pauvreté du système audio en décourageront cependant plus d'un.

Avis de la rédaction

À moins de 500 € la magie n'opère pas vraiment avec le 50P718 ; il a toutefois le mérite de proposer une expérience globalement convaincante, non sans faiblesses, mais avec une qualité d'image correcte et bien aidée par le micro dimming. Les lenteurs de l'interface et la pauvreté du système audio en décourageront cependant plus d'un.

Fraichement débarqué sur les étals depuis juillet 2020, ce téléviseur se place en milieu de gamme comme une alternative convaincante à des modèles signés Samsung ou LG.

Une Smart TV à qui rien ne manque

TCL - The Creative Life - compte parmi les outsiders les plus actifs en Europe sur le marché des Smart TV. Connu notamment pour proposer des modèles à l'excellent rapport qualité/prix et dont l'esthétique semble s'éloigner de l'entrée de gamme, le fabricant chinois continue de peaufiner sa recette sur le milieu comme sur le haut de la gamme.

Nous avons donc affaire ici à un téléviseur 4K UHD équipé d'une dalle 10 bits de 126 cm de diagonale, offrant tout ce que l'on peut attendre d'une Smart TV et un affichage d'une qualité surprenante vu le prix contenu du produit.

Au menu on retrouve une compatibilité HDR10 et HDR HLG qui montre déjà de meilleurs rendus qu'avec les modèles plus abordables du fabricant, le Dolby Vision reste cependant réservé à la gamme supérieure. Le rétroéclairage DirectLED s'accompagne ici de la fonction Micro Dimming, améliorant le contraste selon la scène.

Les différents modes permettent d'apprécier des contenus variés, le TCL 50P718 montre ainsi de belles choses lorsqu'il s'agit de cinéma, mais aussi avec les jeux vidéo puisque le retard à l'affichage (input lag) est inférieur à 9 ms, une valeur relativement basse pour un téléviseur de ce calibre.

Android, Chromecast et Google Assistant

Animé par Android TV et l'interface TV+ qui équipe les Smart TV de TCL, ce téléviseur se montre simple à utiliser, rapide et réactif grâce aux bonnes performances du processeur Quad Core. Hormis l'accès à moult applications, on y retrouve aussi Google Assistant et la fonction Chromecast intégrée nativement.

Côté connectique et connectivité, ce téléviseur embarque trois ports HDMI 2.0b (HDCP 2.2), seul le premier port autorise le retour audio ARC. On y trouve également une prise casque, 2 ports USB 2.0 et une sortie optique numérique. La connectivité réseau est assurée via Wi-Fi ou Ethernet, le Bluetooth est également de la partie.

4. Samsung UE50TU7125

Samsung UE50TU7125
  • Écosystème riche en fonctionnalités
  • Design ultra fin et épuré
  • Qualité d'image (SDR)
Avis de la rédaction

Pour le prix, le Samsung UE50TU7125 est un très bon téléviseur capable de fournir une belle qualité d'image et une interface très complète ; rappelons qu'il s'agit du téléviseur 4K 50 pouces le moins onéreux du fabricant sud-coréen. Il pèche cependant sur quelques points, à commencer par la réactivité de l'interface et de la télécommande peu pratique, ainsi que par ses faibles performances avec les contenus HDR. En résumé, une Smart TV au bon rapport qualité/prix, mais qui demande de faire quelques concessions.

Avis de la rédaction

Pour le prix, le Samsung UE50TU7125 est un très bon téléviseur capable de fournir une belle qualité d'image et une interface très complète ; rappelons qu'il s'agit du téléviseur 4K 50 pouces le moins onéreux du fabricant sud-coréen. Il pèche cependant sur quelques points, à commencer par la réactivité de l'interface et de la télécommande peu pratique, ainsi que par ses faibles performances avec les contenus HDR. En résumé, une Smart TV au bon rapport qualité/prix, mais qui demande de faire quelques concessions.

Décliné en 7 versions de 43 à 75 pouces, ce téléviseur Samsung se démarque par son design ultra fin et sa section Smart TV très complète. C'est le modèle de 50 pouces qui nous intéresse ici puisqu'il se négocie en dessous de la barre de 500 €.

Un écosystème riche en fonctionnalités

La première chose que l'on remarque en observant ce téléviseur n'est autre que son design ultra fin et son esthétique très soignée. D'une épaisseur de 59.5 mm, il arbore un style minimaliste avec un cadre qui se laisse oublier, idéal si vous chercher un téléviseur à fixer au mur. Dans le cas contraire, les deux pieds sont capables d'accueillir les câbles, un petit plus toujours bon à préciser.

La connectique est correcte, avec deux ports HDMI supportant l'HDCP 2.2 et l'eARC ; un port USB 2.0, et une sortie audio optique numérique. On regrette cependant l'absence d'un mini-jack, qui est cependant palliée par la présence du Bluetooth. La connectivité au réseau s'effectue via Wi-Fi ou Ethernet, le tout est compatible avec les protocoles DLNA, Wi-Fi Direct et AirPlay 2.

Avec sa section Smart TV propulsée par l'interface Tyzen, Samsung montre sa volonté de se concentrer sur l'expérience utilisateur. Les applications sont en effet nombreuses et devrait satisfaire le plus grand nombre, alors que le contrôle vocal embarque aussi bien Alexa , Google Assistant que Bixby. Hormis cela, l'application domotique SmartThings permet de contrôler d'autres appareils Samsung via le téléviseur. L'expérience se veut complète, mais pas sans aléas : la réactivité lors de la navigation dans les menus laisse à désirer.

Qualité d'image excellente en SDR, moins en HDR

Doté d'une dalle Crystal Display et d'un rétroéclairage Edge LED, ce téléviseur affiche une bonne qualité d'image globale avec un traitement efficace de la part du Crystal Processor 4K.

Les couleurs ne manquent pas de vivacité, la restitution est nette et naturelle et la fluidité est au rendez-vous. À ce titre, ce téléviseur convient aussi bien pour les jeux-vidéo avec un mode jeu qui semble réduire le flou de mouvement et offrir une bonne expérience. Le constat est beaucoup moins satisfaisant avec les contenus HDR. Le pic lumineux de 250 nits est trop faible pour réellement rendre hommage à ces contenus et ce malgré la technologie UHD Dimming.

5. LG 49UN71006

LG 49UN71006 Un bon compromis
  • WebOS et fonctionnalités
  • Qualité de l'affichage SDR comme HDR
  • Polyvalence
Avis de la rédaction

Le seul petit défaut que l'on peut trouver à ce téléviseur est l'absence de la Magic Remote de LG, la télécommande qui permet de contrôler la TV et les périphériques qui y sont connectés, également par la voix. Pour le reste, les prestations livrées par ce téléviseur sont très satisfaisantes vu son tarif, avec une polyvalence bienvenue. Des points forts qui propulsent ce modèle en choix de la rédac'.

Avis de la rédaction

Le seul petit défaut que l'on peut trouver à ce téléviseur est l'absence de la Magic Remote de LG, la télécommande qui permet de contrôler la TV et les périphériques qui y sont connectés, également par la voix. Pour le reste, les prestations livrées par ce téléviseur sont très satisfaisantes vu son tarif, avec une polyvalence bienvenue. Des points forts qui propulsent ce modèle en choix de la rédac'.

Si vous recherchez un téléviseur faisant preuve d'une grande polyvalence, doté d'une dalle IPS et d'une section Smart TV des plus complète, le LG 49UN71006 est alors une référence incontournable sur cette fourchette de prix.

Un téléviseur 4K polyvalent

À l'instar de modèles plus onéreux chez LG, cette Smart TV semble clairement indiquée si vous désirez profiter d'une expérience satisfaisante aussi bien pour le cinéma, les jeux vidéo que le sport. Doté d'une dalle IPS de 49 pouces peu réfléchissante qui offre des angles de vision suffisamment larges, ce téléviseur montre de très bonnes performances avec les contenus SDR comme HDR.

Les couleurs sont parfaitement définies et réalistes, le processeur optimise en effet un nombre important de facteurs permettant d'améliorer couleurs, contraste, netteté, ou encore de réduire le bruit numérique. Le mode Filmmaker est très pertinent pour profiter d'une expérience cinéma, tandis que la prise en charge Active HDR (une appellation qui désigne une compatibilité multi-HDR) améliore clairement le rendu de ce type de contenus. Le mode HGiG optimise quant à lui le rendu HDR pour les jeux vidéo tandis que le retard à l'affichage est relativement faible, un avantage de plus pour les joueurs. La fonction HDR Effect tient elle aussi ses promesses, avec des contenus SDR qui gagnent en détail.

Une section Smart TV sans grand défaut

Le WebOS développé par LG autorise un accès à de nombreuses applications et à des fonctionnalités très pratiques au quotidien. La navigation est rapide, tandis que l'interface se prend aisément en main. On y gère parfaitement les différents appareils connectés via le Home Dashboard, une praticité décuplée par le support d'AirPlay 2, du protocole DLNA, du Bluetooth Easy Pairing, mais aussi des assistants vocaux de Google et d'Amazon, le tout épaulé par le système ThinQ AI de LG.

Difficile de citer toutes les fonctionnalités de ce téléviseur, mais on y retrouve par exemple la fonction Timeshift, l'enregistrement sur support externe (USB), la fonction Sports Alert, ou encore le Player Music qui permet d'écouter de la musique même lorsque la TV est éteinte.

6. Panasonic TX-50HX600E

Panasonic TX-50HX600E
  • Dolby Vision
  • Design qui gagne en finesse
  • Adaptive Backlight Dimming
Avis de la rédaction

Le TX-50HX600E se destine aux petits budgets qui souhaitent obtenir une qualité d'image décente dans un tarif contenu. Il affiche une belle image 4K, profite d'un design soigné et embarque quelques améliorations pertinentes ; en bref, un bon compromis axé sur la qualité sur cette fourchette de prix.

Avis de la rédaction

Le TX-50HX600E se destine aux petits budgets qui souhaitent obtenir une qualité d'image décente dans un tarif contenu. Il affiche une belle image 4K, profite d'un design soigné et embarque quelques améliorations pertinentes ; en bref, un bon compromis axé sur la qualité sur cette fourchette de prix.

Il ne manquait plus que Panasonic pour clore cette sélection ! Le groupe Japonais décline ici une gamme disponible en trois variantes de 43, 50 et 55 pouces avec des modèles qui offrent un rapport entre performances et prix assez intéressant.

4K UHD, HDR et Dolby Vision

Sur ces trois références, la seule située en dessous la somme que nous avons fixée est le modèle de 43 pouces. Disposant certes d'une diagonale légèrement réduite en comparaison des modèles présentés ci-dessus, le Panasonic TX-43HX600E dispose malgré tout de sérieux atouts qui peuvent faire pencher la balance, à commencer par sa compatibilité Dolby Vision et Dolby Atmos et son design ultrafin.

Sa prise en charge multi-HDR (HDR10, HDR HLG et Dolby Vision) est en effet un atout de taille qui vous permettra de profiter au mieux des contenus HDR à votre disposition avec pour résultat une image plus réaliste et détaillée. Le Dolby Atmos offre quant à lui une expérience surround correcte, bien que la puissance des haut-parleurs reste limitée à 2 x 10 W.

Smart TV et triple tuner HD

La section Smart TV de ce TX-43HX600E comporte quelques belles surprises, comme la compatibilité avec Assistant via Google Home, ou Alexa via une enceinte Echo, les transferts de fichiers via le protocole DLNA, ainsi qu'une interface de navigation personnalisable et simple à utiliser. Sa section Smart Hub permet de télécharger de nombreuses applications par le biais d'une bibliothèque.

Ce téléviseur propose une connectique très bien fournie, on n'y trouve pas moins de 4 ports HDMI, tous compatible HDCP 2.2, 2 ports USB 2.0, le retour ARC sur l'entrée HDMI 2, ainsi que diverses entrées audios et vidéos. La fonction Triple Tuner HD permet de passer très facilement d'une source à une autre. Le Bluetooth fait partie de la liste des absents, tandis que la connectivité réseau s'effectue via Wi-Fi ou Ethernet.

Comment choisir un téléviseur à moins de 500 € ?

Un choix plus large, donc plus difficile ?

Comme pour bon nombre de produits, le marché des téléviseurs est une véritable jungle, jungle dans laquelle la grande majorité des références se négocient justement aux alentours de 500 €. Le choix peut donc sembler délicat, car il est plus vaste que sur des fourchettes de prix plus petites ou sur la catégorie haut de gamme. D'un autre côté, on peut parfois penser qu'à peu de choses près tous les modèles se valent, car les similarités entre différentes gammes et marques sont grandes sur des produits pensés et conçus pour être accessibles à la plupart des bourses.

Ce n'est cependant pas toujours le cas et il convient d'être vigilant pour choisir le modèle qui vous correspond le mieux et répondre à vos attentes. La grande variété de références est un avantage, certes vous risquez d'hésiter longuement entre plusieurs modèles, mais au final vous trouverez forcément chaussure à votre pied. Ce constat est d'autant plus vrai qu'à ce tarif la qualité est souvent au rendez-vous et que les références des grandes marques commencent déjà à être plus accessibles, comme le montre ce comparatif.

Rétroéclairage Edge LED, Full LED, Direct LED ?

Il est parfois difficile de saisir les différentes appellations que l'on trouve sur les fiches techniques des téléviseurs. Même si de nombreux vendeurs en magasin savent expliquer et informer sur ces technologies, il n'est pas toujours dit qu'il se soit correctement fait comprendre, mettant en relief leurs atouts et inconvénients. C'est pourquoi il est préférable de se renseigner au préalable et d'opter ainsi en toute connaissance de cause.

À moins de 500 €, les écrans LCD règnent en maitre. Dans cette catégorie d'écrans, il y a cependant plusieurs types de rétroéclairage et de gestion de ce rétroéclairage. Nous vous avons déjà renseigné sur la famille d'écrans LCD avec un dossier complet abordant ses différentes technologies, ce pour quoi nous ne ferons ici qu'une piqure de rappel.

Pour faire simple, les téléviseurs LCD sont équipés de cristaux liquides rétroéclairés (LED), ce rétroéclairage est aujourd'hui exclusivement assuré par des diodes. Le premier facteur d'incidence sur la qualité d'image est évidemment le type de dalle utilisé : VA ou IPS. Encore une fois, si ces termes vous sont inconnus, un dossier complet vous attend pour les décrypter.

Le second facteur n'est autre que le type de rétroéclairage utilisé, le positionnement des diodes et leurs capacités à diffuser la lumière jouent sur plusieurs facteurs : la luminosité maximale, l'uniformité, le design du téléviseur, la consommation électrique, etc.

Avec son positionnement sur les bords de l'écran, le rétroéclairage Edge LED a comme intérêt de réduire l'encombrement, ce qui permet aux fabricants de produire des téléviseurs bien plus fins. Cependant, son homogénéité laisse à désirer.

Le rétroéclairage Full LED, nommé aussi Direct LED, occupe quant à lui la totalité de la surface de l'écran. L'encombrement est plus important, mais la luminosité peut atteindre un pic maximal plus élevé avec une meilleure uniformité.

Enfin, on entend souvent parler de Local Dimming, une technologie que l'on retrouve sous différents noms selon les fabricants, notamment Micro Dimming ou son évolution Micro Dimming Pro chez Philips et Samsung. Le but de cette technologie est de moduler la l'intensité du rétroéclairage sur un plus ou moins grand nombre de zones afin d'optimiser le contraste sur les zones sombres et claires et offrir ainsi plus de détails selon la scène affichée. C'est de loin le meilleur procédé pour profiter d'une meilleure qualité d'affichage. Notons que le Micro Dimming Pro prend un critère supplémentaire pour améliorer le contraste de l'image : il mesure et s'adapte à la luminosité ambiante.

Design, connectiques, compatibilités : des critères importants ?

Tout dépend de vos attentes, mais ces critères peuvent être déterminants pour choisir votre prochain téléviseur.

Alors que les téléviseurs les moins onéreux pèchent souvent sur le design, l'esthétique et l'ergonomie, les fabricants mettent les bouchées doubles pour proposer des modèles toujours plus fins, élégants et s'intégrant au mieux dans le décor de nos salons. L'épaisseur de l'écran et la largeur de ses bords sont par exemple des paramètres à surveiller si vous comptez fixer votre TV à un mur.

Du côté de l'ergonomie, pensez à bien regarder s'il le modèle choisi offre la possibilité de cacher les câbles, ou encore le positionnement des diverses entrées et sorties. La connectique et la connectivité sont quant à eux des points cruciaux qui déterminent le nombre et la nature des appareils que vous allez être en mesure de connecter à votre téléviseur. Dès lors, il convient de scruter les moindres détails indiqués sur les fiches techniques des téléviseurs. Il en va de même pour le tuner : chaque téléviseur embarque un tuner TNT, mais il sera nécessaire de regarder s'ils intègrent un tuner câble et satellite si vous envisagez de recevoir des chaînes câblées ou par antenne satellite.

Pour terminer, en ce qui concerne les Smart TV il est intéressant de regarder les compatibilités proposées. On peut notamment citer la section passerelle multimédia des téléviseurs, qui permet de lire des fichiers situés sur un disque dur externe ou une clé USB, ou encore via le réseau avec le protocole DLNA, de la fonction Chromecast sur les téléviseurs Android TV, ou encore de la présence du Bluetooth.

Modifié le 26/11/2020 à 15h37
0
0
Partager l'article :

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page