Android : attention aux applis espionnes

01 juin 2018 à 15h36
0
Selon Sophos, une société spécialisée dans la sécurité informatique, une cinquantaine d'applications Android contiendraient un malware servant à recueillir des données personnelles et à afficher des publicités.

Android : des applications à l'air anodin peuvent cacher de mauvaises surprises

Lorsque les développeurs d'une application affirment ne pas recueillir d'informations personnelles, la majorité d'entre nous avons tendance à les croire. Cependant, d'après Sophos, les développeurs d'au moins 50 applications différentes ont choisi d'intégrer un code connu sous le nom de XavirAd.

Sont infectées des applications à l'air tout à fait anodin, telles que Photo Frames & Picture Collage, Mp3 Voice Recorder Free, Image Search Engine&Pic Finder, Reverse Video Edit & Backwards ou encore Weather Forecast Widget Clock.

Une fois l'application installée, XavirAd affiche, à intervalles réguliers et en plein écran, des publicités. L'utilisateur est alors obligé de cliquer à chaque fois sur une croix en haut à gauche pour les faire disparaître. Le plus agaçant, c'est que ces publicités s'affichent même lorsque l'application en question est fermée.

01F4000008701372-photo-add-text-on-a-photo.jpg
Add Text On a Photo fait partie des applications concernées


XavirAd, ou comment recueillir un maximum d'informations personnelles et rester inaperçu

Une fois installé, XavirAd contacte son serveur et en télécharge un code, qui paramètre le téléphone pour qu'il affiche ces publicités à intervalles réguliers. Ainsi, le code malveillant n'est pas présent directement sur l'application lorsqu'elle est proposée au téléchargement sur Google Play, rendant sa détection d'autant plus compliquée.

L'application télécharge ensuite un fichier .dex, qui recueille l'adresse mail associée à votre compte Google Play, la liste des applications installées, les identifiants IMEI et android_id, la résolution de l'écran, le nom du fabricant du smartphone, sa marque, son modèle, la version du système d'exploitation, le nom de l'opérateur mobile et la source d'où l'application a été installée. Une fois cryptées, ces informations sont transmises vers le serveur.

Voir aussi :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Des keyloggers découverts sur des appareils HP
SFR : la 5G pour 2020
Déploiement fibre optique : SFR attaque Orange
Assassin et AfterMidnight : deux nouveaux spywares de la CIA
Galaxy Note 8 : un modèle imprimé en 3D ?
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page