Les meilleurs logiciels gratuits de juillet

Ludovic Loth
Spécialiste logiciels et apps
29 juillet 2012 à 00h00
0
Nous voilà rendus en plein milieu de l'été : les rues se vident, les bureaux se vident, votre disque dur se vide ? Rassurez-vous, Clubic est là et nous vous apportons votre ration mensuelle de logiciels !

0096000005326540-photo-les-meilleurs-logiciels-gratuits-juillet.jpg
Hé oui, croyez-le si vous voulez, mais vu que l'actu ne prend pas de vacances, nous n'en prenons pas non plus (enfin... pas tous). De ce fait, comme si de rien n'était, vous pouvez, en cette fin juillet, profiter de nos perles gratuites du mois.

Un mois au cours duquel ce sont encore (!) les mêmes géants qui ont fait ou ont voulu faire l'actu... Pour ce faire Microsoft donnait quelques précisions concernant Windows 8 : détails concernant la mise à niveau, les tarifs, la date de lancement, mais, surtout, mettait à disposition la consumer preview d'Office 2013. Vous l'avez testé ? Et sur Windows 8 ? Et sur une tablette ? Comment ça non !? À croire que l'actualité qui a le plus marqué les esprits parle, comme toujours, de B16B00B5 (« Big Boobs »). Et puis après tout, peut-on vous en vouloir, c'est les vacances non ? C'est tout naturel que de mettre son Office de côté pour penser à des choses plus... terre à terre.

Le deuxième géant, c'est Apple, qui tenait en haleine une bonne partie du monde informatisé. Et enfin, ça y est. Avec un petit retard à l'allumage, le Lion a enfin grimpé la montagne ; nous l'avons, de ce fait, testé pour vous.

Dans le reste du monde, Corel continue tranquillement son shopping. Après Jasc Software et Winzip voilà que celui-ci met la main sur la gamme des produits Pinnacle détenus par Avid. Qui est le prochain ?

Voilà pour le petit tour d'horizon (très succinct) de l'actualité logicielle du mois. Nous ne nous sommes donc pas ennuyés sous le soleil... de nos néons et la chaleur... de la climatisation. Nous espèrerons qu'il en est autrement pour vous !

0064000005326542-photo-les-meilleurs-logiciels-gratuits-juillet.jpg

Au programme de la sélection de ce mois-ci : de la nouveauté, beaucoup de nouveautés. Des logiciels en devenir, mais pas seulement. Une première partie tournant autour du bureau Windows avec un logiciel de streaming d'affichage, de la gestion multibureau et un « émulateur » Android. Dans notre deuxième section, nous nous intéresserons un peu plus au multimédia avec une petite touche web et, enfin, nous finirons par nos jeux gratuits du mois. Et oui, si vous avez bien le temps de jouer, c'est bien en ce moment, alors profitons et profitez-en !

De son ordinateur à sa TV... il n'y a qu'un clic

AirParrot pour Windows et Mac OS X



0000006405313598-photo-airparrot-logo-clubic.jpg
Pour ceux qui n'ont pas eu l'envie ou la motivation de passer sur Mac OS X 10.8 (Mountain Lion) ou qui sont simplement sous Windows et qui ne peuvent donc pas profiter de la « Recopie Airplay » proposée par l'intermédiaire d'une Apple TV sur son écran de télévision, voilà un logiciel gratuit qui risque de les intéresser.

En effet, AirParrot permet, une fois installé, de diffuser simplement son bureau, fenêtres, photos ou présentations ; en bref, tout ce que l'utilisateur souhaite, avec, toutefois, un tout petit décalage. Vous en voulez plus ? AirParrot est capable de diffuser le son global (mixer général) de votre poste. Cela étant dit, cette dernière fonctionnalité marche elle aussi avec un petit décalage sous OS X, mais n'est pas toujours très bien supportée sous Windows (il peut en effet en résulter un « Chhhhhhhhh » désagréable au possible).

Pour l'heure en version 1.0.0 sous Windows et en 1.4 sous Mac OS X, gageons que cette dernière est bien plus aboutie et moins « buggée ». En attendant, un logiciel à tester et à faire connaitre sans hésitation.
00C8000005313636-photo-airparrot-windows.jpg
00C8000005313640-photo-airparrot-windows.jpg
00C8000005313642-photo-airparrot-windows.jpg


Multiplier les bureaux

Dexpot pour Windows



0000006405307454-photo-dexpot-1-6-logo-clubic.jpg
Nous avions déjà parlé de Dexpot dans une de nos sélections cette année, alors pourquoi le rappeler à votre bon souvenir ? Tout d'abord parce que le rédacteur qui écrit ces lignes est complètement accroc à ce logiciel et qu'il souhaite le partager avec ses lecteurs. Deuxièmement parce que Dexpot a reçu un vraie et belle mise à jour.

Pour rappel, Dexpot est un gestionnaire de bureaux virtuels pour Windows. Les utilisateurs de Linux savent de quoi nous parlons, utiliser un bureau c'est bien, mais exploiter quatre espaces de travail afin de répartir les fenêtres est tellement plus pratique et optimal : un pour la messagerie, messagerie instantanée et réseaux sociaux, un deuxième pour ses applications multimédias, le troisième pour le web, etc.

Et Dexpot est un as dans la gestion et l'utilisation de ces bureaux. L'utilisateur pourra profiter d'un fond d'écran par bureau, définir des règles de gestion pour les applications qu'il préfère voir se lancer sur l'un ou l'autre de ses espaces, utiliser des raccourcis clavier pour passer les fenêtres de l'un à l'autre... Les options sont nombreuses, bien expliquées et accessibles.

Le must réside dans les changements de bureaux, que l'on passe par une icône dans la barre des tâches, dans la barre de notification, par un raccourci clavier permettant d'afficher un cube en 3D ou la prévisualisation plein écran... tout est fait pour rendre le « travail » de l'utilisateur simple et performant. Une vraie merveille !

00C8000004883886-photo-dexpot-capture-clubic.jpg
00C8000005323586-photo-dexpot-1-6.jpg
00C8000005323588-photo-dexpot-1-6.jpg


Paranoid Android

BlueStacks pour Windows et Mac OS X



0000006405320476-photo-bluestacks-logo-clubic.jpg
Vous profitez tous les jours d'applications que vous aimez et maitrisez sur votre smartphone Android et, une fois revenu à la maison, sur votre ordinateur vous aimeriez pouvoir continuer le faire. Peut-être aussi que vous n'avez pas de smartphone Android mais que malgré tout vous souhaitez découvrir ou avoir le loisir d'apprécier les applications disponibles sur cette plateforme, c'est désormais possible grâce à BlueStacks.

Ce dernier propose en effet de rechercher et d'installer sur son poste un très grand nombre d'applis mobiles Android. Pour ce faire, rien de plus simple : deux interfaces sont disponibles la première consiste en une barre d'outils sous Windows et un dossier dans la barre de lancement sous Mac, la deuxième est une interface simplifiée « en mode » Android permettant d'effectuer des recherches (uniquement sous Windows pour l'heure), d'accéder aux préférences ainsi que de configurer le « Cloud Connect » permettant de retrouver les applications installées sur son terminal Android sur l'interface de BlueStacks.

Reste que ces dernières fonctionnalités ne sont pas encore accessibles aux utilisateurs de Mac ; le logiciel est en effet en version Alpha sur cette plateforme, en version Bêta sous Windows. Nous ne pouvons pas non plus nous empêcher de nous demander dans quelle mesure des applications telles qu'« Angry Birds » sont accessibles en versions complètes et gratuites alors que celles-ci sont payantes sur le Google Play Store... En attendant rien ne nous empêche d'en profiter, pourquoi s'en priver !

00C8000005320550-photo-bluestacks.jpg
00C8000005320558-photo-bluestacks.jpg
00C8000005320552-photo-bluestacks.jpg
0000006405326544-photo-les-meilleurs-logiciels-gratuits-juillet.jpg
Poursuivons avec 3 logiciels fort sympathiques : mon premier est un lecteur multimédia, mon deuxième un logiciel de montage rapide tourné vers le web et mon dernier un effaceur de traces. Un petit bout de chemin de la vidéo au web donc, en route !

Vous reprendrez bien une part de multimédia ?

Daum PotPlayer pour Windows



0000006405326166-photo-potplayer-logo-clubic.jpg
Nous sommes tous tellement attachés à nos « bonnes » vieilles habitudes et à nos logiciels phares que parfois l'on en oublie d'aller voir ailleurs. Or, voir ailleurs, pour la logithèque Clubic, découvrir de nouveaux logiciels, c'est un peu une nécessité (pour vous) et un peu notre dada (comme dirait l'autre). Dans le domaine des lecteurs multimédias il y ceux qui sont attachés au très très bon VLC, ceux qui lui préfèrent Media Player Classic et ceux qui, personne ne sait pourquoi utilisent encore Winamp (si, si ! et même pour lire de la vidéo !).

Laissez-nous vous présenter une alternative plus que sympathique à ces classiques : Daum PotPlayer. Il s'agit d'un lecteur multimédia hyper léger développé pour et par Daum.net, un des plus grands portails web sud-coréens. Doté d'une interface minimaliste (mais suffisante) aux nombreux skins inspirés par Winamp ou Windows Media Player, Daum PotPlayer est capable de lire l'intégralité des formats actuels avec la même agilité qu'il s'agisse de petits ou de gros fichiers vidéo d'1,5 Go.

Intégrant des fonctionnalités de capture avancées, celui-ci pourra extraire sans sourciller et en deux clics une image, de l'audio ou de la vidéo de la lecture en cours qu'il s'agisse de streaming ou d'une vidéo quelconque. Notons de plus que celui-ci intègre l'accélération DXVA pour soulager le processeur en cours de lecture.
Une très bonne alternative donc, et qui ne coute pas un won. Testé et approuvé par Clubic, et par vous ?
00C8000005326176-photo-daum-potplayer.jpg
00C8000005326178-photo-daum-potplayer.jpg
00C8000005326180-photo-daum-potplayer.jpg


Capturer, monter, diffuser

Ezvid pour Windows



0000006405316002-photo-ezvid-logo-clubic.jpg
Passionné que vous êtes, vous partagez régulièrement vos expériences et vos astuces par le biais de « screencasts » sur YouTube. Seulement cela vous prend beaucoup (trop) de temps à votre goût : entre l'enregistrement, le montage ou l'ajout de titrages ou de musique, le temps de réalisation gonfle et gonfle... Bref, vous avez besoin d'ezvid.

Simple et efficace, avec ce dernier il suffit de 3 étapes ultras rapides pour mettre en ligne ses vidéos : capture, montage, connexion et mise en ligne. Ezvid permettra de capturer son écran ainsi que l'audio, afin d'enregistrer notamment la voix accompagnant le screencast, mais aussi le gameplay d'un jeu vidéo. Il est bien sûr évident que l'utilisateur ne profitera pas du banc de montage le plus complet du moment, mais ce n'est pas le but avoué du logiciel. Il suffira ensuite de connecter, directement au sein du logiciel, son compte Google afin d'exporter sa vidéo et... c'est tout.

Se positionnant très clairement en face de solutions telles que Camtasia Studio, payant, mais indétrônable, Ezvid n'en a certes pas la qualité, mais il est gratuit, facile d'accès et rapidement maitrisé. Une solution qui ne demande qu'à évoluer et à être testée !
00C8000005316006-photo-ezvid.jpg
00C8000005316008-photo-ezvid.jpg
00C8000005316010-photo-ezvid.jpg


Blanchiment à la demande

PrivaZer pour Windows



0000006405326182-photo-logo.jpg
Lorsqu'il s'agit de faire la chasse aux Mégaoctets gaspillés, nombre d'utilisateurs se tournent, à raison, vers le célèbre CCleaner. Il est vrai que celui-ci permet de supprimer efficacement les fichiers temporaires de son ordinateur afin de gagner de la place et des performances. Mais qu'en est-il des traces personnelles restées sur son ordinateur ? Pour celles-ci nous vous présentons PrivaZer.

En effet, comme son nom le laisse deviner, ce logiciel remplit la même fonction de nettoyage qu'un Ccleaner en permettant de gagner performances et espace disque, à ceci près qu'il dispose de fonctions supplémentaires spécialement destinées à nettoyer les traces pouvant mettre à mal la vie privée de l'utilisateur.

Il sera en effet possible de supprimer les cookies, les différents historiques (du système ou des navigateurs), mais surtout de nettoyer les traces des données déjà supprimées afin d'empêcher leur récupération par des applications spécialisées. Notons enfin la possibilité, pour l'utilisateur, de planifier le « nettoyage » de son système, pratique quand on sait que celui-ci prendra, à minima, une demi-heure pour s'effectuer.

Doté de nombreuses options permettant d'effectuer un vrai nettoyage sur mesure, ce logiciel gratuit est une bonne solution pour qui souhaitera retrouver un système « vierge » sans passer par un formatage en bonne et due forme.
00C8000005326270-photo-privazer.jpg
00C8000005326266-photo-privazer.jpg
00C8000005326272-photo-privazer.jpg
0064000005326546-photo-les-meilleurs-logiciels-gratuits-juillet.jpg
Nous voilà rendus (enfin !) à notre sélection de jeux gratuits du mois. Pour ceux qui l'auraient raté cette semaine, on peut bien sûr ajouter à la liste ci-dessous le très bon issue de la tête de développeurs un tant soit peu retournés (vous comprendrez en jouant).

Au programme de notre sélection de jeux ce mois-ci : de l'arcade, de l'arcade et... du challenge ! Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, à vos manettes !

Spiced Invaders

Invaders Corruption pour Windows



0000006405309576-photo-invaders-corruption-logo-clubic.jpg
Ah, Space Invaders... souvenirs, souvenirs ! Non seulement ce jeu aura marqué un tournant dans le jeu vidéo en créant, malgré lui, un tout nouveau style, mais il aura également marqué les esprits ; les graphismes pixelisés des invaders sont depuis devenus iconiques. De là, celui-ci a engendré bon nombre de copies, d'évolutions ou d'hommages. C'est le cas d'Invaders Corruption.

Bien que les graphismes aient, un tantinet, évolué, on retrouve donc dans ce jeu nos Invaders sous leur forme première. Cette fois il s'agira par contre d'un combat en « Shoot Them Up » multidirectionnel à la manière d'un Asteroid, ce qui avouons le, est quand même un petit peu plus excitant. Profitant d'un gameplay certes simpliste, mais toujours aussi efficace, c'est vraiment par sa personnalité que prime Invaders Corruption : l'effet retrogeek est tout à fait prenant, soutenu par une musique en 8 bits composée par Carlo Castellano qui ne laissera pas de marbre.

On notera enfin, un mode de « sélection » de la difficulté, au premier lancement, tout à fait équivoque. Il faudra en effet entrer une chaine de caractères qui servira à générer la difficulté et la complexité de l'environnement du jeu, c'est pas beau ça ?! Avis aux amateurs du genre ou à ceux qui souhaiteraient le redécouvrir !
00C8000005309582-photo-invaders-corruption.jpg
00C8000005309584-photo-invaders-corruption.jpg
00C8000005309588-photo-invaders-corruption.jpg


Un petit air de « déjà vu »

Endless Forms Most Beautiful pour Windows



0000006405294858-photo-icone.jpg
Restons, tant que nous y sommes, dans le rétro-gaming. En 1982, sortait le micro-ordinateur (rien que ce mot est « oldschool ») ZX Spectrum offrant des performances dignes de la science fiction avec un processeur atteignant les 3,5 MHz. 20 ans plus tard, David Hughes, amoureux de ces vieilles machines, sortait Endless Forms Most Beautiful un jeu destiné à cette plateforme au charme indéniable de ces années. Réadapté ensuite par Locomalito afin de tourner sur nos machines récentes, nous n'avions pas le droit de manquer à notre devoir de vous présenter cette version de Endless Forms Most Beautiful.

Représentant à merveille le jeu de plateforme tel qu'il a été inventé avec Donkey Kong sur Game & Watch, il faudra, dans Endless Forms Most Beautiful passer d'un étage à l'autre afin de sauver l'intégralité des petites créatures (aux noms et aux caractéristiques farfelues) du niveau. Pour ce faire, Moebius (le petit personnage) pourra évoluer dans les niveaux soit en passant par les bords de l'écran (ou l'on imagine des petits téléporteurs) soit par les grilles situées sur le sol. Bien évidemment des ennemis tenteront d'empêcher le joueur d'arriver à ses fins.

Jouable seul, en coop ou chacun pour-soi, Endless Forms Most Beautiful est indéniablement frais et agréable. Pourquoi s'en priver ?
00C8000005324286-photo-efmb.jpg
00C8000005324294-photo-efmb.jpg
00C8000005324290-photo-efmb.jpg


Boing ! boing ! Boing ! yeaaah !

Battle Jump pour Windows, Mac et Linux



0000006405280250-photo-battle-jump-logo-clubic.jpg
Finissons par un jeu difficile à décrire, mais qui ne manque pas de ressort.

est, comme son nom l'indique, un jeu dans lequel il faudra bondir pour atteindre la fin de chaque niveau le plus rapidement possible, la difficulté étant que le joueur ne saute bien sûr pas sur une plateforme toute bête, mais bien de tuile en tuile en évitant de tomber dans le vide.Si les premiers niveaux se limitent à cette difficulté, l'on vient vite à devoir tomber sur certaines tuiles pour récupérer suffisamment de temps pour finir le niveau, pour bondir plus ou moins loin tout en évitant les bombes.

Afin de corser un peu la donne, la physique appliquée à notre « Sauteur » est plutôt réussie : l'accélération de celui-ci (de saut en saut) ainsi que son inertie rendent la maitrise de l'engin bien plus « sportive ».

Jouable à deux (en écran partagé) ou seul à qui fera le meilleur score face à une communauté de joueurs grandissante, Battle Jump est un jeu à partager. Gratuit et disponible sur Windows, Mac et Linux vous n'aurez pas d'excuse pour ne pas y jouer !
00C8000005280276-photo-battle-jump.jpg
00C8000005280278-photo-battle-jump.jpg
00C8000005280282-photo-battle-jump.jpg


Télécharger Dexpot pour Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iPhone 5 : photos d'un supposé modèle assemblé
iPhone : Apple dément avoir copié Sony
Deux Coréens arrêtés pour le vol des données de 8,7 millions de clients mobiles
Terminaison d'appel : l'Arcep réduit l'avantage de Free Mobile et des full MVNO
Apple, Microsoft, HTC, Samsung et LG convoitent les brevets de Kodak
Revue de Web : Cherche amis pour une partie de Lego
Live Japon : Toilettes électroniques inscrites au patrimoine national
Clubic Week 2.0 : l'été va être hot, très très hot ;)
Baidu voit ses profits grimper en Q2
Asus VG278HE : un moniteur LCD pour joueur à 144 Hz
Haut de page