Gooligan : un malware infecte 1 million de comptes Google

04 décembre 2016 à 16h30
0
Mauvaise nouvelle pour les propriétaires de smartphones Android et pour la firme de Mountain View Google : un nouveau malware vise directement les comptes Google et il aurait déjà fait de nombreuses victimes, selon ce que dévoile la firme CheckPoint mercredi 30 novembre 2016.

Les hackers auraient développé un malware que les chercheurs ont surnommé Gooligan, savant mélange de « Google » et « Hooligan », pour mettre en exergue sa puissance et sa vitesse de propagation.

Plus de 7 smartphones Android sur 10 sont à risque



La firme de sécurité CheckPoint a dévoilé, mercredi 30 novembre 2016, ce nouveau malware, qui aurait déjà infecté 1 million d'appareils dans le monde, tous fonctionnant sous Android 4,0 JellyBean et Kitkat et sous Android 5,0 Lollipop. À eux seuls, ces systèmes d'exploitation développés par Google représentent 74 % des smartphones Android en circulation, soit plus d'un milliard d'appareils qui peuvent être infectés.

C'est sans doute ce potentiel destructeur qui a justifié le surnom de Gooligan pour ce nouveau malware... mais pas uniquement. Le malware s'attaquera aux comptes Google des utilisateurs et à tous les services de la firme de Mountain View. Selon CheckPoint, le malware se propagerait rapidement au rythme de près de 13 000 appareils infectés par jour et s'installe simplement en installant une application elle-même infectée.

012C000008120736-photo-04962624-photo-android-malware-ver-worm-sq-gb-logo.jpg

Les comptes Google menacés, les informations personnelles volées



Gooligan, une fois installé sur l'appareil de la victime, serait en mesure, grâce aux identifiants du compte Google dont il a pris le contrôle, d'installer des applications sur le téléphone via Google Play. Une fois cela fait, les hackers n'ont plus qu'à récupérer les revenus publicitaires que ces applications développent.

Le malware est également capable de prendre le contrôle des comptes Gmail, Google Photos et autres pour capter des données sensibles et des informations personnelles concernant la victime. Heureusement pour les Français, il semblerait que 57 % des smartphones infectés se trouvent en Asie et seulement 9 % en Europe. Google serait en train de travailler avec CheckPoint pour trouver une solution.

En attendant, CheckPoint a mis en place un service gratuit qui permet de savoir si son compte a été piraté en insérant uniquement son email : https://gooligan.checkpoint.com/

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top