Test MSI P65 Creator 8RF : de la puissance à revendre pour les joueurs et les pro

5
Ils sont noirs et bardés de RGB. Sous leur capot vrombissent des composants permettant de faire tourner même le plus retors des jeux vidéo dans son niveau de détails ultime. Je parle bien entendu des ordinateurs de gamers, des vrais. Alors quand MSI se pointe justement sur ce segment avec un ordinateur sobre, classieux et ingénieusement tourné à destination des créateurs, on ne peut qu'applaudir la manoeuvre.

Le marché des ordinateurs portables se décompose volontiers en deux segments majeurs. D'un côté on trouve les ultrabooks destinés avant tout à des usages bureautiques. De l'autre, les ordinateurs portables de jeu, souvent lourds et imposants, mais aux performances graphiques supérieures.

Avec le P65 Creator, MSI signe donc un ordinateur portable aussi fin, léger et agréable à l'oeil que performant. La polyvalence érigée en règle d'or, le constructeur taïwanais s'assure d'attirer dans son escarcelle un public plus hétérogène qu'avec ses autres gammes réservées aux joueurs.

Test MSI P65 8RF
Le MSI P65 8RF. © Pierre Crochart pour Clubic

Acheter au meilleur prix sur notre comparateur


MSI P65 Creator : fiche technique

Pour ce test, MSI nous a fourni le nec plus ultra de la gamme P65 : le P65 8RF. Toute de blanc vêtue, cette itération se dote en outre de la fiche technique la plus costaude des trois ordinateurs à porter la référence P65.

Le MSI P65 8RF, c'est :
  • Écran mat LCD IPS de 15,6" affichant une définition de 1920 x 1080 pixels (144 Hz)
  • Processeur Intel Core i7-8750H : 6 coeurs cadencés à 2,2 GHz (jusque 4,1 GHz en Turbo Boost)
  • Nvidia GeForce GTX 1070 Max-Q dotée de 8 Go de GDDR5
  • 16 Go de RAM
  • 512 Go de SSD
  • Batterie 4 cellules de 82 Whr
Test MSI P65 8RF
© Pierre Crochart pour Clubic

Une configuration très musclée donc, dont on retient notamment l'agréable présence d'un écran 144 Hz couplée à celle d'une GTX 1070 en Max-Q design - permettant à l'ordinateur de conserver de jolies proportions sans rogner sur les performances.

Notons par ailleurs que la mémoire vive est extensible jusqu'à 32 Go, et qu'un deuxième SSD (format M.2) peut être inséré dans le châssis.

Un bagage technologique qui, vous vous en doutez, fait du P65 8RF un produit de luxe . Il vous en coûtera effectivement 2 299€ pour l'acquérir... ce qui reste néanmoins très acceptable pour une référence dotée d'un tel écran et d'une carte graphique dédiée en Max-Q.

Mais si vos finances ne vous permettent pas l'acquisition d'une telle bécane, l'option des versions 8RE ou 8RD fait immanquablement baisser l'addition. Il vous faudra néanmoins faire une croix sur l'écran 144 Hz (qui redescend à 60 Hz), et sur une petite concession sur la carte graphique : le P65 8RE tourne sous GTX 1060 et le 8RD sous GTX 1050 Ti. Le premier tombe ainsi à 1 899€, le second à 1 599€. Notez cependant que ces deux ordinateurs seront livrés dans un coloris gris uniquement ; le blanc étant réservé à l'itération la plus onéreuse de la gamme.

Test MSI P65 8RF
Test MSI P65 8RF


Test MSI P65 8RF

Le MSI P65 8RF s'accompagne d'un luxueux coffret en bois et d'une pochette en cuir. © Pierre Crochart pour Clubic

Aussi pour pousser au maximum les curseurs du produit d'exception, MSI livre son ordinateur dans un superbe coffre en bois siglé du logo de la marque. On trouve à l'intérieur un chargeur 150W plutôt léger ainsi qu'une bien belle housse de protection en cuir.

Un design agréable, mais fragile

Comme nous l'écrivions en préambule, l'arrivée d'un PC portable doté d'une configuration si musclée, sans pour autant emprunter le (souvent) mauvais goût des laptop gaming est rafraîchissant. Très sobre, le MSI P65 8RF n'en oublie pas d'être original, et conjugue sa légèreté (1,88 kg seulement) à une belle qualité de fabrication.

Test MSI P65 8RF
Le design du P65 est très agréable. © Pierre Crochart pour Clubic

On émet en revanche quelque réserve sur le choix des matériaux. Tout en aluminium, l'ordinateur portable polyvalent de MSI nous semble assez fragile, notamment au niveau de son écran - très fin. Ouvrir ou refermer le capot en saisissant ce dernier par un bord le fera irrémédiablement plier, de manière parfois presque inquiétante.

De même, le repose-poignet est assez fin, et pourra éventuellement ployer sous la pression que vous effectuerez en y posant vos mains. Des choix qui permettent pourtant au MSI P65 d'échapper à un embonpoint attendu : celui-ci ne mesure que 17,9 mm.

Test MSI P65 8RF
L'écran semble assez fragile. À manipuler avec précaution. © Pierre Crochart pour Clubic

La charnière qui relie l'écran au reste du châssis est de très belle facture, et fait bénéficier à ce premier d'une petite excentricité : l'ordinateur peut s'ouvrir à 180°. Une fantaisie qui permet de régler l'inclinaison de l'écran à l'envi.

Test MSI P65 8RF
Le P65 peut s'ouvrir à 180°. L'angle de vue peut donc être réglé le plus finement possible © Pierre Crochart pour Clubic

Plus bas, le trackpad est, à mon sens, plutôt petit pour un ordinateur de 15 pouces. De plus, le choix (étrange) d'y intégrer le capteur d'empreintes digitales réduit d'autant plus la surface d'interaction. Un détail auquel, rassurez-vous, on s'habitue rapidement.

MSI offre à son P65 un clavier de type chiclet très agréable à manipuler. La frappe est précise, et la course suffisamment profonde pour offrir à vos sessions de prise de notes le confort attendu. Petit bémol néanmoins sur le rétroéclairage des touches, produisant une lumière blanche sur des touches ... blanches. En termes de lisibilité, on a vu mieux.

Test MSI P65 8RF
Test MSI P65 8RF

Le clavier du MSI P65 est très agréable à utiliser. Le trackpad, en revanche, est un peu petit. © Pierre Crochart pour Clubic

La partie supérieure du clavier est pourvue d'une épaisse bande embarquant les haut-parleurs du P65 qui, sans être mauvais, font immanquablement pâle figure face à l'excellence de ceux du MacBook Air 2018. Le bouton d'allumage, enfin, est disposé pile au centre.

Côté connectique, le MSI P65 8RF est extrêmement complet. On retrouve ainsi 3 ports USB 3.0, 1 port USB-C (Thunderbolt 3), 1 port HDMI, 1 port MiniDisplay, 1 prise jack in + 1 prise jack out et 1 prise Ethernet. La recharge s'effectue quant à elle via le port AC situé sur la tranche droite de l'appareil.

Test MSI P65 8RF
Test MSI P65 8RF

Le P65 est très généreux en connectiques. © Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, on remarque que les faces droite, arrière et gauche de l'ordinateur laissent un large espace à des grilles d'aération plutôt esthétiques, qui lui servent à évacuer toute la chaleur qui sera créée lors des tâches les plus gourmandes en calculs. Un agencement parfaitement réussi, car comme nous le verrons plus loin, la chauffe n'est jamais un problème lors de l'utilisation -- même intensive -- du P65.

L'un des écrans les mieux calibrés du marché

MSI le claironne fièrement sur son site : le P65 couvre "presque 100% de la gamme sRGB". Un détail pour certains, qui fera néanmoins mouche chez les professionnels de l'image à la recherche d'un moniteur offrant des couleurs naturelles.

Test MSI P65 8RF
Un écran parfaitement calibré... © Pierre Crochart pour Clubic

De plus, la fréquence d'affichage de 144 Hz est indéniablement un gros plus en termes de fluidité générale. Même en dehors des jeux vidéo, la simple navigation sur Internet est un plaisir à redécouvrir. Le plus gros défaut de cette technologie ? On s'y habitue, et chaque action entreprise sur un écran de 60 Hz paraît resurgir d'un autre âge.

Mais si l'écran du MSI P65 est actuellement parmi les meilleurs du marché, il se révèle extrêmement limité en termes de luminosité. Avec quelque 300 nits lorsque le curseur est poussé au maximum, l'ordinateur se destinera aux créateurs retranchés dans des parties du monde où le soleil n'est pas trop présent (ou qui travaillent en intérieur, ça fonctionne aussi).

Test MSI P65 8RF
... mais à la luminosité un peu faible. © Pierre Crochart pour Clubic

Des performances de haute volée

Qu'on se le dise : le MSI P65 8RF ne fait aucune concession en termes de puissance. Le couple Core i7 de huitième génération / 16 Go de RAM fonctionne à merveille, et les performances de la GTX 1070 de Nvidia ne sont plus à démontrer.

Absolument aucune tâche n'a été en mesure de mettre sur les rotules le bagage technologique embarqué dans le laptop de MSI. Une fois le bouton d'allumage enfoncé, il faut moins de 15 secondes pour se retrouver sur son bureau, et le lancement de la moindre application est parfaitement instantané. Aussi, vous vous en doutez, la présence de 16 Go de mémoire vive permet à l'appareil d'être parfaitement dans son élément lors de sessions multitâches.

Aussi, cet ordinateur étant destiné en priorité aux créateurs, nous avons souhaité le faire passer un petit test simple d'encodage d'une vidéo 4K. Sous Adobe Premiere, l'export d'un extrait vidéo de 18 secondes en 4K H.264 a demandé 31 petites secondes pour être mené à son terme. À titre de comparaison, l'export de la même vidéo sur un MacBook Pro 15 de 2017 (Intel Core i7 quad core à 2,8 GHz, 16 Go de RAM et Radeon Pro 555) a pris 2 minutes et 18 secondes. Ça calme.

Même constat pour un rendu à partir du même extrait : 16 secondes sur le MSI ; 35 secondes pour le MacBook Pro.

Une configuration aussi bien taillée pour le jeu vidéo, dont aucun titre récent ne saurait entamer l'enthousiasme du P65. Testé sur Just Cause 4, Destiny 2, Overwatch, Battlefield 1 et Battlefield V, l'ordinateur de MSI n'est jamais descendu sous les 90 images par seconde en Full HD, avec toutes les options graphiques poussées au maximum.

Test MSI P65 8RF
Test MSI P65 8RF

Le MSI P65 8RF s'en sort admirablement bien dans les jeux les plus récents. Battlefield V ou Destiny 2 tournent au maximum autour de 100 images par seconde

Mieux : la GTX 1070 embarquée dans le P65 8RF permet même de pousser le vice jusqu'à y adjoindre un moniteur externe 4K pour profiter de vos jeux dans une résolution supérieure. Dépendant la gourmandise des jeux que vous y ferez tourner, vous pourrez vous permettre de conserver un bon niveau de détails, même en 2160p.

Mais bien entendu : le jeu vidéo aussi bien que les tâches de calculs intenses feront rapidement monter l'ordinateur dans les tours. Aussi, s'il peut se révéler assez bruyant (quel ordinateur portable poussé dans ses retranchements ne l'est pas ?), jamais je n'ai été incommodé par la chauffe qui résulte d'une utilisation intensive. Et pour cause : la conception du MSI fait que les matériaux faisant grimper le mercure sont tous astucieusement répartis sur la partie haute du PC.

De plus, un trio de ventilateurs et pas moins de quatre caloducs se chargent d'expulser la chaleur en direction des grilles situées sous l'ordinateur et sous ses tranches. Une aubaine pour celles et ceux qui ont tendance à avoir les mains froides en hiver.

Test MSI P65 8RF
Le P65 est très bien doté en termes d'évacuation thermique. © Pierre Crochart pour Clubic

Une autonomie un brin décevante

Il fallait bien une ombre à ce tableau, et c'est à l'autonomie qu'on la doit. Attention : elle est loin d'être catastrophique ! La batterie de 82 Whr tiendra sans aucun souci les 5h d'utilisation en ne faisant absolument pas attention à sa consommation. Mais reconnaissons néanmoins qu'on est loin des 8h annoncées par le constructeur.

Il m'a personnellement fallu 4h50 environ pour vider intégralement la batterie en travaillant sur Google Docs via deux fenêtres Firefox et environ 5 à 6 onglets ouverts en permanence.

En jeu, j'ai même pu calculer le très raisonnable 1h40 d'autonomie en enchaînant les parties d'Overwatch. Attention toutefois : une option (activée par défaut) de GeForce Expérience bride le taux de rafraîchissement des jeux à 30 images par seconde lors d'une utilisation sur batterie. On peut la désactiver en quelques clics depuis l'interface du logiciel.

MSI P65 Creator 8RF : l'avis de Clubic

Les superlatifs nous manquent pour dire tout le bien que l'on pense du MSI P65. S'éloignant judicieusement des canons habituels des PC portables embarquant une telle configuration, le P65 se destine à un public bien plus hétérogène. Destiné, comme son nom l'indique, aux créateurs, il offre des performances à la hauteur de son étiquette tarifaire, et n'oublie donc pas les joueurs en route.

Le couple i7-8850H / GTX 1070 est en mesure de répondre à toutes les sollicitations, qu'elles soient d'ordre professionnel ou ludique. Le montage vidéo est un vrai plaisir, tout comme les longues nuits sur vos jeux préférés, sublimés par un écran 144 Hz aux couleurs criantes de naturel.

En comparaison, le petit bémol émis quant à la faible luminosité de la dalle et une autonomie en deçà des promesses paraît dérisoire. Aussi nous contenterons de dire que s'il s'agit de la version la plus onéreuse des trois modèles, le P65 8RF testé ici nous semble également être le meilleur rapport qualité-prix. Moins chères, les P65 8RD et 8RE nous semblent faire l'impasse sur ce qui fait toute l'excellence de la gamme inaugurée par MSI.

MSI P65 Creator 8RF

9

Les plus

  • Un design qui sort des canons habituels
  • Un écran 144 Hz qui frôle la perfection
  • Des performances folles
  • Le confort de frappe du clavier
  • La connectique très généreuse

Les moins

  • Châssis un peu fragile par endroits
  • Trackpad un peu petit
  • Luminosité maximale plutôt faible
  • Une autonomie plus réduite qu'annoncé

Design8

Écran9

Performances9

Autonomie7

Audio6


Acheter au meilleur prix sur notre comparateur
Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (5)

PlaysGames11
y’a une astuce pour atteindre les “8 heures” d’autonomie. c’est un peu “délicat” puisque cela consiste à modifier une valeur dans le registre, puis ensuite cela débloque une option pour désactiver le mode turbo lorsque l’ordinateur est sur batterie. j’ai un Asus doté d’un i5-8250U et j’ai gagné facilement 2-3 heures d’autonomie comme ça, à tester!
megadub
Une bien belle machine
bafue
A ce prix Du G-Sync aurait été le bienvenue…
sitexw_1_1
On voit bien que la personne qui a écrit cet article n’ai pas un gamer. Tout est normal pour vous, d’avoir le HDMI et l’alimentation sur le côté droit, exactement là où 90% des gamers mettrons leur souris ? On parle d’un PC gamer qui gêne potentiellement le déplacement de la souris ! Pas de pavé numérique… Une info sur la webcam ? Ou encore de ne même pas mentionné le WIFI AC, bluetooth 5.0, Windows 10 Pro.<br /> C’est pour ces 2 raisons que je ne l’ai pas acheter, j’attends janvier pour les nouvelles annonces du CES.
soixante
C’est vrai, on ne pense pas assez aux gens qui ont des souris avec un cable de 2,5cm.
Voir tous les messages sur le forum