Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être "complice" du changement climatique

21 septembre 2019 à 17h40
0
climate-change-2254711_1280.jpg

Chez Microsoft, les employés sont sensibles au changement climatique. Ils demandent à l'entreprise de mettre un terme aux relations entretenues avec des sociétés pétrolières.

Les employés de Microsoft ont par le passé prouvé qu'ils pouvaient malmener leur direction, comme ce fut le cas dernièrement pour un contrat conclu entre la firme à la fenêtre et le département américain de la Défense, au sujet de la fourniture de casques Hololens. Cette fois, les salariés de l'entreprise sont vent debout contre les récents accords annoncés entre cette dernière et des sociétés pétrolières.

Microsoft s'associe avec deux géants issus des combustibles fossiles

Il y a quelques jours, Microsoft a annoncé sa collaboration avec deux sociétés, visant à accélérer leur transformation numérique avec le but de mettre au point des technologies innovantes via une plateforme d'intelligence artificielle basée sur le Cloud. Le problème, c'est que ces deux sociétés sont issues du secteur pétrolier. Et qu'elles sont des mastodontes.


La première, Chevron Corporation, intervient dans la plupart des domaines du secteur de l'énergie. La société californienne, présente dans le monde entier grâce à ses filiales, exploite, produit et transporte du pétrole brut et du gaz naturel. Elle raffine, commercialise et distribue les carburants et les lubrifiants destinés au transport, et fabrique puis vend des produits pétrochimiques. La société française Axa est l'un des actionnaires de la sixième compagnie pétrolière mondiale.

La seconde, Schlumberger, elle aussi liée à la France puisqu'elle y fut fondée et que s'y trouve l'une de ses principaux sièges, constitue le premier fournisseur mondial de technologie de caractérisation de réservoirs, de forage, de production et de traitement pour les industries du pétrole et du gaz. D'autres partenariats ont été conclus entre Microsoft et l'industrie pétrolière, comme celui avec Norweigen Equinor, d'un montant de plusieurs centaines de millions de dollars.

Les salariés de Microsoft, Google et Amazon unis contre le changement climatique

On peut ainsi aisément comprendre ce qui chagrine les salariés de Microsoft, à quelques heures du Sommet Action Climat 2019, qui se tiendra à New York du 21 au 23 septembre à l'ONU. « Il n'est plus possible d'ignorer la complicité de Microsoft dans la crise climatique », ont écrit les employés dans un communiqué. « Microsoft réalise des profits de plusieurs millions de dollars en aidant les entreprises de combustibles fossiles à extraire davantage de pétrole », regrettent-ils.


Bien que l'entreprise entreprenne déjà des efforts en ayant réduit ses déchets, formé ses employés au compostage et atteint la neutralité carbone sur son campus, « ces actions ne suffisent plus ».

Comme les employés de Google et Amazon, ceux de Microsoft ont décidé de ne pas travailler ce vendredi 20 septembre, afin de sensibiliser leurs grands patrons à prendre conscience que « l'industrie technologique est l'un des principaux responsables de notre planète en feu ». Les salariés grévistes ont trois revendications majeures : zéro émission d'ici 2030, zéro contrat signé avec une entreprise issue des combustibles fossiles, zéro financement pour les politiciens et lobbyistes qui nient l'impact de l'humain sur le climat.

Source : Github
32
18
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top