Comparatif des meilleurs téléviseurs Hisense (2020)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
30 octobre 2020 à 11h17
0

Hisense fait partie de ses constructeurs qui, d'année en année, montent en puissance sur le marché des téléviseurs, au grand dam de marques qui y sont pourtant bien installées, comme LG ou Sony pour ne citer qu'eux. Ce succès Hisense le partage avec d'autres fabricants chinois, comme TCL et ChiQ : la Chine est désormais le premier producteur mondial de téléviseurs LCD en volume, rien que ça.

Choix de la rédac

Hisense 65U72QF

Choix de la rédac

  • Full LED sur 90 zones
  • Pic de luminosité / Contraste
  • Dolby Vision / HDR10+
Grand format, petit prix

Hisense 58A7100F

Grand format, petit prix

  • Design borderless
  • Le meilleur prix sur ce format
  • Support de l'HDR10+
Top du top

Hisense 55U82QF

Top du top

  • Pic lumineux qui dépasse 1 000 nits
  • Performances HDR
  • Section audio non sans failles mais correcte

La question au centre de l'attention est toutefois de connaitre les raisons du ce succès. Inutile de faire de détour : elles tiennent principalement grâce aux capacités de ces fabricants de produire des téléviseurs à bas prix, qui réunissent toutefois des qualités honorables en termes d'image, de design et de fonctionnalités.

Faut-il acheter un téléviseur Hisense et si oui lequel ? C'est la question sur laquelle nous nous sommes penchés avec ce guide d'achat et sa sélection de 5 modèles accessibles à la plupart des bourses.

1. Hisense 58A7100F

Hisense 58A7100F Grand format, petit prix
  • Design borderless
  • Le meilleur prix sur ce format
  • Support de l'HDR10+
Avis de la rédaction

Difficile d'en demander beaucoup plus à ce tarif : le Hisense 58A7100F offre déjà des prestations raisonnables avec un affichage 4K HDR qui devrait satisfaire les téléspectateurs qui ne porte pas leur niveau d'exigence à de sommets. Quelques faiblesses sont à prévoir, mais dans l'ensemble Hisense rend une copie limpide avec laquelle on sait à quoi s'attendre.

Avis de la rédaction

Difficile d'en demander beaucoup plus à ce tarif : le Hisense 58A7100F offre déjà des prestations raisonnables avec un affichage 4K HDR qui devrait satisfaire les téléspectateurs qui ne porte pas leur niveau d'exigence à de sommets. Quelques faiblesses sont à prévoir, mais dans l'ensemble Hisense rend une copie limpide avec laquelle on sait à quoi s'attendre.

On débute avec une référence très abordable si l'on considère son format de 58 pouces. Le Hisense 58A7100F entend nous faire profiter de la 4K UHD, de l'HDR et de nombreuses fonctionnalités connectées pour un tarif qui oscille entre 400 et 450 €. Regardons de plus près ce qu'il nous propose.

Le bon rapport qualité/prix ?

Hisense se distingue nettement du lot avec ce modèle : en proposant une expérience 4K HDR sur une diagonale de 58, le fabricant affiche un tarif avec lequel on ne peut prétendre qu'à une diagonale de 43 voir 49 pouces en optant pour une marque comme Samsung, LG ou Philips !

Pourtant, tout est là : un design moderne avec un cadre très fin, une interface laissant accès à bon nombre d'applications et fonctionnalités, des connectiques complètes, et bien sûr un affichage à qui profite une belle compatibilité HDR, avec le support de l'HDR10+

Le 58A7100F n'est cependant pas un téléviseur sans reproche, des concessions ont forcément été de mise pour accoucher d'un tel produit. On peut pointer du doigt son châssis en plastique un peu trop épais, son rétroéclairage sans local dimming et pas toujours des plus uniformes, mais aussi son système d'exploitation qui est encore loin d'être à la hauteur de Tizen OS, webOS, ou Android TV.

Des prestations raisonnables

Au niveau de l'image, le 58A7100F livre des prestations correctes, avec un taux de contraste assez élevé (5 000 : 1) et un bon pic lumineux, mais une colorimétrie et une fidélité qui reste tout de même en deçà de la moyenne.

Le processeur Quad Core est relativement basique, cela n'empêche pas la mise à l'échelle des contenus d'être globalement réussie, néanmoins le moteur de gestion des mouvements (MEMC) laisse à désirer. Notons également que si la partie audio est correcte pour regarder la télévision, elle montrera vite ses limites pour les films ou la musique.

2. Hisense 55A7500F

Hisense 55A7500F Rapport qualité / prix
  • Dolby Vision
  • Navigation rapide
  • Belle image cinéma avec de bonnes sources
Avis de la rédaction

Point positif indiscutable : ce téléviseur Hisense 55A7500F délivre une très belle image tant que la source est de qualité. Ce serait parfait si tous les médias étaient disponibles au minimum en Full HD ou en UHD avec HDR. Ce n'est pas (encore) le cas. Il faut entre autres se contenter de la compression des chaînes TV et des vidéos YouTube de qualité parfois douteuse... Et dans ces cas malgré tout très courants, voire majoritaires, le 55A7500F est tout de suite moins à l'aise. Quoi qu'on en dise, la hiérarchie par le prix est respectée. Si vous dépensez deux ou trois fois le prix du 55A7500F, les défauts techniques que nous avons rencontrés disparaitront. Cependant, ce téléviseur Hisense représente un compromis tout à fait recommandable proposé à un prix très accessible par rapport aux nombreuses fonctions et technologies qu'il intègre. Privilégiez les Blu-ray et Netflix en 4K et vous en aurez vraiment pour votre argent.

Avis de la rédaction

Point positif indiscutable : ce téléviseur Hisense 55A7500F délivre une très belle image tant que la source est de qualité. Ce serait parfait si tous les médias étaient disponibles au minimum en Full HD ou en UHD avec HDR. Ce n'est pas (encore) le cas. Il faut entre autres se contenter de la compression des chaînes TV et des vidéos YouTube de qualité parfois douteuse... Et dans ces cas malgré tout très courants, voire majoritaires, le 55A7500F est tout de suite moins à l'aise. Quoi qu'on en dise, la hiérarchie par le prix est respectée. Si vous dépensez deux ou trois fois le prix du 55A7500F, les défauts techniques que nous avons rencontrés disparaitront. Cependant, ce téléviseur Hisense représente un compromis tout à fait recommandable proposé à un prix très accessible par rapport aux nombreuses fonctions et technologies qu'il intègre. Privilégiez les Blu-ray et Netflix en 4K et vous en aurez vraiment pour votre argent.

On part maintenant sur une référence légèrement plus chère avec une diagonale moins généreuse, pour un téléviseur qui reste très accessible et propose déjà une meilleure expérience cinéma.

Design et fonctionnalités

Pas de folie ni d'excentricité : le Hisense 55A7500F dispose d'un design assez classique avec cependant un travail d'intégration très appréciable au niveau de la face arrière. Le cadre est fin, le pied assure une bonne stabilité, mais il faudra tout de même faire attention à l'espace : le A7500F est assez épais et sa profondeur est amenée à plus de 25 cm une fois le pied installé, en outre son pied central n'est pas des meilleures pour être couplé avec une barre de son.

Du côté des fonctionnalités nous avons une nouvelle fois à faire à Vidaa. Le système d'exploitation développé par Hisense n'est pas mauvais à l'usage, mais reste clairement en dessous de ce que propose Samsung ou LG. Notez que vous aurez besoin de créer un compte Vidaa pour utiliser certaines fonctionnalités, c'est le cas avec Amazon Alexa notamment.

Une belle image, mais un rétroéclairage qui laisse à désirer

L'image est naturellement le point le plus important à scruter. Hisense nous offre ici une dalle bien calibrée, avec toutefois quelques dérives colorimétriques auxquelles il faut bien s'attendre sur cette gamme de prix. La dalle et les performances de ce téléviseur restent somme toute basiques, mais les réglages complets qu'il offre et sa bonne colorimétrie avec le mode cinéma en font un modèle tout à fait correct avec de bonnes sources.

Le A7500F montre des faiblesses au niveau de son rétroéclairage. Celui-ci n'est pas des plus uniformes et laisse apparaitre un vignettage autour de l'écran, ce qui se remarquera plus ou moins lors du visionnage de scène sombre. La gestion des dégradés est donc mise à mal par cette faiblesse, mais dans l'ensemble le rendu dynamique permet d'y pallier en offrant une belle image cinéma, détaillée, contrastée et avec des couleurs très bien restituées.

3. Hisense H65U8B

Hisense H65U8B
  • Design / Conception
  • Contraste / Colorimétrie fidéle
  • HDR 10+ et Dolby Vision
Avis de la rédaction

Hisense livre sans doute l'un des téléviseurs les plus attrayants sur cette gamme de prix, avec des caractéristiques qui tapent assez haut pour un tarif accessible. Évidemment tout cela ne se fait pas sans compromis et le rétroéclairage Edge LED montre ici ses limites.

Avis de la rédaction

Hisense livre sans doute l'un des téléviseurs les plus attrayants sur cette gamme de prix, avec des caractéristiques qui tapent assez haut pour un tarif accessible. Évidemment tout cela ne se fait pas sans compromis et le rétroéclairage Edge LED montre ici ses limites.

On passe la vitesse supérieure avec ce H65U8B et ses larges promesses : une diagonale de 164 cm, une dalle 100 Hz prenant en charge Dolby Vision et HDR10+, un design « super slim », tout ça pour un tarif très contenu. Verdict ?

Une conception impressionnante pour ce tarif

Hisense livre une copie quasi parfaite si l'on se concentre sur le design et la conception de ce téléviseur. Sans qu'elle ne soit extraordinaire, nous sommes épatés par le fait de retrouver une conception aussi mince avec ce téléviseur. Son cadre est quasi inexistant alors que son châssis est assez peu profond. Le pied en Y garantit quant à lui une très bonne stabilité. Sa minceur, le H65U8B la doit à son rétroéclairage Edge LED, par les bords. À ce tarif il faut donc faire l'impasse sur un rétroéclairage Direct LED ou FALD (Full Array Local Dimming).

Pour le reste, on retrouve le système d'exploitation maison Vidaa : agréable et fonctionnel, mais qui offre une expérience encore limitée comparée à d'autres.

Un rétroéclairage à la traine avec les contenus HDR

Le rétroéclairage Edge LED, qui permet à ce téléviseur de disposer d'un design peu épais, cause malheureusement du tort à la qualité de l'affichage. Deux points faibles en ressortent, le premier n'est autre que la gestion des contenus HDR : avec seulement 16 zones de local dimming et un pic lumineux limité, l'expérience HDR est forcément limitée. Le second point concerne la dalle de type VA : ses angles de visions sont eux aussi limités.

Cette technologie permet cependant de bénéficier d'une belle image avec des contrastes excellents et des noirs profonds, la précision est également au rendez-vous avec une colorimétrie relativement fidèle à la réalité. Les performances HDR ne sont toutefois pas rédhibitoires, notamment grâce au support de l'HDR10+ et du Dolby Vision. Les métadonnées dynamiques sauvent en effet la donne malgré les limitations du rétroéclairage.

4. Hisense 65U72QF

Hisense 65U72QF Choix de la rédac
  • Full LED sur 90 zones
  • Pic de luminosité / Contraste
  • Dolby Vision / HDR10+
Avis de la rédaction

Il n'y a pas photo : le 65U72QF est le meilleur rapport qualité/prix du marché à l'heure où nous écrivons ces lignes. Proposé à un tarif défiant toute concurrence, il offre une expérience HDR très convaincante, une excellente qualité d'image, des réglages d'usines parfaits et arrive avec un design et des fonctionnalités standards, qui assurent l'essentiel.

Avis de la rédaction

Il n'y a pas photo : le 65U72QF est le meilleur rapport qualité/prix du marché à l'heure où nous écrivons ces lignes. Proposé à un tarif défiant toute concurrence, il offre une expérience HDR très convaincante, une excellente qualité d'image, des réglages d'usines parfaits et arrive avec un design et des fonctionnalités standards, qui assurent l'essentiel.

Avec son filtre à boîte quantique et son rétroéclairage Direct LED sur 90 zones, le téléviseur Hisense 65U72QF affiche des caractéristiques que l'on rencontre très rarement sur cette gamme de prix (moins de 1 000 €) ! On entre dans les détails ci-dessous.

Haut de gamme au prix doux

Le 65U72QF profite d'un design classique et sans fioriture, nous avons à faire à une conception très bien réalisée avec un cadre fin, un pied central élégant et pas trop encombrant, ainsi qu'une épaisseur de châssis qui reste limité malgré l'utilisation d'un rétroéclairage Full LED.

Pas de surprise du côté des connectiques ni du système d'exploitation. Hisense livre une copie relativement complète en faisant toutefois l'impasse sur l'HDMI 2.1, l'USB 3.0 et la prise casque. Concernant Vidaa, on reste sur notre faim en raison de l'absence de certaines applications (myCanal, OCS, etc.).

Le meilleur téléviseur Hisense ?

Certes un peu plus onéreux, le 65U72QF délivre de bien meilleures prestations par rapport aux modèles Edge LED du fabricant. Il a toujours recours à une dalle de type VA, qui dispose donc d'angles de visions étroits mais d'un très bon taux de contraste.

Le rétroéclairage Full LED fait toute la différence ici. Le pic lumineux est l'un des plus élevés que l'on puisse trouver à ce tarif, ce qui profite largement aux contenus HDR, une bonne nouvelle puisque le 65U72QF est compatible avec l'HDR10+ comme avec le Dolby Vision. La qualité d'image est au rendez-vous avec une calibration d'usine très satisfaisante qui ne devrait pas nécessiter d'intervention. La couverture colorimétrique est bonne pour ce tarif, d'autant que les couleurs sont restituées avec fidélité.

Les technologies de traitements d'image ne font cependant pas de merveille, le moteur de mise en l'échelle semble encore limité si on le compare à des téléviseurs concurrents haut de gamme. On fera le même reproche sur la section audio de ce téléviseur qui est loin d'être suffisante et qui manque de qualités pour produire une bonne expérience cinéma même si elle affiche une compatibilité Dolby Atmos.

5. Hisense 55U82QF

Hisense 55U82QF Top du top
  • Pic lumineux qui dépasse 1 000 nits
  • Performances HDR
  • Section audio non sans failles mais correcte
Avis de la rédaction

Hisense livre ici un modèle relativement polyvalent, aussi bon pour visionner du sport que des films, ou encore prendre du plaisir sur nos jeux vidéo. Le pic lumineux est élevé, le rétroéclairage parfaitement géré si ce n'est quelques effets de blooming visible et la qualité d'image est au rendez-vous. En bref, des prestations impressionnantes pour le prix !

Avis de la rédaction

Hisense livre ici un modèle relativement polyvalent, aussi bon pour visionner du sport que des films, ou encore prendre du plaisir sur nos jeux vidéo. Le pic lumineux est élevé, le rétroéclairage parfaitement géré si ce n'est quelques effets de blooming visible et la qualité d'image est au rendez-vous. En bref, des prestations impressionnantes pour le prix !

Si vous recherchez l'offre la plus haute chez Hisense en 2020, la voici. Le U8QF a en effet de quoi se distinguer : rétroéclairage Full LED sur 132 zones, dalle VA 100 Hz, compatibilité multi-HDR et barre de son intégré signée JBL ; le tout prend place au sein d'une fiche technique très alléchante.

La bonne surprise de ce millésime 2020

Alors que Hisense grappille toujours plus de terrain grâce à ses références à bas prix, le fabricant chinois prouve sa volonté à aller plus haut et plus loin, en proposant des téléviseurs haut de gamme aux tarifs particulièrement contenus.

C'est le cas de cette gamme U8QF, proposée en 55 et en 65 pouces. Équipée d'une dalle VA de 100 Hz, elle entend bien venir faire du coude aux grands noms du marché avec lesquelles il faut mettre la main à la poche.

Hormis le design qui reste classique, mais moderne et les fonctionnalités liées à Vidaa, Hisense intègre ici une barre de son JBL, assez peu puissante et manquant cruellement de basse, mais qui offre cependant un rendu très correct avec des médiums et des aiguës parfaitement maitrisés. Un atout donc, car le rendu est bien meilleur que sur d'autres références, mais qui ne remplacera pas une barre de son plus puissante ou un système home cinema.

Pic lumineux et qualité d'image

À l'instar du 65U72QF, nous avons le droit à un rétroéclairage Full LED qui place cependant la barre un peu plus haute avec ses 132 zones. Encore une fois on notera qu'il s'agit d'une chose que l'on retrouve très peu sur cette fourchette de prix ; rappelons que ce téléviseur est actuellement vendu moins de 900 € dans sa version 55 pouces.

Les performances en HDR sont excellentes, d'abord grâce à une colorimétrie et des réglages d'usines sans reproches, mais également, car nous avons mesuré le pic lumineux à 1081 nits, une valeur excellente pour un tel téléviseur. On observe parfois quelques effets de blooming sur des objets lumineux prenant place dans des scènes sombres, mais rien de vraiment gênant. D'un autre côté les noirs sont suffisamment profonds, quoiqu'ils ne le seront jamais autant que sur un TV OLED, et les contrastes excellents donnent une bonne sensation de profondeur.

Comment choisir un téléviseur Hisense ?

En comparant les différentes offres sur le marché des téléviseurs, vous êtes surement tombé sur Hisense en vous demandant si cette marque vaut la peine et si ses modèles low-cost pourraient finalement correspondre à vos besoins. Car oui, si l'on se tourne vers des fabricants comme Hisense, TCL et autres, c'est forcément dans un premier temps pour réaliser de belles économies. On vous résume en quelques lignes ce qu'il faut savoir sur la marque, avec ses avantages et ses inconvénients.

Quels sont les avantages à choisir un TV Hisense ?

Le choix d'un téléviseur dépend de certains facteurs qui diffèrent selon les exigences. Le prix est sans doute celui qui revient le plus souvent en premier plan et sur ce point Hisense excelle. Le fabricant parvient en effet à produire des références peu couteuse et accessible à tous, c'est vrai sur l'entrée de gamme, mais également avec les gammes supérieures. Comme nous l'avons vu avec ce comparatif, Hisense a fait descendre les tarifs à un point que l'on n'aurait pas imaginé il y a de cela quelques années sur ses modèles les plus avancés.

Très bien, mais le prix ne fait pas tout me direz-vous, et vous avez bien raison. Qu'est-ce que l'on obtient finalement en choisissant Hisense ? Si vous n'avez pas envie de trop rogner sur la qualité d'image, sachez que Hisense propose des dalles de bonne qualité avec ses téléviseurs. Le fabricant a principalement recours à des dalles de type VA : les noirs sont suffisamment profonds, les contrastes sont généralement excellents, mais les angles de visions sont limités comparés aux dalles IPS ou à l'OLED.

On constate aussi que Hisense fait de beaux efforts au niveau du design. Si ses téléviseurs sont généralement assez classiques, ils sont bien construits et bénéficient d'une conception qui est remarquable vu les tarifs demandés.

De son côté, le système d'exploitation s'améliore d'année en année. Il est encore difficile d'en parler comme étant un point fort, car il reste largement derrière Android TV ou encore TizenOS et webOS, mais force est de constater que Vidaa à gagner en maturité. L'absence de certaines applications est regrettable, mais si vous achetez un téléviseur d'abord pour son prix et sa qualité d'affichage, alors vous ne devriez pas trop vous soucier de l'OS, il remplit son office même si ce n'est pas la meilleure solution du marché.

La compatibilité multi-HDR, sur certains modèles, est un avantage majeur de Hisense. Là où d'autres fabricants continuent d'opposer les deux standards concurrents en ce qui concerne les métadonnées dynamiques (HDR10+ et Dolby Vision), Hisense propose depuis peu de goûter aux deux !

Quels sont les points faibles des téléviseurs Hisense ?

Il faut cependant être informé de certaines faiblesses des téléviseurs Hisense. Globalement, si les dalles sont de qualité et le design très bon pour le tarif, on peut mentionner le fait que la qualité des finitions est un cran en dessous des marques plus onéreuses. Rien de rédhibitoire ni de frappant, mais l'on ressent forcément que le fabricant cherche à faire des concessions et économies.

Sur les premiers prix, il ne faut pas s'attendre à des miracles si vous recherchez un téléviseur capable d'être efficace et lumineux avec les contenus HDR. Hisense sait produire de tels téléviseurs, comme le 65U7QF, mais il est nécessaire d'investir un peu plus. Toute la différence vient du rétroéclairage : là où les modèles les moins onéreux ont recours à un rétroéclairage Edge LED sur un nombre très limité de zones, les références plus onéreuses optent pour le Full LED et un nombre de zones bien plus important. Quoi qu'il en soit, il faudra faire une croix sur les contenus HDR si vous n'investissez pas un minimum, auquel cas le pic de luminosité est trop limité pour ce type de contenus.

La différence entre les deux gammes se fait aussi ressentir sur la précision et la fidélité des couleurs : Hisense s'applique à livrer une image parfaitement calibrée sur ses modèles haut de gamme, mais c'est déjà moins le cas pour les premiers prix.

Enfin, précisons que si les meilleurs modèles de chez Hisense font sensation pour leur rapport qualité/prix, ils ne sont pas encore tout à fait au niveau des références qui ornent les catalogues de Sony, LG, Panasonic, ou Samsung. Exemple concret au niveau des processeurs qui animent les téléviseurs et les technologies de traitements d'image qui y sont associées, sur ce point Hisense est encore à la traine avec des moteurs de compensation et de mise à l'échelle encore perfectibles.

Modifié le 26/11/2020 à 15h37
0
0
Partager l'article :

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page