Quelles sont les meilleures TV à moins de 1 500€ ? Comparatif 2024

Matthieu Legouge
Spécialiste Image
30 novembre 2023 à 14h57

Avec un budget au dessus de 1000€, vous accédez à la technologie OLED chez la plupart des fabricants de téléviseurs. Voici notre sélection des téléviseurs au meilleur rapport qualité / prix entre 800€ et 1500€, avec quelques très bonnes affaires en 1er prix OLED

Samsung QE55S95B, le meilleur téléviseur à moins de 1500 euros en ce moment
Samsung QE55S95B, le meilleur téléviseur à moins de 1500 euros en ce moment

Hisense 65U8HQ : le meilleur rapport qualité/prix

Hisense 65U8HQ
Amazon marketplace 1185,99€ Voir l'offre
Darty marketplace 1188,99€ Voir l'offre
Fnac marketplace 1188,99€ Voir l'offre
Rakuten 1198,99€ Voir l'offre
Cdiscount 1251,98€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Blooming contenu ...
  • Pic de luminosité et performances HDR
  • Image vive et éclatante
  • Compatibilité multi-HDR
  • Du mieux sur beaucoup de points
Les moins
  • ... mais pas encore écarté
  • Manque d'uniformité sur certaines teintes
  • Revêtement antireflet trop léger
  • Support discutable
  • Télécommande surchargée de "sponsors"
Fiche technique
Diagonale
65 pouces
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écran
Mini-LED
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10, HDR 10+, Dolby Vision, Dolby Vision IQ
Système d'exploitation
Vidaa

Hisense a sorti le grand jeu pour accoucher d’un téléviseur à la hauteur des grands rendez-vous sportifs, sans pour autant délaisser cinéma et jeux vidéo. Le constructeur a relevé le niveau sur à peu près tous les points tout en conservant un tarif attractif par rapport à ses concurrents. Malgré une dalle qui, par défaut, manque de contraste et présente un revêtement moins efficace que d’autres, le U8HQ s’en sort avec brio grâce à un rétroéclairage Mini-LED qui parvient à faire la différence.

L’image est digne d’un téléviseur à ce tarif, notamment grâce à une gestion très correcte du local dimming qui parvient à rendre une image dynamique et idéale pour les contenus HDR. Aucun téléviseur n’est parfait cependant, et l’on constate encore quelques petites choses par ci et par là. On pense notamment au blooming, présent mais de manière contenue et une image qui peut manquer d’uniformité à certains moments. La différence se joue finalement sur les traitements vidéo sur lesquels Hisense a fait de nets progrès sans pour autant toucher l’excellence.

C’est avec un soin certain qu’Hisense a conçu ce téléviseur, non sans quelques faiblesses, mais dont le rapport entre la qualité, le prix et la diagonale est difficilement atteignable par d’autres constructeurs qui ne sont enclins qu’à très peu de concessions. Le Hisense U8HQ imite, se calque, sur les produits haut de gamme concurrents sans être pour autant ce que l’on pourrait qualifier d’ersatz. En bref, un téléviseur qui réunit son et image dans une qualité raisonnable, à un tarif plus qu’avantageux pour qui souhaite élever d’un cran la qualité de son installation de salon.

Lire le test complet

Samsung QD-OLED QE55S95B : la meilleure TV OLED à moins de 1500 euros

Samsung QD-OLED QE55S95B
Amazon marketplace 1779€ Voir l'offre
Fnac marketplace 1649,99€ Voir l'offre
Rue Du Commerce marketplace 1791,70€ Voir l'offre
Rakuten 1831,30€ Voir l'offre
Darty marketplace 1831,89€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Colorimétrie explosive et naturelle
  • Luminosité éclatante
  • Précision des contours
  • A l’aise avec toutes les sources, 4K UHD comme anciennes
Les moins
  • Pied support imposant
  • Réglages vidéo par défaut à affiner
  • Son Atmos à la qualité décevante
  • Consommation électrique
  • Absence Dolby Vision
Fiche technique
Diagonale
55 pouces
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écran
OLED
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10+
Système d'exploitation
Tizen

Samsung a pris son temps avant de se lancer dans l’OLED et ce n’était pas pour rien. Le QE55S95B est une réussite totale sur ce qu’on lui demande avant tout : délivrer la plus belle qualité d’image. Objectif réussi, assorti d’une colorimétrie au top, d’une luminosité canon et d’un contraste évidemment infini.

Le seul point qui nous a déçus concerne le pied trop massif, mais il est aisément contournable si nécessaire. Reste la consommation électrique importante : un détail jusqu’à maintenant, un point qui risque de devenir majeur à l’avenir.

Lire le test complet

Samsung Neo QLED 50QN90C : l'alternative Neo QLED

Samsung TQ50QN90C
Samsung TQ50QN90C
L'alternative QLED
8
Amazon 1279€ Voir l'offre
Cdiscount 1262,67€ Voir l'offre
Fnac 1299€ Voir l'offre
Darty 1299€ Voir l'offre
RDC 1301,43€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Une image riche, détaillée et réaliste
  • Bonne expérience HDR
  • Excellent contraste
  • Filtre antireflet efficace
  • Idéal pour le gaming
Les moins
  • Luminosité limitée sur ce modèle
  • Léger blooming parfois perceptible
  • Toujours pas de Dolby Vision chez Samsung
Fiche technique
Diagonale
50 pouces
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écran
Mini-LED
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10+, HDR 10, HGiG
Système d'exploitation
Tizen

Avec sa gamme Neo QLED, Samsung propose des téléviseurs qui se positionnent comme une alternative intéressante face à certains modèles OLED, notamment si vous recherchez une diagonale réduite. Le contraste profond dû à la bonne gestion du rétroéclairage ainsi que l’image naturelle et relativement fidèle procurent une expérience de visionnage à la hauteur de nos attentes pour un téléviseur de ce tarif. Certes, on constate quelques désagréments que seul un étalonnage plus précis viendra combler, ainsi qu’un effet de blooming encore présent lors de la diffusion de certaines images ; dans l’ensemble la qualité d’image est toutefois parfaitement appropriée pour un usage polyvalent : film, sport, et jeu vidéo, entre autres.

Lire le test complet

Philips 65PUS8807 : la meilleure ambiance lumineuse

Philips PUS8807
Amazon 812,35€ Voir l'offre
Cobra 748€ Voir l'offre
Materiel.net 749€ Voir l'offre
RDC 760,23€ Voir l'offre
Cdiscount 768€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • De bons traitements vidéo
  • Ambiance garantie avec l'Ambilight
  • De nets progrès pour le jeu en 4K à 120 Hz
  • Contraste natif et blooming contenu
Les moins
  • Une image qui manque de naturel
  • Section audio juste passable
  • Expérience HDR sans plus
Fiche technique
Diagonale
65 pouces
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écran
LCD
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10, HDR 10+, Dolby Vision
Système d'exploitation
Android TV

Cédé sous la barre symbolique des 1 000 euros, ce modèle réunit beaucoup d’atouts pour un téléviseur à la diagonale généreuse. Grâce aux technologies qu’il embarque et à ses nombreuses fonctionnalités, sans oublier la différence actée avec l’Ambilight, il tient le pari d’être un téléviseur familial complet et polyvalent aussi bien pensé pour le jeu que pour la télévision ou le cinéma. Il pèche néanmoins sur ce dernier point en raison d’une image qui manque d’équilibre et de naturel, ce malgré de bons points à son actif. Les blancs écrasés dans les hautes lumières, le rendu HDR en demi-teinte ainsi que l’étalonnage imprécis, demanderont des ajustements pour les cinéphiles les plus pointilleux. Pour conclure, The One n’est peut-être pas le meilleur téléviseur LCD de l’année, mais il parvient à se placer comme un bon compromis dans l’ensemble.

Lire le test complet

Philips 48OLED806 : un écran OLED de bonne facture à petit prix

Philips 48OLED806
Fnac 1099€ Voir l'offre
Fnac marketplace 1262,94€ Voir l'offre
Darty marketplace 1263,66€ Voir l'offre
Rue Du Commerce marketplace 1289,87€ Voir l'offre
Rakuten 1290€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Les plus
  • Image profonde et détaillée
  • Belle maîtrise des traitements vidéo
  • Son surprenant sur ce format
  • Ambilight convaincant
  • Télécommande rétroéclairée
Les moins
  • Support bancal de l'HDMI 2.1
  • Colorimétrie qui manque de justesse
  • Menus de réglages peu intuitifs
Fiche technique
Diagonale
48 pouces
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écran
OLED
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10, HDR 10+, Dolby Vision
Système d'exploitation
Android TV

Le Philips 48OLED806 est un téléviseur séduisant sous bien des coutures. Philips fait preuve de maîtrise en matière de qualité d’image et exploite parfaitement cette dalle OLED. Il y ajoute son expertise avec des traitements vidéo d’une rare qualité, pas si loin de ce que peut produire un téléviseur Panasonic.

L’Ambilight est, à notre avis, un avantage évident sur ce téléviseur. Il renforce l’immersion sans pour autant venir dénaturer l’atmosphère d’une œuvre. Tout le monde n’appréciera pas forcément, c’est vrai, les effets sont toutefois suffisamment bien gérés (et paramétrables) pour en faire une solution d’éclairage recommandable. Enfin, le système audio de ce téléviseur est très appréciable et permet de se passer d’une barre de son pour les moins exigeants. Sur un téléviseur de 48 pouces, c’est assez rare pour être souligné.

Il y a hélas quelques "couacs", avec une colorimétrie trop peu fidèle en sortie de carton et des réglages nécessaires pour profiter d’une image plus juste. L’inconvénient le plus impactant reste néanmoins tous ces problèmes qui gravitent autour des ports HDMI 2.1. Ce téléviseur ne tient pas toutes ses promesses sur ce point. Nous espérons que Philips communiquera à ce sujet et parviendra à corriger le tir.

Lire le test complet

LG OLED55A2 : un écran OLED abordable et de bonne facture

LG OLED55A2
Amazon marketplace 1399,99€ Voir l'offre
Rue Du Commerce marketplace 1889€ Voir l'offre
Les plus
  • Toutes les qualités de l'OLED
  • Mise à l'échelle efficace
  • WebOS 22 réactif et complet
  • Consommation électrique contenue
  • Expérience gaming honorable
Les moins
  • Pas assez lumineux pour contrer efficacement les reflets
  • Déficit lumineux qui limite le rendu HDR
  • Pas d'HDMI 2.1 et de VRR
Fiche technique
Diagonale
55 pouces
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écran
OLED
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10, Dolby Vision, HGiG, Dolby Vision IQ
Système d'exploitation
WebOS

Reconduit pour la seconde année consécutive, la formule de LG avec ce téléviseur est on ne peut plus valable pour faire descendre le ticket d’entrée de l’OLED. Il est certes nécessaire de faire quelques compromis en comparaison des gammes concurrentes ou des autres téléviseurs OLED au catalogue du fabricant, des compromis logiques dont l’impact dépend avant tout de vos exigences.

S’il parvient à se positionner avantageusement grâce à son tarif, on ne peut pas dire du LG A2 qu’il excelle, ni même qu’il s’agit du meilleur rapport qualité/prix du marché. Les concessions sont tout de même nombreuses, à commencer par sa dalle limitée à 60 Hz et dont la luminosité est franchement trop faible pour profiter d’un rendu HDR correct, tout autant que le sont ses absences, on pense notamment à la non prise en charge de l’HDMI 2.1 et du VRR. Finalement, le LG C2 (ou même le LG B2 dans une certaine mesure) a de quoi faire de l’ombre à ce téléviseur OLED premier prix, surtout lorsque celui-ci voit son tarif baisser, comme c’est le cas actuellement. En revanche, le LG OLED55A2 devient très intéressant pour un modèle OLED de 55 pouces si son prix descend en dessous de la barre des 1 000 € !

Lire le test complet

Hisense 55A8G : un écran OLED à tout petit prix

Hisense 55A8G
Un écran OLED à tout petit prix
Rakuten 1442,08€ Voir l'offre
Les plus
  • L'OLED le moins cher
  • HDMI 2.1 avec ALLM, VRR et eARC
  • Support multi-HDR
Les moins
Fiche technique
Diagonale
55 pouces
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K UHD
Technologie d'écran
OLED
Compatibilité HDR
HLG, HDR 10, HDR 10+, Dolby Vision
Système d'exploitation
Android TV

Longtemps attendus, les téléviseurs OLED à moins de 1 000 € commencent à arriver sur le marché. On parle bien sûr du tarif de lancement pour une nouveauté, et non après remise. Il n'y a pas foule sur cette fourchette de prix, à vrai dire le Hisense 55A8G est le seul modèle en 2021, avec le LG OLED55A1, à afficher ce tarif. Il y a certains compromis logiques à ce prix, mais force est de constater que l'OLED tend à continuer de se démocratiser grâce à des modèles qui ne sont, enfin, plus uniquement réservés au segment haut de gamme.

Il n'y a pas trop de quoi se plaindre avec cette offre, car la différence notable entre cet A8G et le modèle supérieur, l'A9G, se ressent surtout sur le système audio, moins puissant sur ce modèle puisqu'il n'est pas équipé d'une de barre de son intégrée. Pour le reste, il faut s'attendre à un pic lumineux légèrement moins élevé sur cette référence, ainsi qu'à une expérience moins bien taillée pour les dernières consoles de salon en raison d'une dalle qui se limite à un taux de rafraichissement de 60 Hz, en revanche l'HDMI 2.1 est bien de la partie. Derniere différence, l'A8G n'est pas équipé de capteur de luminosité ambiante. Mis à part ça, le 55A8G est tout à fait recommandable pour profiter de toutes les qualités de l'OLED en HDR et offrira une expérience relativement proche de l'A9G pour regarder la télévision ou profiter d'une soirée cinéma à la maison.

Comment choisir un téléviseur à moins de 1 500 € ?

Faut-il craquer, ou non, pour un téléviseur OLED ?

L'arrivée des dalles OLED sur le marché a changé la donne, si bien que désormais la question se pose indéniablement lorsque l'on choisit un téléviseur sur une fourchette de prix assez haute : dois-je investir dans un téléviseur OLED ?

Vous seuls êtes en mesure de répondre à cette interrogation, en vous aidant des divers éléments énoncés dans nos tests et comparatifs, ainsi que ceux que nous allons lister ici.

Dans les faits, les performances obtenues grâce à la technologie OLED sont très prometteuses : c'est une véritable révolution sur le marché des téléviseurs, si bien que l'on peut penser qu'à l'avenir elle succèdera aux téléviseurs LED. Nous n'en sommes bien sûr pas arrivés à ce point, loin de là, car pour plusieurs raisons l'OLED reste encore réservé à ceux qui peuvent se permettre d'investir une belle somme pour un téléviseur.

Concrètement, les dalles OLED n'embarquent aucun rétroéclairage : chaque pixel produit sa propre lumière via une impulsion électrique. Cette méthode de fonctionnement permet de tirer un trait sur les défauts habituels des téléviseurs LED avec des faiblesses inhérentes au rétroéclairage. Les dalles OLED sont ainsi préservées de tout clouding, blooming et autres effets indésirables. Mais elles produisent surtout des noirs d'une profondeur inégalée, ce qui résulte sur un contraste souvent qualifié d'infini.

L'autre grande évolution se situe au niveau de la réactivité de la dalle. Les diodes organiques sont en effet capables de changer d'état très rapidement, ce qui se traduit par des temps de réponse très faibles et un input lag quasi inexistant. Sur ce point les téléviseurs LED ont bien évolué ces dernières années, mais sont encore loin de talonner les valeurs obtenues avec l'OLED.

Quels sont les inconvénients de la technologie OLED ?

Les caractéristiques présentées ci-dessus sont très alléchantes pour qui veut profiter d'une superbe qualité d'image et d'une expérience inégalée aussi bien pour le cinéma, les jeux vidéo que le sport.

Mais l'OLED a aussi ses faiblesses et il convient d'en être informé au préalable. Le premier frein à l'achat est tout d'abord le prix. Les dalles OLED sont en effet plus couteuses à produire et jusqu'à maintenant ne sortaient des chaines de production qu'en format de 55 pouces et plus. Ces deux éléments ont néanmoins bougé ces derniers temps : le prix des téléviseurs OLED d'entrée de gamme se situe désormais aux alentours de 1 200 € et tend encore à baisser, alors que LG est parvenu à produire des dalles OLED de 48 pouces en 2020, une première.

L'OLED présente également quelques faiblesses inhérentes à sa méthode de fonctionnement. Étant donné l'absence de rétroéclairage, il n'est pas rare de constater que le pic lumineux maximal reste en dessous de celui des meilleurs téléviseurs LED. Malgré tout, cette faiblesse est palliée par le contraste formidable de ces dalles et ne représente pas vraiment une gêne au quotidien.

Le second problème est déjà plus délicat, car il s'agit du phénomène de marquage de dalle, aussi appelé burn-in ou rétention d'images. Les dalles OLED peuvent en effet conserver les traces d'une image statique et lumineuse qui a été affichée trop longtemps à l'écran, on pense par exemple au logo d'une chaine d'information en continu, à un HUD dans les jeux vidéo, ou lors de l'utilisation du téléviseur en UX, comme écran d'ordinateur. Les constructeurs travaillent d'arrache-pied pour remédier à ce souci, LG a par exemple mis en place un balayage de l'écran a chaque extinction, ou encore une gestion intelligente des zones statiques qui sont détectées afin d'en adapter la luminosité et éviter le marquage. Malgré tout, cela reste une faiblesse inhérente à cette technologie, à prendre en considération donc.

Qu'est-ce que l'HDR et comment en profiter ?

Provenant du monde de la photographie, le HDR - High Dynamic Range - a pour but d'ajuster la luminosité par zone afin d'offrir de meilleurs rendus en termes de couleurs, de contraste et de luminance et obtenir une image plus nuancée et détaillée.

Les téléviseurs affichant une compatibilité HDR sont aujourd'hui légion, mais tous ne se valent pas car faut-il encore qu'il soit capable d'atteindre un pic lumineux suffisamment haut pour faire la différence. Il existe également différentes normes HDR, celle que l'on rencontre le plus couramment est l'HDR10.

Le HDR10 est la norme générique de ce standard, elle implique une profondeur de couleurs de 10 bits, un sous-échantillonnage 4:2:0 et utilise des métadonnées statiques. Sa luminosité maximale doit être au minimum de 1 000 nits pour un écran LED, 540 nits pour un écran OLED. Il s'agit notamment de la norme HDR des PlayStation 4 et Xbox One S. L'HDR10+ en est l'évolution et ajoute la prise en charge des métadonnées dynamiques.

On trouve enfin le Dolby Vision, une norme propriétaire qui va cependant plus loin que la HDR10 avec une quantification sur 12 bits et l'utilisation de métadonnées dynamiques. Le Dolby Vision est souvent considéré comme étant la meilleure expérience HDR à l'heure actuelle.

D'autres normes tentent de se tailler une part de gâteau, c'est le cas des appellations HDR Pro ou HDR Plus, données à des téléviseurs qui n'ont pas les capacités de proposer une expérience HDR satisfaisante.

Notons que pour profiter du HDR, il faudra d'abord vous assurer d'avoir accès à du contenu HDR ! On en trouve aujourd'hui sur Netflix, Prime Video et YouTube, mais surtout dans certains jeux vidéo ainsi que les Blu-ray Ultra HD.

Matthieu Legouge

Spécialiste Image

Spécialiste Image

La Tech dans les nuages, je garde les pieds sur Terre pour vous livrer mon regard à travers tests et dossiers. Vous me retrouverez sur le forum ainsi que dans l'espace commentaire, mais vous pouve...

Lire d'autres articles

La Tech dans les nuages, je garde les pieds sur Terre pour vous livrer mon regard à travers tests et dossiers. Vous me retrouverez sur le forum ainsi que dans l'espace commentaire, mais vous pouvez aussi me rejoindre sur les réseaux sociaux !

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix sont listés par prix croissant. Si une offre est disponible chez Amazon, nous l'affichons en 1ère position. Les prix sont TTC (toutes taxes comprises), mais n'incluent pas les éventuels frais de port. Ceux-ci sont ajustés chez le e-commerçant en fonction de votre choix et de votre situation géographique. Nous sélectionnons manuellement les meilleures offres pour chaque produit ou service, en nous assurant que le marchand propose un excellent niveau de qualité de service et des bons avis utilisateurs. Les prix sont actualisés automatiquement tous les jours pour vous proposer des offres pertinentes.
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page

Les derniers guides d'achat

Tous les guides d'achat