TSMC : le 7 nm représente maintenant la plus grosse source de revenus du fondeur

Nathan Le Gohlisse Contributeur
18 janvier 2019 à 18h19
0
TSMC7nm1.jpg

Exploité depuis le troisième trimestre 2018 chez TSMC, le procédé de gravure en 7 nm (qui profite à AMD sur ses nouveaux GPUs et CPUs ou encore à Qualcomm pour son Snapdragon 855) a d'ores et déjà gagné le rang de process le plus rémunérateur chez le fondeur taïwanais au cours de son quatrième trimestre 2018. Il représente en effet 23% des revenus enregistrés par TSMC sur cette période.

C'est ce que l'on découvre en parcourant les derniers résultats dévoilés par TSMC. Parmi les chiffres évoqués par la firme, on apprend qu'au total les revenus générés par l'exploitation du procédé de gravure en 7 nm ont représenté 10% de ses revenus globaux au cours de l'année 2018 au complet. Dans son rapport, le groupe avance que ce chiffre devrait toutefois "être supérieur à 20%" à l'issue de l'année 2019. Un objectif réaliste et réalisable, malgré une concurrence qui devrait commencer à se faire plus présente dans les prochains mois.

TSMC7nm.jpg

En 2019, TSMC devra faire avec les ambitions de Samsung sur le 7nm

Comme le pointe AnandTech, TSMC devra notamment faire avec la concurrence de la filiale semi-conducteurs de Samsung, bien décidée à faire du process en 7 nm un de ses principaux leviers de croissance pour l'année qui s'annonce, et ce en complément du procédé de gravure en 10 nm que Samsung Foundry exploite maintenant depuis près de deux ans. Le géant coréen prévoit en outre de se pencher plus activement sur la mise au point de son process 5/4 nm FinFET, ce qui lui permettrait de rattraper TSMC qui a annoncé lancer la production à grande échelle de puces gravées en 5 nm dès le début 2020.

Le secteur des puces 7 nm n'est cependant pas aussi attractif pour GlobalFoundry. Le fondeur américain a pour sa part annoncé récemment qu'il laissait tomber le développement de sa propre technique de gravure en 7 nm pour se concentrer sur les process 12, 14 et 22 nm qui lui sont pour l'heure plus favorables d'un point de vue pécunier.

TSMC, Leader mondial du semi-conducteur

Pour rappel, sur la première moitié de l'année 2018, et donc avant l'exploitation effective du 7 nm, TSMC arrivait sur la première place du podium des plus gros fondeurs (avec 56,1% de parts de marché au niveau mondial), devant GlobalFoundry (9 %), UMC (United Microelectronics Corporation, 8,9 %), Samsung Foundry (7,4 %) et le chinois SMIC (Semiconductor Manufacturing International Corporation, 5,9 %). Il faudra voir dans les prochains mois si l'exploitation des différents procédés de gravures en 7 nm permet de faire évoluer ces valeurs.
Modifié le 18/01/2019 à 22h33
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être
En France, une campagne est lancée contre la

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top