Les iPhone 2020 seraient pourvus de modems 5G provenant de chez Qualcomm... et Samsung

le 23 avril 2019 à 13h10
0
iPhoneX.jpg

Fraîchement réconciliée avec Qualcomm, son fournisseur historique de puces modem, Apple peut désormais envisager plus sereinement l'avenir de ses iPhone 5G. Pressentis pour la rentrée 2020, ces premiers modèles compatibles avec le nouveau réseau cellulaire seront donc équipés de modems Qualcomm... mais aussi Samsung, nous dit WCCFTech.

Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Voilà un dicton qu'Apple risque de mettre encore plus en application, après ses récentes mésaventures en matière de puces modem. Pour ne pas dépendre uniquement du géant californien Qualcomm, la firme à la pomme aurait également signé un contrat avec Samsung, lui aussi solidement établi sur le secteur de la 5G. Huawei, qui se disait prêt à vendre des modems à Apple, n'est - sans surprise aucune - plus une option.

Sécuriser son approvisionnement en puces 5G : un enjeu de tout premier ordre pour Apple


Alors que Huawei et Samsung ont d'ores et déjà présenté des smartphones compatibles 5G, et tandis que de nombreux autres constructeurs leur emboîteront le pas dès cette année, Apple ne sera prêt au grand saut qu'en 2020, soit plus d'un an après ses deux principaux concurrents. Dans ces conditions, Apple n'a pas le droit à l'erreur. Compter sur deux fournisseurs de puces modems 5G, plutôt qu'un seul, est donc une manière d'éviter les déconvenues pour la marque à la pomme.

D'après Ming Chi Kuo, toujours bien renseigné lorsqu'il s'agit d'Apple, la firme de Cupertino profiterait également de ce double partenariat pour tirer les prix de ces composants vers le bas. L'idée étant de placer Qualcomm et Samsung en compétition directe. Cette décision permettrait aussi à Apple d'éviter d'éventuelles pénuries ou problèmes d'expéditions.

Les puces de Qualcomm et Samsung potentiellement utilisées pour des marchés différents


Toujours selon Ming Chi Kuo, Apple recourrait aux puces 5G estampillées Qualcomm pour les marchés profitant du spectre millimétrique ; tandis que les modems signés Samsung seraient quant à eux privilégiés pour les marchés dotés de spectres inférieurs à 6 GHz. L'analyste de TF International Securities estime enfin que l'arrivée d'iPhone 5G sur le marché donnerait à Apple l'occasion de revoir à la hausse ses expéditions.

Selon lui, Apple pourrait en effet expédier entre 195 et 200 millions d'iPhone en 2020 (contre les 188 à 192 millions précédemment évoqués par Ming Chi Kuo), et 70 à 75 millions d'iPhone 5G à leur lancement. Des prévisions qu'il faudrait cependant revoir à la baisse en cas de nouvelle escalade dans le conflit économique engagé entre la Chine et les États-Unis.

Et pour cause, toujours très dépendant de la Chine, et notamment des chaînes d'assemblage de Foxconn pour assembler ses iPhone, Apple serait le premier impacté par de nouvelles tensions entre les deux puissances. Au point peut-être de repousser une nouvelle fois le lancement de ses smartphones 5G.

Mots-clés : iPhone
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top