Ecosia, le moteur de recherche écologique qui veut reboiser la Terre

10 mai 2018 à 16h48
0
Face au quasi-monopole de Google dans le domaine des moteurs de recherche, il est difficile de trouver des alternatives efficaces ne servant pas qu'à alimenter les bases de données des GAFAM. Quelques développeurs aventureux tentent cependant l'aventure, dont certains en Europe. On peut citer Qwant ou Lilo, créés en France. Mais connaissez-vous Ecosia ?

Dans ce dossier, nous vous dirons tout ce qu'il faut savoir sur ce moteur de recherche allemand. Tout comme le moteur de recherche français Lilo, Ecosia soutient un projet environnemental en reversant une grosse partie de ses revenus publicitaires à des associations écologiques. Vos recherches servent ainsi à participer à la plantation de nouvelles forêts dans des régions victimes d'abattage massif. Nous vous invitons à découvrir ce moteur de recherche pas comme les autres dans les paragraphes suivants.


L'histoire du moteur de recherche vert



Comparé à ses homologues européens Qwant et Lilo, Ecosia s'avère âgé. Ce moteur de recherche éco-responsable a en effet été fondé en 2009 et profite maintenant d'une belle expérience à son actif. La société Ecosia GmbH est créée par Christian Kroll qui, suite à un voyage au Brésil, constate les désastres de la déforestation. Son moteur de recherche voit ainsi le jour de façon officielle le 7 décembre 2009.

La jeune société allemande a pour objectif de reverser 80% de ses bénéfices - soit environ 50% de ses revenus - dans des projets de plantation d'arbres. Le moteur de recherche se finance grâce à la publicité mais aussi les dons. S'il peut sembler difficile qu'une entreprise puisse vivre de ce type de fonctionnement, Ecosia prouve le contraire en publiant chaque mois ses résultats financiers, consultables par tous les utilisateurs directement sur le site officiel.

Ecosia résultats financiers


On constate d'ailleurs que la formule prend de plus en plus de vitesse. Le mois de son lancement, le moteur de recherche engrangeait 3320€ et en reversait 2256€ à la fondation WWF. Presque dix ans après, en février 2018, le site réalisait 793 636€ de revenus dont 411 269€ ont été reversés au profit du reboisement au Pérou, au Burkina Faso ou encore à Madagascar.

L'équipe s'est aussi bien agrandie, accueillant maintenant plus de 30 salariés et indépendants. La plantation d'arbres aura permis la création de nombreux emplois dans les pays, aidés par le moteur de recherche. D'ici 2020, Ecosia GmbH a pour objectif de faire planter 1 milliard d'arbres. A l'heure où nous rédigeons ce dossier, le moteur de recherche en est à plus de 25 millions. Le fondateur de ce beau projet affirme d'ailleurs que si seulement 10% de la population mondiale utilisait son moteur au quotidien, toute la planète pourrait être reboisée. On en est loin, mais chaque pas de plus est un pas en ce sens !

Et la protection de la vie privée ?



Contrairement à Qwant ou DuckDuckGo qui font de la vie privée leur cheval de bataille, Ecosia est plus léger sur ce point. Malgré tout, le moteur de recherche écolo fait montre de bonnes intentions en commençant par offrir une politique de confidentialité très claire.

Ecosia nombre d'arbres plantés


On y apprend ainsi qu'Ecosia ne partage les résultats des recherches qu'avec Bing, à moins d'en faire expressément la demande. Le moteur fait l'impasse sur Google Analytics, préférant passer par son propre logiciel d'analyse du trafic développé et hébergé en interne. L'ensemble des données recueillies est anonymisé et n'est pas stocké plus d'une semaine. C'est déjà mieux que ce que propose Google, même si on reste en-dessous de ce qui se fait chez Qwant.

Globalement, Ecosia ne vise pas l'anonymisation absolue. Utiliser ce moteur de recherche, c'est accepter de laisser certaines données importantes dans ses mains. Les créateurs ne s'en cachent pas, comme on peut le voir dans le paragraphe suivant tiré de leur politique de confidentialité :

"Ecosia est un moteur de recherche soucieux du respect de la vie privée de ses utilisateurs. Nous prenons très au sérieux la protection de tes données personnelles.

Notre mission première reste cependant de permettre à chaque internaute de contribuer au financement de programmes de reforestation tout en surfant sur le web. C'est d'ailleurs ce qui rend Ecosia unique. Nous ne pouvons pas avoir les mêmes exigences en matière de confidentialité que les moteurs de recherche qui ont fait du respect de la vie privée leur principal cheval de bataille.
"

Au moins, le message est clair. Mais au final, ne faut-il pas mieux voir ses données exploitées pour une bonne cause plutôt que pour remplir les poches des multinationales américaines ?

Pourquoi choisir (ou pas) Ecosia ?



C'est indéniable, le principal avantage du moteur de recherche hybride allemand est son aspect écologique. L'entreprise reste d'ailleurs transparente quant à ses résultats financiers en indiquant mensuellement les progrès réalisés dans le reboisement. Si vous aimez participer à des projets écologiques, vous trouverez difficilement mieux, à moins de faire directement des dons à des associations.

Ecosia plantation arbre


Toujours dans le domaine de l'écologie, Ecosia profite de son partenariat avec MyClimate pour compenser ses émissions de carbone à 100%. L'entreprise estime que chaque recherche génère 0.7 grammes de CO2, ce qui est compensé par le financement de fours solaires à Madagascar.

Du côté des défauts, c'est probablement le manque de protection de la vie privée qui rebutera le plus grand nombre d'utilisateurs. Ecosia reste cependant clair sur sa politique : le moteur de recherche n'est pas conçu pour ça, même s'il accomplit quelques efforts dans le domaine. Si la protection de vos données est cruciale pour vous, il est préférable de regarder du côté de Qwant ou DuckDuckGo.

Pour terminer, on retrouve chez Ecosia le même défaut que sur la plupart des moteurs de recherche alternatifs : il ne donne pas des résultats aussi précis et complets que Google. Ecosia appuie en effet ses résultats sur Bing, ainsi que sur des algorithmes maison. Il faut bien avouer que le géant américain reste souvent invaincu dans ce domaine, ceci aux prix de nos données les plus privées...


Voici qui clôt notre présentation d'Ecosia, le moteur de recherche écologique. Nous vous invitons à nous dire dans les commentaires ce que vous pensez de lui. Etes-vous convaincu par son offre ? Ou votre cœur penche-t-il vers ses homologues alternatifs ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top