Porc de pêche, Forêt de pains, Mètre nageur… quand le Bescherelle s'amuse avec l’IA

17 janvier 2023 à 12h05
11
IA Bescherelle © Bescherelle
© Bescherelle

L'intelligence artificielle toujours plus omniprésente peut faire de belles choses… à condition de lui fournir des instructions bien écrites.

Bescherelle et Brainsonic se sont ainsi amusés à générer des images par le biais de requêtes mal orthographiées, pour des résultats plutôt loufoques.

Pour vous amuser avec l'IA, ne manquez pas les cours de français

L'autorité en matière d'orthographe qu'est le Bescherelle, avec le concours de l'agence Brainsonic, s'est fendue d'une campagne visant à sensibiliser les Français quant à l'importance de l'orthographe, même s'agissant des interactions avec une intelligence artificielle.

De manière humoristique et ludique, la marque s'est ainsi amusée à demander à une IA génératrice de créer des images à partir de requêtes incorrectement écrites. « Forêt de pains », « Porc de pêche », « Mètre nageur » ou « Seau en hauteur » sont autant d'exemples de requêtes pour lesquelles l'IA apporte une interprétation somme toute singulière.

Avec cette campagne, Bescherelle illustre donc l'importance de maîtriser la langue française (et surtout d'acheter ses manuels), même avec les nouvelles technologies à la mode. L'IA n'étant pas encore armée d'un correcteur orthographique, elle a besoin de requêtes dans une langue de Molière parfaite pour générer ce qu'on lui demande.

Une IA encore dépendante de l'humain, et un humain encore dépendant de l'orthographe

« Quelle ironie du sort, c'est l'intelligence artificielle qui vient rappeler à quel point maîtriser la langue et l'écrit, c'est la base ! Avec cette campagne, on explique que Bescherelle a encore un rôle tout à fait légitime dans notre monde moderne et technologique. Comme quoi, il faut encore des êtres humains derrière tout cela », indique Alban Pénicaut, Directeur de la Création chez Brainsonic.

Alors que le développement extrêmement rapide de l'intelligence artificielle soulève plusieurs questions et inquiétudes, entre autres éthiques, ce petit trait d'humour est en effet là pour rappeler quelques fondamentaux. Pour exister, elle a ainsi encore besoin d'une intervention humaine, qui se doit de lui apprendre une grammaire et une orthographe impeccables.

Peut-être cela va-t-il motiver les prochaines générations à améliorer leur maîtrise de la langue, afin de pouvoir interagir avec ces nouvelles technologies, voire pourquoi pas travailler dans ces domaines. Le niveau de maîtrise de la langue française régresse en effet malheureusement année après année. La faute peut-être à un manque de motivation, qui pourrait être ravivée entre autres par cette campagne de sensibilisation.

Source : Brainsonic

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
11
zeebix
C’est plutôt bien pensé comme pub et du coup bien illustré… comme quoi l’utilisation des bons mots sont important.
pinkfloyd
comme quoi l’utilisation des bons mots EST importantE.
Zimt
J’aime beaucoup
Kriz4liD
Il a quand même utilisé les bons mots
Pernel
Mer il et fou !
jcc137
C’est le résultat d’une pêche aux infos, ce pourquoi cette IA a été conçue. Le problème c’est qu’elle retourne la sémantique trouvée sans se poser de questions sur l’orthographe. Une preuve de plus que l’IA est une mécanique logicielle sans capacité de réflexions.
sylvio50
C’est le début.<br /> Il existe des traducteurs ou des correcteurs d’orthographe qui modifieront à la volée les erreurs orthographique (et en cas d’ambigüité, proposeront le choix entre plusieurs interprétations).<br /> Il sera donc tout à fait possible d’avoir ce genre d’IA comme une simple composante d’un algorithme beaucoup plus complet donc couplé avec d’autres composantes (traducteur, correcteur syntaxique, sémantique etc…).
jcc137
Mais l’IA ne saura pas faire la différence entre un néologisme et une faute, parce qu’elle n’a pas la capacité de réflexion que les humains ont.<br /> Le cas du mètre-nageur, qui est une faute de l’auteur original, est une belle preuve. Imaginez qu’on invente un objet de nommant ainsi, que fera l’IA avancée ? Elle corrigera ce qu’elle analysera comme une faute et ramènera un maître-nageur. De plus en plus risible.
Stef_R
J’aimerais bien une illustration de ce film « Vincent mit l’âne dans un pré (et s’en vint dans l’autre) »
ABC
C’est de la promo facile et ça ne mange pas de pin.
heauton
Donc… Les perfectionnements techniques de l’IA correspondent à la baisse de celle humaine. C’est un fort beau progrès. Et intérêt très relatif.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Un pack PlayStation 5 + God of War : Ragnarök en promo chez Amazon
Le nombre de tweets limité sur Twitter ? Est-ce un bug ou une nouvelle politique ?
Twitter : la plateforme teste les très longs posts, faut-il dire adieu au microblogging ?
Sur Android, l'IA de Google va bientôt permettre de
Ce nouvel émulateur promet tous les jeux Xbox 360 sur PC (et sur Xbox Series)
Ce SSD Samsung 870 QVO 1To chute de prix chez Amazon
SNCF : place au tout numérique, les petites bornes jaunes tirent leur révérence
Entre promotion et ODR, le chargeur à induction duo Samsung 15W est à moins de 10 €
Comment héberger votre site web à moindre coût ?
Images explicites : comment Google Images va évoluer pour protéger les plus jeunes
Haut de page