Test Xiaomi Mi 9T : impressionnant en tout point

Pierre Crochart Contributeur
20 juin 2019 à 18h04
0
La note de la rédac
Pour tirer son épingle du jeu dans la jungle des smartphones de milieu de gamme, deux solutions existent. Les constructeurs peuvent, d'une part, inonder le marché de nouvelles références et, d'autre part, prendre le temps de concevoir des produits innovants à prix abordable. Xiaomi, lui, a fait son choix : il fait les deux. Énième déclinaison de l'excellent Mi 9, ce nouveau Mi 9T n'est absolument pas une version au rabais. Elle parvient même à corriger quelques défauts de son aînée.

Il faut dire aussi que, sur ce coup, Xiaomi a un peu triché. Lancé en Chine sous le nom de Redmi K20, le constructeur a profité de la hype grimpante sur ce nouveau smartphone pour le commercialiser en France sous son égide (lui assurant au passage une meilleure réception du public, assurément).

Mais pourquoi un tel engouement au juste ? Un rapide coup d'oeil sur la fiche technique vous mettra immédiatement la puce à l'oreille. Le Xiaomi Mi 9T a absolument tout pour séduire. Et pour ne rien gâcher, il n'est vendu qu'à partir de 349€. Et si c'était lui le remplaçant du Pocophone F1 ?

Le Xiaomi Mi 9T est d'ores et déjà disponible à partir de 349€.


Xiaomi Mi 9T test
Le Mi 9T dans sa version 6+128 Go noir carbone. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Xiaomi Mi 9T : la fiche technique

Il faut néanmoins tempérer nos ardeurs concernant le dernier point. Car si ce Mi 9T se positionne au même tarif de lancement que le Pocophone F1, il se voit amputé d'un SoC haut de gamme. Il profite néanmoins d'une puce de toute dernière génération en l'objet du Snapdragon 730, dont il est le second porteur après le Samsung Galaxy A80.

Le Xiaomi Mi 9T, c'est :
  • Écran : 6,39 pouces (19,5:9), AMOLED, définition de 2340 x 1080 pixels (403 ppi) couvrant environ 86,1% de la face avant
  • SoC : Snapdragon 730 (8 nm)
  • Mémoire vive : 6 Go
  • Stockage interne : 64 ou 128 Go (non extensible via microSD)
  • Batterie : 4 000 mAh + recharge rapide à 18 W
  • Étanchéité : Non
  • Prise jack 3,5 mm : Oui
  • Appareils photo arrière : capteur 48 MP (f/1.8) de 1/2" + 13 MP (f/2.4) 1/3" grand-angle + 8 MP (f/2.4) 1/4" téléobjectif
  • Appareil photo avant : caméra pop-up de 20 MP (f/2.2)
  • Capteur d'empreintes : Oui, sous l'écran
  • Recharge inversée : Non
  • Double SIM : Oui
  • OS : Android 9.0 Pie + MIUI10
  • Coloris : noir carbone, rouge flamme, bleu glacier
  • Prix : 349€ pour 6+64 Go ou 399€ pour 6+128 Go

Une fiche technique résolument proche de celle du Mi 9, pour 150€ de moins ; rien que ça. De plus, il faut bien avouer que ce Mi 9T dispose de quelques cordes supplémentaires à son arc. On peut par exemple citer cet écran totalement sans bord améliorant la surface d'affichage, ou encore la simple présence d'un port jack 3.5 mm, cher au coeur de nombreux utilisateurs. Enfin, le Mi 9T se veut aussi plus autonome grâce à une batterie de 4 000 mAh contre 3 300 mAh pour le Mi 9.

Notez cependant que contrairement à ce dernier, la charge rapide est limitée à 18 W, et que la recharge rapide est impossible.

Dans son écrin, le Mi 9T est livré avec une coque en silicone noire, un adaptateur secteur 18 W et son câble USB-C, ainsi qu'une paire d'écouteurs 3.5 mm. Notre exemplaire de test fourni par Xiaomi ne comportait pas de film protecteur d'écran préappliqué.

Un design racé, moins sobre que le Mi 9

Aussi excellent soit-il, le Mi 9 n'est pas forcément un beau téléphone. Du moins, le dépouillement quasi total de sa face arrière nous avait laissés de marbre.

Changement total de philosophie ici, avec un Xiaomi Mi 9T à la limite du tape-à-l'oeil. Cela ne se remarque pas forcément avec notre modèle de test "noir carbone", mais sans doute plus avec les déclinaisons bleues et rouges.

Xiaomi Mi 9T test
Le design du Mi 9T est beaucoup plus racé que celui du Mi 9. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

À la manière des appareils manufacturés pour plaire aux amateurs de sport automobile, le Mi 9T allie savamment une coque noire striée à quelques éléments rouges (capteur photo principal, bouton d'allumage) qui viennent attirer l'oeil.

Comme le Redmi K20, dont ce smartphone reprend l'intégralité du design, on constate que les trois capteurs photo et le flash ont été replacés au centre de la partie dorsale, et non plus sur le côté gauche comme le Mi 9. Un très bon choix selon nous, car il contribue à créer un plus bel équilibre visuel.

Xiaomi Mi 9T test
Les trois capteurs photo sont disposés au centre et non plus sur le côté. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Tout d'aluminium habillé, le Mi 9T dégage une belle impression de solidité. Impression sans doute accentuée par son embonpoint : 196 grammes sur la balance. Couplé à des dimensions de 156,7 x 74,3 x 8,8 mm, le Xiaomi Mi 9T est incontestablement un beau bébé. Malgré tout - son poids mis à part - il reste parfaitement utilisable à une main pour certaines tâches.

Mais c'est sans doute à l'avant que le plus d'efforts ont été faits par les ingénieurs de Redmi / Xiaomi. Contrairement au Mi 9, ce nouveau smartphone ne se trouve pas défiguré par une "goutte d'eau" logeant la caméra frontale. Ici, le constructeur a opté pour un mécanisme "pop-up" (que l'on peut notamment retrouver sur le OnePlus 7 Pro) permettant de dégager l'écran de 6,39 pouces de toute distraction.

Xiaomi Mi 9T test
L'écran sans bord est un vrai plus pour le confort de lecture. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Au final, la surface d'affichage effective évolue peu (91,9% contre 90,7% d'après le constructeur). Mais il faut bien avouer qu'il est toujours plus appréciable d'avoir un écran plein format en face de soi.

Comme son prédécesseur, le Mi 9T embarque un capteur d'empreintes sous l'écran. Celui-ci se montre très légèrement moins performant que celui de son aîné (et beaucoup plus lent que celui du OnePlus 7 Pro). Mais dans l'ensemble, cela fonctionne très bien.

Xiaomi Mi 9T test
Le capteur d'empreintes est moins rapide que celui du OnePlus 7, mais remplit bien son office. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

De fines bordures continuent de cercler la dalle. Mais avec une mesure maximale de 5 mm prise au niveau du menton de l'appareil, on les oublie très facilement.

On en parlait à l'instant : la caméra pop-up est quant à elle disposée sur la tranche haute de l'appareil ; à côté de la prise jack 3.5 mm. Ce mécanisme s'active en environ 1 seconde quand il est sollicité, et nous a semblé assez solide, même en appuyant généreusement dessus pour "forcer" le retour de la caméra dans son châssis.

Xiaomi Mi 9T test
La caméra pop-up prend environ 1 seconde à sortir de son logement. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Sur la tranche droite la formule ne varie pas, et on retrouve le bouton d'allumage (peint de rouge) juste en dessous de la réglette de volume. En bas de l'appareil, on retrouve enfin le tiroir de cartes SIM, le port USB-C et l'unique haut-parleur du Mi 9T, lequel produit un son plutôt puissant pour sa petite taille.

Un superbe écran AMOLED sans bord

On l'a déjà dit : la véritable star du Mi 9T, c'est son écran. Il faut dire que Xiaomi n'a pas lésiné sur les moyens pour en mettre plein la vue.

C'est bien simple : le Mi 9T profite de l'exact même écran que le Mi 9. Nous avons donc affaire à un écran Super AMOLED de 6,39 pouces affichant du FHD+ sur une résolution de 403 ppi.

Xiaomi Mi 9T test
Très lumineux, parfaitement contrasté et bien défini : l'écran du Mi 9T est excellent. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Inutile de rappeler que, OLED oblige, on se retrouve en présence d'un taux de contraste infini ; couplé ici à une luminosité maximale d'environ 430 cd/m2 - la moyenne pour profiter de son smartphone en plein soleil sans trop de mal.

D'un point de vue colorimétrique, Xiaomi rate de peu le coche de la perfection en affichant une image légèrement trop bleutée par défaut. La dalle ne couvre pas l'intégralité du spectre sRGB et se "contente" de recouvrir la NTSC. Des détails techniques sans aucune incidence, rassurez-vous, pour celles et ceux n'étant pas des professionnels de l'image.

Xiaomi Mi 9T test
L'absence de bordures à l'écran rend le visionnage de vidéos très agréable. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Ce très bel écran trouve, vous vous en doutez, tout son intérêt lors de phases de lecture ou de visionnage de films et séries sur son smartphone. Ici, on se régale en profitant d'un superbe écran qu'aucune encoche ne vient dénaturer.

MIUI 10 : toujours aussi agréable


Comme l'intégralité des smartphones griffés Xiaomi, ce Mi 9T vient chargé de la dernière version de MIUI. Les habitués de la surcouche ne seront pas perturbés par l'interface qui, encore et toujours, tente de singer le fonctionnement d'iOS.

Les nostalgiques du tiroir d'applications se jetteront sans doute vers launcher alternatif, mais les utilisateurs à la recherche d'une expérience de navigation simple seront comme sur un petit nuage ici.

Cerise sur le gâteau : MIUI 10 s'accompagne d'un mode sombre intégral permettant de profiter encore plus du contraste infini de l'écran OLED du Mi 9T, tout en économisant quelques pourcentages de batterie.


Des performances surprenantes

Comme nous l'écrivions en préambule : le Mi 9T fait l'impasse sur un SoC haut de gamme. Logique : Xiaomi ne va pas faire entrer en concurrence deux de ses propres smartphones après tout.

Pourtant, le constructeur n'a pas failli à accorder à son nouveau modèle une plate-forme très performante. Le Snapdragon 730 est d'ailleurs la parfaite illustration des avancées drastiques qui ont été faites par Qualcomm en matière de finesse de gravure.

Gravé en 8 nm (comme l'Exynos 9820 de Samsung, un SoC haut de gamme), le SD730 se décompose en 2 coeurs puissants de 2,2 GHz et pas moins de 6 coeurs efficients de 1,8 GHz. Le tout s'accompagne d'un GPU Adreno 618 et de 6 Go de RAM pour des résultats, nous allons le voir, dépassant nos espérances à ce niveau de prix.

Sur AnTuTu Benchmark, le Mi 9T obtient le joli score de 213 139 points qui lui permet de dépasser près de 73% des smartphones du marché. Geekbench confirme la tendance avec 2 545 points en single-core et 6 675 points en multi-core.

Xiaomi Mi 9T test
Xiaomi Mi 9T test

Les résultats du Mi 9T sur AnTuTu et Geekbench

Qu'on ne s'y trompe pas : nous sommes tout de même à des années lumières des chiffres obtenus avec le Mi 9 qui, sur les mêmes tests, obtenait 373 376 points, 3 536 en single et 10 963 en multi.

Sur Androbench, qui vient mettre à l'épreuve le support de stockage afin d'en calculer les débits, le Mi 9T est une fois encore en retrait face à son grand frère. Nous avons mesuré les débits de 493,17 Mb/s en lecture séquentielle, et 188,83 Mb/s en écriture. Des chiffres tout à fait dignes de cette gamme de prix.

Xiaomi Mi 9T test
Résultats du Mi 9T sur Androbench

Mais qu'est-ce que ça donne réellement, smartphone en main ? Eh bien ça donne un appareil parfaitement réactif. Concurrent direct du Samsung Galaxy A50, le Xiaomi Mi 9T le laisse agonisant sur le bord de la route.

Le déverrouillage de l'appareil est rapide, même avec le capteur d'empreintes sous l'écran (qui a le bon goût de ne pas être capricieux), et le lancement d'applications l'est tout autant. Il faut dire qu'en matière de multitâche, les 6 Go de RAM qui alimentent l'appareil font bien leur travail.

On n'a ainsi aucune difficulté à lancer une multitude d'applications, à scinder son écran pour en profiter, et même à lancer des jeux en 3D gourmands. PUBG Mobile s'est lancé dans la configuration "Élevé" sans aucun ralentissement, et Fortnite - toujours en bêta sur Android, rappelons-le - s'est laissé approcher en "Moyen" en étant parfaitement jouable.

Xiaomi Mi 9T test
Jouer à des jeux 3D ne pose aucun problème. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Bref on se répète : à ce niveau de prix, c'est tout bonnement excellent.

On émettra malgré tout une petite réserve sur la chauffe de l'appareil. Si nous n'avons pas constaté de hausse de mercure pendant l'utilisation du smartphone, on évitera de laisser l'appareil exposé au soleil trop longtemps. Celui-ci semble avoir quelques soucis de dissipation de chaleur lorsque la température grimpe.

Diaboliquement endurant

L'une des autres nouveautés de taille avec ce Mi 9T, c'est la capacité de sa batterie. Elle passe de 3 300 mAh à 4 000 mAh par rapport au Mi 9. Mais ce n'est pas tout !

Pourvu du même écran que son grand frère, tout en disposant d'un processeur moins puissant et plus économe en énergie, le Mi 9T dispose d'une bien meilleure autonomie que le smartphone haut de gamme du constructeur.

Pour les besoins de ce test, nous avons abusé de la générosité de la batterie du smartphone, qui nous a lâchés après exactement 25h d'allumage. L'écran est en revanche resté allumé pendant 7h, ce qui est tout bonnement énorme pour un smartphone de milieu de gamme.

Xiaomi Mi 9T test
Xiaomi Mi 9T test

Le Mi 9T est très endurant

Dans les faits, et sans abuser, il est donc tout à fait possible de tenir deux journées complètes avec le Mi 9T.

Côté recharge, on est une fois encore sur un beau compromis. Le Mi 9 avait droit à la recharge sans-fil à 20 W, ce qui lui permettait de regagner 100% d'autonomie en 1h30. Le Mi 9T, incompatible avec l'induction, est quant à lui rechargeable en 1h30 également en filaire grâce au chargeur 18 W inclus.

30 minutes de charge lui redonnent d'ailleurs environ 42% de jus. Pas au niveau d'un OnePlus ou, mieux, d'un Huawei, mais ça reste très bon pour un smartphone à 349€.

Un photophone équilibré

Le Xiaomi Mi 9T aligne les bons points jusqu'à présent. Qu'en sera-t-il de la photo, un domaine où les constructeurs opèrent souvent les coupes budgétaires les plus sévères pour leurs modèles de moyenne gamme ?

Techniquement, le bagage photographique du Mi 9T ne diffère pas fondamentalement de celui du Mi 9. Du moins de prime abord, car vous savez bien que le diable se cache dans les détails.

Xiaomi Mi 9T test
Que valent les trois modules photo du Mi 9T ? Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Les deux smartphones sont équipés d'un capteur 1/2" de 48 mégapixels signés Sony : le IMX 586 sur le Mi 9, le IMX 582 pour le Mi 9T. Deux modèles qui ne diffèrent finalement que dans l'incapacité pour le second de filmer à 60 images par seconde en 4K - un mode de capture que, de toute façon, le Snapdragon 730 ne permet pas.

Du reste, le Xiaomi Mi 9T se pare de deux autres capteurs de 13 MP (f/2.4) et de 8 MP (f/2.4) offrant, au total, une plage focale équivalente à 15-52 mm. Les seules différences notables entre les deux smartphones se situent simplement dans la taille du capteur, celle des photosites et l'ouverture de l'objectif. Des points sur lesquels le Mi 9 surclasse légèrement son petit frère.

Xiaomi Mi 9T test
Le mode de prise de vue "48 MP" permet de tirer pleinement parti du capteur principal du Mi 9T. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Dans les faits, on est agréablement surpris des résultats obtenus avec le Mi 9T. Le capteur principal parvient à capturer des scènes parfaitement exposées et à la dynamique respectée. Le niveau de détails est suffisamment bon pour permettre un affichage sur grand écran. On préconisera malgré tout l'usage du mode "48 mégapixels" sur l'application photo afin de tirer parti de toute la puissance du capteur.

Xiaomi Mi 9T test

Xiaomi Mi 9T test
Le traitement numérique appliqué aux photos est léger et plutôt naturel. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

On constate aussi avec plaisir que le traitement opéré par le logiciel est tout à fait naturel. Contrairement à un Huawei qui a parfois la main lourde sur la chose, la méthode Xiaomi est beaucoup plus lâche et mise avant tout sur le naturel. Aussi on ne notera pas de grosse tendance à la sursaturation ou à l'excès de netteté sur les clichés obtenus.

Xiaomi Mi 9T test

Xiaomi Mi 9T test

Xiaomi Mi 9T test
Photos prises au grand-angle, standard et téléobjectif. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Autre bonne surprise : la très bonne mesure de la balance des blancs, peu importe l'objectif utilisé. Que ce soit le standard, le téléobjectif ou le grand-angle, les couleurs restent inchangées. Seule une perte de qualité se fait ressentir - les différents modules n'ayant pas la même résolution.

Xiaomi Mi 9T test

Xiaomi Mi 9T test
Le mode nuit du Mi 9T n'est vraiment pas terrible. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

De nuit, le Mi 9T rate malheureusement le coche. Concurrencé à ce tarif par l'excellent Google Pixel 3a, le smartphone de Xiaomi ne fait tout simplement pas le poids. Le capteur principal de 48 mégapixels peine à se gorger de lumière, et ne parlons même pas des deux autres capteurs.

Le mode nuit ne permet d'ailleurs qu'une pause de 2 secondes, ce qui n'arrange pas vraiment nos affaires. Dans tous les cas, le résultat obtenu - qu'il soit suffisamment exposé ou pas - laissera apparaître des images beaucoup trop bruitées pour être exploitables.

Xiaomi Mi 9T test
Le détourage du mode portrait est plutôt bon, mais l'absence de HDR aura tendance à surexposer légèrement le ciel. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

À l'avant, le capteur logé dans le mécanisme pop-up produit lui aussi des résultats de bonne facture. Quelques petits soucis de mise au point se sont fait ressentir (même dans de bonnes conditions lumineuses), mais dans l'ensemble les clichés sont bons.

On regrettera simplement une chose : en mode portrait avant, impossible d'activer le HDR. En d'autres termes, l'arrière-plan sera possiblement mal défini, et le ciel s'en retrouvera bien souvent surexposé.

Enfin en matière de vidéo, le Xiaomi Mi 9T peut donc filmer jusqu'en 4K à 30 images par seconde. La stabilisation électronique fait quant à elle plutôt un bon travail pour éviter l'effet shaky cam.

Xiaomi Mi 9T : l'avis de Clubic

Sorti de nulle part, ce Xiaomi Mi 9T nous met des étoiles plein les yeux. Si l'on peut pester sur "encore" une déclinaison du Mi 9, on ne peut que saluer la perspicacité du constructeur à proposer un smartphone apportant de vraies nouveautés au modèle initial, tout en s'affichant à un tarif plus abordable.

C'est bien simple : à 349€, nous n'avons pas en tête un smartphone aussi séduisant. Écran OLED sans bord, SoC de moyenne gamme, certes, mais de dernière génération, batterie XXL et surtout une partie photo très équilibrée à défaut d'être impressionnante... le Mi 9T a tout pour séduire.

Xiaomi Mi 9T

Les plus
+ Design moins tristounet que le Mi 9
+ Écran borderless de très bonne qualité
+ Des performances surprenantes pour sa gamme de prix
+ Très bonne autonomie
+ Plutôt équilibré en photo
Les moins
- Assez lourd
- Pas de recharge sans-fil
- Les photos de nuit
Design
Écran
Performances
Autonomie
Photographie
4


Test réalisé à partir d'un smartphone prêté par le constructeur
4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top