Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage

le 24 avril 2019 à 15h35
0
Tesla Robotaxi

À terme, Tesla espère faire de sa flotte un réseau de voitures autonomes en autopartage. De ce fait, le propriétaire d'un véhicule de la marque générerait jusqu'à 30 000 dollars de bénéfice par an grâce à ce nouveau système.

Uber a-t-il du souci à se faire ? Celui qui rêve de devenir le leader incontesté sur le marché des voitures autonomes fait face à une concurrence grandissante au fil des années. Après Google, Apple et les principaux fabricants du secteur, place à Tesla, dont la roadmap relative à la conduite autonome a été dévoilée à l'occasion de la Tesla Autonomy Day, organisée le lundi 22 avril 2019.

Une grille tarifaire avantageuse pour les clients


Si Elon Musk a notamment présenté sa nouvelle puce dédiée à l'intelligence artificielle, le patron du groupe californien en a aussi profité pour révéler son futur service de voitures autonomes disponible en autopartage : Robotaxi.

Le principe de Robotaxi est simple : mettre à disposition son véhicule Tesla à d'autres utilisateurs, en échange d'une somme d'argent. Dans l'idée, une voiture Tesla pourrait alors vous déposer d'un point A à un point B de manière totalement autonome.

Tesla Robotaxi

Son réseau d'automobiles sans conducteur, baptisé Tesla Network, profiterait d'un nouvel onglet dans l'application mobile existante. L'idée étant de proposer une grille tarifaire inférieure à celle des concurrents grâce à l'absence de chauffeur, et ce dès le second trimestre de l'année 2020. Pour le propriétaire d'une Tesla, la mise en service de son véhicule pourrait lui rapporter jusqu'à 30 000 dollars de bénéfices par an.

Tesla freiné par les pouvoirs publics ?


Mais l'entrepreneur américain fait face à plusieurs problématiques, que sont les différentes législations mises en place sur les marchés visés. Si les États-Unis semblent avoir un train d'avance sur ce domaine, nombre d'États européens doivent encore se pencher sur la question pour autoriser un tel service. Son déploiement dépendra avant tout de l'approbation des pouvoirs publics.



Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
Fête des mères, nos 15 idées cadeaux pour gâter votre maman
Mercedes : le constructeur veut des voitures neutres en CO2 d'ici 2039
Être propriétaire de sa voiture, un modèle bientôt dépassé d'après le CEO de Volvo
Guacamelee! Super Turbo Championship Edition est gratuit sur le Humble Store
VivaTech 2019 - AMY (RATP), l'appli qui utilise les ultrasons pour alerter les piétons d'un danger
scroll top