Adobe Fresco va se décliner sur Windows comme sur iPad

05 novembre 2019 à 13h45
0
Adobe Fresco

L'application de dessin numérique va également avoir le droit à une version pensée en premier lieu pour les Microsoft Surface sous processeurs Intel. Une version Pour Windows ARM suivra dans les prochains mois.

L'application mobile Adobe Fresco permet aujourd'hui de peindre et de dessiner numériquement sur son iPad. Elle propose des calques, des modes et des masques de fusion, ainsi que plusieurs pinceaux permettant de simuler une peinture à l'huile et des aquarelles.

Une version Windows 10 réservée aux appareils Surface

Les utilisateurs de Surface Pro 4, Surface Go ou Surface Book peuvent désormais profiter de tous ces outils dans une version compatible Windows 10 disponible dès à présent. Pour l'occasion, Adobe a travaillé étroitement avec Microsoft et Intel afin de promettre une optimisation optimale de son logiciel.

Une version ARM est également prévue, notamment pour la Surface Pro X qui sortira dans quelques jours, mais Adobe n'a pas encore communiqué de date de sortie.


Les abonnés à Adobe Creative Cloud pourront bénéficier d'Adobe Fresco gratuitement. Les autres devront d'acquitter d'un abonnement fixé à 9,99 €/mois pour profiter de l'ensemble des fonctionnalités incluses et du stockage en ligne.

Source : The Verge
Modifié le 05/11/2019 à 13h52
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top