Samsung annonce avoir développé son premier module DDR5 de 512 GB

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
23 août 2021 à 14h15
9
Samsung DDR5 © © Samsung
© Samsung

La DDR5 arrive, et Samsung ne prend pas la chose à la légère. La firme a annoncé avoir développé son premier module de DDR5 d'une capacité de 512 Go. Ce module pourra monter jusqu'à 7 200 MHz pour 40 % de performances supplémentaires par rapport aux meilleures barrettes DDR4 actuelles.

Pour concevoir cet impressionnant module, Samsung explique avoir utilisé 8 dies de DDR5 empilés et interconnectés par le biais de la technologie TSV (through-silicon-via). Jusqu'à présent, la DDR4 se contentait pour sa part de 4 dies empilés. L'avancée technologique est donc majeure.

Des dies plus nombreux, plus denses… et pourtant plus fins

On apprend par ailleurs que si l'empilement de dies DDR5 est plus dense, il n'est pas pour autant plus épais. Au contraire : comptez 1,0 mm ici contre 1,2 mm en DDR4. Cette finesse accrue est notamment permise par de nouvelles techniques de manipulation des wafers qui résultent à une réduction de 40 % de l'espace entre les différents dies.

Côté tension, ce nouveau module DDR5-7200 fonctionne à tout juste 1,1 V, précise Tom's Hardware. C'est seulement 0,92 fois la tension appliquée en DDR4. Une efficacité cette fois permise par la combinaison de trois facteurs : le recours au PMIC (Power management IC), à un régulateur de tension ainsi qu'à un diélectrique high-K au niveau du semi-conducteur.

Samsung a enfin saupoudré l'ensemble de technologies comme le SBR (Same-Bank Refresh, qui permet un bus DRAM 10 % plus efficace) ou le DFE (Decision Feedback Equalizer, pour améliorer la stabilité des signaux). Un ODECC (on-die error-correction code) est également présent pour assurer au module une plus grande sécurité dans la gestion des données.

Des modules conçus pour les serveurs et data centers

Notons que cet impressionnant module DDR5-7200 de 512 Go n'est pas de ceux que vous pourrez acheter pour votre future tour. Samsung le réserve aux marchés des serveurs et data centers.

Nous autres, humbles mortels, devrons vraisemblablement nous contenter de modules plus « modestes » de 64 Go. Une capacité déjà conséquente pour le grand public. D'autant que les processeurs AMD et Intel de prochaine génération permettront d'exploiter une grande quantité de RAM. En choisissant bien sa carte mère , il devrait ainsi être possible d'utiliser jusqu'à 256 Go de RAM en DDR5. Une capacité jusque là réservée aux serveurs.

Cela dit, ça ne serait pas pour tout de suite : Samsung explique que son module DDR5-7200 entrera en production en fin d'année 2021, mais que le marché grand public ne passera massivement à la DDR5 qu'à l'horizon 2023-2024. Un créneau avec lequel Intel pourrait ne pas être d'accord : ses nouvelles puces Alder Lake-S, présentées la semaine dernière, seront capables de prendre en charge la DDR5 dès leur lancement cet automne.

Si tout va comme prévu, d’ici quelques mois nous devrions voir débouler les premières cartes mères capables d’exploiter de la DDR5. En toute logique, les premières barrettes de ladite DDR5 seront également disponibles… En réalité, un constructeur en propose même dès à présent sans qu’il soit possible d’en faire quoi que ce soit puisque les plateformes ne sont pas encore là. L’occasion pour nous faire le point sur cette nouveauté technique.
Lire la suite

Source : TechPowerUp

Modifié le 23/08/2021 à 15h00
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
8
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

NZXT annonce le H510 Flow Case, optimisé pour le refroidissement
AMD Radeon RX 6600 : les tests prévus pour mi-octobre, pour une sortie dans la foulée ?
Google : le Pixelbook 2 aurait la même puce Tensor que les Pixel 6 (et 5 couleurs)
La branche commerciale de la fondation Raspberry Pi lève 45 millions de dollars
NVIDIA GeForce RTX 30xx SUPER : jusqu'à 10 752 cœurs et 24 Go à 1500 $ ?
Facebook présente deux nouveaux Portal, dont un modèle portable sur batterie
Corsair : la classique M65 revient en version Ultra et sans-fil
AMD : une faille permet d'accéder à certaines pages mémoire de Windows et d'y trouver vos mots de passes
Intel ARC Alchemist : des modèles de fabricants tiers bel et bien prévus
Intel explique pourquoi il sous-traite au Taïwanais TSMC
Haut de page