Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être "complice" du changement climatique

Alexandre Boero Contributeur
21 septembre 2019 à 17h40
0
climate-change-2254711_1280.jpg

Chez Microsoft, les employés sont sensibles au changement climatique. Ils demandent à l'entreprise de mettre un terme aux relations entretenues avec des sociétés pétrolières.

Les employés de Microsoft ont par le passé prouvé qu'ils pouvaient malmener leur direction, comme ce fut le cas dernièrement pour un contrat conclu entre la firme à la fenêtre et le département américain de la Défense, au sujet de la fourniture de casques Hololens. Cette fois, les salariés de l'entreprise sont vent debout contre les récents accords annoncés entre cette dernière et des sociétés pétrolières.

Microsoft s'associe avec deux géants issus des combustibles fossiles

Il y a quelques jours, Microsoft a annoncé sa collaboration avec deux sociétés, visant à accélérer leur transformation numérique avec le but de mettre au point des technologies innovantes via une plateforme d'intelligence artificielle basée sur le Cloud. Le problème, c'est que ces deux sociétés sont issues du secteur pétrolier. Et qu'elles sont des mastodontes.


La première, Chevron Corporation, intervient dans la plupart des domaines du secteur de l'énergie. La société californienne, présente dans le monde entier grâce à ses filiales, exploite, produit et transporte du pétrole brut et du gaz naturel. Elle raffine, commercialise et distribue les carburants et les lubrifiants destinés au transport, et fabrique puis vend des produits pétrochimiques. La société française Axa est l'un des actionnaires de la sixième compagnie pétrolière mondiale.

La seconde, Schlumberger, elle aussi liée à la France puisqu'elle y fut fondée et que s'y trouve l'une de ses principaux sièges, constitue le premier fournisseur mondial de technologie de caractérisation de réservoirs, de forage, de production et de traitement pour les industries du pétrole et du gaz. D'autres partenariats ont été conclus entre Microsoft et l'industrie pétrolière, comme celui avec Norweigen Equinor, d'un montant de plusieurs centaines de millions de dollars.

Les salariés de Microsoft, Google et Amazon unis contre le changement climatique

On peut ainsi aisément comprendre ce qui chagrine les salariés de Microsoft, à quelques heures du Sommet Action Climat 2019, qui se tiendra à New York du 21 au 23 septembre à l'ONU. « Il n'est plus possible d'ignorer la complicité de Microsoft dans la crise climatique », ont écrit les employés dans un communiqué. « Microsoft réalise des profits de plusieurs millions de dollars en aidant les entreprises de combustibles fossiles à extraire davantage de pétrole », regrettent-ils.


Bien que l'entreprise entreprenne déjà des efforts en ayant réduit ses déchets, formé ses employés au compostage et atteint la neutralité carbone sur son campus, « ces actions ne suffisent plus ».

Comme les employés de Google et Amazon, ceux de Microsoft ont décidé de ne pas travailler ce vendredi 20 septembre, afin de sensibiliser leurs grands patrons à prendre conscience que « l'industrie technologique est l'un des principaux responsables de notre planète en feu ». Les salariés grévistes ont trois revendications majeures : zéro émission d'ici 2030, zéro contrat signé avec une entreprise issue des combustibles fossiles, zéro financement pour les politiciens et lobbyistes qui nient l'impact de l'humain sur le climat.

Source : Github
32 réponses
18 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top