Les meilleurs logiciels de musique assistée par ordinateur

24 mai 2021 à 14h52
47
Création musique ordinateur_cropped_664x664

Depuis l’avènement de l’informatique, les logiciels de composition, d’édition sonore et de mixage fleurissent et se livrent une concurrence acharnée. Également appelé DAW (Digital Audio Workstation), ils sont maintenant largement accessibles au plus grand nombre. Que ce soit pour les débutants, les utilisateurs avancés ou encore les professionnels.

De part leur nature numérique, ces différents outils ont réussi à se faire une place de choix dans l’industrie musicale et cinématographique. En effet à une époque désormais révolue, il fallait investir des sommes considérables dans du matériel physique pour accéder à cet univers. 

Il suffit désormais de disposer d’un ordinateur pour pouvoir profiter des instruments virtuels, des effets de traitement ou encore d'une table de mixage virtuelle. Le tout réunis dans ces DAW prêts à l’emploi.

Mais alors quelles sont les différences entre ces logiciels et surtout lequel choisir ? Chacun ayant sa propre philosophie et ses propres spécificités, il peut être difficile de s’y retrouver. Même les utilisateurs les plus avancés ont souvent été obligés d’en tester plusieurs avant de fixer leur choix sur celui qui convient à leurs besoins.

Dans ce comparatif nous allons vous aider à y voir plus clair ! Nous vous proposons une sélection des sept logiciels les plus utilisés par les professionnels. Les quatre premiers seront aussi bien utilisés par les ingénieurs du son que par les musiciens, là où les trois derniers seront uniquement utilisés par les musiciens pour leurs fonctions plus créatives mais moins poussées concernant le mixage / mastering.

Pro Tools

Il est désormais possible de se servir de ce logiciel avec n’importe quelle carte son, ce qui n’a pas toujours été le cas. Il est également possible de louer le logiciel au mois, ce qui permet de se faire une idée avant d’investir. Comptez environ à la location 34e/mois (ou 600e à l’achat) pour la version standard et 90e/mois (ou à l’achat 2590e) pour la version avancé . Pour les plus petits budgets, il existe également une version gratuite appelé “Pro Tools first” afin de se faire une idée de l’ergonomie, bien que cette version soit extrêmement limitée.

Pro Tools est sans nul doute le DAW historique. Considéré comme un standard de l'industrie, il fait encore aujourd’hui partie des outils indispensable pour les professionnels de la musique ou du cinéma. Longtemps inaccessible pour les amateurs ou encore les débutants, la compagnie poussée par la concurrence a su évoluer et s’adapter.

protools

Pro Tools est incontestablement le logiciel le plus agréable concernant l’édition de fichier audio. En effet sa timetable ainsi que ses outils d’édition le démarque des autres logiciels. Il est donc à favoriser si vous souhaitez faire de l’enregistrement ainsi que de l’édition de prises audio. Il est également très utile concernant la partie mixage / mastering ce qui fait qu’il reste un des premiers choix des ingénieurs du son.


Bien qu’il comprend toutes les fonctionnalités MIDI attendu dans un DAW, sa spécialisation dans le traitement audio n’en fait pas le logiciel le plus ergonomique pour tout ce qui est de la partie instrument virtuel et composition. Ainsi ce n’est pas le logiciel le plus prisé des musiciens ou des producteurs de musique virtuelle. Il est aussi plus cher que ses concurrents et il faudra acheter la version avancée pour avoir accès à des outils, désormais présent de base dans d’autres DAW, comme notamment le mixage en 5.1 (dit aussi surround).

Cubase / Nuendo

Cubase est un logiciel très complet et de plus en plus reconnu dans le monde professionnel. En effet il a longtemps évolué dans l’ombre de Pro Tools, mais a su le doubler au fil des ans en se montrant extrêmement compétitif. Il propose notamment, par défaut, des fonctions avancés que l’on ne trouvait uniquement dans la version la plus chère de Pro Tools.

Il se décline tout de même en plusieurs versions pour s’adapter au plus grand nombre: la version Cubase Pro qui est la plus avancée et comprend donc toutes les fonctionnalités, est proposée quasiment au même prix que la version standard de Pro Tools, qui elle est limitée en fonctions (environ 582e). La version Cubase Artist pour environ 332e reste très intéressante si vous êtes musicien. Bien qu’elle fasse l’impasse sur certains fonctions utilisées par les professionnels, elle vous permettra de faire vos armes avant d'éventuellement évoluer vers une version plus avancée. La dernière version est Cubase Elements proposée pour 100e qui conviendra aux plus novices mais est à notre sens trop limité pour les utilisateurs avancés.

Une version encore plus avancée que Cubase Pro existe, elle s'appelle Nuendo et est proposée au prix de 1000e. Cette version est spécialisée dans le domaine de la post-production son ainsi que la musique à l’image ou encore le sound design pour le jeu vidéo.

cubase true

Cubase est à notre sens le meilleur rapport qualité / prix pour les professionnels. Aussi bon en édition sonore qu’en midi ou qu’en mixage, il offre un des outils les plus complet et versatile du marché. Se démarquant notamment grâce à son traitement audio hors-ligne non destructif, ses multiples vues de tables de mixage ou encore sa fonction “control room” permettant un réglage de monitoring avancé pour ne citer que ces fonctions.

Logic Pro

Logic pro est un DAW proposé par Apple et donc malheureusement réservé aux utilisateurs Mac . Il a su se professionnaliser de version en version, ce qui en fait désormais un logiciel autant apprécié par les professionnels que par les amateurs. On y retrouve le côté intuitif de la plupart des logiciels Apple ce qui rend son utilisation très agréable.

Il n’existe qu’une seule version du logiciel proposé au prix de 230e, ce qui est très compétitif et pousse de nombreux utilisateurs Mac à ne pas chercher plus loin. Pour les débutants il existe tout de même une version simplifiée appelée Garage Band . Bien que ce dernier soit trop limité pour le monde professionnel, il a l’avantage d’être gratuit et d’être très facile à prendre en main si l’on souhaite s’initier à la MAO.

logic pro

Logic Pro a su se faire une place parmi les plus grands en proposant de nombreuses fonctions avancés que l’on peut retrouver dans Pro Tools ou dans Cubase, cela pour la moitié du prix d’un Cubase Pro par exemple. Il a su également profiter de l’image d’Apple et de la facilité d’utilisation de leurs logiciels et notamment de leur intégration parfaite avec le système d’exploitation. Si vous possédez un ordinateur Mac et cherchez un DAW de qualité professionnelle, nous vous conseillons fortement de donner sa chance à Logic tant il se révèle proche d’un Cubase notamment pour son interface et sa logique d’utilisation.

Bien qu’il soit très fourni, Logic ne va pas aussi loin que Cubase sur certaines fonctions très avancées prisées des ingénieurs du son. Ce qui ne devrait pas gêner pour autant les compositeurs et musiciens surtout au regard du prix.

Reaper

Reaper est un peu l’équivalent de Linux dans le monde de la MAO. Extrêmement personnalisable et modulable, il peut en effrayer plus d’un aux premiers abords. Il s'inscrit dans la même logique d’utilisation que les précédents DAW que nous avons pu voir, avec une vue horizontale de sa timetable. Il se démarquera des autres de part son côté “programmation”, qui si on prend le temps de s’y investir, nous permettras de créer un logiciel sur mesure en fonction de nos besoins.

Il n’existe qu’une seule version du logiciel , proposé au prix de 60e si votre chiffre d’affaire ne dépassent pas les 20 000e par an et 225e pour ceux qui gagnent plus. De ce fait Reaper est sans nul doute le logiciel utilisé par les professionnels le moins cher du marché et permettant d’accéder à toutes les fonctions du logiciel. La seule différence réside dans la licence d’utilisation.

reaper

Reaper est l’outil le plus personnalisable qui soit, ce qui ravira les bricoleurs en informatique. Il est aussi l’un des plus léger lors de son téléchargement et est programmé de façon à se lancer le plus rapidement possible. Il dispose d’une communauté très impliquée permettant d’améliorer encore et toujours son code ou encore de proposer des templates pour le faire ressembler à Pro Tools ou à d’autre DAWs.

Trop complexe d’utilisation de part sa nature versatile, il ne s’est pas encore vraiment imposé comme référence dans le monde professionnel. La plupart des MAOiste cherchant un logiciel prêt à l’emploi et intuitif, il faudra sans doute passer plus de temps pour le maîtriser.

Ableton Live

Ableton Live est un des logiciels les plus utilisés par les compositeurs et producteurs,  notamment ceux qui se destinent à faire de la musique électronique. En effet de nombreux outils sont présent pour facilement mettre en oeuvre ses idées. Cependant ce logiciel se démarque réellement des autres en proposant une vue verticale. Cela vous permettra, si vous possédez un contrôleur, de lancer des séquences à la volée et donc de pouvoir jouer vos morceaux sur scène tout en improvisant au besoin.

Live est proposé en trois versions: une “Intro” à 79e, une “Standard” à 349e et une “Suite” à 599e. Comme c’est malheureusement souvent le cas, la première version est beaucoup trop limitée et nous ne vous la conseillons pas. La version “Standard” est suffisante si vous êtes un utilisateur intermédiaire. Elle comprend la plupart des fonctionnalités du logiciel tout en incluant quelques banques de sons et instruments virtuels. Cependant vu la différence de prix entre la “Standard” et la “Suite” il serait dommage de passer à côté de la version la plus avancée. Cette dernière étant très généreuse en instruments, effets et sons fournis. Elle vous apportera tout les outils nécessaires pour libérer votre créativité et représente une vraie solution ”tout en un”.

ableton live

Live est un logiciel très apprécié pour son ergonomie. Indispensable pour jouer ses morceaux en direct et les faire évoluer, il n’est pas en reste pour tout ce qui concerne la composition plus conventionnelle avec une vue horizontale. C’est même sans aucun doute le logiciel le plus poussé pour faire du sound design et du resampling.

De part sa spécialisation, Live ne sera pas le logiciel le plus intéressant si vous travaillez uniquement en audio ou si vous voulez enregistrer votre groupe de rock par exemple.

FL Studio

Longtemps réservé aux utilisateurs PC, Fruity Loop est désormais disponible également sous Mac. FL Studio est le principal concurrent d’Ableton pour son ergonomie favorisant la créativité musicale avec notamment son fameux “piano roll” spécifique et propose même depuis peu des fonctions pour jouer ses morceaux en live.

FL Studio se décline en quatre versions: la “Fruity” à 89e encore une fois bien trop limitée. La version “Producer” à 189e qui inclut toutes les fonctionnalités, elle vous permettra de vous familiariser avec le logiciel mais sera moins fournie en instruments et plugins que les versions suivantes. La version “Signature” est sans doute celle ayant le meilleur rapport qualité / prix, proposée pour 289e, elle répondra aux besoins de nombreux utilisateurs. Les compositeurs les plus exigeants devront cependant se tourner vers la dernière version “All plug in bundle” qui est la plus complète pour ceux désirant une solution clé en main. Elle est proposée au prix de 788e ce qui est plus cher qu’un Ableton Suite pour des fonctions équivalentes et représentera donc un investissement. Celui ci sera amorti par le fait qu’il suffit d’acheter une version de FL Studio pour avoir accès à vie aux versions suivantes.

fl studio

FL Studio est comme Live un des logiciels les plus privilégiés pour composer et rapidement concrétiser ses idées. Que ce soit pour le sampling ou l’écriture midi, tout est fait pour rapidement aboutir à un résultat. Historiquement ce fut d’ailleurs l’outil le plus utilisé par les beatmakers pour le hip-hop. Son indéniable avantage réside dans l’achat unique qui vous permettra d’obtenir gratuitement les versions suivantes.

Malgré son ergonomie particulière pour la composition, certaines fonctions peuvent être moins intuitives que sur d’autres DAW et nécessitent un temps de familiarisation plus long avec l’interface.

Reason

Reason est l’ovni de la sélection. En effet ce logiciel sera particulièrement adapté aux nostalgiques de l’époque “hardware”. Sa spécificité est de présenter les instruments et les effets comme des machines réelles, un peu dans l’esprit d’un synthétiseur modulaire.

Il se décline en trois versions : une “Intro” à 79e, assez limitée en instruments, celle ci aura tout de même le bénéfice de proposer toutes les fonctionnalités du logiciel ce qui est rare pour une version entrée de gamme. Par contre elle sera limité au nombre de 16 pistes. La version “Standard” proposé à 349e est plutôt bien fournie et ne seras pas limité en terme de pistes. Cependant comme chez la concurrence, la version “Suite” à 549e et comprenant toutes les extensions se révélera être la plus intéressante. En effet il y a quasiment le double d’instruments et de sons fournis. Les utilisateurs qui choisissent Reason le font essentiellement pour ces instruments signatures, il serait donc dommage de passer à côté pour un investissement n’étant pas excessif au regard de la quantité proposée.

reason

Reason a une interface vraiment particulière qui ravira les musiciens cherchant à retrouver cette esprit “analogique” tout en ayant le confort du numérique. Contrairement à ses précédentes versions, le logiciel est maintenant ouvert et permettra d’utiliser des instruments et effets extérieurs à ceux fournis. Le dernier avantage est que Reason est un des seuls DAWs qui peut être utilisé sous forme de plugin, c’est à dire que l’on peut très bien se servir des instruments particuliers de Reason dans un autre DAW et du coup de bénéficier du meilleur des deux mondes. 

Sa spécialisation fait que Reason a du mal à être considéré comme un DAW à part entière. C’est d’ailleurs sûrement pourquoi il propose une version plugin intégrable à d’autres DAWs.

Pour conclure

Nous espérons que ce comparatif vous aidera à vous orienter vers le logiciel correspondant le plus à vos besoins. Avant d’acheter nous vous conseillons d’essayer les versions démo qui vous permettront de vous faire une idée de chaque interface ainsi que de l’ergonomie de chaque logiciel.

Pour finir voici une synthèse subjective du logiciel que vous devriez choisir en fonction de votre profil.

Si vous recherchez un DAW classique

À part si vous vous destinez à être ingénieur du son et que vous vous préparez à travailler dans des studios d’enregistrement, Pro Tools ne sera certainement pas votre premier choix.

Si vous avez le luxe d’avoir un peu de budget, orientez-vous directement vers Cubase qui est une valeur sûre aussi bien pour les ingénieurs du son que pour les musiciens cherchant à s’auto-produire.

Si vous êtes sous Mac et que vous avez un budget limité Logic fera une très bonne alternative à Cubase.

Si votre budget est vraiment très limité, que la bidouille informatique ne vous fait pas peur voir qu’au contraire vous avez la philosophie libertaire d’un utilisateur de Linux, Reaper vous ira comme un gant.

Si vous recherchez un DAW spécialisé dans la composition

Si vous cherchez à composer en studio, il sera très difficile de vous orienter entre Ableton Live et FL Studio tant les deux logiciels se font concurrence sur le plan des instruments fournis et des outils ergonomiques proposés. Nous vous conseillons donc d’essayer les deux.

Si par contre vous vous destinez à faire de la musique sur scène alors Ableton sera sans doute plus intéressant car historiquement ce sont les premiers à avoir popularisé ce mode de fonctionnement.

Si vous ne cherchez pas particulièrement une solution tout en un, Reason peut être très intéressant pour ses instruments et sa philosophie à part. Cependant bien que certains utilisateurs se suffisent à Reason, il vous faudra sûrement passer par un autre DAW pour finaliser le mixage et le mastering de vos morceaux.

La Rédaction Clubic

Témoin de la révolution numérique des 20 dernières années, Clubic propose une couverture quotidienne et exhaustive de l’actualité des nouvelles technologies. La marque fédère une communauté d’experts...

Lire d'autres articles

Témoin de la révolution numérique des 20 dernières années, Clubic propose une couverture quotidienne et exhaustive de l’actualité des nouvelles technologies. La marque fédère une communauté d’experts indépendants et d’amateurs qui partagent leur passion de l'information Tech.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
47
30
stratos
Cakewalk qui a été repris par bandlab, il est maintenant gratuit avant 300$, plus ergonomique que reaper (qui est tres bien notamment la gestion du core audio, mais l’ergonomie n’est pas top, il faut aimer mettre les mains dans le soft)<br /> reason a l’abandon.<br /> logic bon soft avec un bon pack de depart.<br /> Pour linux alternative a ableton il y a bitwig.<br /> ableton ou FL tres bien pour beatmaker etc…<br /> Protools reste en place grâce à son systeme HDX, et des années d’utilisation par des ingé et une intégration soft/hard.Mais perds petit à petit du terrain<br /> De toutes manières si le but est de faire du pro il faudra passer a la caisse en instruments ou en effets
icejedi
Personne pour parler de LMMS qui est 100% gratuit et tout à fait acceptable dans biens des utilisations ?
jvachez
Cubase est clairement la référence puisqu’il était déjà là sur Atari ST !
stratos
LMMS, comment dire, c’est à la ramasse même pour faire quelque chose pour se faire plaisir.<br /> Reaper, il y a une version gratuite autant le prendre, et il y a des beta stable pour linux. si on est sur windows cakewalk, ou la version gratuite de presonus (mais pas mal limité)<br /> il y a presonus qui commence a prendre pas mal a cubasse ou protools.
lgab3
c’est vrai, et ça nous rajeunit pas…
tux.le.vrai
Sympa,<br /> c’est pas souvent que l’on parle de MAO par ici.<br /> Les prix pratiqués réservent ses soft aux pro, semi pro ou passionnés.<br /> On peut faire beaucoup de chose sans bourse délier, avec les logiciels libres, en particulier sous linux. (moi je suis sous la plus francophone des distributions : Mageia)<br /> Je me permets de citer l’excellent site :<br /> https://linuxmao.org/Accueil
Styxou
Je croyais que l’alternative gratuite c’était Ardour.
Trantor
Pour moi : Acoustica Mixcraft.<br /> Acoustica<br /> Mixcraft 9 Recording Studio multitrack recording software.<br /> The Easiest Music Recording Software For Musicians. Stay In The Creative Zone.<br />
JohnnyG
L’avantage et l’inconvénient de Reaper c’est que tout est configurable, mais il faut reconnaître que depuis la version 4, elle est largement utilisable en l’état. Et il y a une forte communauté autour du projet, que ça soit en français ou en anglais. De nombreux tuto par Reno the straw sur youtube et le forum de l’appli.<br /> Ensuite DAW est un sigle anglais le terme a employer en français est STAN pour Station de Travail Audio Numérique.
nirgal76
J’utilise Cakewalk by Bandlab (sous win10 x64 et une interface audio Roland Octacapture). Pour le prix (gratos), y’a tout ce qu’il faut, pas de limitation comme les versions gratuites de ses concurrents payants.<br /> Et j’utilise les cakewalk depuis 20 ans. je n’ai pas envie d’en réapprendre un autre (pour l’usage amateur que j’en ai). Je préfère dédier mon temps à la création.<br /> Peu importe celui que l’on utilise (la qualité final est très peu différente), faut juste bien le connaitre et avoir acquis un minimum de connaissance pour faire les choses bien.
nirgal76
Ardour n’est pas gratuit (ou alors faut te taper la compilation des sources qui elles sont dispo)<br /> J’ai fais des essai de MAO sous linux, mais je n’ai jamais réussi à avoir un truc stable.<br /> Et j’ai du matos dont les drivers linux ne sont pas supporté par le constructeur et minimaliste pour ceux dispo dans les distrib. Donc Windows.
Blues_Blanche
Excellent article.<br /> On ne dit pas plutôt une DAW que un DAW ? (une station pour un logiciel…)<br /> En tous cas, on dit une STAN <br /> Pour le choix, à part le budget, il faut bien regarder ce qu’on veut en faire : enregistrements audios (chant, guitare sèche, groupe…), instruments virtuels en midi (pianos, batterie, synthés…), effets (simulation ampli guitare électrique, délais, réverbération ou «&nbsp;bidouillages audio&nbsp;»…). Selon le style musical il sera plus évident de travailler avec l’une des STAN. Ceux qui veulent mixer seront moins à l’aise sur Live (pourtant le logiciel le plus vendu) que sur ProTools ou Cubase. Par contre pour faire de la création électro, Live ou Fruity sont tout indiqués. Beaucoup de pro utilisent 2 soft selon ce qu’ils font. Mais pour un amateur, c’est déjà difficile d’en maîtriser un correctement.<br /> Cakewalk qui est maintenant gratuit est une super affaire pour débuter. Il propose régulièrement des nouveautés et est de niveau pro.
Ch4rOon
J’ai adoré cubase/ reason/FL il y a 15 ans, mais ils sont trop orientés vers l’electro en général, et mon fil rouge depuis 35 ans c’est le métal.<br /> Alors maintenant c’est Cakewalk pour moi, gratuit et très complet, bonne prise en main, gère les VST et les instruments parfaitement ( même ma vieille ZOOM G2NU en mode asio).<br /> Dans une optique de création / enregistrement / édition / mastering / postprocess de morceaux à partir de vrais instruments ( guitare basse batterie par exemple pour des potes qui veulent créer leur groupe et réaliser leur 1ere démo / 1er album) il est top.
chaton51
Sur cubase depuis Atari ST, le falcon030 (superbe machine a l’epoque pour ca) et sur pc encore maintenant avec le 10.5 pro. j’ai tjs adoré cubase.
robert_groslezard
Perso, j’utilise Reaper dont l’ergonomie est certes perfectible mais le rapport prix/fonctionnalités + le fait de pouvoir l’installer sur plusieurs PC avec une seule licence, c’est quand même pas mal ! (j’ai une machine pour l’enregistrement et une autre pour le mix + VSTi -&gt; clavier/batterie électronique). Ce qui coute le plus cher de toute façon, ce sont les plugins (comme dit Pierre plus haut).<br /> Un petit lien vers un site très bien fait pour ceux que ça intéresse :<br /> https://www.projethomestudio.fr/blog/
robert_groslezard
Faire du daisychain de carte son USB sous linux est assez galère en effet…
jason91
Fl studio 20 est le meilleur logiciel. Je l’utilise depuis 15 ans. On peut tout faire. Composer mixage
xylf
Ardour est gratuit, et dans bien des distributions il s’installe sans compilation. Testé sous Arch, aujourd’hui adopté sous fedora
PaowZ
En DAW, j’ai jamais lâché Samplitude…
nirgal76
ah par les distrib, ok.<br /> j’allais sur leur site et faisais download et là, y’a que des options payantes, linux ou windows. bon, toutes façons, linux et MAO, comme j’ai dis plus haut, pour mon cas, ça ne va pas. Et cakewalk est très bien et gratuit, et je préfère bosser sous Windows.
xylf
J’ai eu plus de chance avec ma fastrack pro. Jack et un peu usine à gaz face l’asio sous windows. J’ai pas mal galéré avec le midi. Mais finalement j’ai trouvé et ça marche plutôt bien. Mais avant j’étais dans le même cas que toi avant ça. Obliger de passer par windows.
Grebz
Cakewalk by Bandlab : totalement gratuit, très bon logiciel.<br /> De toute façon, il n’y a pas vraiment de mauvaise STAN à l’heure actuelle (du moins parmi les plus connues), elles permettent toutes d’arriver aux mêmes résultats, et toutes ont leurs points forts et leurs points faibles. Certaines sont plus douées en audio, d’autres en MIDI, et puis surtout, elles ont toutes des interfaces et des ergonomies différentes, il faut donc prendre le temps de les essayer si possible, pour choisir celle qui vous convient le mieux, celle avec laquelle vous vous sentez le plus à l’aise.
Sodium
Gros oubli de Studio One qui a commencé depuis quelques années à faire de l’ombre à la concurrence grâce à son ergonomie.<br /> Sinon Ardour et autres softs open source, oublions, ils sont à la ramasse. Reaper est payant mais sans limite d’utilisation en mode trial, il y a largement le temps de l’essayer pour vérifier que l’on est prêt à investir les misérables 60€ (à peu près j’ai la flemme de vérifier) pour ne plus avoir le message incitant à l’acheter.
xylf
Ardour a la ramasse? J’en ai pas l’impression. A mon niveau (amateur) que j’utilise ardour Reaper ou autre, ce premier ne m’a jamais bridé ou apporter un résultat moindre face a la concurrence. Des avis, sur ardour par de gros utilisateur seraient bienvenue
glycocalix
Ardour fonctionne du windows aussi.<br /> Je l’utilise sur mac j’adore
nirgal76
Studio one, j’aimais bien mais c’est niveau VST qu’il craint, pas de support avant la version pro, à part acheter un addon.
nirgal76
Ouais mais sur Windows ardour, faut acheter ou compiler soi même c’est bien ça ?
Sodium
La plupart des STAN en version non pro ont des limitations bloquantes. Si vous avez besoin d’une STAN pas cher, prenez Reaper plutôt qu’une version element/artist/limitée d’une autre plus onéreuse.
Sodium
Ardour est une daube niveau interface, n’a pas de support du standard VST3 et son éditeur midi est catastrophique. Ce qui est pénible avec le domaine de l’open-source, c’est que le premier critère de choix d’une app devient qu’elle soit open source et pas de qualité. Entre n’importe quelle STAN open source et Reaper il n’y a pas photo.
nirgal76
Bah, comme je disais plus, haut, à pas cher, j’ai trouvé mon bonheur, cakewalk, il me va bien et je le connais bien.
stratos
presonus vient de régler ca, du moins pour la version premier prix «&nbsp;artist&nbsp;», c’était une grosse limitation de pas pouvoir utiliser les vst ou payer un addon a 100.<br /> Au final l’artist devient intéressante.<br /> Mais dans l’audio il faut toujours attendre le blackfriday pour acheter un soft , souvent -50 voir plus
nirgal76
Merci pour l’info sur les VST, je l’avais loupé celle-ci
JohnnyG
Audiofanzine est un bon site de musique avec un forum assez actif et vous pourrez prendre des informations sur comment ça se passe.
raymondp
Ce qui est pénible avec le domaine de l’open-source, c’est que le premier critère de choix d’une app devient qu’elle soit open source<br /> Ce n’est pas faux. Alors qu’en fait fait c’est l’usage qu’on en a qui devrait être le plus important, si on est prêt à payer le prix du logiciel<br /> Cela étant, l’open source a des avantages pratiques : ne pas avoir à s’embêter avec des clés de licence ou ce genre de choses, quand on est obligé de réinstaller le bidule, et la durée de vie. Un logiciel open source, dés lors qu’il est assez populaire, continuera d’être maintenu par la communauté, alors qu’un logiciel propriétaire, s’il est abandonné par l’éditeur, est mort. J’utilise des logiciels open source abandonnés par le développeur principal depuis plus de 10 ans, qui sont toujours maintenus, entre autres : logitech media server (abandonné par logitech), gcstar (gestionnaire de collections), pdftk (devenu qpdf), etc
Sodium
Reaper ça coûte 60€… ou rien du tout vu que l’essai n’est pas limité dans le temps, il faut juste patienter quelques secondes à l’ouverture.<br /> L’open source c’est très bien dans le domaine du développement, mais très rarement lorsque l’on parle d’interfaces utilisateurs. Pourquoi ? Parce que l’open source ne fait pas partie de l’univers des graphistes et designers. Dans la MAO non plus. Il n’y a donc tout simplement pas de ressources dispo pour travailler sur ces aspects pourtant essentiels d’un logiciel, c’est pourquoi Ardour a le design et la convivialité et l’intuitivité d’une centrale nucléaire ukrainienne.
jfrazzetta
Luna est le top en MAO, il faut un peu de matos, carte son Apollo de Universal Audio par exemple et quelques addons de folies et vous avez le best of the best…
chaton51
Fl Studio n’est pas LE meilleur logiciel et loin s’en faut. et de toute facon il n’y a pas DE meilleur logiciel. Si votre «&nbsp;workflow&nbsp;» comme on dit est meilleur avec Reaper, ou FL, ou Cubase ou un autre, et bien utilisez celui qui vous inspire le plus et vous facilite la vie… apres il est clair que certains sont quand meme au dessus du lot pour le mixage et le mastering, et c’est facile à voir, quand un truc est plus cher, c’est pas pour rien.
lightness
Presonus StudioOne tout simplement excellent et se démarque bien de fl studio ou ableton : prise en main rapide, moins de temps sur le mixage, plus de temps à composer, qu’à ranger ou paramétrer
nirgal76
Peut importe celui qu’on utilise, l’important est de le maitriser (et de connaitre les techniques du son), pour ensuite passer son temps à la création au lieu de chercher comment faire tel ou tel truc sur son soft parcequ’on change tout le temps. On peu têtre efficace sur n’importe lequel pourvu qu’on y investisse du temps.<br /> La qualité au final sera peu différente d’un soft à l’autre. C’est l’utilisateur et SURTOUT le musicien qui fait le son, pas le logiciel.
Ayetek
Et pour la simplicité de la courbe d’apprentissage pour un néophyte, quel est le meilleur ?<br /> D’ailleurs , dans cette perspective, n’oublions pas :<br /> "“Le fondement de la théorie c’est la pratique. ”<br /> Mao
ar-s
Je suis fan de FL Studio pour ma part.
os2
1+ pour ardour
os2
il y a https://www.bitwig.com/ qui est pas trop cher en 16 track… et multiplate-forme<br /> sinon différent plugin sous linux: https://www.youtube.com/watch?v=WS-gqcJgkoQ
panta
J’ai utilisé pendant longtemps un atari falcon full scsi avec cubase , puis reason et un peu FL essai sur de la psytrance goa et d’autres softs<br /> pour de la recherche sonore aujourd’hui je me dirigerai plutôt entièrement sur du hard, plus fun , plus onéreux aussi<br /> voire une machine android pour maquetter dans le temps entre une pause peinture qui sait<br /> une passion qui m’a coûté beaucoup , toujours insatisfait
tux.le.vrai
Pas de logiciels libres d’évoqués ?<br /> Alors qu’ils permettent une solution 100% gratuite !<br /> il suffit d’aller sur le site de référence<br /> http://linuxmao.org/Accueil<br /> télécharger une distribution (par exemple celle avec une communauté francophone dynamique :<br /> https://distrowatch.com/table.php?distribution=mageia<br /> et c’est parti, pour Ardour, LMMS, Hydrogen, et de bonnes banques de son pour un résultat parfait.<br /> hormis l’aspect logiciel, un clavier maitre est un plus.
panta
c 'est bien linux gratuit et donc non vendable , un aventage<br /> j’ai eu des surprises avec une carte audio interne hoontech dsp 24 value incompatible suze linux à l’époque
panta
je pense à la version 5 de cubase qui est exellentissime de stabilité avec win7 , d’ailleurs beaucoup de zicos n’utilisent pas toujours de récent matos pour les compatibilités systèmes et périf audio pro<br /> cubase très apprécié aux usa en ce moment , à une certaine époque steinberg était au fond du trou , bonne réaction des allemeands<br /> pour la scène ableton un très bon soft<br /> acid pour les boucles<br /> pour l éléctronica logic , pas facile à prendre en main ,mais des possibilités explosives et créatives interface un peu comme pro tools mais beaucoup moins cher<br /> je pense qu’il faut être coacher en duo pour prendre en main un soft MAO ,tout seul cela peut être contre productif jusqu’au dégoût total vu les sommes d argent investies et les désillusions
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page