🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Vous pouvez désormais manger vos impressions 3D, grâce à la Pâtisserie Numérique

18 juin 2022 à 12h00
19
Pâtisserie numérique © VIVA Technology
© La Pâtisserie Numérique

La polyvalente imprimante 3D trouve un nouveau secteur étonnant dans lequel évoluer : la pâtisserie !

Ce nouveau modèle fabriqué en France et baptisé fort justement « Patiss3 » propose d'imprimer, on vous le donne en mille, des pâtisseries sans adjonction d'additifs. Une première ébauche à destination des professionnels peut être aperçue à VivaTech au Parc des Expositions à la Porte de Versailles, pour démonstration et même dégustation.

Une révolution de la pâtisserie ?

En réalité, la pâtisserie numérique avait déjà fait ses premiers pas avec CakeWalk 3D, un dispositif permettant de transformer une imprimante 3D classique en imprimante culinaire.

Pour développer cette nouvelle forme d'imprimante 3D culinaire, la Pâtisserie Numérique s'est inspirée d'une technologie du MIT permettant l'impression alimentaire. L'idée est, pour l'instant, de faciliter la tâche des professionnels et de se passer des traditionnelles contraintes que sont les moules et la gravité.

Il s'agirait également de proposer un gain de temps considérable, avec une précision infaillible. Là où la pâtisserie classique demande des heures de préparation et des manipulations successives pour un résultat parfait, Patiss3 entend diviser tout cela par 10.

Ce n'est a priori pas de la poudre de perlimpinpin

Mais concrètement, comme Patiss3 fonctionne-t-il ? Il s'agit avant tout d'un appareil connecté qui, comme une imprimante 3D classique, produit la structure qu'on lui demande, prête à être remplie. Ici, il s'agira bien sûr d'une pâtisserie que la machine remplira tout en conservant la teneur en additifs du produit original.

Comme matériau de base, Patiss3 utilise deux poudres. La première se veut universelle pour produire toute forme de pâtisserie sucrée ou salée sans impacter outre mesure le goût. La seconde est à base de cacao pour apporter plus d'amertume. La même poudre pourra être réutilisée jusqu'à sept fois.

L'idée derrière Patiss3 est également d'offrir aux pâtissiers professionnels un gain en créativité et en coût, grâce à un modèle économique hybride basé sur le partage. L'ensemble des recettes pourra en effet être retrouvé sur un marketplace accessible via application, ouvert aux pâtisseries, restaurants et biscuiteries industrielles.

Chaque professionnel pourra ainsi apporter sa pâtisserie à l'édifice au travers de Foodlab, un laboratoire de création et de recherche et développement. Ce travail collaboratif permettra ainsi de nourrir le marketplace en recettes et in fine de développer les capacités de Patiss3. Les créateurs de recettes recevront des royalties à chaque fois que leurs créations sont utilisées par leurs pairs.

La Pâtisserie Numérique n'a pas encore précisé quand et dans quelle mesure Patiss3 commencera à être déployée auprès des pâtissiers assermentés. Un projet quoi qu'il en soit intrigant et sur le papier prometteur… à moins que cela ne soit que de la poudre d'imprimante 3D aux yeux ?

Source : communiqué de presse la Pâtisserie Numérique

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
16
cirdan
« Il s’agirait également de proposer un gain de temps considérable, avec une précision infaillible. Là où la pâtisserie classique demande des heures de préparation et des manipulations successives pour un résultat parfait, Patiss3 entend diviser tout cela par 10. »<br /> Toujours cette comparaison frustrante entre l’homme et la machine.<br /> Créer une pâtisserie ne ressemble pas à une chaîne d’assemblage de voiture. Jusqu’à preuve du contraire, rien ne remplace le toucher, l’expertise et l’expérience humaine dans le domaine culinaire.<br /> Cette innovation technologique va, par contre, rendre de grands services à l’industrie de la pâtisserie qui adore optimiser leurs préparations en grande quantité et visuellement proches du clonage tellement elles sont « parfaites ».<br /> Remettons les choses à leur place !
cid1
Une imprimante 3D de pâtisserie! Pourquoi pas, ils font bien (si mes souvenirs sont en bon état) des imprimantes 3D de peau humaine, de veines et d’autres parties du corps humain, mais j’attends toujours la machine à café intégrée à la tour du PC, pour avoir de bon petits cafés expressos tout en travaillant où en surfant sur le net etc…<br /> Ma mémoire est en bon état Bio-impression — Wikipédia
SlashDot2k19
Déjà que les pâtisseries industrielles (que l’on peut trouver dans la plus part des boulangeries) sont vraiment pas terribles comparées à celles faites sur place par des pâtissiers professionnels… Je pense qu’on va atteindre un nouveau pallier dans la médiocrité…
sebzuki
La comparaison homme machine va se faire de plus en plus, il y a ceux qui parviendront à l’accepter et les autres…
Korgen
La pâtisserie et plus généralement l’alimentation avec une imprimante 3d, ça fait des années que ça existe !
clockover
… et ceux qui anticiperont pendant que les autres pointeront à pôle emploi scandalisés tout en mangeant des pâtisseries en forme de bateau à 20 centimes l’unité…
Maraut
Et quand on voit les américains manger des pâtisseries aux couleurs flashies.<br /> Beurk !
_Troll
Comment ces patisseries sont cuites par l imprinante 3D ? Au micro ondes ?
_Troll
La cuisinne surgelee preparee a l’induction ou au micro ondes dans du teflon…quelle horreur ! Ces imprimantes 3D n’aurons aucun problemes a faire mieux, et surtout pour la patisserie.
Bombing_Basta
des pâtisseries sans adjonction d’additifs<br /> Les additifs sont présents dans les préparations toute faites vendus par les industriels, et la plupart des boulangers/pâtissiers achètent cette merde.<br /> Sachant que les industriels affirment que ces additifs sont « détruits à la cuisson », d’ailleurs on nous l’a bien enseigné en chimie « rien ne se transforme, tout se détruit »…
dFxed
Pourquoi avoir peur de ces pâtisseries @cirdan ? Elles ne remplaceront pas les traditionnelles faites main ! Elles mettront juste a porté de ceux qui ne peuvent se les offrir, des pâtisseries plus qualitatives pour moins cher.<br /> Vous aurez toujours le choix.
qotzo
l’entreprise tricatel l’a inventé il y a longtemps (dans les années 70) !
Pernel
No thanks, I’d rather not.
cirdan
De quelle peur parles-tu ? Rien dans mes mots ne traduit une quelconque peur d’un système qui existe déjà, puisque les pâtisseries industrielles ont envahi notre quotidien depuis longtemps; là c’est juste la technique qui change.<br /> Je pense que le sens de mon message t’a échappé, tu devrais le relire sans à-priori.
LedragonNantais
Jamais je boufferais ce genre de crasse. La pâtisserie, la vrai, faite du jour dans le labo de la boulanj derrière, ou rien.
dFxed
Peut-être me suis-je mal exprimé.<br /> Tu nous dis qu’il faut des machines pour construire des boîtes de vitesses, car cela te paraît adapté, mais en même temps les arguments que tu deploies contre les machines de pâtisserie s’appliquent à cette fabrication de boîte de vitesse. Tu les Invalides donc.<br /> Je côtoie régulièrement des opérateurs sur ses chaînes d’assemblage, et en tant qu’integrateur je peux t’assurer que c’est typiquement le genre de retour qu’ils fournissent quand des opérations manuelles deviennent automatisées, et qu’ils se sentent menacés.<br /> Si la comparaison te paraît frustrante, c’est que tu oublie qu’elle est fondée sur un seul et unique critère économique.<br /> D’où mon interprétation de ton rejet, comme provenant une peur, certes réelle, mais pas forcément fondée.<br /> Mais je suis bien d’accord avec toi, le seul critère économique n’est pas représentatif de la différence de produit fini.
Blackalf
dFxed:<br /> Elles ne remplaceront pas les traditionnelles faites main ! Elles mettront juste a porté de ceux qui ne peuvent se les offrir, des pâtisseries plus qualitatives pour moins cher.<br /> A voir : prix de la machine, celui des ingrédients, sans même parler de la consommation électrique au domicile.<br /> A la maison nous avons une machine à pain Riviera &amp; Bar* et nous nous en servons régulièrement, mais mis à part la satisfaction de faire du pain maison, c’est clair que ça ne revient pas moins cher qu’en acheter un à la boulangerie. <br /> et il a fallu acheter également une trancheuse.<br />
dFxed
Tiens c’est marrant, je faisais mon pain aussi. Au bout de 3 ans, quand ma listo a 50€ a lâché, j’ai arrêté.<br /> Oui le pain est meilleur, oui c’est dingue quand il sort du four, mais c’est aussi beaucoup plus cher.<br /> Bref, mon regard sur la chose c’est qu’aujourd’hui, un grand nombre de citoyens de cette planète n’a pas accès à des gâteaux, alors si ils sont un peu moins bons mais qu’ils peuvent y goûter, pourquoi pas. (Perso j’ai compris la news comme étant un dispositif de grosse production, donc pas vraiment l’idée d’une imprimante 3d plastique)<br /> Nous oublions trop souvent que nous sommes des privilégiés, et que le luxe dans lequel nous vivons n’est possible qu’en exploitant nos voisins.
Garden_Dwarf
J’y crois pas, mais alors vraiment pas du tout. Autant il y a des technos pour lesquelles on peut espérer, mais là non. Même pas à 1%.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Casque de réalité mixte d'Apple : puce M2 et 16 Go de RAM, bien au-delà de tout ce qu'a fait la concurrence ?
Cette IA permet de reconnaître les visages anonymes des victimes de l’Holocauste
Apple : on sait (peut-être) quand le casque de réalité mixte sera annoncé !
D'impressionnantes peintures de guerre réalisées par IA pour soutenir l’Ukraine
Pour une IA responsable, Microsoft restreint la reconnaissance faciale
Voici Jetson ONE, le premier eVTOL volant à une place qui vole vraiment (Vidéo)
Une IA pour compter les moutons, on n’arrête pas le progrès
La Magie et la Tech font bon ménage, la preuve en images à VivaTech
Knext, le robot barista de demain qui fait saliver tout VivaTech
Vers des robots plus humains : des scientifiques japonais mettent au point une peau presque humaine et auto-réparable
Haut de page