Argon One M.2 : le boîtier pour Raspberry Pi évolue pour accueillir un SSD

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
29 septembre 2020 à 09h17
8
© Argon40

Après le DeskPi Pro lancé il y a tout juste quelques jours, c’est au tour d’Argon40 de proposer sa solution pour concilier stockage SSD et Raspberry Pi 4.

Évolution de l’Argon One premier du nom, l’Argon One M.2 vient profiter de la récente amélioration du Pi 4, qui permet désormais de booter depuis une clé USB ou un SSD.

Toujours dans le même esprit, M.2 en plus

Disponible en précommande dès aujourd’hui, l’Argon One M.2 vient apporter d’importantes évolutions à l’Argon One Pi 4 testé récemment sur Clubic.

Si ce boîtier conserve son esprit originel, tant au niveau du design que de sa conception intéressante qui permet de déporter les broches GPIO tout en gérant alimentation et ventilation via un circuit imprimé, il ajoute cette fois-ci la compatibilité avec les SSD M.2 SATA de toutes tailles, avec connecteur B comme B+M.

© Argon40

Une bonne nouvelle pour ce boîtier que nous avions jugé comme étant l’un des meilleurs pour Raspberry Pi 4, grâce à son efficacité pour éviter tout phénomène de throttling, ainsi que sa conception bien pensée.

L’emplacement M.2 profite en effet ici de l’USB 3.0 du Pi 4 qui, via une mise à jour récente de son firmware, permet maintenant de booter depuis un support USB et un disque SSD. Cet ajout promet une flexibilité et des performances accrues, notamment pour des projets gourmands en lecture/écriture et pour lesquels la carte SD montre vite ses limites.

Argon One M.2 : quelles sont les autres nouveautés ?

Argon40 ne s’est pas contenté de livrer une simple version de son Argon One avec comme seule évolution l’ajout d’un slot M.2. À vrai dire, le fabricant améliore doucement son boîtier avec plusieurs nouveautés à la clé.

On y retrouve ainsi deux ports HDMI de pleine taille « Full-Sized », permettant d’améliorer et faciliter les configurations dual-monitor. On constate également de nouveaux modes de gestion de l’alimentation, notamment avec un mode « Always ON » qui permet de redémarrer la nanocarte automatiquement après une coupure de courant ou autre.

Notons enfin que le boîtier est compatible UASP (USB Attached SCSI Protocol), ce qui signifie que les taux de transfert via USB 3.0 vont permettre de profiter pleinement de la vélocité d’un SSD.

Pour le reste, aucun changement en vue et notre test complet du premier Argon One devrait vous éclairer davantage pour savoir à quoi vous attendre.

Prix et disponibilité

L’Argon One M.2 est actuellement ouvert aux précommandes sur le site officiel d’Argon40, contre la somme de 45 $ ; un tarif tout de même bien supérieur aux 25 € demandés pour la première version.

Nous ne connaissons pour le moment pas la date de livraison du produit ni sa disponibilité chez les revendeurs habituels en Europe.

Source : Argon40

8
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

ClipDrop, l'application qui copie-colle les objets réels dans Photoshop est disponible !
Corsair annonce un casque spécialement créé pour les Xbox Series X et S
Vie privée : le mythe d’Internet
AMD travaillerait sur un GPU Navi orienté crypto-monnaie
Ergo Series : LG lance ses moniteurs Nano-IPS haut de gamme et ergonomiques
Tesla : Les usines de Shanghai et Berlin livreront des Model Y dès 2021
On a testé pour vous : le recrutement de profils tech sur talent.io
Facebook lance sa fonction
Un CyberScore pour les plateformes numériques : l'audacieuse proposition de loi
La trottinette électrique Xiaomi Mi Electric Scooter Essential à 50€ moins chère
scroll top