Audacity racheté ? Vive Tenacity, son fork toujours libre

03 novembre 2021 à 10h47
21
Tenacity © Tenacity
© Tenacity

Le logiciel d’enregistrement audionumérique Audacity a été racheté en mai dernier. En revanche, un fork est en ligne. 

Développé et lancé le 28 mai 2000, Audacity est un outil à destination des musiciens et des créateurs de podcasts permettant d’enregistrer et d’éditer de l’audio. Disponible sous Windows, macOS et Linux, le logiciel était alors intégralement gratuit et distribué en licence libre. Il y a quelques mois de cela, MuseScore annonçait son rachat, ce qui a eu l’effet d’une bombe dans le milieu de l’audio, et notamment pour les individus attachés aux valeurs de l’open source.

Pour les nostalgiques d’Audacity, voici Tenacity !

Bonne nouvelle pour les aficionados du logiciel Audacity. Malgré le rachat de celui-ci par l’entreprise Muse group, qui possède également le logiciel de notation musicale MuseScore , un fork du logiciel pionnier dans le domaine de l’enregistrement audionumérique est toujours disponible sous licence libre. Pour rappel, un fork désigne un nouveau logiciel ayant été créé à partir du code du logiciel original. 

Dans le cas d’Audacity, le fork disponible répond au doux nom de Tenacity et est disponible à cette adresse

Source : Twitter

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
18
benben99
Cette histoire d’Audacity donne une leçon à tout ceux qui pensent que les logiciels libres sont gratuits et libre. En fait, le développement est souvent guidé par une organisation ou par des intérêts plutôt que par la communauté.
manycalavera
Ha j’attendais que ça car à payer je préfère Goldwave à Audacity.
Vanilla
Je ne comprend pas comment on peut acheter un logiciel libre et gratuit. Les version se basant sur ce code source ne sont ils pas sensés être libre et gratuit aussi ?? Alors quel intérêt de payer des sommes folles pour son acquisition par une société ??
norwy
En quoi ce fork est-il « protégé » du desting de son original ?
Phoenamandre
Euh<br /> Alors audacity a été racheté, oui, mais d’où il n’est plus libre ?
tfpsly
benben99:<br /> Cette histoire d’Audacity donne une leçon à tout ceux qui pensent que les logiciels libres sont gratuits et libre. En fait, le développement est souvent guidé par une organisation ou par des intérêts plutôt que par la communauté.<br /> Cette histoire démontre au contraire que la communauté garde le contrôle de son logiciel libre, le forkant au besoin.<br /> norwy:<br /> En quoi ce fork est-il « protégé » du desting de son original ?<br /> Pas de boite contrôlant le nom ou le développement de Tenacity.<br /> Vanilla:<br /> Je ne comprend pas comment on peut acheter un logiciel libre et gratuit.<br /> Ça dépend de la licence utilisée. Dans le cas d’Audacity, le code est sous licence GPL et est toujours disponible sur GitHub.<br /> In April 2021, it was announced that Muse Group (owners of MuseScore and Ultimate Guitar) would acquire the Audacity trademark and continue to develop the application, which remains free and open source.<br /> Apparemment les développeurs orignaux avaient déposé les droits sur le nom Audacity; il suffit donc de le virer et de le remplacer pour conserver le logiciel complètement libre.<br /> Il y a déjà pleins de forks : Audacium, DarkAudacity, Sneedacity, Tenacity…<br /> Ce qui a fâché la communauté, c’est que les auteurs du softs ont voulu intégrer une analyse à distance de son utilisation. Ça se fait souvent pour savoir quelle partie du logiciel privilégier, mais la pilule n’est pas passée, et la décision annulée, mais le mal était fait.
FRANCKYIV
Il n’y a pas de lien de téléchargement pour le fork, je me trompe ?
max6
aucune leçon un logiciel libre peut ne pas être gratuit dans ce cas les sources doivent être disponible chacun pouvant les utiliser (suivant les rêgles définies par les diverses licence) et vous êtes libres de les compiler vous même. Il existe de nombreux logiciels libre qui sont disponible payant (ce qui vous évite de les compiler vous-même ou qui vous assure un soutien ) De plus les organisations dont vous parlez sont aussi assez souvent des organisations à but non lucratif (cela existe chez nous association sous la loi de 1901 si je ne me trompe pas) leur argent est réinvesti chaque années puisque leur comptes doivent être neutres.<br /> Il existe aussi de nombreux logiciels libres gratuits pour une utilisation privée et payant pour une utilisation commerciale (certaines licences le permettent) ainsi vous avez à la fois une communauté qui fait avancer les chose et une société qui gagne de l’argent (c’est son but).<br /> Je pense que vous avez juste une vision manichéenne du logiciel libre mais parfois les choses sont plus complexes que libre et gratuit privé et payant.
DocteurQui
Admin:<br /> et notamment pour les individus attachés aux valeurs de l’open source<br /> Mouais, attachés à l’open source ou à la gratuité ?..
MattS32
Vanilla:<br /> Les version se basant sur ce code source ne sont ils pas sensés être libre et gratuit aussi ?<br /> Non. Et heureusement, parce qu’une partie du modèle économique du logiciel libre consiste à vendre des versions plus évoluées que la version de base open source…<br /> Les licences open-source obligent bien en général à publier le code de tout logiciel dérivé de ce code source. Mais elle n’imposent que rarement la gratuité de la distribution des binaires (tu peux donc vendre le logiciel compilé et prêt à l’emploi, tant que tu fournis aussi à quiconque le demande, et gratuitement, le code source, et ce même si tu n’as fait aucune modification).<br /> Et surtout, les conditions de la licence, elles ne s’appliquent qu’aux licenciés, pas au concédant. Le concédant peut donc lui tout a fait faire des logiciels dérivés sans en fournir le code source.<br /> Par exemple, si j’écris un logiciel et que je le diffuse sous licence GPL, toi tu n’as pas le droit d’y ajouter une fonction et de distribuer cette version modifiée sans l’accompagner des sources, parce que comme tu utilises mon code, tu dois respecter la licence via laquelle je t’autorise à utiliser mon code. Par contre moi je peux tout a fait faire une version améliorée du logiciel et la vendre sans fournir les sources. Parce que comme je suis le propriétaire du code source, je n’ai pas besoin d’une licence pour l’utiliser, et donc je ne suis pas soumis au respect des termes de cette licence.<br /> Il y a plein d’exemples comme ça de logiciels open source dont il existe aussi une version payante avec des fonctionnalités propriétaires. C’est le cas par exemple de MySQL, de DBeaver, de MongoDB, de certains IDE de JetBrains (PyCharm par exemple), de GitLab, de WordPress, etc…
merotic
Heu, le lien c’est du vide ou quoi?<br /> «&nbsp;https://github.com/tenacityteam/tenacity/releases&nbsp;» : «&nbsp;There aren’t any releases here&nbsp;»<br /> C’est quoi cette chose qui semble ne pas exister?
tfpsly
merotic:<br /> Heu, le lien c’est du vide ou quoi?<br /> « https://github.com/tenacityteam/tenacity/releases » : « There aren’t any releases here »<br /> C’est quoi cette chose qui semble ne pas exister?<br /> «&nbsp;Ne pas exister&nbsp;» alors que le code est bien là ???<br /> Release = nouvelle version publiée; ils viennent juste de lancer le projet. Le code est parfaitement téléchargeable et compilable. Tu voudrais quoi de plus ?1?? Des binaires ? C’est aux gestionnaires de ta distrib de les compiler.<br /> Regarde la page release correspondante de Audacity : des annonces, pas souvent des binaires (surtout pour Windows, vu qu’il n’y a pas de gestionnaires de distrib pour un OS commercial non distribué)
GeorgesC
si audacity n’est plus libre, il va falloir songer à modifier sa page wikipedia qui stipule que audacity est «&nbsp;libre et open source&nbsp;» malgré le changement de main : Audacity (audio editor) - Wikipedia<br /> j’attends
Vankovic
En effet. Il y a un lien mais rien au bout…
Bourguignoul
Je n’ai jamais aimé ce logiciel trop compliqué pour moi. Je lui préfère depuis les années 1990, Samplitude (ou Music Studio si vous préférez) de chez Magix dont il existe une version gratuite (et non libre).
KlingonBrain
Je ne comprend pas comment on peut acheter un logiciel libre et gratuit. Les version se basant sur ce code source ne sont ils pas sensés être libre et gratuit aussi ??<br /> Parce qu’en réalité, non, un logiciel libre n’est pas forcément gratuit.<br /> C’est juste une idée reçue très répandue.<br /> Et cela parce que la vocation des logiciels libre n’est pas la gratuité, mais d’abord la liberté.<br /> Donc oui, un logiciel libre peut parfaitement être vendu sans enfreindre la très grande majorité des licences libres.<br /> https://www.gnu.org/philosophy/selling.fr.html<br /> @Bourguignoul<br /> Je n’ai jamais aimé ce logiciel trop compliqué pour moi. Je lui préfère depuis les années 1990, Samplitude (ou Music Studio si vous préférez) de chez Magix dont il existe une version gratuite (et non libre).<br /> Sauf que l’un est libre, l’autre est juste gratuit. (Du moins il est gratuit aujourd’hui).<br /> Il n’est pas toujours facile d’expliquer aux utilisateurs novices pourquoi cela fait une différence qui mérite d’être considérée au delà des simples fonctionnalités ou de la facilité d’utilisation immédiate.<br /> Parce que les avantages du libre, on les apprécie sur le long terme.<br /> Par exemple, le fait qu’un logiciel libre est beaucoup plus apte à survivre à l’entreprise qui l’a engendré. Et même plus simplement aux problèmes de rentabilité a l’issue d’un cycle de commercialisation.
KlingonBrain
Cette histoire d’Audacity donne une leçon à tout ceux qui pensent que les logiciels libres sont gratuits et libre. En fait, le développement est souvent guidé par une organisation ou par des intérêts plutôt que par la communauté.<br /> Opposer développement communautaire et industriel n’est IMHO pas une bonne idée, car dans la pratique réelle, on peut constater que les deux modèles peuvent aboutir à du bon comme du mauvais en fonction des projets et des individus.<br /> Mais dans le libre, ce qui protège les utilisateurs des mauvaises décisions c’est d’abord la licence libre.<br /> Il est important de comprendre pourquoi un tel événement n’est pas du tout une leçon ou une disillusion pour les libristes, mais au contraire une démonstration de plus que les licences libres fonctionnent de manière optimale et apportent un immense bénéfice par rapport aux licences privatrices.<br /> Avec les licences libres, peu importe qui développe un logiciel libre et pour quelle raison il le fait. A partir du moment ou les développeurs prendront une décision qui mécontentera une partie des utilisateurs, le projet se prendra un fork dans la tronche, c’est à dire que la communauté ou une partie de la communauté (qui peut inclure des entreprises) décidera de développer sa propre version.<br /> Et l’exemple d’audacity démontre une fois de plus que ce modèle fonctionne bien.
MattS32
KlingonBrain:<br /> Avec les licences libres, peu importe qui développe un logiciel libre et pour quelle raison il le fait. A partir du moment ou les développeurs prendront une décision qui mécontentera une partie des utilisateurs, le projet se prendra un fork dans la tronche, c’est à dire que la communauté ou une partie de la communauté (qui peut inclure des entreprises) décidera de développer sa propre version.<br /> +1. Mais ça n’a pas non plus que des avantages : avoir plein de forks fait qu’il reste moins de capacité de développement par projet, des choses vont être faites deux fois, les bonnes idées vont se retrouver réparties dans différents forks, etc… Et les simples utilisateurs se retrouvent aussi un peu noyés face à plusieurs logiciels très similaires et ne savent pas lequel choisir.
benben99
exact, c est le probleme de l open source… il y a deja une dizaine de forks foireux d audacity… et si on regarde linux, il y a similairement des centaines de distributions moisies et de GUIs qui divisent les efforts…
bipbipfr
les liens de téléchargements donnés à cette adresse ne fonctionnent pas.
bheller
Il n’y a rien à payer, audacity reste gratuit…
KlingonBrain
+1. Mais ça n’a pas non plus que des avantages : avoir plein de forks fait qu’il reste moins de capacité de développement par projet, des choses vont être faites deux fois, les bonnes idées vont se retrouver réparties dans différents forks, etc… Et les simples utilisateurs se retrouvent aussi un peu noyés face à plusieurs logiciels très similaires et ne savent pas lequel choisir.<br /> @benben99<br /> exact, c est le probleme de l open source… il y a deja une dizaine de forks foireux d audacity… et si on regarde linux, il y a similairement des centaines de distributions moisies et de GUIs qui divisent les efforts…<br /> Est ce réellement de l’énergie perdue ?<br /> Il faut prendre conscience que la qualité d’un projet ne dépends pas uniquement du nombre de programmeurs.<br /> Ecrire un logiciel, c’est aussi une question de créativité, d’adéquation a des besoins et de quantité d’autres aspect qui ne s’améliorent pas forcément de manière automatique quand on augmente le nombre de programmeurs ou de personnes dans une équipe.<br /> La liberté de modifier et de forker, cela permet de libérer la créativité de nombreuses personnes qui vont exprimer une façon différente (et intéressante) de faire évoluer les projets. Et au final, il suffit d’un travail de tri entre les idées, sachant que cette diversité de visions différentes et opposées peuvent trouver grâce aux yeux d’utilisateurs différents qui n’ont pas tous les même besoins ou les mêmes envies.<br /> Le résultat, c’est que le logiciel libre tends à devenir extrêmement universel avec le temps alors que les produits commerciaux du monde propriétaire se restreignent en se concentrant sur les besoins de la cible commerciale qu’ils visent.<br /> Ce côté foisonnant engendre t’il réellement un problème pour l’utilisateur novice ?<br /> La réponse est non, car le monde du logiciel libre est organisé depuis belle lurette pour que cette problématique ne touche pas l’utilisateur de base.<br /> Un immense travail de tri et de filtre est réalisé par les mainteneurs de paquets de la plupart des distributions Linux. Entre autres, ils font le choix de la version et du fork qui leur paraissent la plus appropriée.
benben99
KlingonBrain:<br /> Le résultat, c’est que le logiciel libre tends à devenir extrêmement universel avec le temps alors que les produits commerciaux du monde propriétaire se restreignent en se concentrant sur les besoins de la cible commerciale qu’ils visent.<br /> Interessant point de vue, mais c’est aussi souvent problematique. T’as juste a regarder par exemple des logiciels comme Gimp qui ont une interface graphique repoussante… Je ne sais pas si cela a change dans les dernières années, mais j’en doute… Pourquoi? Parce que justement il ne tienne pas compte de l’utilisateur! Et puis tous ces forks divisent les efforts… Ce n’est pas une bonne gestion de resources de créer 100 distribution linux ou 20 forks d’audacity.
MattS32
KlingonBrain:<br /> Est ce réellement de l’énergie perdue ?<br /> Pas toujours, mais dans certains cas, clairement ça l’est. Il y a des choses qui sont implémentées plusieurs fois, quand les développeurs ne pensent pas à regarder si ça n’a pas déjà été fait dans un autre fork. Et quand ils y pensent, il y a du travail à faire pour merger proprement (je travaille dans l’open source, et oui, on passe beaucoup de temps à faire des merge…).
KlingonBrain
Et puis tous ces forks divisent les efforts… Ce n’est pas une bonne gestion de resources de créer 100 distribution linux ou 20 forks d’audacity.<br /> S’il y a de nombreuses distributions Linux, c’est parce qu’elles ont chacune des différences, donc qu’elles ciblent des publics différents.<br /> Exactement comme c’est le cas dans tous les domaines et tous les produits du marché. Tout le monde n’achètera pas une Renault Clio.<br /> Les systèmes d’exploitation libres offrent une très grande diversité : c’est le produit qui s’adapte au client et non le client qui s’adapte au produit.<br /> Les variantes de Linux ne divisent pas significativement les efforts de développement parce qu’une grande partie du code est commune entre les distributions.<br /> Ce qui est bien mieux que dans le logiciel propriétaire ou deux produits concurrents ne présentent généralement que peu (voir aucun) de code en commun.<br /> ou 20 forks d’audacity.<br /> Parce qu’il ne faut pas prendre au sérieux tout ce qui se prétends être un fork.<br /> Un fork, tout le monde peut en lancer.<br /> Par contre, fournir le travail pour le faire exister vraiment dans le temps et parvenir a attirer une partie significative de la communauté des développeurs, c’est une autre paire de manche.<br /> D’autant qu’il est extrêmement facile pour le logiciel d’origine de venir cannibaliser ses forks en piquant leurs idées et leur code.<br /> C’est pour cela que, par expérience, les véritables forks sont assez rares.<br /> Quand ils se produisent, c’est parce qu’ils ont une véritable raison d’être, par exemple, quand il existe une très forte divergence entre deux partie de la communauté à propos de la direction à suivre. Ou parce que les développeurs d’origine ont abandonné le projet.<br /> T’as juste a regarder par exemple des logiciels comme Gimp qui ont une interface graphique repoussante… Je ne sais pas si cela a change dans les dernières années, mais j’en doute… Pourquoi? Parce que justement il ne tienne pas compte de l’utilisateur!<br /> Les goûts et les couleurs seront toujours une question de point de vue personnel qu’il est difficile de discuter.<br /> Mais sinon, oui, l’interface de Gimp à été revue même si personnellement j’aimais bien l’ancienne.<br /> Sinon, il existe aussi Krita qui est interessant.
KlingonBrain
Pas toujours, mais dans certains cas, clairement ça l’est. Il y a des choses qui sont implémentées plusieurs fois, quand les développeurs ne pensent pas à regarder si ça n’a pas déjà été fait dans un autre fork. Et quand ils y pensent, il y a du travail à faire pour merger proprement (je travaille dans l’open source, et oui, on passe beaucoup de temps à faire des merge…).<br /> Bien sûr, mais l’avantage du logiciel libre et du foisonnement d’idées qui en découle, c’est qu’il n’y a plus qu’a se baisser pour ramasser.<br /> Dans ce contexte, il est assez logique que cela fasse augmenter la partie du travail consistant à rassembler les choses et à leur donner de la cohérence.<br /> Quand à la duplication du travail, il me parait naturel qu’il y en aura toujours quoi qu’on fasse. D’autant que reprendre le code des autres n’est pas systématiquement la meilleure solution.<br /> Mais n’oublions pas que dans le monde du logiciel propriétaire, deux logiciels concurrents, c’est 100% du travail de développement réalisé en double. Et je ne parle même pas du travail pour éviter les problèmes juridiques avec la concurrence.<br /> IMHO, il faut prendre garde à un biais humain. L’homme à horreur du chaos et voudra toujours construire un monde parfait, d’ou l’utopie du beau projet unique ou tout le monde contribuerait.<br /> Mais il ne faut pas oublier que quand on veut résoudre un problème, il arrive souvent que l’on en crée 10 autres.
max6
J’utilise Gimp depuis des années et je ne trouve pas son interface repoussante ne t’en déplaise comme quoi les goûts et les couleurs d’ailleurs il a existé un fork qui lui donnais une interface quasi identique au photoshop de l’époque mais elle à disparue faute de d’intérêt de la communauté et abandonnée par ses développeur comme quoi.<br /> Le logiciel libre c’est un peu comme le darwinisme les espèces s’adaptent à leur milieu ou disparaissent, si un fork ou une distribution Linux ne trouve pas preneur elle s’évapore et meurrent, certaine existent depuis presque 20 ans alors qu’elle n’ont pas beaucoup de téléchargement mais un marché de niche de fidèles parce qu’elles correspondent bien à leurs besoins.<br /> Et alors ce foisonnement est plutôt bénéfique et la pluspart du temps correspond à un investissement de personnes sur leur temps de loisir donc pas de gestion de ressources on est pas dans une entreprise mais chez des personnes qui mettent leur création à disposition des autres plutôt que de se la garder pour eux pourquoi pas c’est leur droit et si cela peut déboucher sur un gain financier pourquoi pas aussi <br /> Et si cela ne débouche sur rien au moins d’autres peuvent reprendre l’idée pour l’améliorer et la mettre à leur sauce
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le casque gamer sans fil Logitech G435 LightSpeed n'a jamais été aussi peu cher
Moins de 700€ pour ce PC Portable HP avec AMD Ryzen 7, c'est Noël avant l'heure !
Problème logiciel ou matériel ? Le MacBook Pro 2021 en PLS avec certaines cartes SD
Un excellent PC Dell Inspiron à un prix incroyable juste avant Noël
Faites vous plaisir pour Noël, l'écran PC gamer Asus TUF Gaming est à moins de 200 €
Logitech G Pro : la souris gamer sans fil est presque à moitié prix !
Toujours plus d'indices autour des GeForce RTX 3080 et RTX 3070 Ti qui seraient dotées de plus de mémoire
La GeForce RTX 2060 12 Go pourrait-elle détourner les mineurs des autres cartes graphiques ?
Le PC gaming de vos rêves pour Noël ? MSI propose de belles promotions sur une sélection d’écrans et d'ordinateurs fixes MSI
Huawei Dyna Cloud L420 : un PC portable équipé d’un SoC en 5 nm et doté de DDR5 qu’on aimerait bien voir en Europe
Haut de page