Google Cloud et le Français Atos inaugurent un laboratoire d'intelligence artificielle

10 avril 2019 à 06h29
1
Lab-breton-le-maire.jfif
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, et Thierry Breton, président-directeur général d'Atos (Crédits : Atos)

La plateforme américaine et le géant français ont inauguré un laboratoire d'IA commun, bâti grâce au partenariat mondial noué entre les deux entités.

Atos et Google ont renforcé leur partenariat conclu il y a tout juste un an en inaugurant, jeudi 4 avril 2019 et en présence du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, un laboratoire d'intelligence artificielle commun inédit en France. Celui-ci est destiné à la fois aux clients, entreprises et acteurs publics qui pourront ainsi déterminer les cas pratiques pour lesquels l'IA est capable d'apporter une réponse qui se veut efficace et innovante.

Un espace pédagogique et expérimental

Situé à Bezons, dans le Val-d'Oise en banlieue parisienne, ce laboratoire est l'un des trois espaces dédiés à l'intelligence artificielle prévus dans le cadre du partenariat conclu entre le leader international de la transformation digitale, Atos, et Google Cloud. Les deux autres sont situés à Londres et à Dallas. L'objectif des deux sociétés est d'accélérer la création de solutions sécurisées dans le cloud hybride, l'apprentissage automatique, l'environnement de travail connecté et l'analyse de données.

Le lieu se veut être un espace de pédagogie et d'expérimentation qui accueillera des clients français et européens. Les sessions au sein du laboratoire, qui prennent la forme d'ateliers, sont prévues pour durer entre deux et quatre jours, avec deux situations possibles.

Un laboratoire qui offre des solutions par l'IA

Les clients qui s'y rendent peuvent avoir un problème à solutionner grâce à l'intelligence artificielle. Ainsi, du brainstorming et des tests sont organisés afin d'identifier la solution IA la plus pertinente, ce qui leur permet, à l'issue de la session, de ressortir avec des prototypes concrets. Les clients peuvent aussi arriver au laboratoire avec une idée du résultat recherché, le laboratoire sert alors d'appui éducatif au moyen de l'intelligence artificielle.

« Nous facilitons l'adoption de l'intelligence artificielle par nos clients en leur offrant les meilleures technologies et le plus haut niveau de sécurité pour le traitement de leurs données, le tout dans un cadre réglementaire européen clairement défini », a précisé l'ancien ministre Thierry Breton, patron d'Atos. Eric Haddad, Directeur général de Google Cloud France, a confirmé son « implication aux côtés des entreprises françaises et européennes pour les aider à définir de nouveaux modèles économiques basés sur l'intelligence artificielle ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
remy9991
la boite qui coule qui se racroche à la boite qui va manger le monde. et le ministre en chaperon. c’est pas comme si les francais avaient des problemes a gerer en meme temps.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L’écran des Tesla pourra finalement lire des vidéos, mais à plusieurs conditions
🔥 Free mobile : la promotion sur le forfait 50Go continue !
Les ventes de smartphones devraient rebondir en 2020, pas celles des PC (selon Gartner)
Google Chrome 75 va supporter le
MacBook Pro 16 pouces : pas avant l'année prochaine, selon de nouvelles infos
Tencent ouvre sa propre boutique de jeux dématérialisés... disponible mondialement
La spectaculaire et retro-futuriste moto électrique Curtiss Zeus dévoile son prix
Google Assistant pour les écrans intelligents parle maintenant français et allemand
🔥 RED by SFR : nouvelle promo avec le forfait 30 Go à 10€/mois
Haut de page