L'iPhone 12 serait retardé de plusieurs mois à cause du coronavirus

Mathieu Grumiaux
Publié le 01 juillet 2020 à 10h32
iPhone 11 Pro

Une demande plus faible qu'espérée ainsi que des difficultés d'approvisionnement en composants pourraient avoir raison d'une sortie de l'iPhone 12 en septembre prochain.

La tech n'est pas épargnée par la pandémie de COVID-19 et Apple pourrait être amenée à revoir ses plans concernant la sortie de sa prochaine gamme d'iPhone.


Le premier iPhone 5G pourrait se faire attendre

L'année 2020 devait être importante pour le constructeur californien. Les différents bruits de couloir indiquaient jusqu'alors que l'iPhone 12 passerait à la 5G et Apple aurait commandé en prévision 100 millions de composants pour autant d'appareils à mettre sur le marché.

Seulement, le confinement généralisé, qui touche aujourd'hui près d'un tiers de la population mondiale, a mis à l'arrêt une large partie de sa chaîne de production. Si les usines chinoises redémarrent tout doucement, les sites européens sont à l'arrêt.

Ces derniers ne pourraient pas livrer certains composants avant le mois d'août au lieu de juin, ce qui serait bien trop tard pour lancer la production de masse en vue d'une sortie à la fin du mois de septembre.


Apple étudierait toutes les hypothèses selon l'évolution de la pandémie

Le développement de l'iPhone 12 aurait également pris du retard en interne. Les salariés d'Apple ne peuvent plus accéder à leurs bureaux suite au confinement imposé par l'État de Californie et travaillent à domicile, sans accès aux prototypes.

Les voyages entre la Chine et les États-Unis étant suspendus, les équipes du constructeur ne peuvent pas pour le moment procéder à des tests pratiques avec les sous-traitants, indispensables pour lancer la production.

Tous ces facteurs, ainsi qu'une demande bien plus faible qu'espérée des clients américains et européens, pourraient donc pousser Apple à décaler son calendrier à 2021. Aucune décision ne serait actée aujourd'hui, mais les cadres dirigeants du groupe évalueraient toutes les possibilités, selon la progression de l'épidémie en Europe et aux États-Unis, ses deux plus gros marchés.

Source : GSM Arena
Mathieu Grumiaux
Par Mathieu Grumiaux

Grand maître des aspirateurs robots et de la domotique qui vit dans une "maison du futur". J'aime aussi parler films et séries sur les internets. Éternel padawan, curieux de tout ce qui concerne les nouvelles technologies.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (4)
Ipoire

J’espère qu’ils vont enfin délocaliser hors de Chine…

Albator

NON! NON! Tout mais pas ça! Pas l’Iphone 12! NON! NON! NON! C’est pas vrai?!

PlaysGames11

on y croit presque hahaha

tongtwist

Ben oui, ce retard de livraison est nécessaire pour lisser l’épidémie d’iphones.
Mais le plus efficace, c’est l’ensemble des gestes barrières:

  • Se laver les mains régulièrement pour éviter que les bout de doigts ne sentent trop la pomme
  • Baisser le plafond d’achat sur sa CB à 1000€, ce qui doit suffire à se prémunir contre ce genre d’achat déraisonnable
  • Mettre un masque devant les yeux en passant devant un Apple Store
  • Garder une distance de sécuritée d’un mètre avec tout possesseur d’iphone pour éviter d’etre tenté