ARM Cortex-A50 : ARMv8, 64 bits et efficacité énergétique améliorée

05 novembre 2012 à 17h04
0
ARM a finalement annoncé la semaine dernière les microarchitectures de la série ARM Cortex-A50, qui concrétisent l'architecture ARMv8 dévoilée un an plus tôt presque jour pour jour. En plus de la prise en charge du 64 bits, elles promettent d'améliorer encore l'efficacité énergétique.

02002606-photo-arm-logo.jpg

Avec la série ARM Cortex-A50, l'objectif est de « consolider » les acquis mais aussi de « diversifier » les usages, autrement dit d'empiéter de plus en plus sur les plates bandes de l'architecture x86.

Pour ce faire, ARM se met finalement aux registres de 64 bits, et revendique d'emblée proposer « les processeurs 64 bits à la meilleure efficacité énergétique au monde ». Il reproduit par ailleurs le schéma existant, avec deux microarchitectures complémentaires, optimisées au passage.

Elles exploitent toutes deux de nouveaux procédés de fabrication CMOS et FinFET jusqu'en 20 nm, en attendant le 14 nm, de quoi réduire l'encombrement des puces, leur consommation électrique et leur coût.

Le Cortex-A57 succède ainsi au Cortex-A15 et reprend sa conception out-of-order. Il promet des performances trois fois supérieures à consommation égale, c'est-à-dire des performances comparables à celles d'un ordinateur conventionnel. Le Cortex-A53 succède quant à lui au Cortex-A7 et reprend sa conception simplifiée in-order. Il permettrait d'obtenir les performances d'un superphone contemporain en consommant quatre fois moins d'énergie.

Sur le segment des smartphones, des tablettes ou des ordinateurs convertibles, ces deux microarchitectures peuvent donc être associées dans une seule puce big.LITTLE, avec par exemple quatre cœurs Cortex-A53 qui maintiennent le terminal en fonctionnement et assurent les activités les moins gourmandes, et deux ou quatre cœurs Cortex-A57 pour les tâches plus gourmandes. Ils restent dans un premier temps associés aux GPU ARM Mali-T62x ou T67x existants. Des puces pour serveurs peuvent quant à elles associer quatre fois quatre cœurs Cortex-A53 ou A57, avec ou sans GPU.

ARM a déjà accordé des licences pour ces microarchitectures à AMD, qui a récemment annoncé se lancer sur le marché des processeurs ARM pour serveurs, Broadcom, Samsung ou STMicroelectronics. Rappelons qu'ARM conçoit des architectures et microarchitectures mais confie à des partenaires le soin de les concrétiser.

00F0000005497511-photo-arm-cortex-a50.jpg
00F0000005497513-photo-arm-cortex-a50.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top