Impression 3D : MakerBot et Ultimaker s’unissent

14 mai 2022 à 15h35
3
Impression 3D

Voilà une annonce intéressante pour l’industrie de l’impression 3D : la société américaine MakerBot ainsi que la société néerlandaise Ultimaker viennent d’annoncer qu’elles n’allaient désormais former plus qu’une seule et même entité…

Tandis que la marque Anker a récemment lancé une imprimante 3D très prometteuse sur Kickstarter, voilà que deux géants de l’impression 3D s’unissent à présent dans l’optique d’accélérer l’adoption de la fabrication additive.

Deux grands noms de l’impressions 3D fusionnent

Il y a quelques jours, MakerBot et Ultimaker ont, de façon relativement inattendue, annoncé leur fusion. Si de son côté MakerBot était réputée pour la production d’imprimantes 3D de bureau à destination du grand public, Ultimaker s’adressait quant à elle davantage aux professionnels. En unissant leurs forces, les deux sociétés pourront être en mesure de cibler différentes catégories de clients, en ayant l’objectif conjoint de démocratiser la fabrication additive. Mais au-delà des imprimantes 3D, la nouvelle entreprise va également concentrer son activité sur la conception de logiciels et la fabrication de matériaux.

Au total, la société va bénéficier d’un investissement de 62,4 millions de dollars. NPM Capital, qui soutient Ultimaker, va investir 15,4 millions de dollars tandis que Stratasys, l'investisseur derrière MakerBot, s'occupera de fournir le reste des fonds. À noter que c'est NPM Capital qui détiendra la majorité de la société avec 54,4 %, là ou Stratesys ne détiendra que 45,6 % de l’entreprise désormais fusionnée.

Pour l’instant, cette nouvelle société n’a pas encore trouvé de nom et conservera ses sièges actuels à New York et aux Pays-Bas. Elle sera dirigée par les P.-D.G. respectifs de MakerBot et Ultimaker, à savoir Nadav Goshen et Jürgen von Hollen.

Et si de nouvelles techniques d’impression 3D permettaient de tout fabriquer en quelques secondes ? Et si cela transformait en profondeur notre façon de produire et de consommer ?
Lire la suite

Source : Tom's Hardware

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Korgen
Alors non, Makerbot aussi est destiné au domaine pro. Pour que l’un ou l’autre s’insère dans les foyers du grand publique il leur faudra diviser leurs tarifs au moins par 4.
jeanlain
Esperons que makerbot investira enfin dans thingiverse…
Bombing_Basta
Tandis que la marque Anker a récemment lancé une imprimante 3D très prometteuse sur Kickstarter, voilà que deux géants de l’impression 3D s’unissent à présent dans l’optique d’accélérer l’adoption de la fabrication additive.<br /> J’vais poser ça là, en tienne compte qui veut bien :<br /> « Le prix est un autre souci pour ce modèle, la AnkerMake M5 est attendue à un prix commercial de 759$ une fois en magasin. Un tarif assez élevé mais qui peut être raboté en commandant l’imprimante en financement participatif à 599$ sur Kickstarter pour une livraison en Novembre 2022 si tout se passe comme prévu. J’ai beaucoup de mal avec ces tarifs… Cela veut dire investir et attendre alors que pour moitié moins cher on peut obtenir une excellente imprimante fonctionnelle tout de suite comme la Anycubic Vyper qui ne coute que 300€ environ et qui sera livrée en une petite semaine. »<br /> MiniMachines.net – 7 Apr 22<br /> AnkerMake M5 : Anker se lance dans l'impression 3D<br /> La AnkerMake M5 est une nouvelle venue dans le vaste monde des imprimantes 3D. Avec un positionnement assez classique et un lancement en financement participatif, la marque joue ici un pari assez risqué.<br />
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le chiffrement de bout-en-bout débarque sur Messenger pour les casques VR Quest
Epic Games fait équipe avec la NASA pour créer des expériences VR sur Mars
Le robot-chien Spot fait plus que danser dans cette nouvelle pub de Boston Dynamics
Reconnaissance faciale : un t-shirt moche pour s'effacer, voilà la solution !
Une vidéo nous montre comment opère Daisy, le robot recycleur d'Apple
Confinement : à Shanghai, les robots autonomes prennent le relais sur les livraisons
Pour la prochaine génération de télescopes spatiaux, pourquoi pas des miroirs... liquides ?
DALL.E 2 : entre Dalí et WALL.E, une IA capable de créer des images à partir d'un texte aléatoire
Tesla souhaite démarrer la production de son robot humanoïde Optimus dès 2023
Anker, spécialiste du chargeur, lance une imprimante 3D très prometteuse sur Kickstarter
Haut de page