Ultra HD : le logo et le label au service du consommateur

09 septembre 2014 à 09h37
Deux ans après l'avènement des premiers téléviseurs dits 4K, un groupement d'intérêt officialise enfin un label et un logo Ultra HD.

Le logo s'est d'abord dévoilé la semaine dernière à l'IFA, pas encore sur des téléviseurs, mais dans les recoins des stands de certains fabricants. Puis l'association DigitalEurope l'a officialisé en fin de semaine dernière : le label Ultra HD.

0140000007604079-photo-logo-ultra-hd-uhd-digitaleurope.jpg

Ce label et ce logo garantissent au consommateur une compatibilité optimale entre les sources (lecteurs multimédias) et les diffuseurs (téléviseurs, vidéo-projecteurs) qui l'arborent. Il assure également la pérennité des produits, alors que certains téléviseurs du marché sont nés obsolètes.

Le contrat de licence affiche plusieurs exigences, en termes de définition naturellement, mais aussi en matière d'entrées/sorties HDMI, dont au moins une doit être compatible avec la norme de protection HDCP 2.2. Le label standardise en outre d'autres aspects, sur le plan de la colorimétrie notamment, qui permettent à toute la chaîne de production de maitriser le rendu des contenus.

Un diffuseur doit pouvoir restituer de bout en bout :
  • une définition d'au moins 3840 x 2160 pixels
  • les fréquences d'images 24p, 25p, 30p, 50p et 60p
  • une profondeur des couleurs de 8 bits et avec l'espace colorimétrique ITU-R BT.709
  • un sous-échantillonnage des couleurs 4:2:2 en 24, 25 et 30p, 4:2:0 en 50 et 60p
Les spécifications sont globalement fidèles aux attentes, si ce n'est ce dernier point qui permet de se passer d'entrée HDMI 2.0. Le HDMI 1.4 permet effectivement de transmettre de l'Ultra HD à 60 i/s au prix de concessions sur la précision des couleurs.

Si le label Ultra HD est globalement similaire aux labels HDTV qu'on connait, il ne couvre malheureusement pas encore la diffusion de la télévision. Même s'il ne fait presque aucun doute que la télévision Ultra HD exploitera le DVB-T2 et le HEVC, les tests sont encore en cours et il n'y a aucune garantie qu'un téléviseur labéllisé Ultra HD sera compatible.

Des produits existants sont déjà éligibles à ce label, certains le dépassent même largement, mais le logo dispensera quoi qu'il en soit les consommateurs d'éplucher les fiches techniques et de s'assurer que les téléviseurs qu'ils convoitent satisfassent certaines exigences, qui ne sont parfois même pas communiquées. Le logo est désormais à la disposition des fabricants, qui peuvent dès à présent l'apposer sur les téléviseurs éligibles.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top