AMD : la 3e génération de CPUs Ryzen Threadripper arrivera bien cette année

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
11 mars 2019 à 21h20
0
Capture d’écran 2019-03-11 à 12.26.45.jpg

Alors que la troisième cuvée de puces Ryzen se profile à l'horizon, les nouveaux processeurs Ryzen Threadrippers, s'apprêtent eux aussi à faire leur entrée sur le terrain du processeur de bureau, et ce dès 2019.

Face à un Intel gonflé à bloc depuis l'annonce (éminemment attendue) d'un nouveau protocole de gravure en 10 nm, AMD doit redoubler d'efforts pour confirmer sa reconquête progressive du marché entamée il y a deux ans. C'est à l'occasion d'une nouvelle présentation de gamme destinée à ses investisseurs que la firme de Lisa Su a communiqué quelques informations complémentaires quant à l'arrivée des puces Threadripper de troisième génération. Attendues pour 2019 sans plus de détails, ces dernières viendront compléter le line-up bien garni des rouges pour cette année. Une fois encore, les machines high-end et les stations de travail sont ciblées en priorité.

Trois lancements majeurs sur le reste de l'année 2019

En plus des APUs mobiles Ryzen de seconde génération, des puces APU mobiles Athlon et des processeurs destinés aux Chromebooks, AMD lancera au printemps sa seconde cuvée de processeurs mobiles Ryzen Pro, tandis que sa troisième mouture de puces Ryzen pour ordinateurs de bureau arrivera durant l'été, a-t-il été confirmé. Les nouveaux CPUs Threadripper, sont aussi attendues cette année, au même titre que les processeurs EPYC de seconde génération (nom de code ROME), qui devraient débouler dans les prochains mois sur le marché.

Notons toutefois qu'AMD n'a pas encore souhaité confirmer de créneau le lancement officiel pour les puces EPYC, une sortie en 2019 reste donc à prendre avec des pincettes. Ces fameuses puces ROME sont par contre toujours destinées aux serveurs. Elles partageraient en outre un certain nombre de spécificités avec la troisième itération de puces Threadripper, note le site spécialisé AnandTech.

AMD ROME et Ryzen Threadripper 3e Gen : une plateforme commune ?

La seconde génération de processeurs pour serveur EPYC (alias ROME) doit en effet s'articuler autour d'une plateforme modulaire basée sur des Chiplets Zen 2 gravés en 7nm. Ces nouveaux processeurs EPYC doivent par ailleurs embarquer jusqu'à 64 Cores et profiter d'un die I/O. AnandTech avance que les puces Threadripper de troisième itération pourraient profiter de cette même plateforme. La différence entre les deux familles de puces viendrait alors de la quantité de Cores / Threads offerte, ainsi que des fréquences respectivement allouées. Par le passé, la première génération de puces Threadripper ne proposait ainsi que la moitié des cores intégrés à la première cuvée de processeurs EPYC.

Pour rappel, la seconde génération de puces mobiles Ryzen Pro, évoquée plus haut, reposera quant à elle sur l'architecture Zen+ et sur des puces 12 nm LP gravées par GlobalFoundries. Les processeurs de bureau Ryzen 3 ont pour leur part pour spécificité d'embarquer deux dies distincts : un premier die contenant 8 cores Zen 2 gravés en 7 nm par TSMC, et un second die I/O doté de canaux PCIe 4.0 et gravé en 14 nm LPP par GlobalFoundries.
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top