Google Cloud et le Français Atos inaugurent un laboratoire d'intelligence artificielle

le 10 avril 2019
 0
Lab-breton-le-maire.jfif
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, et Thierry Breton, président-directeur général d'Atos (Crédits : Atos)

La plateforme américaine et le géant français ont inauguré un laboratoire d'IA commun, bâti grâce au partenariat mondial noué entre les deux entités.

Atos et Google ont renforcé leur partenariat conclu il y a tout juste un an en inaugurant, jeudi 4 avril 2019 et en présence du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, un laboratoire d'intelligence artificielle commun inédit en France. Celui-ci est destiné à la fois aux clients, entreprises et acteurs publics qui pourront ainsi déterminer les cas pratiques pour lesquels l'IA est capable d'apporter une réponse qui se veut efficace et innovante.

Un espace pédagogique et expérimental


Situé à Bezons, dans le Val-d'Oise en banlieue parisienne, ce laboratoire est l'un des trois espaces dédiés à l'intelligence artificielle prévus dans le cadre du partenariat conclu entre le leader international de la transformation digitale, Atos, et Google Cloud. Les deux autres sont situés à Londres et à Dallas. L'objectif des deux sociétés est d'accélérer la création de solutions sécurisées dans le cloud hybride, l'apprentissage automatique, l'environnement de travail connecté et l'analyse de données.

Le lieu se veut être un espace de pédagogie et d'expérimentation qui accueillera des clients français et européens. Les sessions au sein du laboratoire, qui prennent la forme d'ateliers, sont prévues pour durer entre deux et quatre jours, avec deux situations possibles.

Un laboratoire qui offre des solutions par l'IA


Les clients qui s'y rendent peuvent avoir un problème à solutionner grâce à l'intelligence artificielle. Ainsi, du brainstorming et des tests sont organisés afin d'identifier la solution IA la plus pertinente, ce qui leur permet, à l'issue de la session, de ressortir avec des prototypes concrets. Les clients peuvent aussi arriver au laboratoire avec une idée du résultat recherché, le laboratoire sert alors d'appui éducatif au moyen de l'intelligence artificielle.

« Nous facilitons l'adoption de l'intelligence artificielle par nos clients en leur offrant les meilleures technologies et le plus haut niveau de sécurité pour le traitement de leurs données, le tout dans un cadre réglementaire européen clairement défini », a précisé l'ancien ministre Thierry Breton, patron d'Atos. Eric Haddad, Directeur général de Google Cloud France, a confirmé son « implication aux côtés des entreprises françaises et européennes pour les aider à définir de nouveaux modèles économiques basés sur l'intelligence artificielle ».

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top