Dites bonjour à "Hajime", le nouveau malware IOT

26 avril 2017 à 09h38
0
Les objets connectés sont de plus en plus attaqués par les pirates qui profitent des failles dans les logiciels rarement mis à jour par les propriétaires des appareils pour les transformer machines zombies. L'un des plus connus est Mirai qui a été utilisé pour diverses attaques en 2016. La plus célèbre est celle menée contre l'entreprise Dyn qui gère les DNS de grosses entreprises comme Netflix et Paypal.

Kaspersky Lab a dévoilé le 25 avril 2017, un nouveau malware du même type. Son but n'est pas encore connu mais il semble avoir été en mesure de prendre le contrôle de centaines de milliers d'appareils.

300 000 objets connectés infectés par "Hajime"

"Hajime" signifie, en japonais, "commencez", un terme utilisé en arts martiaux pour faire débuter le combat que l'on retrouve également dans l'expression "Hajimemashite" utilisée pour se présenter dans le pays du Soleil Levant. Cela indique, peut-être, une origine similaire à celle du malware "Mirai", signifiant "avenir" en japonais et développé par le hacker Anna-sempai. Mais rien n'est moins sûr.

Ce qu'a découvert Kaspersky, qui a publié les résultats de ses recherches sur son blog, c'est que Hajime a déjà réussi à infecter 300.000 appareils connectés. Initialement repéré en octobre 2016, le malware a trouvé le moyen de se répandre rapidement. Il s'attaquerait à tous les appareils, des lecteurs DVD aux webcams en passant pas les routers.

01F4000008315104-photo-botnet-malware-ban.jpg


Une attaque "force brute" pour pirater les appareils

Comme souvent chez ce type de malwares, Hajime utilise une attaque de force brute pour pirater les appareils : le logiciel va tester toutes les combinaisons de mots-de-passe jusqu'à trouver celui qui correspond. Kaspersky recommande, de fait, à tous les propriétaires d'objets connectés, de bien changer le mot-de-passe de leurs appareils pour les rendre moins vulnérables à ces attaques.

Ce qui inquiète les spécialistes en sécurité informatique de la firme Kaspersky est l'inactivité d'Hajime. Malgré près de 300 000 objets infectés il n'aurait pas encore été utilisé pour une attaque quelconque. Mais il est clair que cela ne devrait pas tarder. Il n'a toutefois pas encore atteint le niveau de propagation de Mirai, qui avait infecté 500 000 appareils fin 2016 et qui continue d'infecter 5 appareils par minute.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top