7 logiciels pour vous lancer dans la MAO

16 août 2020 à 18h00
41

Depuis l’avènement de l’informatique, les logiciels de composition, d’édition sonore et de mixage fleurissent et se livrent une concurrence acharnée. Également appelé DAW (Digital Audio Workstation), ils sont maintenant largement accessibles au plus grand nombre. Que ce soit pour les débutants, les utilisateurs avancés ou encore les professionnels.

De part leur nature numérique, ces différents outils ont réussi à se faire une place de choix dans l’industrie musicale et cinématographique. En effet à une époque désormais révolue, il fallait investir des sommes considérables dans du matériel physique pour accéder à cet univers. 

Il suffit désormais de disposer d’un ordinateur pour pouvoir profiter des instruments virtuels, des effets de traitement ou encore d'une table de mixage virtuelle. Le tout réunis dans ces DAW prêts à l’emploi.

Mais alors quelles sont les différences entre ces logiciels et surtout lequel choisir ? Chacun ayant sa propre philosophie et ses propres spécificités, il peut être difficile de s’y retrouver. Même les utilisateurs les plus avancés ont souvent été obligés d’en tester plusieurs avant de fixer leur choix sur celui qui convient à leurs besoins.

Dans ce comparatif nous allons vous aider à y voir plus clair ! Nous vous proposons une sélection des sept logiciels les plus utilisés par les professionnels. Les quatre premiers seront aussi bien utilisés par les ingénieurs du son que par les musiciens, là où les trois derniers seront uniquement utilisés par les musiciens pour leurs fonctions plus créatives mais moins poussées concernant le mixage / mastering.

Pro Tools

Il est désormais possible de se servir de ce logiciel avec n’importe quelle carte son, ce qui n’a pas toujours été le cas. Il est également possible de louer le logiciel au mois, ce qui permet de se faire une idée avant d’investir. Comptez environ à la location 34e/mois (ou 600e à l’achat) pour la version standard et 90e/mois (ou à l’achat 2590e) pour la version avancé. Pour les plus petits budgets, il existe également une version gratuite appelé “Pro Tools first” afin de se faire une idée de l’ergonomie, bien que cette version soit extrêmement limitée.

Pro Tools est sans nul doute le DAW historique. Considéré comme un standard de l'industrie, il fait encore aujourd’hui partie des outils indispensable pour les professionnels de la musique ou du cinéma. Longtemps inaccessible pour les amateurs ou encore les débutants, la compagnie poussée par la concurrence a su évoluer et s’adapter.

Pro Tools est incontestablement le logiciel le plus agréable concernant l’édition de fichier audio. En effet sa timetable ainsi que ses outils d’édition le démarque des autres logiciels. Il est donc à favoriser si vous souhaitez faire de l’enregistrement ainsi que de l’édition de prises audio. Il est également très utile concernant la partie mixage / mastering ce qui fait qu’il reste un des premiers choix des ingénieurs du son.


Bien qu’il comprend toutes les fonctionnalités MIDI attendu dans un DAW, sa spécialisation dans le traitement audio n’en fait pas le logiciel le plus ergonomique pour tout ce qui est de la partie instrument virtuel et composition. Ainsi ce n’est pas le logiciel le plus prisé des musiciens ou des producteurs de musique virtuelle. Il est aussi plus cher que ses concurrents et il faudra acheter la version avancée pour avoir accès à des outils, désormais présent de base dans d’autres DAW, comme notamment le mixage en 5.1 (dit aussi surround).

Cubase / Nuendo

Cubase est un logiciel très complet et de plus en plus reconnu dans le monde professionnel. En effet il a longtemps évolué dans l’ombre de Pro Tools, mais a su le doubler au fil des ans en se montrant extrêmement compétitif. Il propose notamment, par défaut, des fonctions avancés que l’on ne trouvait uniquement dans la version la plus chère de Pro Tools.

Il se décline tout de même en plusieurs versions pour s’adapter au plus grand nombre: la version Cubase Pro qui est la plus avancée et comprend donc toutes les fonctionnalités, est proposée quasiment au même prix que la version standard de Pro Tools, qui elle est limitée en fonctions (environ 582e). La version Cubase Artist pour environ 332e reste très intéressante si vous êtes musicien. Bien qu’elle fasse l’impasse sur certains fonctions utilisées par les professionnels, elle vous permettra de faire vos armes avant d'éventuellement évoluer vers une version plus avancée. La dernière version est Cubase Elements proposée pour 100e qui conviendra aux plus novices mais est à notre sens trop limité pour les utilisateurs avancés.

Une version encore plus avancée que Cubase Pro existe, elle s'appelle Nuendo et est proposée au prix de 1000e. Cette version est spécialisée dans le domaine de la post-production son ainsi que la musique à l’image ou encore le sound design pour le jeu vidéo.

Cubase est à notre sens le meilleur rapport qualité / prix pour les professionnels. Aussi bon en édition sonore qu’en midi ou qu’en mixage, il offre un des outils les plus complet et versatile du marché. Se démarquant notamment grâce à son traitement audio hors-ligne non destructif, ses multiples vues de tables de mixage ou encore sa fonction “control room” permettant un réglage de monitoring avancé pour ne citer que ces fonctions.

Logic Pro

Logic pro est un DAW proposé par Apple et donc malheureusement réservé aux utilisateurs Mac. Il a su se professionnaliser de version en version, ce qui en fait désormais un logiciel autant apprécié par les professionnels que par les amateurs. On y retrouve le côté intuitif de la plupart des logiciels Apple ce qui rend son utilisation très agréable.

Il n’existe qu’une seule version du logiciel proposé au prix de 230e, ce qui est très compétitif et pousse de nombreux utilisateurs Mac à ne pas chercher plus loin. Pour les débutants il existe tout de même une version simplifiée appelée Garage Band. Bien que ce dernier soit trop limité pour le monde professionnel, il a l’avantage d’être gratuit et d’être très facile à prendre en main si l’on souhaite s’initier à la MAO.

Logic Pro a su se faire une place parmi les plus grands en proposant de nombreuses fonctions avancés que l’on peut retrouver dans Pro Tools ou dans Cubase, cela pour la moitié du prix d’un Cubase Pro par exemple. Il a su également profiter de l’image d’Apple et de la facilité d’utilisation de leurs logiciels et notamment de leur intégration parfaite avec le système d’exploitation. Si vous possédez un ordinateur Mac et cherchez un DAW de qualité professionnelle, nous vous conseillons fortement de donner sa chance à Logic tant il se révèle proche d’un Cubase notamment pour son interface et sa logique d’utilisation.

Bien qu’il soit très fourni, Logic ne va pas aussi loin que Cubase sur certaines fonctions très avancées prisées des ingénieurs du son. Ce qui ne devrait pas gêner pour autant les compositeurs et musiciens surtout au regard du prix.

Reaper

Reaper est un peu l’équivalent de Linux dans le monde de la MAO. Extrêmement personnalisable et modulable, il peut en effrayer plus d’un aux premiers abords. Il s'inscrit dans la même logique d’utilisation que les précédents DAW que nous avons pu voir, avec une vue horizontale de sa timetable. Il se démarquera des autres de part son côté “programmation”, qui si on prend le temps de s’y investir, nous permettras de créer un logiciel sur mesure en fonction de nos besoins.

Il n’existe qu’une seule version du logiciel , proposé au prix de 60e si votre chiffre d’affaire ne dépassent pas les 20 000e par an et 225e pour ceux qui gagnent plus. De ce fait Reaper est sans nul doute le logiciel utilisé par les professionnels le moins cher du marché et permettant d’accéder à toutes les fonctions du logiciel. La seule différence réside dans la licence d’utilisation.

Reaper est l’outil le plus personnalisable qui soit, ce qui ravira les bricoleurs en informatique. Il est aussi l’un des plus léger lors de son téléchargement et est programmé de façon à se lancer le plus rapidement possible. Il dispose d’une communauté très impliquée permettant d’améliorer encore et toujours son code ou encore de proposer des templates pour le faire ressembler à Pro Tools ou à d’autre DAWs.

Trop complexe d’utilisation de part sa nature versatile, il ne s’est pas encore vraiment imposé comme référence dans le monde professionnel. La plupart des MAOiste cherchant un logiciel prêt à l’emploi et intuitif, il faudra sans doute passer plus de temps pour le maîtriser.

Ableton Live

Ableton Live est un des logiciels les plus utilisés par les compositeurs et producteurs,  notamment ceux qui se destinent à faire de la musique électronique. En effet de nombreux outils sont présent pour facilement mettre en oeuvre ses idées. Cependant ce logiciel se démarque réellement des autres en proposant une vue verticale. Cela vous permettra, si vous possédez un contrôleur, de lancer des séquences à la volée et donc de pouvoir jouer vos morceaux sur scène tout en improvisant au besoin.

Live est proposé en trois versions: une “Intro” à 79e, une “Standard” à 349e et une “Suite” à 599e. Comme c’est malheureusement souvent le cas, la première version est beaucoup trop limitée et nous ne vous la conseillons pas. La version “Standard” est suffisante si vous êtes un utilisateur intermédiaire. Elle comprend la plupart des fonctionnalités du logiciel tout en incluant quelques banques de sons et instruments virtuels. Cependant vu la différence de prix entre la “Standard” et la “Suite” il serait dommage de passer à côté de la version la plus avancée. Cette dernière étant très généreuse en instruments, effets et sons fournis. Elle vous apportera tout les outils nécessaires pour libérer votre créativité et représente une vraie solution ”tout en un”.

Live est un logiciel très apprécié pour son ergonomie. Indispensable pour jouer ses morceaux en direct et les faire évoluer, il n’est pas en reste pour tout ce qui concerne la composition plus conventionnelle avec une vue horizontale. C’est même sans aucun doute le logiciel le plus poussé pour faire du sound design et du resampling.

De part sa spécialisation, Live ne sera pas le logiciel le plus intéressant si vous travaillez uniquement en audio ou si vous voulez enregistrer votre groupe de rock par exemple.

FL Studio

Longtemps réservé aux utilisateurs PC, Fruity Loop est désormais disponible également sous Mac. FL Studio est le principal concurrent d’Ableton pour son ergonomie favorisant la créativité musicale avec notamment son fameux “piano roll” spécifique et propose même depuis peu des fonctions pour jouer ses morceaux en live.

FL Studio se décline en quatre versions: la “Fruity” à 89e encore une fois bien trop limitée. La version “Producer” à 189e qui inclut toutes les fonctionnalités, elle vous permettra de vous familiariser avec le logiciel mais sera moins fournie en instruments et plugins que les versions suivantes. La version “Signature” est sans doute celle ayant le meilleur rapport qualité / prix, proposée pour 289e, elle répondra aux besoins de nombreux utilisateurs. Les compositeurs les plus exigeants devront cependant se tourner vers la dernière version “All plug in bundle” qui est la plus complète pour ceux désirant une solution clé en main. Elle est proposée au prix de 788e ce qui est plus cher qu’un Ableton Suite pour des fonctions équivalentes et représentera donc un investissement. Celui ci sera amorti par le fait qu’il suffit d’acheter une version de FL Studio pour avoir accès à vie aux versions suivantes.

FL Studio est comme Live un des logiciels les plus privilégiés pour composer et rapidement concrétiser ses idées. Que ce soit pour le sampling ou l’écriture midi, tout est fait pour rapidement aboutir à un résultat. Historiquement ce fut d’ailleurs l’outil le plus utilisé par les beatmakers pour le hip-hop. Son indéniable avantage réside dans l’achat unique qui vous permettra d’obtenir gratuitement les versions suivantes.

Malgré son ergonomie particulière pour la composition, certaines fonctions peuvent être moins intuitives que sur d’autres DAW et nécessitent un temps de familiarisation plus long avec l’interface.

Reason

Reason est l’ovni de la sélection. En effet ce logiciel sera particulièrement adapté aux nostalgiques de l’époque “hardware”. Sa spécificité est de présenter les instruments et les effets comme des machines réelles, un peu dans l’esprit d’un synthétiseur modulaire.

Il se décline en trois versions: une “Intro” à 79e, assez limitée en instruments, celle ci aura tout de même le bénéfice de proposer toutes les fonctionnalités du logiciel ce qui est rare pour une version entrée de gamme. Par contre elle sera limité au nombre de 16 pistes. La version “Standard” proposé à 349e est plutôt bien fournie et ne seras pas limité en terme de pistes. Cependant comme chez la concurrence, la version “Suite” à 549e et comprenant toutes les extensions se révélera être la plus intéressante. En effet il y a quasiment le double d’instruments et de sons fournis. Les utilisateurs qui choisissent Reason le font essentiellement pour ces instruments signatures, il serait donc dommage de passer à côté pour un investissement n’étant pas excessif au regard de la quantité proposée.

Reason a une interface vraiment particulière qui ravira les musiciens cherchant à retrouver cette esprit “analogique” tout en ayant le confort du numérique. Contrairement à ses précédentes versions, le logiciel est maintenant ouvert et permettra d’utiliser des instruments et effets extérieurs à ceux fournis. Le dernier avantage est que Reason est un des seuls DAWs qui peut être utilisé sous forme de plugin, c’est à dire que l’on peut très bien se servir des instruments particuliers de Reason dans un autre DAW et du coup de bénéficier du meilleur des deux mondes. 

Sa spécialisation fait que Reason a du mal à être considéré comme un DAW à part entière. C’est d’ailleurs sûrement pourquoi il propose une version plugin intégrable à d’autres DAWs.

Pour conclure

Nous espérons que ce comparatif vous aidera à vous orienter vers le logiciel correspondant le plus à vos besoins. Avant d’acheter nous vous conseillons d’essayer les versions démo qui vous permettront de vous faire une idée de chaque interface ainsi que de l’ergonomie de chaque logiciel.

Pour finir voici une synthèse subjective du logiciel que vous devriez choisir en fonction de votre profil.

Si vous recherchez un DAW classique

À part si vous vous destinez à être ingénieur du son et que vous vous préparez à travailler dans des studios d’enregistrement, Pro Tools ne sera certainement pas votre premier choix.

Si vous avez le luxe d’avoir un peu de budget, orientez-vous directement vers Cubase qui est une valeur sûre aussi bien pour les ingénieurs du son que pour les musiciens cherchant à s’auto-produire.

Si vous êtes sous Mac et que vous avez un budget limité Logic fera une très bonne alternative à Cubase.

Si votre budget est vraiment très limité, que la bidouille informatique ne vous fait pas peur voir qu’au contraire vous avez la philosophie libertaire d’un utilisateur de Linux, Reaper vous ira comme un gant.

Si vous recherchez un DAW spécialisé dans la composition

Si vous cherchez à composer en studio, il sera très difficile de vous orienter entre Ableton Live et FL Studio tant les deux logiciels se font concurrence sur le plan des instruments fournis et des outils ergonomiques proposés. Nous vous conseillons donc d’essayer les deux.

Si par contre vous vous destinez à faire de la musique sur scène alors Ableton sera sans doute plus intéressant car historiquement ce sont les premiers à avoir popularisé ce mode de fonctionnement.

Si vous ne cherchez pas particulièrement une solution tout en un, Reason peut être très intéressant pour ses instruments et sa philosophie à part. Cependant bien que certains utilisateurs se suffisent à Reason, il vous faudra sûrement passer par un autre DAW pour finaliser le mixage et le mastering de vos morceaux.

Modifié le 15/09/2020 à 16h51
41
28
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
scroll top