Sony Alpha 7 IV : polyvalence, puissance et autofocus au sommet pour ce nouvel hybride plein format

22 octobre 2021 à 14h39
1
Sony Alpha 7 IV © Sony
© Sony

Sony lève aujourd'hui le voile sur son tout nouvel appareil photo hybride  : l'Alpha 7 IV. Dernier-né de sa gamme Alpha, il vient succéder à l'Alpha 7 III (2018) en clamant haut et fort ses capacités accrues et sa polyvalence.

Prolifique, mais efficace, Sony chouchoute ses utilisateurs en multipliant les hybrides. Avec l'A7 IV, le constructeur japonais remet au goût du jour l'appareil photo polyvalent qui a ébranlé le marché du reflex il y a quelques années, en perte de vitesse face au succès de ces nouveaux concentrés de technologie. Pensé pour la photographie comme la vidéo, l'Alpha 7 IV se présente comme un boîtier polyvalent dont les atouts pourraient séduire plus d'un photographe amateur ou professionnel. À cette annonce se greffent deux nouveaux flashs. Faisons le tour des caractéristiques.

Sony et l'autofocus : toujours plus loin, toujours plus fort


L'A7 IV est équipé du processeur d’image BIONZ XR, le dernier-né chez Sony, qui permet notamment d'embarquer un autofocus toujours plus réactif. Ici, il s'agit ni plus ni moins de l'AF de l'Alpha 1 (sorti en janvier 2021), le flagship du constructeur. Autant le dire, une bête de course, mais nous y reviendrons.

À bord du nouvel hybride, un capteur CMOS rétroéclairé Exmor R plein format d'une résolution de 33 mégapixels vient donner un coup de boost en termes de qualité d'image. Pour rappel, l'Alpha 7 III n'embarque « que » 24 Mp. Cette montée en gamme s'accompagne d'une plage d'ISO (étendue) allant de 50 à 204 800. En outre, le boîtier peut gagner 5,5 IL de vitesse d'obturation grâce à une stabilisation d’image par le capteur sur cinq axes.

Sony Alpha 7 IV © Sony
© Sony
Sony Alpha 7 IV © Sony
© Sony

Sony promet des « performances exceptionnelles » côté autofocus, et l'on a tendance à le croire. En effet, la réputation de l'autofocus et du focus tracking des produits du constructeur n'est plus à faire, et celui-ci poursuit dans sa lancée. Ainsi, l'Alpha 7 IV est capable de monter en rafale jusqu'à 10 images par seconde avec suivi AF et AE. Ajoutons à cela 759 points à détection de phase répartis sur 94 % de l’image, une bonne mémoire tampon et l'utilisation de supports mémoire rapides, le risque de manquer sa mise au point est réduit à peau de chagrin.

Ces performances sont également permises par les technologies de mise au point robustes implémentées dans le boîtier. Ainsi, le bien connu Eye AF (autofocus sur l'œil) ne se contente plus de suivre le regard des humains : il est maintenant capable de s'accrocher aux yeux des oiseaux et autres animaux. Et ce, en photo comme en vidéo. De même, Sony promet que la détection des visages et yeux humains a bénéficié de 30 % d'amélioration par rapport à l'Alpha 7 III. Autant de prouesses qu'il conviendra de vérifier en conditions réelles.

Sony Alpha 7 IV © Sony
© Sony

L'Alpha 7 IV maîtrise la vidéo aussi bien que la photo

Côté vidéo, justement, quid de l'autofocus ? Sony propose de nouvelles façons de gérer sa mise au point. L'Assistant AF est chargé de maîtriser les transitions de focus et la carte de mise au point (focus map), permettant à l'utilisateur de distinguer rapidement la zone de netteté et la profondeur de champ. Également, et c'est assez rare pour le souligner, l'Alpha 7 IV embarque une compensation du focus breathing, un événement qui se produit lors d'un changement de distance de mise au point entraînant une légère variation de focale. En vidéo, ce « souffle » qui peut sembler mineur est bien perceptible, mais l'A7 IV assure pouvoir « maintenir un cadre parfaitement fixe » en transition de focus. Une feature qu'apprécieront les créatifs, à n'en pas douter.

L'Alpha 7 IV assure un enregistrement vidéo jusqu'en 4K 60p en Super 35, ainsi qu'en plein format 4K 30p avec suréchantillonnage 7K.
À noter que la structure de dissipation thermique du boîtier l'autorise à enregistrer en 4K 60p 10 bits 4:2:2 pendant plus d'une heure en continu (prends ça, Canon EOS R5 ).

Sony Alpha 7 IV © Sony
© Sony
Sony Alpha 7 IV © Sony
© Sony

Le constructeur japonais a révisé l'ergonomie de sa gamme d'appareils photo hybrides. L'Alpha 7 IV arbore désormais une molette de modes à deux niveaux : l'un pour le mode photo, vidéo ou S&Q (ralenti et accéléré), le second pour les modes de prises de vue Auto/P/A/S/M et autres réglages personnalisés. L'écran tactile de 3 pouces d'une résolution de 1,03 million de points est orientable, le viseur OLED QuadVGA embarque environ 3,68 millions de points. Quant à l'emplacement mémoire, il est compatible avec une carte CFexpress de type A.

De concert avec l'annonce de l'A7 IV, Sony dévoile deux nouveaux flashs sans-fil compatibles avec sa gamme Alpha : le HVL-F60RM2, dont le nombre-guide (NG) monte à 60 et la couverture va de 20 à 200 mm, et le HVL-F46RM, au NG de 46 et à la couverture de 24 à 105 mm. Conçu pour un usage professionnel et créatif, ces flashs permettent notamment une synchronisation au 1/400
s, en sus de performances générales améliorées.

Prix et disponibilité

L'appareil photo hybride Sony Alpha 7 IV sera disponible dès le mois de décembre, sans plus de précision de la part du constructeur, au prix de vente estimé de 2 800 euros (boîtier nu). Pour rappel, l'Alpha 1 est actuellement vendu aux alentours de 7 300 euros tandis que l'A7 III se négocie encore autour de 2 000 euros.

Quant aux flashs, ils seront tous deux commercialisés en novembre au prix de 650 euros pour le HVL-F60RM2 et 430 euros pour le HVL-F46RM.

Équipement indispensable s'il en est, l'appareil photo numérique (APN) a envahi les foyers. Notre rapport à la photographie a même considérablement évolué ces dernières années avec la démocratisation des smartphones et des réseaux sociaux.
Lire la suite

Source : communiqué de presse Sony

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
userresu
J’attendais cet Alpha 7 IV pour faire un choix avec le Lumix S5<br /> Le problème ; c’est le prix ; comparé au S5 ; cet A7 IV est bien plus élevé en terme de tarif ; je vais regarder la comparaison entre les deux boitier en détail pour voir si cette différence de prix est vraiment justifiée<br /> Sinon reste à voir côté Canon avec le R6
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Le casque gamer sans fil Logitech G435 LightSpeed n'a jamais été aussi peu cher
Hans Zimmer kiffe l'audio spatialisé d'Apple (et l'AirPods Max)
Panasonic modernise enfin My Home Screen et voit débarquer Apple TV+
À Noël, il y aura moins d'appareils photo sous le sapin, la faute à la pénurie
360 heures d'autonomie sur des écouteurs ? C'est possible avec les Hypersonic 360 de LinearFlux
Bon plan Fnac : cette excellente barre de son Denon chute à moins de 180€
Apple : ces appareils pourraient profiter d'un nouveau design en 2022
Sennheiser dévoile le HD 400 Pro, un nouveau casque ouvert pour les créateurs
Le spécialiste audio Teufel dévoile une version évoluée de sa gamme de casques nomades Real Blue
Samsung pourrait acheter des dalles OLED chez LG, vers un changement de cap pour la marque ?
Haut de page