Sonos va sortir S2, sa nouvelle application mobile pour l'audio haute résolution

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
18 mars 2020 à 18h50
0
sonos-move-01.jpg
© Sonos

Changement majeur chez Sonos, qui compte bien donner un coup de neuf à sa partie software.

Jusqu'ici, l'application Sonos était la même pour tous les produits de la marque. Ce ne sera plus cas d'ici le mois de juin, puisque qu'elle sera séparée en deux logiciels distincts : l'un dit S2 pour le matériel récent, l'autre dit S1 pour les enceintes les plus anciennes. Une certaine façon de faire avancer les choses, tout en pratiquant, encore une fois, une forme d'obsolescence programmée déguisée.


À la croisée des softs

Assez limité par son parc parfois très ancien, Sonos ne souhaite visiblement plus traîner les modèles dits « Legacy » - que l'on pourrait traduire comme obsolètes selon le traitement que leur réserve le constructeur. Si l'application actuelle permet effectivement d'unifier les produits, elle est également limitée à certains égards, comme la bande passante, ce qui l'empêche par exemple de passer à du 24 bits ou à certaines fonctionnalités comme le Dolby Atmos.

Sonos S2 03.jpg
À nous les joies d'enceintes Sonos Dolby Atmos ? Pas impossible © Sonos

C'est pourquoi, Sonos envisage désormais d'établir une séparation entre deux applications différentes. D'un côté, le Sonos Controller App S1 permettra aux anciennes enceintes, fabriquées entre 2011 et 2015, de fonctionner comme avant. De l'autre, la version Sonos Controller App S2 permettra des nouveautés logicielles, une augmentation de la bande passante (et des fonctions associées), et sera la seule application avec laquelle seront compatibles les produits sortis à partir de mai 2020.

Sonos ne détaille pour le moment pas les fonctions à venir, si ce n'est la Room-Groups. Celle-ci permettra d'accéder plus rapidement à des groupements d'appareils fréquemment associés. Par exemple, si un utilisateur déclenche souvent la lecture sur les enceintes de la cuisine et du salon, leur association pourra être automatique.


Une mise à jour pour certains, la mise sous cloche pour d'autres

Les deux versions de l'application bénéficieront de mises à jour de sécurité, de corrections de bugs et d'un accès aux services musicaux ; toutefois la S1 ne recevra jamais de nouveauté. Ainsi un utilisateur Sonos avec un parc déjà installé aura le choix entre trois approches :

Sonos S2.jpg
© Sonos

  • Pour un utilisateur n'ayant que du Sonos compatible S1 : conserver l'application S1, ou passer à des équivalents compatibles S2 avec une remise de 30 %.
  • Pour un utilisateurs possédant des produits S1 et S2 : continuer de faire fonctionner une partie en S1 et une autre en S2, les deux ne pouvant alors pas communiquer, ou passer ses enceintes S1 à des équivalents S2 avec remise de 30 %.
  • Pour un utilisateur n'ayant que des modèles S2 (2015 et plus récents) : simplement passer à l'application Sonos S2 dès que celle-ci sera compatible.

Pour ce qui est de la compatibilité, la marque publie le tableau ci-dessous pour aider.

Sonos S2 02.jpg
© Sonos

Nous attendons de connaître les futures possibilités apportées par cette mise à jour majeure, mais cela semblait s'imposer pour le constructeur.

Source : What Hifi
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Waze enlève sa fonction de signalement des contrôles routiers pour que vous restiez chez vous
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
scroll top