Zive : sans preuve, SFR se revendique n°1 de la SVOD

29 janvier 2016 à 19h45
0
Après la vraie fausse fibre, voici le vrai faux numéro un du marché. SFR se revendique « premier acteur de la SVOD en France », avec Zive, sans toutefois apporter la preuve de ce qu'il avance.

Le groupe SFR a lancé au mois de novembre un service de vidéo à la demande sur abonnement (SVOD), Zive, concurrent de Netflix et de CanalPlay. Deux mois et demi plus tard, l'opérateur diffuse une newsletter dans laquelle il fait une étonnante revendication. La lettre débute effectivement ainsi : « Deux mois après son lancement, Zive est le premier acteur de la SVOD en France ». L'ennui c'est qu'on ne connait pas le nombre d'abonnés du principal rival de Zive, Netflix.

L'incontestable numéro un mondial de la SVOD communique bien un nombre d'abonnés, mais seulement à l'échelle mondiale : 70,8 millions clients payants au 31 décembre 2015, dont 40 % à l'international. Il ne détaille pas la répartition de ses clients à l'échelle nationale.

Nous avons donc demandé à SFR de nous préciser sa méthodologie. Le porte-parole de l'opérateur convient que Netflix ne communique pas ses chiffres. Il nous renvoie toutefois vers l'article d'un confrère qui cite l'estimation de 750 000 abonnés d'un cabinet d'études. Il précise qu'il en revendique quant à lui 1 million.

0226000008238180-photo-zive.jpg

Premier problème : se revendiquer numéro un est courant dans le secteur des médias. Les radios en particulier en font des campagnes publicitaires de grande envergure. Mais elles s'appuient pour ce faire sur des mesures d'audience qui font foi, et qui sont reconnues par tout le secteur. Celles de Médiamétrie en l'occurrence, un organisme établi.

Deuxième problème : SFR mélange les torchons et les serviettes. Il compare effectivement les clients de Netflix, qui se sont abonnés expressément, à d'innombrables clients de Numericable et de SFR abonnés tacitement. L'opérateur a fait un vrai faux cadeau à ses clients : Zive a été « inclus sans surcoût », et sans préavis, à certaines offres d'internet fixe... dont le prix a parallèlement augmenté de 3 euros par mois. Combien ne savent même pas qu'ils bénéficient du service ?

Troisième et dernier problème, et le plus important : l'estimation de Futuresource précitée date du mois d'août 2015. Netflix était alors disponible en France depuis onze mois. Près de six mois se sont écoulés depuis. Netflix vient d'ailleurs d'annoncer que sa croissance à l'international était plus rapide que prévu.

Certes, l'opacité dont l'américain fait preuve est une solution de facilité qu'on ne peut que déplorer. Et rien ne dit que Netflix ait à ce jour plus d'un million d'abonnés en France. Mais ça ne permet pas pour autant à SFR de faire des revendications avec une telle désinvolture.

0320000008327842-photo-newsletter-zive.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top