Android : 3,25 millions de malwares identifiés en 2016

09 mai 2017 à 12h28
0
Android est le système d'exploitation le plus répandu dans le monde : il a même récemment surpassé Windows de Microsoft lorsqu'on prend en compte tous les appareils (smartphones et ordinateurs) ayant un OS. Pas étonnant, dans ces conditions, que les pirates en fassent leur cible préférée et qu'ils s'acharnent à trouver de nouvelles failles et à créer de nouveaux logiciels malveillants.

Le cabinet d'analyses G Data a dévoilé, le 27 avril 2017, le nombre de malwares Andoird qui ont été identifiés en 2016 : plus de 3 millions. Et la situation ne va aller pas en s'améliorant.

Un nouveau malware toutes les 10 secondes environ

Les données du cabinet G Data ont de quoi inquiéter les plus paranoïaques des utilisateurs d'Android : toutes les 10 secondes environ, un nouveau malware visant l'OS de Google serait lâché dans la nature. Le nombre de victimes potentielles, 72 % des utilisateurs de smartphones dans le monde selon la répartition des OS sur le marché, explique cette multiplication.

Au total, en 2016, 3,246 millions de nouveaux malwares et d'applications malveillantes ont été identifiés par les spécialistes en sécurité informatique. Certains étaient intégralement nouveaux, ce sont les plus dangereux, mais la plus grande partie ne sont que des évolutions de malwares déjà en circulation. Ça ne signifie pas qu'ils soient moins dangereux, mais cela explique la rapidité de leur multiplication.

01F4000008380374-photo-android-logo-illus.jpg


Toujours plus de malwares : 3,5 millions en 2017

La multiplication des malwares sur Android semble ralentir : alors qu'entre 2012 et 2013 le nombre de malwares identifiés, selon les données G Data, est passé de 214.327 à 1,192 million, soit une augmentation proche des 500 %, entre 2016 et 2017, la situation devrait se tasser. G Data estime que dans le courant de l'année, 3,5 millions de malwares seront identifiés. Malgré tout, cela représente un nouveau malware toutes les 9 secondes.

Selon G Data, le souci rencontré par les utilisateurs Android est au niveau des mises à jour de la part des constructeurs : alors que les utilisateurs Windows savent pertinemment à quelle date le support de leur OS prendra fin, les utilisateurs de smartphones Android n'ont, pour la plupart, aucune information sur la question.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Le partage de comptes coûte chaque année des milliards de dollars à Netflix, Amazon, HBO et Hulu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Adieu, Windows 7, tu seras longtemps resté le meilleur...
Le P.-D.G. de Peugeot sous-entend la fin de ses moteurs à combustion d'ici 2030
Le diesel n'est pas mort : il se tourne vers les SUV américains et européens
L'UE dévoile son projet de
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
La série Code Quantum pourrait-être ressuscitée par NBC
OneWeb produit à présent deux satellites par jour !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top